(Film) Aussi loin que mes pas me portent

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

(Film) Aussi loin que mes pas me portent

Message  Ming le Mer 13 Oct 2010, 10:21 am

Aussi loin que mes pas me portent (2001)

Directeur : Hardy Martins
D'après le roman de Josef Martin Bauer
Avec Bernhard Betterman, Anatoly Koteniov, Iris Böhm

Vous aurez certainement du mal à trouver ce film en français, bien qu'il ait été projeté en mars 2003 au Festival du film de Paris. Il a eu bien plus de succès en Allemagne parce qu'il a pour synopsis un sujet qui touche tous les prisonniers allemands du front de l'Est qui ont été internés, déportés en Sibérie dans un goulag... Et les rares parmi eux qui ont réussi à s'échapper d'une prison à ciel ouvert.

Ce film, d'une durée de 158 min, est directement adapté du roman de Josef Martin Bauer, au même titre. Bauer a, après-guerre, interviewé un certain nombre de prisonniers allemands qui étaient passés par les camps soviétiques. Au travers de ses interviewes, en 1955 il croise un des très rares prisonniers de guerre qui a réussi ce que beaucoup considèrent comme infaisable, s'échapper d'un goulag localisé à proximité de l'arc polaire. Clemens Forrell (nom du personnage du roman et également du film) est le pseudonyme de Cornelius Rost, qui prit un nom d'emprunt par peur du KGB. Si l'œuvre de Bauer est un roman, celui-ci est toutefois largement biographique, car le témoignage de Rost a servi en très grande partie à l'ouvrage.

Rost est incorporé en août 1944 et laisse derrière lui une femme enceinte et une petite fille. Étant donné la situation sur le front de l'Est ou l'armée allemande ne cesse de reculer depuis Koursk au moins, il finit par être fait prisonnier et se retrouve en Sibérie orientale (il essaye de s'évader une première fois alors qu'il est encore détenu en Russie, puis est expédié à la Loubianka au siège du NKVD ou il est jugé et condamné à 25 ans de prison dans une mine de plomb en Sibérie).
Dès le début de sa détention, Forrell ne songe qu'à s'évader, en dépit du climat extrêmement dur à supporter et de l'isolement du camp -pour reprendre l'expression d'un autre évadé du goulag sibérien : "pas besoin de barbelés, la nature hostile suffit à elle-même pour décourager toute tentative, surtout en hiver". Forrell s'attire l'attention du médecin allemand du camp, qui lui fournit vêtements et quelques denrées pour qu'il effectue sa tentative.

Son chemin vers la liberté lui prend 3 ans, au cours desquels la plupart du temps il marche et fait différentes rencontres qui l'aideront plus ou moins. Le film en lui-même n'est pas sans ressemblance par certains côtés avec "Sept ans au Tibet" (qui est également une histoire vraie) ou encore le témoignage d'un autre évadé d'un goulag sibérien, Slavomir Rawicz, un officier polonais qui tenta sa chance avec 6 autres détenus -dont un américain- et qui lui emprunta la route Sud, c'est-à-dire qu'il traversa le lac Baïkal, la Bouriatie, la Mongolie, le désert de Gobi, le Tibet et l'Himalaya pour terminer en Inde.

Aussi bien les témoignages de Rost que de Rawicz ont fait l'objet de critiques, car pendant longtemps certaines personnes ont considéré cet exploit comme étant impossible. Sylvain Tesson, géographe et aventurier, a pris parti de refaire la route de Rawicz, expérience qu'il raconte dans son livre "L'axe du loup", qui met presque un terme à la polémique.

Le film en lui-même est un chef d'œuvre méconnu et qui concerne par ailleurs les descendants de malgré-nous, puisque les français incorporés de force dans la Wehrmacht ont également souffert, pour un grand nombre d'entre eux, du même traitement.

Le trailer du film :

http://www.youtube.com/watch?v=vlA_jVpnW58

Il n'existe pas de version française de ce DVD mais en revanche il peut être trouvé sur a....zon.com en région 1 -ce que j'ai fait pour l'obtenir, si vous bénéficiez d'un lecteur multizone-.

_________________


Patrie, Courage, Foi. Regarde Saint Michel et saute rassuré.

Wenn de net wellcht metkommen, los es stehn !

Membre du club des survivants du péril thaïlandais, du canon de 88 sulfateur de l'infâme colonel Olrik (rebus: oui russe, non russe, liquide, vomi)

Clairement, je suis ami avec les touffes

http://pbycatalina.wordpress.com

http://thehighflight.wordpress.com/
avatar
Ming
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 5777
Age : 45
Localisation : MingLouffie occidentale
Date d'inscription : 04/10/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: (Film) Aussi loin que mes pas me portent

Message  eddy marz le Mer 13 Oct 2010, 12:27 pm

Thanks Ming. Je ne connaissais pas ce film. C'est vendu en France ou faut-il chercher sur Amazon ?
avatar
eddy marz
Membre légendaire
Membre légendaire

Nombre de messages : 3953
Age : 61
Localisation : England/France/Italia
Date d'inscription : 24/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: (Film) Aussi loin que mes pas me portent

Message  Jules le Mer 13 Oct 2010, 12:54 pm

Sur le trailer j'ai cru reconnaître Michael Mendl (le Général Weidling dans La Chute).
avatar
Jules
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 2062
Age : 37
Localisation : ici
Date d'inscription : 04/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: (Film) Aussi loin que mes pas me portent

Message  Ming le Mer 13 Oct 2010, 1:41 pm

eddy marz a écrit:Thanks Ming. Je ne connaissais pas ce film. C'est vendu en France ou faut-il chercher sur Amazon ?

Eh bien écoute, je ne l'ai pas vu en France -n'est seulement disponible que le livre de Bauer-. Je te recommande d'aller jeter un coup d'œil sur amazon.co.uk (version zone 1) il est disponible pour moins de 8 £. J'ai appris par ailleurs que l'aventure de Slavomir Rawicz a fait l'objet d'un film qui devrait être sur les écrans de cinéma en 2011.

Jules a écrit:Sur le trailer j'ai cru reconnaître Michael Mendl (le Général Weidling dans La Chute).

Tu ne t'es pas trompé c'est effectivement lui qui tient le rôle du médecin allemand -lequel est par ailleurs gravement malade dans le film-.

_________________


Patrie, Courage, Foi. Regarde Saint Michel et saute rassuré.

Wenn de net wellcht metkommen, los es stehn !

Membre du club des survivants du péril thaïlandais, du canon de 88 sulfateur de l'infâme colonel Olrik (rebus: oui russe, non russe, liquide, vomi)

Clairement, je suis ami avec les touffes

http://pbycatalina.wordpress.com

http://thehighflight.wordpress.com/
avatar
Ming
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 5777
Age : 45
Localisation : MingLouffie occidentale
Date d'inscription : 04/10/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: (Film) Aussi loin que mes pas me portent

Message  Königstiger le Mer 13 Oct 2010, 1:45 pm

Je confirme c'est bien lui.
avatar
Königstiger
Capitaine
Capitaine

Nombre de messages : 233
Age : 20
Localisation : Centre
Date d'inscription : 31/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: (Film) Aussi loin que mes pas me portent

Message  eddy marz le Mer 13 Oct 2010, 1:52 pm

Ming a écrit:Eh bien écoute, je ne l'ai pas vu en France -n'est seulement disponible que le livre de Bauer-. Je te recommande d'aller jeter un coup d'œil sur amazon.co.uk (version zone 1) il est disponible pour moins de 8 £. J'ai appris par ailleurs que l'aventure de Slavomir Rawicz a fait l'objet d'un film qui devrait être sur les écrans de cinéma en 2011.

Thank you, General pouce gri
avatar
eddy marz
Membre légendaire
Membre légendaire

Nombre de messages : 3953
Age : 61
Localisation : England/France/Italia
Date d'inscription : 24/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: (Film) Aussi loin que mes pas me portent

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum