Henschel Hs 124

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Henschel Hs 124

Message  panzerblitz le Mer 02 Juin 2010, 8:37 pm

Henschel Hs 124



Genèse :

En 1933, Hitler accède au pouvoir, et nomme Herman Göring « Luftfahrtminister ». Celui-ci entreprend rapidement de contourner les clauses du traité de Versailles, qui empêche notamment l'Allemagne de se doter d'une aéronautique militaire. Rapidement, diverses commandes sont passées aux constructeurs aéronautiques allemands, les enjoignant à produire des appareils à vocation militaire qui soient à la fois discrets et camouflables en appareils civils. De cette première série de commandes naissent notamment le Junkers Ju (K) 51 ou encore le Heinkel He 70. Une deuxième puis une troisième « série » de commandes interviennent à la fin 1934 et en 1935, commandes beaucoup plus affichées d'appareils désormais ouvertement militaires. Parmi les multiples programmes lancés par le « Technischen Amt », l'un des plus audacieux est intitulé « Rüstungsfulgzeug III » (avion de combat III). Lancé à la fin de l'année 1934, il doit aboutir à la construction d'un appareil polyvalent et performant, capable d'atteindre 550 Km/h en vitesse maximale et destiné à la reconnaissance, à l'attaque au sol, ainsi qu'au bombardement tactique. Plusieurs constructeurs allemands répondent présent, dont Henschel, alors nouveau venu dans le paysage aéronautique allemand, né en 1931 d'une scission avec la firme Junkers qui était plongée dans les difficultés financières.
Henschel débute les travaux dans la première moitié de 1935. Les essais en soufflerie sont satisfaisants, et la construction des trois prototypes est débutée le 1er janvier 1936. L'aéronef – portant désormais le nom de Henschel Hs 124 – se veut le plus moderne possible, tout-métal, monoplan-cantilever, avec un revêtement travaillant perfectionné (issu de recherches françaises). Achevé vers la fin de l'été, le premier prototype débute ses essais en vol en octobre 1936.


Description :

Bombardier moyen
Bimoteur
Equipage de trois hommes
Habitacle entièrement fermé, non pressurisé
Construction métallique
Bidérive
Train classique
Voilure médiane cantilever


Plan 3 vues :



Source image : GRIEHL, Manfred. Deutsche Flugzeurg-bewaffnung bis 1945-Teil III. Editions Motorbuchverlag, Stuttgart, 2008, p.22.


Variantes :

Version de bombardement : Les deux premiers prototypes se rattachent à cette version. Deux à douze râteliers sont présents sur l'intrados des ailes et sous le fuselage, afin de supporter des charges offensives. L'installation d'une tourelle sur la pointe avant, dotée d'un canon MG 151/20, ne se vérifie que sur le premier prototype, et il semble que cette option soit délaissée par la suite.


Source image : Revue Luftfahrt international n°15, mai-juin 1976.


Version de reconnaissance à long rayon d'action : Version dépourvue de tout point d'attaches externes. Le nez est vitré, et il semble que l'installation d'une tourelle soit également possible sur le secteur avant de l'appareil. Une caméra de type Zeiss RMK S 1818, dotée d'une focale de 50cm, se voit installée dans le tronçon central du fuselage.


Source image : Revue Luftfahrt international n°15, mai-juin 1976.


Version d'attaque au sol : Les prototypes V3 et V4 se rattachent, eux, à cette version. Le nez est tout-métal et contient quatre armes fixes, à savoir quatre MG 17 de 7,92mm ou deux canons de 20mm et deux MG 17. 82 bombes de 10 kg peuvent être emportées sur des supports externes, sous le fuselage et les ailes.


Source image : Revue Luftfahrt international n°15, de mai-juin 1976.



Caractéristiques (version bombardier) :

Dimensions :

- Longueur : 14,50m
- Envergure : 18,20m
- Surface ailaire : 54,60m²
- Hauteur : 3,75m

Poids :

- A vide : 4250 kg
- Maximum au décollage : 7230 kg

Performances :

Vitesse maximum : 435 Km/h à 3000m
Vitesse à l'atterrissage : 110 Km/h
Vitesse ascensionnelle : 6000m atteints en 17,5 minutes
Autonomie : 4200 Km
Plafond pratique : inconnu

Motorisation :

- Prototype V1 et V3 : Deux moteurs Junkers Jumo 210 C de 690 chevaux.

- Prototype V2 et V4 : Deux moteurs BMW 132Dc, développant 880 chevaux à 3000m et 800 chevaux au niveau de la mer.

Armement :

Offensif

  • Version bombardier ( prototype V2) :


- 12 bombes de 50 Kg sous le fuselage et les ailes ou 2 bombes de 250 Kg sous les ailes .

  • Version d'attaque au sol (prototype V3) :


- 42 bombes de 10 Kg sous les ailes, et 40 autre sous le fuselage.

- 4 mitrailleuses MG 17 de 7,92mm, fixes et placées dans le nez de l'aéronef, alimentées à raison de 500 coups par armes.

- (alternative) : 2 canons MG 151/20 de 20mm et deux mitrailleuses MG 17 de 7,92mm, fixes et placés dans le nez de l'appareil. Quantité de munition par arme inconnue.



Défensif

  • Hs 124 V1 :


- Sans, mais doté d'une tourelle-avant devant accueillir un canon de 20mm

  • Version de bombardement (prototype V2) :


-Une mitrailleuse MG 15 dans le nez vitré de l'appareil, approvisionnée à raison de 450 coups, et servie par le navigateur-bombardier. Débattement de 30° vers le haut, de 40 vers le bas, et de 20° sur les côtés.

- Une mitrailleuse MG 15 de 7,92mm en poste-arrière ,approvisionnée à raison de 975 coups.

  • Version d'attaque au sol (prototypes V3 et V4) :


- Une mitrailleuse MG 15 de 7,92mm en poste-arrière ,approvisionnée à raison de 975 coups.

  • Version de reconnaissance (prototype V2) :


- Une mitrailleuse MG 15 dans le nez vitré de l'appareil, approvisionnée à raison de 450 coups, et servie par le navigateur-bombardier. Débattement de 30° vers le haut, de 40 vers le bas, et de 20° sur les côtés.

- Une mitrailleuse MG 15 de 7,92mm en poste-arrière ,approvisionnée à raison de 975 coups. (Certaines sources évoquent 2000 coups pour cette version. Pour autant, le nombre de 975 est celui donné par des documents d'usines, datant de 1937, qui font naturellement foi).


Développement :

Le premier prototype, le Hs 124 V1, est achevé au début de l'automne 1936. Le premier vol s'effectue en octobre, sur le terrain de l'usine, à Schönefeld. L'appareil s'avère globalement satisfaisant même s'il reste sévèrement sous-motorisé. Les moteurs Junkers sont par ailleurs peu fiables et clouent au sol le prototype pour des durées relativement longues. Leur inadaptation est consacrée le 10 avril 1937, lorsqu'une panne provoque la perte du premier prototype. Il est alors décidé de substituer ces moteurs Junkers bien capricieux par les nouveaux BMW 132, qui sont également prévus pour le biplan Hs 123. Les évaluations en vol peuvent alors reprendre avec beaucoup plus d'efficacité, pour un temps du moins.
Malheureusement pour le projet, d'autres imperfections apparaissent, désormais structurelles, et donc bien plus graves. Le gain de motorisation semble en effet avoir excédé les capacités de la cellule, avec l'apparition de vibrations dans le secteur arrière du fuselage. La situation dégénère en drame lorsque le prototype V2 s'écrase, le 25 février 1938, après la perte de ses deux dérives. Le prototype V3 est alors abandonné à son tour, puisque affecté des faiblesses de structures de ses deux prédécesseurs. Le V4, produit entre temps et destiné – comme le V3 – à l'attaque au sol, voit de nombreuses imperfections corrigées et est déclaré « bon pour le vol » en septembre 1937. Il n'est pas certain qu'il connaisse une quelconque évaluation en vol.
Les regards du RLM (Ministère de l'air allemand) se sont cependant peu à peu détournés du programme « Rüstungsfulgzeug III », en raison des accidents affectant non seulement le Henschel, mais aussi son dernier concurrent encore en lisse, le Focke-Wulf Fw 57. D'autres avions, développés indépendamment par leurs firmes, retiennent désormais l'attention des autorités allemandes, à l'instar du Heinkel He 111 ou encore le Dornier Do 17. Henschel jette alors l'éponge vers la fin 1938 et décide de se concentrer sur d'autres programmes prometteurs, dont celui - très prometteur - du Hs 129.
Le sort des deux prototypes survivants mais n'ayant probablement jamais volé, est aujourd'hui connu avec la découverte d'un rapport du Dr Georg Gerber, datant du 23 avril 1942. Le RLM a effectivement eu recours, à l'occasion de la mise au point de nouveaux canons de 30mm, à de nombreux appareils de structures différentes. Ces appareils (Hs 124, Ju 160, Ju 88 A-1) vont servir de cibles statiques, sur le polygone de tir du centre d'essai des armes embarquées de Tarnewitz. Une fin triste, toujours plus glorieuse que le ferraillage.


Galerie iconographique :



Vue de l'aile de l'un des prototypes, en cours de montage. Le revêtement travaillant, qui n'a pas encore été apposé, est en duralium, pendant qu'une grande partie des longerons est en acier.


Source image : revue “Luftfahrt international” n°15 ,de mai-juin 1976


Les mêmes ailes, avec le revêtement travaillant installé.


Source image : revue “Luftfahrt international” n°15 ,de mai-juin 1976


Autre vue de la voilure, au même stade. Notez les nombreuses trappes de visite, ici destinées à l'entretien des différents câbles de commande.


Source image : revue “Luftfahrt international” n°15 ,de mai-juin 1976


Le tronçon central du fuselage de l'appareil.


Source image : revue “Luftfahrt international” n°15 ,de mai-juin 1976


La structure du fuselage est semi-monobloque, très classique à cette période là.


Source image : revue “Luftfahrt international” n°15 ,de mai-juin 1976


Montage publicitaire de Henschel, présentant le Hs 124 V1 en plein piqué. Une figure qui aurait été relativement dangereuse pour ce premier prototype, qui – en plus d'être dépourvu de freins de piqué – connaissait d'importantes faiblesses structurelles.


Source image : http://www.histaviation.com/Henschel_Hs_124.html


Cette photo a été prise en 1936 et présente le premier prototype une fois achevé. Notez l'absence de toutes immatriculation, chose relativement rare en Allemagne, même pour un prototype.


Source image : revue “Luftfahrt international” n°15 ,de mai-juin 1976


La formule bidérive est alors fréquente pour les prototypes de bombardiers moyens allemands. Elle est due à la volonté de dégager un champ d'action suffisant pour la défense arrière.


Source image : revue “Luftfahrt international” n°15 ,de mai-juin 1976


Le premier prototype, alors qu'il effectue probablement son vol inaugural.


Source image : revue “Luftfahrt international” n°15 ,de mai-juin 1976


Le prototype V2, qui se distingue du V1 par son nez vitré dépourvu de tourelle.


Source image : http://rareaircraf1.greyfalcon.us/GERMANY.htm


Après l'abandon du projet, et le choix d'appareils plus performants par le RLM (He 111 notamment), les voilures et les fuselages des deux Hs 124 survivants seront utilisés comme cible pour tester les nouveaux canons de 3cm de type MK 101 et MK 108. Cette photo compare l'effet d'un obus de MK 101 à gauche, avec celui d'un MG FF de 20mm, à droite.


Source : revue “Luftfahrt international” n°7 ,de janvier-février 1975.



Sources :

GRIEHL, Manfred. Deutsche Flugzeurg-bewaffnung bis 1945. Editions Motorbuchverlag, Stuttgart, 2008.

NOWARRA Heinz “Die deutsche Luftrüstung 1933-1945” Bernard & Graefe, Bonn .

Revue “Luftfahrt international” n°15 ,de mai-juin 1976.

Revue “Luftfahrt international” n°7 ,de janvier-février 1975.


Dernière édition par panzerblitz le Jeu 03 Juin 2010, 11:47 pm, édité 4 fois

_________________
http://www.youtube.com/watch?v=wgmxc-X3XZ4&feature=related

panzerblitz
Police militaire (Modérateur)
Police militaire (Modérateur)

Nombre de messages : 4072
Age : 27
Localisation : Russie - Alsace - Ile de France - Oise
Date d'inscription : 05/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Henschel Hs 124

Message  LeSieur le Mer 02 Juin 2010, 9:36 pm

un article de qualité , comme tout ce qui sort des usines panzy!



LeSieur
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 2598
Age : 22
Localisation : Trois-Rivieres, Canada
Date d'inscription : 13/06/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Henschel Hs 124

Message  panzerblitz le Mer 02 Juin 2010, 9:41 pm

A partir de doc originaux siouplait (publiés dans les revues Luftfahrt que j'ai mentionné) !

M'en a demandé de la recherche et de la confrontation de sources celui-là. Pour certaines infos (telle que l'utilisation de l'appareil en tant que "cible statique") cet article fait d'ailleurs figure de "scoop".

_________________
http://www.youtube.com/watch?v=wgmxc-X3XZ4&feature=related

panzerblitz
Police militaire (Modérateur)
Police militaire (Modérateur)

Nombre de messages : 4072
Age : 27
Localisation : Russie - Alsace - Ile de France - Oise
Date d'inscription : 05/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Henschel Hs 124

Message  sukhoi le Jeu 03 Juin 2010, 11:08 pm

Excellent article sur un avion qui m'était totalement inconnu.

Par contre lorsque tu explique qu'il y avait nécessiter d'avoir des appareils "qui soient à la fois discrets et camouflables en appareils civils", veux tu dires qu'il y avait possibilité de les faire passer à part entiéres pour des zinc civils en cas d'une inspection minutieuse effectuée au sol moyennant un démontage rapide de quelques équipement, ou était ce seulement le "design" global qui devait ressembler a un avion privé, en cas d'un interception en vol ou d'une photo prise par des appareils français par exemple?

En tout cas encore merci pour cet article et les photos.

sukhoi
Général de Brigade
Général de Brigade

Nombre de messages : 671
Age : 25
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 18/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Henschel Hs 124

Message  panzerblitz le Jeu 03 Juin 2010, 11:21 pm

Tout à fait !

Le Heinkel He 111 comme le Junkers Ju 86 possedaient des versions civiles, assez convaincaintes d'ailleurs puisque la swissair acheta une vingtaine de ces '86, qui furent les fleurons de son parc aérien.

A l'inverse le Japon a produit le Mitsubishi Ki-20, qui était une version militaire, fabriquée sous licence, du Junkers G38 (un appareil initialement destiné au marché civil).

_________________
http://www.youtube.com/watch?v=wgmxc-X3XZ4&feature=related

panzerblitz
Police militaire (Modérateur)
Police militaire (Modérateur)

Nombre de messages : 4072
Age : 27
Localisation : Russie - Alsace - Ile de France - Oise
Date d'inscription : 05/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Henschel Hs 124

Message  dracir le Mar 08 Juin 2010, 7:28 am



Dommage que les allemands n'ont gardé au moins un prototype


dracir
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 1238
Age : 53
Localisation : Lévignac 31
Date d'inscription : 30/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Henschel Hs 124

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 6:43 am


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum