Que sont ils devenus?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Que sont ils devenus?

Message  Phil642 le Jeu 05 Oct 2006, 8:48 am

Perdus de vue, volontairement ou pas que sont devenus les criminels de guerre nazis?

Un site de la Mémoire se propose de nous éclairer sur le sort de 1.061 criminels nazis et de quelques complices

A
Abetz, Otto (ambassadeur à Paris) : condamné en France à vingt ans de prison, le 22 juillet 1949. Libéré en 1954. Mort carbonisé dans un accident de voiture le 5 mai 1958.
Achenbach, Ernst (ambassade d'Allemagne à Paris, participe à la décision de la déportation à Auschwitz de 2000 Juifs les 4 et 6 mars 1943 en représailles à un attentat contre deux officiers allemands le 15 février 1943) : activités politiques en Allemagne de l'Ouest après la guerre. Avocat (en particulier de l'entreprise criminelle IG-Farben), député, défenseur au Bundestag des criminels nazis pour lesquels il réclamait l'amnistie. Devait être nommé représentant de la RFA à la Commission européenne en 1970, décision annulée devant le scandale en raison de la diffusion du dossier réuni par Beate Klarsfeld.
Albertini, Georges (secrétaire général du RNP de Déat) : arrêté le 25 septembre 1944, jugé en décembre 1944, condamné à 5 ans de travaux forcés, passe moins de quatre ans au bagne de Poissy et bénéficie d'une remise de peine en février 1948, crée l'Institut d'histoire sociale, organisme animé par un fort anticommunisme qui recycle des fascistes, a une influence certaine sous la Quatrième république et devient un des membres de l'entourage de Georges Pompidou, mort en 1983.
Alerme Michel (ancien colonel de l'armée française, directeur de L'Echo National, chroniqueur militaire à L'Action Française, cofondateur de l'agence Inter-France regroupant tous les journaux de la collaboration qu'il présidera jusqu'en 1944, partisan déclaré de la collaboration et de l'antisémitisme) : recherché et poursuivi après 1944, il échappe aux recherches et meurt le 1er mars 1949 sans avoir été capturé.
Algarron André, (PPF, rédacteur en chef adjoint du Petit Parisien, journal ouvertement favorable à Vichy et aux nazis) : s'enfuit en 1944 en Allemagne avec le PPF, d'où il dirigera encore dès août de la même année Radio-Patrie. Arrêté après la capitulation allemande, condamné à mort le 27 novembre 1946 par la Cour de justice de la Seine, gracié en 1947 par le président Auriol, sa peine est commuée en détention à perpétuité. Meurt dans l'oubli le 7 février 1980.
Alibert, Raphaël (garde des sceaux du gouvernement de Vichy, signataire du Statut des juifs d'octobre 1940, révise les naturalisations) : se cache à l'étranger, est condamné à mort par contumace le 7 mars 1947, vit en exil en Belgique, est amnistié en 1959, meurt en 1963.
Alie, Louis (inspecteur de police à Rouen, chef des brigades "antiterroristes") : fuit, le 24 août 1944, avec les Archives de la Gestapo vers l'Allemagne, puis rentre à Rouen où il est reconnu et arrêté, tente de monnayer ses informations contre un passeport pour l'Argentine, jugé avec ses complices du 14 au 16 novembre 1944, condamné à mort, exécuté le 27 décembre 1944.

Allers, Dietrich (Chancellerie du Führer) : avocat.
Alpers, Friedrich (secrétaire d’état ; Luftwaffe et plan de 4 ans) : se suicide le 3 septembre 1944 à côté de Mons (France).
Altenburg, Günther (ministère des Affaires étrangères) : secrétaire général de la délégation allemande à la Chambre internationale de commerce.
Altstötter, Josef (ministère de la Justice) : condamné à cinq ans de prison par un tribunal militaire américain pour affiliation à une organisation criminelle.
Amann, Max (responsable de la presse économique du Reich) : condamné en 1948 à deux ans et demi de prison, puis , le 10 septembre 1948 à 10 ans de travaux forcés. Mort le 10 mars 1957.
Ambros, Otto (membre du Conseil de direction d'IG-Farben de 1938 à 1945, responsable du choix de l'emplacement, de la planification, de la construction et du fonctionnement d'IG Auschwitz en tant que directeur d'exploitation ou directeur général des usines de Buna) : condamné à huit ans de prison par un tribunal militaire américain en 1948 pour "asservissement". Libéré en 1952. Aufsichtsrat de Bergwerkgesellschaft Hibernia; Aufsichtsrat de Süddeutsche Kalkstickstoffwerke; Aufsichtsrat de Grünzweig und Hartmann, 1955.
Ancker, Edinger (chancellerie du parti nazi où il s'occupe des affaires juives, où il discute de la stérilisation forcée des demi-juifs ou de leur déportation) : l'accusation américaine enquête sur son cas en 1945, mais son dossier semble alors trop marginal pour qu'on l'inculpe.
André, Charles-Francis, dit "Gueule tordue" (PPF, chef d'un groupe d'indicateurs du SD de Lyon travaillant pour Klaus Barbie ) : jugé et fusillé en 1945..
André, Émile (policier français, sous les ordres de Barrachin ,) : condamné en 1945 ???.
Anhert, Horst (Sous officier SS, adjoint de Danneker et de Roetke, chefs du service antijuif de la Gestapo en France). Disparu.
Antignac, Joseph (directeur de cabinet au Commissariat Général aux Questions Juives, secrétaire général en juin 1944) : arrêté le 6 novembre 1944, libéré le 28 mai 1946, s'enfuit et disparaît, condamné à mort par contumace le 9 juillet 1946.
Antonescu, Ion (maréchal roumain, "conducator") : exécuté en Roumanie en 1946.
Antonescu, Mihai : Exécuté en Roumanie en 1946.
Arrighi, Victor-Noël (Un des fondateurs du PPF, ami de Pucheu, de Doriot, militant ultra) : arrêté à la Libération, puis mis en résidence surveillée à cause de son mauvais état de santé, meurt le 9 avril 1945.
Artukovic, Andrija (ministre croate de l'Intérieur) : entré aux États-Unis comme « visiteur » en 1948. Ajournement d'expulsion accordé en 1959, annulé en 1981. Arrêté en 1984. Extradé et livré à la Yougoslavie en 1986. Condamné à la peine capitale en 1986, mort en 1988 à l'hôpital de la prison de Zagreb.
Asche, Kurt (Chef de la section antijuive de la Gestapo en Belgique) : employé à Hambourg, retrouvé et dénoncé par Beate Klarsfeld en 1975, condamné en 1981 à sept ans de détention.
Auerswald, Heinz (Kommissar du ghetto de Varsovie) : instruction de son dossier par des procureurs allemands au milieu des années 1960. Non jugé. Décédé depuis.
Augier Marc : voir Saint-Loup.

Aumeier, Hans (Oberstrumführer, commandant du camp de Vaivara) : exécuté en 1947.
Auphan Paul (nommé contre-amiral et chef d'état-major de la marine par Pétain au lendemain de l'Armistice, succède à son ancien chef Darlan dans le gouvernement Laval, en avril 1942) : tente d'entrer en contact, en août 1944, avec le général De Gaulle en vue d'une réconciliation nationale. Cette démarche restant infructueuse, s'enfuit et se cache. Condamné à la prison à perpétuité par contumace le 14 août 1946. Se constitue prisonnier en janvier 1955. Rejugé, il est condamné à 5 ans de prison et à la dégradation nationale. Va se consacrer par la suite à la défense de la mémoire de Pétain. Meurt en 1982.
Axmann, Arthur (successeur de Baldur von Schirach en 1940, à la tête des Jeunesses Hitlériennes) : s'échappe du bunker de Hitler en avril 1945, témoin de la mort de Bormann , condamné en mai 1949 par un tribunal de dénazification à 3 ans et 3 mois d'emprisonnement, de nouveau condamné en 1953 à une amende de 35.000 DM.Mort en 1996.
Azéma Jean (Action française puis PPF, rédacteur en chef du Radio Journal de Paris en 1943, admirateur incontesté de Degrelle , le chef du rexisme et de la division SS "Wallonie", s'engage dans cette division au printemps 1944, et aura le temps de participer avec Algarron à la création de Radio-Patrie à Bad-Margentheim en Allemagne, antenne contrôlée par le PPF) : parvient à s'enfuir en Argentine en 1945, jamais extradé, il y vivrait encore aujourd'hui.

Les autres lettres de l'alphabet:

http://perso.orange.fr/d-d.natanson/devenus.htm

C'est long mais intéressant à lire.
avatar
Phil642
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 7673
Age : 51
Localisation : La vie est Belge
Date d'inscription : 09/05/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Que sont ils devenus?

Message  Invité le Jeu 05 Oct 2006, 1:26 pm

Bonjour,
Merci Phil, je connaissais le version anglaise de cette liste mais n'avais jamais realise qu'une version francaise existait...

Une chose qui m'intrigue depuis quelques temps, ce sont les massives amnisties, dont certaines me paraissent injustifiees, prononcees grace a la Loi du 15 septembre 1948, annoncée par Vincent Auriol (et son secrétaire d'Etat aux Anciens combattants François Mitterand) et dont les beneficiaires sont dans la liste en question.

Je n'ai pas de sources et Google ne me donne, a ce jour, pas grand chose.
Si quelqu'un ici a des informations, merci de creer un fil dans la rubrique "Collaboration".

Invité
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 7344
Date d'inscription : 16/07/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Que sont ils devenus?

Message  Phil642 le Jeu 05 Oct 2006, 2:00 pm

Il semblerait que des amnisties ayent été accordées suit à la Commission de Clémence instituée par Macarthy (sénateur américain d'extrême droite) en 1951.

c'est tout ce que je sais, pour la France je l'ignore.

En Belgique tous n'ont pas purgé leurs peines, il y eu beaucoup de relaxes mêmes de collabos avérés, dénonciateurs, etc ... ce qui donna lieu à des exécutions illégales par la suite....
avatar
Phil642
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 7673
Age : 51
Localisation : La vie est Belge
Date d'inscription : 09/05/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Que sont ils devenus?

Message  greg le Jeu 26 Oct 2006, 2:28 pm

Phil, je vois que nous avons des sources communes. oui gri
avatar
greg
Adjudant
Adjudant

Nombre de messages : 87
Age : 37
Date d'inscription : 25/10/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Que sont ils devenus?

Message  Bourguignon le Jeu 25 Sep 2008, 3:11 pm

Un site très intéressant qui méritait bien un petit "up".

Merci pour ce lien, Phil !

Bourguignon
Aspirant
Aspirant

Nombre de messages : 167
Age : 37
Localisation : Auxerre
Date d'inscription : 25/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Que sont ils devenus?

Message  le ronin le Dim 28 Sep 2008, 12:25 pm

Bonjour, j'ai parcouru le site en question, et au vu de la relative clémence dont beaucoup ont bénéficiés , je me dis que parfois on va trop loin dans "l 'humanisme" , sans parler du comportement
des services américains , au sortir de la guerre , qui eux étaient interessés par untel où untel .
De plus , les amis des amis surtout au niveau politique , c'est proprement scandaleux!!!! Pour la bonne conscience juger un type à 80 "balais" c'est de la rigolade .Chez nous à Lyon il y avait Touvier , chef de la milice , et qui s'est planqué pendant des années chez les porteurs de soutane,
il y a eu le procès Barbie , et au vu à l'époque le nombre de collabos qu'il risquait de mettre en cause , son procès (long) à laisser des ombres qui arrangeaient certains .Ce sujet , comme dit dans d'autres posts , à le don de m'énerver , et quoique l'on dise maintenant , et ceci n'engage que moi ,
s'il y avait eu autant de résistants en France , nous n'aurions jamais pu être occupés si longtemps , non, la France comptait énormément de collabos , qui ont bien profité du système d'alors
pour s'enrichir , et se donner de l'importance à la fin du conflit, et qui ont continué , et continuent,
( leurs enfants ) dans les milieux politiques , financiers , et économiques à tirer les ficelles du pays , ils n'ont pas disparus subitement , déjà à la libération, c'était fou, ce qu'il y avait comme gens avec des brassards ,certains avaient même six barettes!!! ils se sont adaptés en profitant des faiblesses du sytème , et en l'exploitant aussi , il aurait fallut un tribunal d'exeption , qui dés en possession des preuves , prononce la sentence , et qu'un peloton l'exécute dans les minutes qui suivent , il n'y avait pas à tergiverser avec ces "mecs" . Quant à l'époque actuelle , quand je vois le rapprochement
Franco/Allemand , et les ronds de jambes de nos élus ,je sais (L'Europe ) mais cela fait des années,
qu'on les caresse , cela m'écoeure .Je me rends quelques fois en G.B. , et j'en parle avec des Anglais , qui ne comprennent d'ailleurs pas le comportement "frenchie" , et je peux dire qu'eux par contre ils n'ont pas oubliés , et ils ne portent pas les "germans" dans leur coeur . Et cela c'est perso , en prenant de l'âge , j'apprécie de moins en moins d'entendre parler les touristes allemands , cela m'irrite , surtout les vieux avec des cheveux blancs .....

Amicalement, le ronin.
avatar
le ronin
Police militaire (Modérateur)
Police militaire (Modérateur)

Nombre de messages : 3423
Age : 64
Localisation : Dans l'Hérault, cong!
Date d'inscription : 25/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Que sont ils devenus?

Message  Hellfire62 le Dim 28 Sep 2008, 1:04 pm

Salut, mon bon Le Ronin !
Je comprends en partie ton raisonnement mais on ne peut pas toujours être aussi radical.
Bien sûr les mensonges d'Etat existent (et encore il y a tout ce qu'on ne saura jamais), bien sûr que des salopards ont profité de la libération pour se refaire une virginité (je connais le cas d'un Mec de la LVF, déserteur devenu résistant en septembre 44 !). Bien sûr que parmi les vieux allemands que tu croise pendant les congés, il y a certainement d'anciens SS, des nostalgiques, peut-être des criminels (ayant servi dans la BFA, je me souviens d'un vieux ayant tourné le dos à la place d'armes lorsque retentit la Marseillaise, lors d'une cérémonie franco-allemande). Mais il faut que l'on avance, prenne confiance (oui, mais à quoi ou en qui me diras-tu?), regarde vers l'avenir. Un jour (qui n'est plus si lointain maintenant), les derniers témoins de ce grand massacre disparaîtront, victimes de l'érosion du temps. C'est là qu'il faudra plus que jamais faire gaffe aux graines qu'ils ont semées, là qu'il faudra être intraitable avec le négationisme de tout genre et le révisionnisme trop facile. Il faut pour cela éduquer (j'ai pas dit endoctriner), participer chacun à sa place au devoir de mémoire et ne surtout pas minimiser les causes et les conséquences de cette guerre, les actes des assassins. Bref, regarder son histoire en face et en tirer les leçons. Je pense que ce forum rentre complètement dans ce cadre et y trouve toute son importance.

Bien amicalement
Hellfire
avatar
Hellfire62
Général de Brigade
Général de Brigade

Nombre de messages : 890
Age : 49
Localisation : à Arras, avec l'ami Bidasse
Date d'inscription : 18/11/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Que sont ils devenus?

Message  Bourguignon le Lun 29 Sep 2008, 10:54 am

le ronin a écrit: Quant à l'époque actuelle , quand je vois le rapprochement
Franco/Allemand , et les ronds de jambes de nos élus ,je sais (L'Europe ) mais cela fait des années,
qu'on les caresse , cela m'écoeure.

Etant un européen convaincu, je ne peux pas être d'accord avec ton analyse, le ronin, même si je suis parfaitement en phase avec ton écoeurement sur l'absence ou en tout cas le laxisme de la justice vis-à-vis des collabos et autres criminels de guerre.

Ceci étant dit, j'aurais tendance à ne pas condamner le peuple allemand tout entier (et en tout cas, pas les jeunes générations qui ne sont, à mon sens, pas coupables des actes de leurs aînés), et je pense qu'il y a un moment où, sans rien oublier, il faut aller de l'avant et construire ensemble. On voit ce que donnent les rancoeurs, il suffit pour cela de voir les suites de la première guerre mondiale : elles n'arrangent rien, bien au contraire.

N'oublions pas qu'avec la création de l'Union Européenne, l'Europe de l'ouest a connu une période de paix sans précédent !

Bourguignon
Aspirant
Aspirant

Nombre de messages : 167
Age : 37
Localisation : Auxerre
Date d'inscription : 25/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Que sont ils devenus?

Message  ghjattuvolpa* le Mer 01 Oct 2008, 10:47 am

Pour la réflexion sur le devoir de mémoire ou l'opportunité du pardon pour construire une Europe Unie je vous prie de vous retrouvez dans la section Cantine

_________________
http://ghjattuvolpa.skyrock.com/35.html
avatar
ghjattuvolpa*
Police militaire (Modérateur)
Police militaire (Modérateur)

Nombre de messages : 1283
Date d'inscription : 18/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Que sont ils devenus?

Message  Maquis Surcouf le Mer 01 Oct 2008, 6:03 pm

Merci pour le site beret
avatar
Maquis Surcouf
Lieutenant-colonel
Lieutenant-colonel

Nombre de messages : 378
Age : 27
Localisation : Seine Maritime
Date d'inscription : 23/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Que sont ils devenus?

Message  Flavien le Mer 01 Oct 2008, 7:08 pm

Niveau collabos qui ont continués dans la politique à la fin du conflit, on a un bon exemple: Mittérand! oui gri

Merci pour le lien, très intéréssant!


Amicalement,
Flavien
avatar
Flavien
Sergent-chef
Sergent-chef

Nombre de messages : 62
Age : 27
Localisation : Guyane
Date d'inscription : 26/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Que sont ils devenus?

Message  ghjattuvolpa* le Mer 01 Oct 2008, 7:35 pm

Faut pas non plus pousser avec Miterrand. Il s'st évadé, a rejoint Vichy et a rapidement pris ses distances. Rien à voir avec un vrai collabo. Sinon tu peux mettre dans ce sac tous TOUS les fonctionnaires, policiers etc....

_________________
http://ghjattuvolpa.skyrock.com/35.html
avatar
ghjattuvolpa*
Police militaire (Modérateur)
Police militaire (Modérateur)

Nombre de messages : 1283
Date d'inscription : 18/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Que sont ils devenus?

Message  Flavien le Mer 01 Oct 2008, 8:10 pm

Je les y met, et ce encore plus que Mittérand car malgré le fait d'avoir profiter du système il a tout de même aider un peu la résistance...la gestapo au cul ça aide.
Tandis que les autres fonctionnaires et militaires comme par exemple les policiers et gendarme sont des collabos, ils ont participé aux opérations diligentés par les nazis, sans désapprouver pour la plupart. Un système qui leur offrait de l'importance..
avatar
Flavien
Sergent-chef
Sergent-chef

Nombre de messages : 62
Age : 27
Localisation : Guyane
Date d'inscription : 26/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Que sont ils devenus?

Message  Ming le Mer 01 Oct 2008, 8:44 pm

Flavien a écrit:Je les y met, et ce encore plus que Mittérand car malgré le fait d'avoir profiter du système il a tout de même aider un peu la résistance...la gestapo au cul ça aide.
Tandis que les autres fonctionnaires et militaires comme par exemple les policiers et gendarme sont des collabos, ils ont participé aux opérations diligentés par les nazis, sans désapprouver pour la plupart. Un système qui leur offrait de l'importance..

Lourde erreur. Dans la police comme dans la gendarmerie il y a eu des résistants. Si ce sont bien des gardiens de la paix qui sont venus chercher les juifs pour les emmener au Vel d'Hiv, il ne faut pas oublier par ailleurs que la PP a participé à la libération de Paris, je ne parle pas non plus du réseau Morhange et des policiers et gendarmes qui l'ont aidé à exécuter les collaborateurs en pleine guerre, ni du réseau de noyautage des administrations qui comportait de nombreux fonctionnaires. Le "tous pourris" n'est pas de vigueur en conséquence, même s'il est évident qu'un jour une plongée dans les archives de la police serait historiquement aussi intéressante que révélatrice.

Quant à Mitterrand beaucoup de gens ont du mal à se rappeler qu'il fait partie des vichysto-résistants, groupe que l'on a volontairement oublié à la fin de la guerre, puisque dans cette expression il y a un mot qui dérange, Vichy et dans le cas de Mitterrand un détail gênant, à savoir une francisque. On en avait déjà discuté voici quelques mois, pour ma part je le considère comme un opportuniste de base, mais ça n'est que mon avis.

_________________


Patrie, Courage, Foi. Regarde Saint Michel et saute rassuré.

Wenn de net wellcht metkommen, los es stehn !

Membre du club des survivants du péril thaïlandais, du canon de 88 sulfateur de l'infâme colonel Olrik (rebus: oui russe, non russe, liquide, vomi)

Clairement, je suis ami avec les touffes

http://pbycatalina.wordpress.com

http://thehighflight.wordpress.com/
avatar
Ming
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 5777
Age : 45
Localisation : MingLouffie occidentale
Date d'inscription : 04/10/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Que sont ils devenus?

Message  Flavien le Jeu 02 Oct 2008, 12:05 am

Lourde erreur. Dans la police comme dans la gendarmerie il y a eu des résistants. Si ce sont bien des gardiens de la paix qui sont venus chercher les juifs pour les emmener au Vel d'Hiv, il ne faut pas oublier par ailleurs que la PP a participé à la libération de Paris, je ne parle pas non plus du réseau Morhange et des policiers et gendarmes qui l'ont aidé à exécuter les collaborateurs en pleine guerre, ni du réseau de noyautage des administrations qui comportait de nombreux fonctionnaires. Le "tous pourris" n'est pas de vigueur en conséquence, même s'il est évident qu'un jour une plongée dans les archives de la police serait historiquement aussi intéressante que révélatrice.

Ce n'est pas pour rien que j'ai écrit "pour la plupart"...car il est certains que certains membres de la police ainsi que de la gendarmerie ont aidé la résistance, là comme dans tout les milieux.
Je suis militaire de la gendarmerie et on ne parle jamais de la SGM...ce n'est pas une période où les gendarmes ont montré qu'ils sont des militaires. Pour ma part je considère que collaborer avec l'ennemi n'est pas dans les devoirs du militaire, un militaire est patriote et se bat s'il le faut. Et de fait, je considère que l'action de la gendarmerie sous l'occupation allemandes n'est pas digne de militaires.
Bizarrement la SGM ne figure pas sur les conflits menés par la gendarmerie, pourtant c'est à mes yeux celui où elle aurait dû être des plus présente.
Il y a donc eut beaucoup de collabos,trop, sans quoi se serait inscrit avec fierté sur notre drapeau.

Pour ce qui est de Mittérand je me range tout à fait à ton opinion qui est qu'il s'agit d'un gros opportuniste. Je rajouterai même que c'est un "mafieux", certains histoire autour de lui n'étant vraiment pas claires
avatar
Flavien
Sergent-chef
Sergent-chef

Nombre de messages : 62
Age : 27
Localisation : Guyane
Date d'inscription : 26/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Que sont ils devenus?

Message  Bourguignon le Jeu 02 Oct 2008, 10:26 am

Heureux celui qui sait comment il aurait réagi dans ces périodes troublées... J'aimerais pouvoir affirmer ma certitude que j'aurais été résistant, comme tant d'hommes et de femmes admirables, mais ça serait trop facile... Comment savoir si je n'aurais pas été un "suiviste" comme la plupart des français ou un collabo comme tant d'autres ?

Bref, je m'abstiendrais de juger l'ensemble des fonctionnaires... A leur place, qu'aurions-nous fait ? Ne nous serions-nous pas majoritairement caché derrière les lois et les ordres de nos supérieurs comme la plupart d'entre eux l'ont fait ?

Certains ont commis des crimes inacceptables, et ceux-là je les condamne, mais pour les autres la situation est plus complexe qu'elle peut sembler l'être 60 ans après...

Bourguignon
Aspirant
Aspirant

Nombre de messages : 167
Age : 37
Localisation : Auxerre
Date d'inscription : 25/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Que sont ils devenus?

Message  le ronin le Jeu 02 Oct 2008, 11:16 am

Bonjour, Bourguignon sur ce coup là je te suis un peu , dans la mesure où il faut se replacer dans le contexte , de l'époque , et encore plus en France occupée . Quand il faut continuer à faire vivre ta famille si tant soit peu que tu ais des enfants ,et que tu crains pour eux , il faut ajouter la propagande (trés forte ) surtout que les infos de l'autre bord (Londres ) ne passaient pas beaucoup ,du chantage et je ne sais quelle pression , et au début de guerre , la résistance n'était
pas encore bien implantée , les gens étaient à la dérive , le coup de massue que cela a dû être ,
une défaite pareille , pour les femmes seules dont le mari était prisonnier , pareil, la tentation était
forte , la survivance..... Quand j'étais jeune , j'ai eu un passage où effectivement j' admirais les troupes d'assaut allemandes , mais pas leurs exactions, non, seulement la soldatesque pour leur dynamisme , et leur façon de mener les combats qui correspondaient (déjà ) à l'idée que je me faisais de l'armée . A cette époque , en se replaçant en 40 , n'aurais je pas rejoint ces troupes ???
Je me suis souvent posé la question, car j'avais l'esprit "baroudeur" sans chercher, rien que le "baroud" . Avec le recul, en pensant à mon père engagé dans l'aviation en AFN , mes deux grands pères (guerre 14 ) au vu du mal dispensé , les déportés , et tout ce qui est négatif dans ce conflit, bref avec un regard disons "mûre" je me suis dis que j'aurais gagné Londres pour servir dans les commandos anglais , donc on ne le saura jamais et on ne peut savoir (machine à remonter le temps ) pas à dispo , mais il n'empêche qu'il y a eu de "sacrés salopards " pendant cette période , et des opportunistes ça il y en a eu . Mais c'est en cela que je "suis" Bourguignon
on ne sait pas comment on aurait agit , car on y était pas , mais néanmoins il importe aux jeunes
et aux autres , de veiller à ce que l'on ne reconnaisse jamais une telle situation , c'est en autre
pour cela qu'il nous faut une armée digne de ce nom , la dissuasion ne fait pas tout .

Amicalement le ronin.

semper fidelis
avatar
le ronin
Police militaire (Modérateur)
Police militaire (Modérateur)

Nombre de messages : 3423
Age : 64
Localisation : Dans l'Hérault, cong!
Date d'inscription : 25/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Que sont ils devenus?

Message  babou le Jeu 02 Oct 2008, 1:38 pm

Je suis d'accord avec Le Ronin et Bourguignon. On a une vision d'ensemble de la guerre, on a pas mal d'infos, a la différence des gens à ce moment-là. On doit quand même se sentir perdu et désemparé. Du coup, à la fin de la guerre (45), la volonté était de tout oublier, il ne fallait surtout pas parler des souffrances, il fallait tirer un trait.
De là à laisser filer de grands criminels nazis...Par exemple Klaus Barbie qui a travaillé pour la CIA, tous les nazis qui ont tranquillement vécu en Argentine jusqu'à leur mort, sans jamais être inquiétés... Ca m'ecoeure! Je trouve que le coup d'employer des anciens nazis a la CIA, c'est vraiment le comble du manque de respect dû aux victimes. C'est tout pour le business, et c'est de l'incitation au crime! Tu es responsable de la mort de millions de gens mais on ne te punit pas pour ça. Vive la justice.
Et même encore aujourd'hui on laisse faire: le procès Papon: il a lui même déclaré que si c'était à refaire, il le referait mais quand même, on n'allait pas le laisser en prison, le pauvre, il était malade, c'est pas humain!

babou
Sergent
Sergent

Nombre de messages : 44
Date d'inscription : 03/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Que sont ils devenus?

Message  Bourguignon le Jeu 02 Oct 2008, 3:51 pm

babou a écrit:De là à laisser filer de grands criminels nazis...

Entièrement d'accord avec toi. Je voulais juste souligner la difficulté et le danger de la généralisation à outrance.

Bien sûr, il y a eu de vrais criminels, et beaucoup même ! Il va de soit qu'il faut qu'ils répondent de leurs actes, et le fait que certains aient pu vivre pendant des années sans être inquiétés me révolte !

Par contre, du côté des collabos, il y a eu de tout... Du simple citoyen "suiviste" à l'opportuniste pur en passant par ceux qui partagaient l'idéologie nazie, par les criminels, etc.. Pour moi, tous ne sont pas à mettre dans le même panier.

Juste deux dernières questions qui n'en font qu'une sur ce sujet : où commence la collaboration ? Comment la définit-on ? C'est ça la difficulté... Définir ce qui se cache derrière ce mot et dicerner ce qui est condamnable et ce qui ne l'est pas.

Bourguignon
Aspirant
Aspirant

Nombre de messages : 167
Age : 37
Localisation : Auxerre
Date d'inscription : 25/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Que sont ils devenus?

Message  roltanguy le Ven 14 Nov 2008, 10:29 pm

Bourguignon a écrit:
babou a écrit:De là à laisser filer de grands criminels nazis...

Entièrement d'accord avec toi. Je voulais juste souligner la difficulté et le danger de la généralisation à outrance.

Bien sûr, il y a eu de vrais criminels, et beaucoup même ! Il va de soit qu'il faut qu'ils répondent de leurs actes, et le fait que certains aient pu vivre pendant des années sans être inquiétés me révolte !

Par contre, du côté des collabos, il y a eu de tout... Du simple citoyen "suiviste" à l'opportuniste pur en passant par ceux qui partagaient l'idéologie nazie, par les criminels, etc.. Pour moi, tous ne sont pas à mettre dans le même panier.

Juste deux dernières questions qui n'en font qu'une sur ce sujet : où commence la collaboration ? Comment la définit-on ? C'est ça la difficulté... Définir ce qui se cache derrière ce mot et dicerner ce qui est condamnable et ce qui ne l'est pas.

je tombe sur ce post un mois et demi après.
deux questions donc?
il me semble spamafote c'est pas très compliqué sauf intellos hésitant entre la métaphysique et l'existentialisme.
1ere question Où commence la Collaboration? enérvé

on supprime la nationalité de français de confession israelite on signe les decrets de déportation des familles femmes et enfants en tête (la mort à l'arrivée et nos hauts fonctionnaires le savent comme papon sans P majuscule il ne le mérite pas ce fumier ) çà ce sont les hauts fonctionnaires .
des collabos guy

Deuxième question ce qui est condamnable :


la population de 40 à 44 et m^me après pour la bouffe ...une partie son seul souci c'est de bouffer et de se chauffer les hivers sont rudes à l'époque elle se fout du reste le pays est battu par terre coupé en deux
elle ne fait pas de politique cette France là veule ou pas ce sont nos frères c'est notre pays faut faire avec.

comme ils disaient "les terroristes grand malheur" sauf que les soi disants terroristes ce sont des hommes et des femmes défendant les valeurs de civilisation et d'humanisme de nos ancêtres qui se font fait massacrer après avoir été arrêtées et torturées . les français de base à l 'époque? ce sont comme aujourdh"ui de grands enfants en mal de chef (j'ai pas dit furher attention !!) C' est comme aujourdh'ui notre pays mais la majo à l'Armistice elle est un peu paumée ce ne sont pas des collabos ordinaires non ils sont <choqués depuis 40 avec le vieux fascho de pétain qui attendait son heure comme thiers en 1871 pour foutre la classe ouvrière à sa botte>
des collabos non clair et net on peut leur reprocher tout le reste
j'entends rien je vois rien je ne dis rien "sagesse Chinoise" qui parfois est insupportable

Dans ces périodes là quand tu as l'occasion de sauver un mec ou un môme fusse au prix de danger réel pour ta vie alors que t'as une toute petite chance de pas être arrété tout le monde n'est pas Brossolette (si tu vas à la mort direct c'est la foi politique ou religieuse qui te porte c'est différent ) et que tu le fais pas t'es un lâche . pas un collabo

quand tu facilites son arrestation par ton activisme par ton adhésion à leurs idées de salopes t'es un collabo en l'espèce t'es pire qu'un nazi t'es bon à diluer dans la soude
tu te poses des questions sur ce qui est condamnable?
.
Tout ce qui touche à l'intégrité physique et morale des innocents .Et les GM gendarmes Policiers refurbished Résistants sur le tard à La PP en 1944 on pourrait en parler longuement . Quelques uns ont résistés ont oeuvré dans l'ombre. Place de la République en Aout 1944 les chleuhs ont torturés à mort des policiers soupçonnés de participer à l'insurrection fosse commune au pied la statue de Marianne en face de la Caserne des gardes mobiles .
OUi on peut pas foutre tout le monde dans le m^me panier y compris dans la gmr police et gendarmerie mais oui ils ont collaboré oui ils ont gardé les camps d'internement de Vichy oui ils ont participé aux rafles oui ils ont collaborés pour une bonne part. Yaisse
J'ai du mal à avaler comme Français mais faut que j'avale cette merde c'est la mienne celle de mon pays après pas de flagellation hein faut pas non plus rêver les assasins devant l'Histoire restent cette monstruosité de l'Humanité le Fascime et son équivalent à L'EST . Amen

ROL
avatar
roltanguy
Sous-lieutenant
Sous-lieutenant

Nombre de messages : 186
Age : 69
Localisation : fontainebleau 77
Date d'inscription : 01/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Que sont ils devenus?

Message  Major cowburn le Mer 03 Déc 2008, 12:45 am

Pour ma part,comme je l'ai déjà expliqué mon père fut résistant.........ses doutes commencèrent à l'armistice,dans son unité où il y avait beaucoup d'Alsaciens ,de gens du nord ,c'étaient des larmes.......si quelqu'un avait donné l'ordre de continuer le combat ,de continuer en Afrique .....ça aurait suivi.....Cependant suite à l'appel néfaste de Pétain " C'est le coeur serré......il faut cesser le combat" son unité avait vu des convois entiers d'artillerie lourde encore très bien équipés abandonner leur matériel avant de franchir la Loire et aller se constituer volontairement prisonniers,tentant d'entrainer les hommes de l'unité de mon père.......A mon sens ces gens là furent les premiers collabos,les culasses des 155 longs n'avaient même pas été démontées,ce fut fait par les hommes de la batterie anti-char.....
Ensuite,revenu à la vie civile en zone occupée,mon père refusa le seul travail qu'on lui proposait en Bretagne :la construction d'aérodromes pour les allemands,après plus d'une année de chômage il finit par retrouver un emploi dans une usine d'engrais près de Dreux dans un village de 300 à 400 haitants.....dèbut 1944 : 3 résistants un ancien de 14,un mutilé ex Républicain espagnol et mon père..........dans cette région agricole où les agriculteurs refusaient de vendre quoique ce soit à ma mère lui disant :"Mais ma bonne dame quelque soit le prix que vous acceptez de mettre ,nos amis,ces messieurs les allemands mettront toujours le double...." les collabos économiques aux lessiveuses pleines de biffetons verts de gris......
Collabo également cet ancien copain des cours d'officiers de réserve de mon père qu'il avait rencontré par hasard dans une rue d'une ville de la zone interdite où il était allé faire un court sèjour clandestin pendant le débarquement de Dieppe .En uniforme noir des auxiliaires nazis il avait invité :"Viens donc me voir à mon bureau de la Kommandature " A la libération,il fut condamné à perpétuité et ressortit en50 au plus tard........

Major cowburn
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 1138
Date d'inscription : 17/02/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Que sont ils devenus?

Message  Phil642 le Ven 14 Aoû 2015, 9:06 am

1945, les derniers secrets: Le Caire et Damas, nids de nazis

Après la guerre, de nombreux fidèles du Reich ont trouvé refuge en Egypte et en Syrie. Ils ont mis leur savoir-faire au service de ces deux Etats, avec une idée fixe: anéantir Israël.

En ce début d'été 1948, la chance sourit de nouveau à Walter Rauff. Cet ancien colonel SS, arrêté par les Alliés trois ans plus tôt, interné, puis évadé, vivote à Rome, loin de sa femme, Edith, et de leurs deux enfants, restés en Allemagne. Jardinier, puis enseignant dans un orphelinat catholique, il s'efforce de se faire oublier en attendant des jours meilleurs.

Les Syriens, eux, n'ont pas oublié le Standartenführer Rauff et ses brillants états de service: le matricule SS 290947, l'un des servants les plus dévoués de la machine de guerre nazie; un logisticien hors pair comme les aime tant le IIIe Reich. Alors responsable de l'approvisionnement en véhicules et en munitions des Einsatzgruppen, ces escadrons de la mort qui sévissent en Europe orientale, il s'illustre en inventant les camions à gaz - parce que, dira- t-il trente ans plus tard, "fusiller [NDLR : les juifs] était très pesant pour les hommes qui en étaient chargés".

En 1942, il prend la tête du commando Egypte. Mission de ce groupe de 24 SS: appliquer la solution finale en Egypte, puis rayer de la carte le Yichouv, cette communauté de 500 000 juifs installés en Palestine. A Athènes, Rauff et ses hommes attendent le signal du départ. Ils entreront en action dès que les troupes du général Erwin Rommel auront atteint Alexandrie et le canal de Suez. Mais le fameux "Renard du désert" est stoppé net dans son élan par l'armée britannique à El-Alamein. Rauff est alors affecté en Tunisie, puis en Italie, où il dirige la Gestapo de Milan.


Lire la suite: http://www.lexpress.fr/actualite/monde/europe/1945-les-derniers-secrets-le-caire-et-damas-nids-de-nazis_1705501.html#JsaZTrbTGvEFHr7z.99
avatar
Phil642
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 7673
Age : 51
Localisation : La vie est Belge
Date d'inscription : 09/05/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Que sont ils devenus?

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum