Christian WIRTH : une tentative de curriculum...

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Christian WIRTH : une tentative de curriculum...

Message  eddy marz le Dim 30 Déc 2012, 5:02 pm

supertomate a écrit:On quitte l'histoire, mais j'ai tendance à penser que la plupart des hommes justifient leurs idées (envies,actes,...) par la raison et non trouve leurs idées par la raison. C'est à dire que je massacre des gens parce que j'ai envie et que je peux, et après, je me trouve éventuellement des justifications.
Et non pas j'observe et réfléchis et après en déduis mes idées.

J'ai l'impression que, en ce concerne Wirth, les choses sont un peu différentes; surtout si on prend en compte la dimension de ses crimes... La chose intéressante, si je puis me permettre de m'exprimer ainsi, est que Christian Wirth, héros de guerre (WW1) hautement décoré pour bravoure (inconscience ? mépris de la mort ?), antisémite virulent (pour des raisons qui lui sont propres, mais certainement fortement influencées par son milieu), nazi convaincu (politiquement), rempli de haine (une fois encore pour des raisons qui lui sont propres), a déjà, lors de son cursus policier à Stuttgart, la réputation d'un flic très violent, vulgaire, et dévoyé. Mais, loin d'être mal considéré par ses collègues, il est au contraire admiré pour ses performances d'enquêteur; admiré et craint, car il ne fait preuve d'aucune retenue. Ce sont justement ces qualités négatives qui le font remarquer par ses supérieurs qui le signalent ensuite au KdF comme un homme de confiance, prêt à adopter des méthodes "non-orthodoxes" pour mener à bien les missions qui lui sont confiées (nous dirions aujourd'hui 'capable d'improviser' sans ordre direct), et d'une loyauté sans faille. Bref, lorsque l'opération T4 se met en place (et ensuite l'Aktion Reinhard), Wirth ne peut que sembler idéal aux huiles du KdF pour mener à bien l'entreprise : son dossier est d'ailleurs annoté « z. V. Führer » (« à la disposition du Führer »). Nous assistons donc à une sorte de "mariage" parfait entre l'État - qui poursuit des buts inavouables mais idéologiquement justifiés - et un homme dont les prédispositions politiques, idéologiques, et le caractère, le désignent comme le candidat parfait pour les accomplir. La complicité sera totale.
avatar
eddy marz
Membre légendaire
Membre légendaire

Nombre de messages : 3953
Age : 61
Localisation : England/France/Italia
Date d'inscription : 24/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Christian WIRTH : une tentative de curriculum...

Message  Jules le Dim 30 Déc 2012, 6:42 pm

Et puis on parle de Wirth... Celui qui frappait ses collègues SS avec un fouet.
Je crois que ce qui échappe à beaucoup de monde, c'est qu'un type comme Wirth puisse à la fois être un type abject et un fonctionnaire très talentueux. Pourtant ça n'a rien d'incompatible, bien au contraire !
Alors oui, Wirth était un assassin de terrain mais un policier aux méthodes éprouvées ; méthodes qui ont ravi sa hiérarchie.
Je reposte le lien vers l'article d'Eddy sur la "criminalité de Wirth" :
http://deuxiemeguerremondia.forumactif.com/t11187-criminalite-de-christian-wirth-temoignages#168061
avatar
Jules
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 2062
Age : 37
Localisation : ici
Date d'inscription : 04/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum