un illuminé

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: un illuminé

Message  Phil642 le Ven 29 Sep 2006, 12:14 pm

En effet Joseph,

On y a droit en moyenne plus ou moins une fois par semaine.

Ce serait intéressant de faire des statistiques par rapport aux nombre de nouveaux inscrits ...

idé gri
avatar
Phil642
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 7673
Age : 51
Localisation : La vie est Belge
Date d'inscription : 09/05/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: un illuminé

Message  Invité le Ven 29 Sep 2006, 12:57 pm

En plus ca m'a fait penser a remettre ma bonne vieille signature tout ca...
Y'en a qui la connaissent deja, n'est ce pas daniel? clin doeil gri

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: un illuminé

Message  Ivy mike le Ven 29 Sep 2006, 6:11 pm

Tout à fait, j'aime bien lire ce débat, je trouve qu'il y a du répondant et de bons arguments des deux côtés
Je suis d'accord sur quelques point avec Caton et sur d'autres avec "l'opposition", donc... je ne prend pas part au instances
mort de rir gri

Ivy

_________________

___________________________________________

TOGETHER WE CAN ACTUALLY MAKE A DIFFERENCE
www.ifaw.org
International Fund for Animal Welfare
Le monde animal a besoin de nous !
avatar
Ivy mike
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 9350
Localisation : Frejus - 83
Date d'inscription : 16/06/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: un illuminé

Message  Caton le Ven 29 Sep 2006, 7:27 pm

Donc tentons de lui donner des informations. Visiblement, il n'est pas bete et il n'y a que les imbeciles qui ne changent jamais d'avis.

Je ne demande pas mieux qu'à me faire éclairer. Visiblement ici il ne manque de gens qui connaissent le sujet.

De là à me faire changer d'avis, peut-être suis-je un imbécile? mort de rir gri

Je suis fermement convaincu que les démocraties occidentales ont joué de propagande, qu'ils ont tout fait pour rabaisser le nazisme, et par surcroit se rehausser eux-même. Dans les deux idéologies il y a des différences qui s'équivalent. Mettons à part le génocide des juifs et autres minorités. Qu'a-t-il de ''mal'' dans le nazisme?

Mais mon but n'est pas de faire le procès ni de l'un ni de l'autre, ni d'encenser l'un ou l'autre. C'est cet épithète de ''mal'' qu'on appose à côté de Hitler et de son idéologie que je n'approuve pas. Comme si le dossier était déjà classé, Hitler=mal, Churchill=bien, et n'en parlons plus, sauf pour aller dans le sens du jugement déjà établi. Je crois que c'est être dans l'erreur que de tomber dans une appréciation si peu objective des faits historiques.

Ce qui m'intéresse d'abord et avant tout comme individu c'est la philosophie. Le IIIe Reich et la SGM pour moi est une mine d'or de renseignements sur ce qu'est l'homme, dans tout ce qu'il est, autant pour ses aspects ''nobles'' que pathétiques. Je jette donc un regard relativement neutre sur le sujet. Je dis bien relativement. J'admet, parmi les trois grandes idéologies en lutte durant la SGM que je donne une préférence à l'Axe. Pourquoi? Ils se proposaient, en bons réactionnaires de la révolution française, d'en finir avec ces idées folles d'égalité. Rehausser l'homme en respectant le droit des plus forts et quand à la masse cesser de lui faire accroire des chimères comme les idéaux révolutionnaires du XIXe siècle le faisaient. Ils étaient volontaires pour enrayer le communisme, un peu à la manière des américains qui le sont pour le terrorisme, par ''bénévolat avec une petite dividende''. De plus le IIIe Reich avait un charme étrange, attirant. Par contre l'antisémitisme, pour reprendre les mots de mon maitre, c'est de la pure naiserie. Le militarisme également. L'atmosphère mythologique germanique, quel théâtre d'illusion!

Mais tout ça pour dire à la fois mon opinion sur ce que le IIIe Reich pouvait apporter de bon, et à la fois qu'il ne faut pas juger tout en bloc mais d'une méthode relativiste. Si vous n'êtes pas d'accord avec ce que je viens d'écrire sur mon idée du nazisme comme je m'y attends c'est une question d'opinion, si je l'ai dit c'est juste pour démontrer qu'on cherchait réellement bien que gauchement un ''bien'' pour l'humanité. Et puis si j'avais eu à me battre et à choisir mon camp, étant contre la guerre moderne, j'aurait tout fait pour éviter de le faire. Pour moi les trois idéologie se valent(en fait ne valent pas du tout d'un point de vue philosophique mais bon...).

Pour revenir au vif du sujet, expliquez-moi comment vous faites pour être aussi systématiques dans vos jugements, de la classer les choses de façon aussi expéditive? Serait-ce que les démocraties libérales sont elles aussi expertes comme les nazis dans l'art de laver les cerveaux, mais encore plus puisqu'elles le font avec une subtilité déconcertante?
avatar
Caton
Caporal
Caporal

Nombre de messages : 17
Date d'inscription : 25/09/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: un illuminé

Message  Phil642 le Ven 29 Sep 2006, 7:48 pm

Ca y est!
avatar
Phil642
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 7673
Age : 51
Localisation : La vie est Belge
Date d'inscription : 09/05/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: un illuminé

Message  Invité le Ven 29 Sep 2006, 8:10 pm

Phil642 a écrit:Ca y est!
On le tiens, mon frere !
mort de rir gri

Caton, il est trop tard en Thailande pour que je te reponde en detail.
Mais je reviens demain matin de bonne heure

Pour reduire en poussiere tes arguments qui, maintenant que tu t'es decouvert, se trouvent etre clairement exposes comme etant ceux des falsificateurs negationnistes.

Et a demain, mais tu sera deja loin, sachant ce que Phil et moi te reservons.

J'ai le pouvoir de te bannir, Caton, mais ne le ferais pas, jamais.
Cela me priverais du plaisir de te casser en 2 comme je vais le faire demain.
Tu sera toujours la ?
Peu importe.
Ce n'est pas pour toi que je posterais, mais pour les membres de ce forum.


Dernière édition par le Sam 30 Sep 2006, 1:14 pm, édité 1 fois

Invité
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 7344
Date d'inscription : 16/07/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: un illuminé

Message  Caton le Ven 29 Sep 2006, 8:23 pm

J'ai bien hâte de voir ta réplique. Si tu parviens à me démontrer que je peux avoir tort je n'en demande pas mieux, je suis pas du type à rester sur ses idées; je cherche plutôt à progresser intellectuellement. Comme je dis, si je suis dans l'erreur eh bien éclairez-moi!

Si vous voulez me bannir faites-le. Je veux pas attirer des problèmes sur votre communauté. Ou sinon vous emmerder en allant à l'envers de vos idées préconçues et dogmatiques.

Quoiqu'il en soit, demain je serai là, si tu dis que vous pouvez me casser en deux, ça m'impressionerait. L'important c'est que les idées avancent et ne stagnent pas; le débat vaut mieux que le non-débat.
avatar
Caton
Caporal
Caporal

Nombre de messages : 17
Date d'inscription : 25/09/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: un illuminé

Message  Invité le Ven 29 Sep 2006, 8:59 pm

Bonsoir à tous



maleureu gri

Je suis bien intrigué que ma bio de Hitler puisse être invoquée pour dédouaner le personnage, au point de me demander si vous l'avez lue vraiment et sérieusement.

En tout cas ce n'est pas là que vous aurez pu lire que l'antisémitisme était un élément marginal et aisément amovible de l'hitlérisme.

Je prends certes le contrepied de beaucoup en présentant Hitler comme très habile et sur le point d'obtenir en mai 40 une victoire durable, ou encore en disant qu'il a agi, jusqu'au bout, par amour de l'Allemagne. Mais cette victoire aurait apporté bien du malheur et cet amour était parfaitement dévoyé.

Rien que le fait de retirer à un tel pays sa composante juive, avec tout ce qu'elle lui avait apporté, c'est en fait de la haine, à l'état pur.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: un illuminé

Message  fix le Ven 29 Sep 2006, 9:21 pm

Caton a écrit:
Mettons à part le génocide des juifs et autres minorités. Qu'a-t-il de ''mal'' dans le nazisme?
même pas la peine d'aller plus loin.
je vais reprendre ta phrase dans l'autre sens.
Si je t'assassine demain mis a part le fait que tu es mort, qu'a-t'il de mal dans mon action?
c'est absurde comme raisonnement non Smile ben voila!

si tu enleves ce qui pose problème forcement ya rien de mal. Mais c'est juste completement ininteressant.
avatar
fix
Colonel
Colonel

Nombre de messages : 571
Date d'inscription : 28/07/2006

http://la-guerre-au-jour-le-jour.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: un illuminé

Message  cedtomcat le Ven 29 Sep 2006, 9:43 pm

Houla la curée va commencer...
avatar
cedtomcat
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 2018
Age : 32
Localisation : cergy
Date d'inscription : 25/03/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: un illuminé

Message  Phil642 le Ven 29 Sep 2006, 9:45 pm

En gras notre "perdu" le reste mes réponses:

Je ne demande pas mieux qu'à me faire éclairer. Visiblement ici il ne manque de gens qui connaissent le sujet.

De là à me faire changer d'avis, peut-être suis-je un imbécile?


Je ne vais certes pas essayer de vous faire changer d’avis, je ne pense pas que vous en ayez l’envie ou la capacité.

Je vais juste, pour ma part, essayer car je suis loin d’être un bon rédacteur, de montrer aux plus jeunes qui fréquentent ce forum, comment il est possible de démonter les affirmations néfastes qu’un quidam pourrait lancer sur un site.

Juste un peu de pédagogie.

Je suis fermement convaincu que les démocraties occidentales ont joué de propagande, …
Les seuls sans doute … Goebbels ne s'y serait jamais risqué.


… qu'ils ont tout fait pour rabaisser le nazisme, et par surcroit se rehausser eux-mêmes.
Si on étudie attentivement le nazisme il n’est pas nécessaire de le rabaisser, il s’en est bien chargé tout seul.


Dans les deux idéologies il y a des différences qui s'équivalent.
C’est sans doute une nouvelle loi de physique car en philo cette phrase n’existe pas (naaan je rigole en physique non plus).


Mettons à part le génocide des juifs et autres minorités.
Impossible, les faits sont là, indissociables, c’est le fruit de l'arbre nazi, tout était déjà écrit dans Mein Kampf. Et puis dans l’histoire les « si » ça ne prend pas, ça n'existe pas vous ne pouvez effacer l’histoire tout en restant honnête.

Qu'a-t-il de ''mal'' dans le nazisme?
Il n’y a rien de mal dans le nazisme il EST le mal.


Mais mon but n'est pas de faire le procès ni de l'un ni de l'autre, ni d'encenser l'un ou l'autre. C'est cet épithète de ''mal'' qu'on appose à côté de Hitler et de son idéologie que je n'approuve pas.
Soit, disons « mauvais », « calamité », « fautif », « imperfection », « tache », « ennemi ??? » (j’aime bien celui-là) , …


Comme si le dossier était déjà classé, Hitler=mal, Churchill=bien, et n'en parlons plus, …
Mais si on en parle encore, la preuve.

…sauf pour aller dans le sens du jugement déjà établi.
Le jugement a été fait par des gens compétents qui représentent les Nations Unies, des avocats et juges qui se sont penchés sur des dizaines de milliers de pages, de témoignages etc … c’est ce qu’on nomme la justice dans les pays qui en sont doté.

Je crois que c'est être dans l'erreur que de tomber dans une appréciation si peu objective des faits historiques.
Hein ?! N’y vois-je là une forme d’entourloupe (en vérité une contradiction cfr plus haut), les faits ont bel et bien eu lieu.

Ce qui m'intéresse d'abord et avant tout comme individu c'est la philosophie.
Ca tombe bien, moi aussi, mais on a beau philosopher à hue et à dia encore faut-il faire tourner le monde dans le bon sens et non en dépit de celui-ci, mais chacun à sa mesure bien sûr.


Le IIIe Reich et la SGM pour moi est une mine d'or de renseignements sur ce qu'est l'homme, dans tout ce qu'il est, autant pour ses aspects ''nobles'' que pathétiques. Je jette donc un regard relativement neutre sur le sujet.
Chose que vous contredirez juste après ==> Je dis bien relativement. J'admet, parmi les trois grandes idéologies en lutte durant la SGM que je donne une préférence à l'Axe. Ca ce n’est plus très relativement neutre hein ? C’est franchement de la prise de position.

Pourquoi? Ils se proposaient, en bons réactionnaires de la révolution française, d'en finir avec ces idées folles d'égalité.
Bien sûr que les inégalités existent même sans le nazisme, le principe d’égalité est une des noblesses des mouvements démocratiques, c'est un peu utopique mais il y a tentative, au moins ça aura déjà mis hors-la-loi l'esclavagisme et puis les réactionnaires sont par définition contre l'évolution.


Rehausser l'homme en respectant le droit des plus forts et quand à la masse cesser de lui faire accroire des chimères comme les idéaux révolutionnaires du XIXe siècle le faisaient.
Une sorte de darwinisme politique avec l'eugénisme à la clé comme le font certains Américains … oui, après on se tire dessus dans la rue et on crache sur son voisin.


Ils étaient volontaires pour enrayer le communisme, …
Pas difficile à trouver, il y a moyen de combattre le communisme autrement plus intelligemment qu’en faisant la guerre au sens premier du terme. Et puis pourquoi abattre toute opposition parce qu’on détient une vérité révélée ??? Il n’y a rien de plus dangereux, c’est la fin du progrès.


… un peu à la manière des américains qui le sont pour le terrorisme,
Quel exemple, bravo ! Les Américains sont en train de se battre contre leurs créatures, fabriquées par leurs propres services … là je dis chapeau !

… par ''bénévolat avec une petite dividende''.
Ouarf, vous avez déjà pensé faire de la scène ??? Je pense que vous êtes un grand comique.


De plus le IIIe Reich avait un charme étrange, attirant.
En effet, la morbidité, la véhémence et le cynisme et c’est vrai également des beaux costumes.

Par contre l'antisémitisme, pour reprendre les mots de mon maitre, c'est de la pure niaiserie.
Et pouvez-vous me dire qui est votre maître ?
Parce qu’une niaiserie qui a coûté la vie à plus de 6 mio de personnes c’est une sorte de « détail de l’histoire » comme l’a dit il y a peu un borgne bien connu de chez nous …


Le militarisme également. L'atmosphère mythologique germanique, quel théâtre d'illusion!
Otez tout cela du nazisme il ne reste plus rien.


Mais tout ça pour dire à la fois mon opinion sur ce que le IIIe Reich pouvait apporter de bon, …
Et c’est quoi ??? Je n’ai pas encore lu le progrès que cela aurait pu apporter à l’humanité entière, donnez-nous le pogrom … euh, pardon, j’ai fait un lapsus, le programme bien sûr.

… et à la fois qu'il ne faut pas juger tout en bloc mais d'une méthode relativiste.
Acceptez qu’il soit relativement difficile de relativiser.


Si vous n'êtes pas d'accord avec ce que je viens d'écrire sur mon idée du nazisme comme je m'y attends c'est une question d'opinion, …
Je ne suis pas d’accord et ce n’est pas une question d’opinion mais d’éducation et d'équilibre.


… si je l'ai dit c'est juste pour démontrer qu'on cherchait réellement bien que gauchement un ''bien'' pour l'humanité.
Ben oui, logique je vais même vous dire un secret, mais chuuut, ne le dites à personne, je recherche même le bien pour ma famille et pire encore, mais oserai-je l’avouer … le bien pour moi ! Dites-moi docteur, suis-je fou ?

Et puis si j'avais eu à me battre et à choisir mon camp, étant contre la guerre moderne, j'aurait tout fait pour éviter de le faire.
Ca me rassure, notez bien que beaucoup de nazis ne se sont pas battus, ils se contentaient de battre simplement.


Pour moi les trois idéologies se valent (en fait ne valent pas du tout d'un point de vue philosophique mais bon...).
Ah ! Voilà une très belle contradiction, vous avez déjà consulté ?


Pour revenir au vif du sujet, …
Oui oui !!!



… expliquez-moi comment vous faites pour être aussi systématiques dans vos jugements, de la classer les choses de façon aussi expéditive?
Bah il suffit de voir les dégâts ici, dans les familles, dans la chair, les âmes, par le sang versé, la destruction, l’annihilation de l’Europe deux fois de suite, les camps (vous avez déjà été à Auschwitz ??? Non ? Et bien c’est l’occasion mon petit bonhomme) et plein d’autres choses encore.


Serait-ce que les démocraties libérales sont elles aussi expertes comme les nazis dans l'art de laver les cerveaux, …
Et bien non figurez vous que nous avons des penseurs, des scientifiques, des gens qui font avancer le monde avec des multitudes de réflexions différentes mises ensembles et donc nullement la bâtardise d’une quelconque pensée unique comme peuvent en générer les systèmes autoritaires.

… mais encore plus puisqu'elles le font avec une subtilité déconcertante?
En ce qui concerne l’abrutissement par la publicité, la sédentarisation et les hamburgers je suis d’accord, au moins on le sera sur une chose.




Mes notes : Il s’agit visiblement de quelqu’un qui a une écriture soignée mais l’esprit confus car il n’arrive pas à exprimer une idée jusqu’au bout et se contredit dans ses propos.

Malheureusement, l’idée principale exprimée par lui et que tout le monde retiendra, c’est son attachement au nazisme.

Or nous savons tous ô combien cette doctrine fut néfaste à l’humanité entière et il ne faut certes pas tomber dans les « oui mais si on ôte la Shoa, la torture, les agressions, etc … » ces épisodes sont indissociables du nazisme ils font partie de la doctrine et en sont le résultat tout simplement.



Phil


Dernière édition par le Sam 30 Sep 2006, 1:18 pm, édité 3 fois
avatar
Phil642
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 7673
Age : 51
Localisation : La vie est Belge
Date d'inscription : 09/05/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: un illuminé

Message  Charlemagne le Ven 29 Sep 2006, 9:46 pm

Franchement Caton, bravo... tu es doué et je vois que tu connais bien l'art de la réthorique.
D'habitude j'adore "casser du négaga" mais la avec toi je ne vais pas m'y risquer car j'ai peur de ne pas être à la hauteur et je préfère donc laisser cela à des personnes plus expérimentés que moi...

Maintenant, je vais t'expliquer ce qui va se passer. Daniel et phil ne vont pas chercher à te montrer que tu as tort car sa ne servira à rien parcontre ils vont plutôt chercher à montrer aux autres membres que tu as tort...Tu es intelligent et cette qualité te rend encore plus dangereux que tout autres négaga que nous avons pu rencontrer ici.

Franchement je doute que au stade ou tu es, tu puisse changer d'opinion.


Au fait, j'ai remarqué dans tes propos (et en plus de ton avatar) que tu semble apprécier la théorie du surhomme de Nietzsche... je t'en pris, ne mêle pas ce grand philosophe à tes théories ... fumante...


PS: vivement demain
avatar
Charlemagne
Police militaire (Modérateur)
Police militaire (Modérateur)

Nombre de messages : 4794
Age : 29
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 11/02/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: un illuminé

Message  cedtomcat le Ven 29 Sep 2006, 9:54 pm

Et voila ca commence : deuxieme round!
avatar
cedtomcat
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 2018
Age : 32
Localisation : cergy
Date d'inscription : 25/03/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: un illuminé

Message  Charlemagne le Ven 29 Sep 2006, 9:55 pm

euh j'ai écrit mon post avant de pouvor voir celui de phil (cf les heures d'apparitions des deux posts)
avatar
Charlemagne
Police militaire (Modérateur)
Police militaire (Modérateur)

Nombre de messages : 4794
Age : 29
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 11/02/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: un illuminé

Message  Caton le Ven 29 Sep 2006, 11:05 pm

Je vais me permettre d'intervenir encore avant mon ''jugement'' puisque là je crois m'être fait très mal comprendre.

Premier point: mon intention n'est pas de faire l'apologie du nazisme. Je ne cherche pas non plus à convaincre quiconque de porter une chemise brune. Si quelqu'un lit mes commentaires et qu'il croit que c'est mon but, il se trompe, et qu'il me relise. Je ne suis pas plus nazi que vous, mais je ne suis pas ni démocrate ni socialiste ni chrétien.

Second point: je suis intervenu à la base pour manifester mon indignation quand aux jugements de valeurs qui sont je crois affirmés trop facilement et, disons-le, avec un peu trop de naïveté. Ce que je voulais exprimer, Phil642 le démontre clairement et candidement.

Troisième point: je considère que pour être valable, le propos d'un historien doit être accompagné d'un raisonnement philosophique, et vice-versa le propos d'un philosophe doit être accompagné d'une démarche historique. Prendre des faits historiques isolément, c'est s'exposer au dogmatisme et aux courants de pensée de façon dangeureuse et noscive pour toute progression intellectuelle. I.E.:le nazisme est apparu suivant une conjoncture historique. C'est l'humanité en général qui en est le responsable, les nazis en particulier. Or, l'homme est-il mal dans son essence? Ou, si vous voulez, tout ce que l'homme fait il le fait car il peut le faire, il a la possibilité de le faire. Est-ce dire qu'il est mal d'agir selon les lois de la nature(qui sont illimités en dehors de l'aspect biologique de l'être) plutôt que selon les lois purement humaines, c'est-à-dire de la morale et de l'éthique(qui comme vous savez ne sont elles aussi que des conjonctures propres à des époques et à des sociétés, mais ne font en aucun cas force de lois universelles)?

Dernier point: ma pensée est fortement teintée comme l'a deviné Charlemagne de la philosophie nietzschéenne. Pour suivre ton conseil, je ne mêlerai pas le Grand Homme à cela; je préfère prendre mes interprétations à mon compte plutôt que de malmener sa dignité posthume. Seulement, quiconque aura la moindre autorité en la matière ne pourra me réfuter.

Conclusion: je veux démontrer que l'on peut -et je le conseille fortement- faire abstraction des notions de bien et de mal lorsque l'on porte un regard sur l'histoire. Dans ce cas-ci, Hitler n'est pas un extra-terreste, c'est un homme, tout comme ses sbires d'ailleurs, ainsi que les masses qui l'ont malgré tout suivi(j'entends déjà: pauvres victimes... clin doeil gri ). Ce sont des hommes avec tout ce que les hommes comprennent de bon et de mauvais, comme vous aimez le dire, et les mettre à l'écart cela revient à mettre à l'écart une partie de la nature humaine qui peut-être souhaiterions-nous qui n'existe pas mais fait parti de la dure réalité. C'est une fatalité. Il faut bien se retrousser les manches, une fois pour toute, et accepter pas seulement ce que l'humanité comporte en vertu mais aussi en perversion, non?
avatar
Caton
Caporal
Caporal

Nombre de messages : 17
Date d'inscription : 25/09/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: un illuminé

Message  Phil642 le Ven 29 Sep 2006, 11:57 pm

Je répondrai plus tard en détail.

Regardez Fr3 maintenant et demain.

Vous avez sûrement le satelite?

Plein de réponses, il y a même un psychanaliste.

Bcp de choses à apprendre, et surtout remettez vous dans le contexte Européen de l'époque, notre héritage.
avatar
Phil642
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 7673
Age : 51
Localisation : La vie est Belge
Date d'inscription : 09/05/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: un illuminé

Message  Invité le Sam 30 Sep 2006, 8:18 am

Caton a écrit:
(...)

Conclusion: je veux démontrer que l'on peut -et je le conseille fortement- faire abstraction des notions de bien et de mal lorsque l'on porte un regard sur l'histoire. Dans ce cas-ci, Hitler n'est pas un extra-terrestre, c'est un homme, tout comme ses sbires d'ailleurs, ainsi que les masses qui l'ont malgré tout suivi (j'entends déjà: pauvres victimes... clin doeil gri ). Ce sont des hommes avec tout ce que les hommes comprennent de bon et de mauvais, comme vous aimez le dire, et les mettre à l'écart cela revient à mettre à l'écart une partie de la nature humaine qui peut-être souhaiterions-nous qui n'existe pas mais fait parti de la dure réalité. C'est une fatalité. Il faut bien se retrousser les manches, une fois pour toute, et accepter pas seulement ce que l'humanité comporte en vertu mais aussi en perversion, non?

Etrange : si on utilise la catégorie du mal en histoire, ce n'est pas nécessairement pour traiter de victimes ceux qui se laissent entraîner par les maîtres malfaisants, surtout s'il existe une forme ou une autre de démocratie ou au moins d'appel au peuple, et Satan sait combien le Reich était passé maître dans les grands rassemblements, où on ne vous poussait pas l'épée dans les reins comme chez Staline, et les référendums massifs, même pas truqués ou seulement à la marge.

Ce qu'il y a de mal dans l'utilisation du concept de mal, c'est l'amalgame : parler par exemple d'axe ou d'empire du mal en regroupant tous les partis ou mouvements qui emploient des méthodes terroristes -alors que certains défendent seulement leur pré carré comme en Tchétchénie et que d'autres, comme Al Qaida, visent un ordre universel totalitaire. Il y a tout au contraire un intérêt immense (sans dire le moins du monde qu'un terroriste tchétchène représente le bien) à traiter de malfaisants Ben Laden et ses subordonnés... ainsi que ceux qui, en face, font l'amalgame que je dénonce.

Il ne s'agit précisément pas de Mal absolu, qu'on devrait combattre au nom d'un souverain Bien. Mais des atteintes aux valeurs universelles dont la reconnaissance est devenue urgente au XXème siècle, avec la croissance de la population, des moyens de destruction etc. : droits des individus et des nations, efforts multilatéraux pour la paix, etc. Toutes choses auxquelles le nazisme tournait résolument et radicalement le dos, d'une façon inouïe dans l'histoire mais en concentrant d'autres poisons (comme le racisme colonial des Blancs, l'arrogance patronale, le chauvinisme de 14-18, etc., etc.), en sorte que tout ce qu'il y a de mal dans le monde actuel, et en particulier dans les démocraties occidentales, a quelque parenté avec les traces mal effacées du cataclysme hitlérien.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: un illuminé

Message  Invité le Sam 30 Sep 2006, 11:17 am

Bonjour,
Je constate que, profitants lachement du decalage horaire, Francois Delpla et Phil ont fait le travail et ne me laissent que des miettes.
Je m'en contenterais donc (Et merci, Phil, merci Francois).
Caton a écrit:Je vais me permettre d'intervenir encore avant mon ''jugement'' puisque là je crois m'être fait très mal comprendre.
Non, non, nous avons parfaitement compris ce que tu tentes de nous dire car vois-tu nous avons l'habitude de faire face a ce genre de theories.

Par contre, je constate que tu evacue soigneusement les contre-arguments qui te sont presentes et, dans tes reponses, passe en fait a autre chose.

Tu fait semblant, par exemple, de ne pas avoir remarque que l'historien que tu citais, hors contexte et en melangant allegrement ses idees et les tiennes sans dire a qui appartenait quoi, viens de t'apporter un cinglant dementi. Notre forum est tout petit mais quand on y parle de ses ouvrages, Francois Delpla viens nous donner son avis, mince, pas de chance...
mort de rir gri

Une technique bien connue, decrite avec precision par les webmestres du site www.phdn.org que je recommande vivement a ceux de nos membres qui pourraient eventuellement avoir un peu de mal a suivre ici.


Premier point: mon intention n'est pas de faire l'apologie du nazisme. Je ne cherche pas non plus à convaincre quiconque de porter une chemise brune. Si quelqu'un lit mes commentaires et qu'il croit que c'est mon but, il se trompe, et qu'il me relise. Je ne suis pas plus nazi que vous, mais je ne suis pas ni démocrate ni socialiste ni chrétien.
Ah bon ?
Pourtant quelques pages plus haut, tu nous disait :
"Pour être clair; je comprend pas pourquoi on dit que le nazisme est ''mal'', et que par exemple la démocratie libérale est chose ''bien''?? Toutes deux ont leur pour et leur contre, ce qui est mal dans cette histoire ce n'est pas le nazisme mais le génocide. Nuance."
Ainsi que :
"Je rajouterais que le droit était pleinement pour les allemands. Je veux dire que ce peuple méritait d'étendre son impérialisme dans le monde et en Europe comme tous les autres, et vu sa population même plus que les français. Alors la fin justifie les moyens. Malheureusement, il aura fallu des boucs-émissaires, à savoir les juifs. "
Il faudrait savoir....

Second point: je suis intervenu à la base pour manifester mon indignation quand aux jugements de valeurs qui sont je crois affirmés trop facilement et, disons-le, avec un peu trop de naïveté. Ce que je voulais exprimer, Phil642 le démontre clairement et candidement.
Et comment ?
Tu l'affirmes, comme un fait etabli, mais te gardes bien de dire OU Phil "demontre".

Est-ce dire qu'il est mal d'agir selon les lois de la nature(qui sont illimités en dehors de l'aspect biologique de l'être) plutôt que selon les lois purement humaines, c'est-à-dire de la morale et de l'éthique(qui comme vous savez ne sont elles aussi que des conjonctures propres à des époques et à des sociétés, mais ne font en aucun cas force de lois universelles)?
Est ce a dire que nous devons, selon les "lois de la nature" dont tu parles, re-etablir le dogme Nazi de la Loi du plus fort, effacer les avancees des Lumieres et, pourquoi pas, retablir, par exemple, l'esclavage ?

La morale et l'ethique ne sont pas des conjonctures, mais des avancees de la pensee humaine et font partie de ces choses qui differencient l'homme de l'animal.

Il est exact, et regrettable qu'elles ne font pas encore force de lois universelles. Mais elles avancent, petit a petit, avec soubressauts et difficultes, mais dans le bon sens. Malgre les efforts des retrogrades dont, apparemment, tu fais partie.

faut bien se retrousser les manches, une fois pour toute, et accepter pas seulement ce que l'humanité comporte en vertu mais aussi en perversion, non?
Accepter ? Pourquoi ?
Considerer, comprendre, etc... que la medaille humaine a un revers qui est la perversion, oui, mais c'est la une evidence.

Mais l'accepter c'est la considerer comme ineluctable et par consequent ne pas chercher a la combattre, a la reduire, a la maitriser.
Et cela, chez moi s'appelle lachete.

Invité
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 7344
Date d'inscription : 16/07/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: un illuminé

Message  Caton le Sam 30 Sep 2006, 9:48 pm

Bonjour!

Après avoir lu attentivement vos réponses je tiens à rectifier certaines choses;

Tout d'abord, pour citer Daniel Laurent:

Tu fait semblant, par exemple, de ne pas avoir remarque que l'historien que tu citais, hors contexte et en melangant allegrement ses idees et les tiennes sans dire a qui appartenait quoi, viens de t'apporter un cinglant dementi. Notre forum est tout petit mais quand on y parle de ses ouvrages, Francois Delpla viens nous donner son avis, mince, pas de chance...

Il faut rendre à César ce qui est à César...J'admet mon erreur ici. J'ai utilisé le nom de M. Delpla pour mon propre compte, je m'en excuse humblement. Je suis tombé dans mon propre piège, me suis fait avoir, vous marquez donc un point.

Pour M. Delpla: j'ai utilisé certes votre nom pour diffuser des idées qui j'en suis conscient peuvent être dangeureuses pour la moyenne des hommes. J'éprouve un certain malaise à penser que vous pouvez penser que votre oeuvre(au passage permettez-moi de vous féliciter, j'ai beaucoup apprécié lire la bio d'Hitler, les autres je ne les ai pas lu mais je le ferai, j'en éprouve à présent un besoin impératif) puisse être utilisée et interprétée à des fins qui sont toutes autres que le but que vous vous êtes fixé. Si je vous dis ça c'est pour vous rassurer, dû moins, quand à ma personne. Je suis un intellectuel qui aime jouer avec les concepts, qui aime bien mettre en relief des idées qui pour moi vont de d'elles-même et avec plus que moins d'exagération. Mais j'utilse l'exagération simplement comme figure de style, l'oeil bien exercé l'aura peut-être remarqué. De plus, je crois que votre oeuvre en aucun cas puisse induire quiconque en erreur, moi mis à part(!). Autrement dit, le plébéien de la rue ne peut tout simplement pas faire des liens entre les choses comme j'ai pu le faire. Je réitère donc mes excuses, en tout humilité, en vous conseillant peut-être de me relire mais cette fois au second voire au troisième degré.

Pour le reste je suis un peu déçu des réponses que j'ai reçu de vous. Je m'attendais bien à me faire casser en deux, j'étais prêt, penché, les yeux fermés en attendant de recevoir le coup fatal...

Or vous vous contentez de me reprendre phrase par phrase, ligne par ligne. Maintenant c'est vous qui prenez mes affirmations hors-contexe... De plus, et d'alleurs c'est le point principal de mon propos, vous me répliquez par non pas par des arguments et des contre-arguments rationnels, mais par les voies impénétrables du dogmatisme moral. Que voulez-vous que je vous réponde face à un argument moral? Et c'est précisément ce que je vous demande, de passer outre ces considérations subjectives. C'est pas pour m'apprécier moi, que je vous le demande, mais pour pouvoir apprécier l'histoire elle-même.

Autre point: il est clair dans vos messages(je fais surtout allusion à Phil642 et à Daniel Laurent) que vous manifestez une malveillance à mon égard. À vous lire je correspond à ce stéréotype qui arrive avec ses idées fixes, ce type de rustre qui n'a pas eu la chance comme vous d'avoir reçu une bonne éducation, qui ose s'aventurer au-delà du pâturage du troupeau. Et vous faites inconsciemment la réflexion suivante: Oh! mais regardez-le, il s'éloigne du troupeau, comment ose-t-il, comment se pourrait-il qu'il ne dépende pas de nous comme nous nous dépendons les uns les autres? Écrasons-le! Et puis vous me sortez vos dogmes moraux, appuyés par des citations et des sites internet, pour à la fois m'épouvanter et vous rassurer.

Désolé d'y aller avec des images comme celles-ci. Je ne cherche pas la confrontation et j'arrête ici dans mes allusions. Seulement veuillez-bien considérer qu'en voulant m'atomiser c'est vous qui cherchez une confrontation que je ne comprend pas. Le consensus n'est pas un impératif dans une discution de nature intellectuelle...

Non, non, nous avons parfaitement compris ce que tu tentes de nous dire car vois-tu nous avons l'habitude de faire face a ce genre de theories.

Cette citation démontre exactement ce que j'essaie de dire. Il s'agit d'une catégorisation et d'une exclusion systématique d'idées par arguments moraux. Essayez seulement de voir plus loin, c'est tout ce que je vous dit.

Par contre, je constate que tu evacue soigneusement les contre-arguments qui te sont presentes et, dans tes reponses, passe en fait a autre chose.

Comme vous me le proposez, je vais utiliser votre méthode. Je vais choisir certaines citations que je juge les plus "clés" car les reprendre en totalité serait un exercice inutilement trop long.

Citation:

Second point: je suis intervenu à la base pour manifester mon indignation quand aux jugements de valeurs qui sont je crois affirmés trop facilement et, disons-le, avec un peu trop de naïveté. Ce que je voulais exprimer, Phil642 le démontre clairement et candidement.

Et comment ?
Tu l'affirmes, comme un fait etabli, mais te gardes bien de dire OU Phil "demontre".

Je faisait évidemment référence à son long message auquel il me reprenait phrase par phrase.

Est ce a dire que nous devons, selon les "lois de la nature" dont tu parles, re-etablir le dogme Nazi de la Loi du plus fort, effacer les avancees des Lumieres et, pourquoi pas, retablir, par exemple, l'esclavage ?

Non. J'ai jamais parlé de ré-établir le nazisme. Effacer les idées des lumières peut-être, rétablir l'esclavage peut-être. Mais attention! Pour moi un esclave c'est un homme qui travaille. Au contraire d'un homme qui a le loisir d'avoir tout son temps, qui a le loisir de consacrer sa vie au loisir(!) et à la création. Je parle ici du concept "d'esprit libre". Les idées des lumières, mis à part Voltaire et d'autres grands esprits d'exception, ont illusionné (et exité) les esprits maléables avec un bon lot de concepts synthétiques, comme l'égalité. Comme le pouvoir au peuple. De nos jours, les gens baignent dans l'illusion qu'ils ne sont pas esclaves, pourtant ils travaillent! Pourtant ils se limitent d'eux-même par des maximes comme "la liberté s'arrête ou celle des autres commence". 90% de la population est en état d'esclavage, elle s'en est simplement retirée le titre... et cet état de chose dure depuis que la civilisation existe et durera jusqu'à ce qu'elle périsse. De plus la démocratie libérale renforce cet illusion, avec son superflu confort matériel qu'elle procure(les gens se droguent d'illusions). Or je reprend ma phrase; il n'est pas question de rétablir l'esclavage, il est déjà en vigueur.

La morale et l'ethique ne sont pas des conjonctures, mais des avancees de la pensee humaine et font partie de ces choses qui differencient l'homme de l'animal.

L'homme est un animal. Quelles-sont les activités auquel l'homme s'occupe la plupart du temps? Quelles sont les pensées auquel l'homme se consacre en général? Manger. Dormir. Reproduction. Le reste du temps, que fait-il? Il fuit. Il fuit la confrontation avec son existence. Il cherche à trouver des occupations qui lui permettront d'oublier qu'il est destiné à retourner éventuellement d'ou il vient, c'est à dire dans le néant. Télévision. Religion. Métaphysique. Discutions futiles avec ses pairs. Etc. L'hmme,par rapport à l'animal, a une conscience. Par conséquent il est confronté au nihilisme, par le fait même ça le rend encore plus médiocre que l'animal. Et la morale n'est qu'une invention pour réconforter l'homme face justement au nihilisme. Sans elle, j'admet qu'il ne pourrait supporter l'existence. Or, je reprend ma phrase, l'homme est moins que l'animal.

Etrange : si on utilise la catégorie du mal en histoire, ce n'est pas nécessairement pour traiter de victimes ceux qui se laissent entraîner par les maîtres malfaisants (...)

Étrange, en effet. Comment peut-on dire qu'un homme puisse être malfaisant? Rien dans la nature n'est malfaisant...

Je tiens également à démontrer que dans l'histoire, sans exceptions, les sociétés sont divisées en deux grands corps généraux; la plèbe, puis l'élite. Selon mes connaissances et mes observations, la tendance est toujours la même. La plèbe(les esclaves) suivent sans réserves la tête qui la domine, tant et aussi longtemps qu'elle ne manque pas de nourriture. Si c'est le cas, elle va vouloir simplement remplacer son élite par une autre. Le cas de la démocratie libérale est plus ambigü. La plèbe est tellement gavée d'illusions qu'elle espère un peu plus. Autrement dit le sort des masses est sans importance.

Je vais arrêter ici mes disgressions. Vous avez trouvé probablement que je suis sec, voire sans scrupules. Je suis conscient que des propos comme je viens de dire vont vous heurter et vous faire réagir. Mon but n'est pas de provoquer. J'en reviens à mes moutons...

Mon propos de base est que le bien et le mal doivent être exclus de la démarche historique et de l'appréciation de l'histoire. J'ai essayé de démontrer que l'on doit, pour ce faire, regarder l'homme au même titre que comme si l'on regardait un documentaire à la TV sur des animaux; sans altérer par une falcification subjective le jugement à priori de notre espèce. Pouvez-vous vous imaginer?

J'arrête ici pour aujourd'hui, je crois en avoir assez dit. Je termine en disant que l'histoire est une chose sérieuse, qu'il faut savoir interpréter avec philosophie les données historiques, et ne pas tomber dans le piège de travailler pour la morale au dépend de l'histoire en soi.
avatar
Caton
Caporal
Caporal

Nombre de messages : 17
Date d'inscription : 25/09/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: un illuminé

Message  Ivy mike le Sam 30 Sep 2006, 9:56 pm

Caton a écrit:
J'arrête ici pour aujourd'hui, je crois en avoir assez dit. Je termine en disant que l'histoire est une chose sérieuse, qu'il faut savoir interpréter avec philosophie les données historiques, et ne pas tomber dans le piège de travailler pour la morale au dépend de l'histoire en soi.
Là est le principal problème, ce que tu crois que nous faisons est en fait faux... personne ici ne tombe dans la "propagande Alliés" comme tu dirais.
Nous ne sommes pas ici à dire Alliés= gentil, Axe= méchant...
C'est une des choses qui m'horripile le plus et que je vois souvent sur le net, c'est un fait que j'essaie de combattre, il serait alors étonnant que je m'y mette moi même tu ne trouve pas ?

_________________

___________________________________________

TOGETHER WE CAN ACTUALLY MAKE A DIFFERENCE
www.ifaw.org
International Fund for Animal Welfare
Le monde animal a besoin de nous !
avatar
Ivy mike
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 9350
Localisation : Frejus - 83
Date d'inscription : 16/06/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: un illuminé

Message  Caton le Sam 30 Sep 2006, 10:12 pm

C'est peut-être pas ton cas, mais...

Phil642 a écrit:

Qu'a-t-il de ''mal'' dans le nazisme?
Il n’y a rien de mal dans le nazisme il EST le mal.


Mais mon but n'est pas de faire le procès ni de l'un ni de l'autre, ni d'encenser l'un ou l'autre. C'est cet épithète de ''mal'' qu'on appose à côté de Hitler et de son idéologie que je n'approuve pas.
Soit, disons « mauvais », « calamité », « fautif », « imperfection », « tache », « ennemi ??? » (j’aime bien celui-là) , … Phil

Je ne pense pas que tout le monde ici ait la même vision que toi!
avatar
Caton
Caporal
Caporal

Nombre de messages : 17
Date d'inscription : 25/09/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: un illuminé

Message  Somua le Sam 30 Sep 2006, 10:19 pm

Plutot que de m'emporter, je vais juste donner l'etat de ma reflexion en lisant non lineairement les divers propos .

Un homme n'est qu'un animal , a la difference qu'il sait avoir des emotions .
Donc par definition , il en sera bien pire ou meilleur , de la , de sa culture, de ses idées et eventuelles religions vient son attrait pour ce qui est mal ou bien .
Essayer de regarder l'histoire sans tenir compte de ces concepts n'est proprement pas humain , ni meme animal , seule une machine y parviendrait , et encore si ses choix se limitent a oui ou non . Il n'y a pas de "peut etre" dans la logique booléenne .

Inutile de me sortir des arguments comme quoi il est faisable d'etre absolument neutre , c'est aussi stupide qu'innaproprié .
Tout etre humain a ses convictions , et interprete a sa façon , ne serait ce que par sa culture intrinseque , vous en a avez fait la preuve concernant vos commentaires sur les ecrits de F.Delpla , qu'il desaprouve lui meme .

N'oublions jamais une chose , au dela des considerations ethiques et autres developpements farfelus : la guerre C'EST le mal . Et tout homme qui oeuvre a cela est egalement mauvais , car il n'a pas su resoudre ses soucis par une autre methode .

Sur ce , je vais nettoyer ma tourelle APX4...

Somua
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: un illuminé

Message  Caton le Sam 30 Sep 2006, 10:42 pm

Somua a écrit:Essayer de regarder l'histoire sans tenir compte de ces concepts n'est proprement pas humain , ni meme animal , seule une machine y parviendrait , et encore si ses choix se limitent a oui ou non . Il n'y a pas de "peut etre" dans la logique booléenne .

Inutile de me sortir des arguments comme quoi il est faisable d'etre absolument neutre , c'est aussi stupide qu'innaproprié .
Tout etre humain a ses convictions , et interprete a sa façon , ne serait ce que par sa culture intrinseque , vous en a avez fait la preuve concernant vos commentaires sur les ecrits de F.Delpla , qu'il desaprouve lui meme .

N'oublions jamais une chose , au dela des considerations ethiques et autres developpements farfelus : la guerre C'EST le mal . Et tout homme qui oeuvre a cela est egalement mauvais , car il n'a pas su resoudre ses soucis par une autre methode .

Sur ce , je vais nettoyer ma tourelle APX4...

N'est-ce pas un site dédié à la seconde guerre mondiale? Dois-je en conclure que vous aimez le mal?

Ensuite, l'animal est en soi une machine. L'homme est un animal...

De plus, à mon avis, la guerre est l'état normal des choses. La paix n'est qu'une façon de la différer. Il y a une citation de Machiavel à ce sujet que malheureusement je n'arrive pas à trouver. Dès que je l'aurai trouvé je vous la communiquerai, elle est assez éloquente.

Edit

J'ai répliqué rapidement à votre message. Je tiens à y revenir car je le trouve très pertinent. Je suis plus ou moins d'accord avec vous sur la généralité de vos propos, mais il n'empêche pas pour autant que j'y perçoive une certaine sagesse. Peut-être devrions-nous procéder à la genèse du bien et du mal dans l'humanité pour un jour trouver un terrain d'entente? clin doeil gri


Dernière édition par le Dim 01 Oct 2006, 2:32 am, édité 1 fois
avatar
Caton
Caporal
Caporal

Nombre de messages : 17
Date d'inscription : 25/09/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: un illuminé

Message  Somua le Dim 01 Oct 2006, 1:02 am

Discuter d'une chose n'est pas forcement l'apprecier .

Somua
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: un illuminé

Message  Invité le Dim 01 Oct 2006, 6:41 am

Bonjour,
Je repondrais pour commencer sur ce point :
Caton a écrit:
N'est-ce pas un site dédié à la seconde guerre mondiale? Dois-je en conclure que vous aimez le mal?
Pour tenter de vous expliquer ce que nous faisons ici.

L'aventure Nazie n'a pas que les genocides a son actif, ou plutot son passif.
Des leur arrivee au pouvoir en 1933, Hitler et les Nazis preparent, deliberement et en toute conscience, les guerres d'agression qui vont mettre l'Europe a feu et a sang.

Leur premier soin est de museler tous les opposants, de force et au moyen de manipulations (Incendie du Reichtag par exemple).
Ils ouvrent les camps de concentration qui seront inaugures par des allemands dont le seul crime etait d'avoir tente de s'opposer a Hitler.

Goering cree la Gestapo puis passe la main a Himmler. Cette police politique deviendra rapidement une tentaculaire machine a reprimer qui s'etendra dans toute l'Europe occupee, pourchassant, assassinant, torturant, deportant toute personne qui, de pres ou de loin, ressemblait a un opposant ou a un juif.

Ils rearment a tour de bras et embrigadent le peuple allemand qui est mis sous surveillance au moyens de multiples organisations comme la Hitlerjugend, fabrique de chair a canon docile, le Front du travail, fabrique d'ouvriers dociles, etc...

Ensuite viennent les annexions, puis la guerre. Demantelement de la Tchequoslovaquie, de la Pologne puis de la France. Vols et pillages. Massacres de civil sur tous les fronts. Mise en coupe reglee, a leur seul profit, des economies des territoires occupes.

Puis c'est la mise en place de la solution finale, l'extermination industrielle des Juifs et autres. La mise au travail d'esclaves recrutes de force ou de prisonniers de guerre et dont beaucoup mourrons d'epuisement, de sous alimentation et de mauvais traitements.

Et enfin c'est le desastre, la destruction de l'Allemagne dont le peuple fait partie des victimes de l'aventure Nazie.

La seconde guerre mondiale fera environ 55 millions de morts, dont presque 40 millions en Europe dont les Nazis portent la seule et entiere responsabilite.

Constatons, sans parler de "Mal", que les Nazis etaient tous simplement des criminels. Intelligents et terriblement efficaces, mais des criminels.

Alors nous, nous sommes ici pour deux raisons :

1 - Rendre hommage a ceux qui se sont leves pour combattre Hitler, qui qu'ils soient, qu'ils viennent de la plebe comme notre ami Logico et ses camarades ouvriers et paysans du FTPF ou de l'elite comme Charles de Gaulle, pour ne citer que des Francais.
Vous devriez jeter un coup d'oeil sur la composition sociale des Resistants et des Forces Francaises Libres qui, je le rappelle, etaient tous volontaires. Cela ferait peut etre monter un peu votre estime pour les plebeiens que vous me paressez mepriser.

2 - Faire en sorte que tout cela ne s'oublie pas, faire passer le message, esperant, peut-etre naivement, apporter notre petite pierre aux murs qu'il faut batir pour que cela ne recommence pas.

En suite, une petite remarque sur votre theorie entre les semi-esclaves qui travaillent et les hommes "libres" qui eux peuvent avoir des loisirs et de la culture.

L'homme est naturellement condamne a travailler pour produire ce dont il a besoin pour vivre. Si ce boulet est a peu pres equitablement partage entre tous, le boulet est un peu moins lourd a trainer et les progres technologiques et sociaux peuvent encore l'alleger un peu.

Les societes ou les elites "libres" ne travaillent pas est une societe ou "l'elite" est une bande de voleurs et de profiteurs. Pas de quoi etre fier...

Quant au concept d'Egalite qui vous semblez critiquer, je vous accorde que c'est une utopie qui, malgre toutes les avancees sociales reste encore tres imparfait. Mais il avance, petit a petit. Et chaque pas en avant est un bien qui renforce un peu les 2 autres concepts de la Revolution Francaise, Liberte et Fraternite, qui, eux aussi sont encore loin d'etre parfaitement en place. Mais des hommes de bien y travaillent et, malgre l'opposition de gens comme vous, font avancer les choses dans la bonne direction.

Invité
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 7344
Date d'inscription : 16/07/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: un illuminé

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum