Week end a la campagne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Week end a la campagne

Message  Invité le Lun 09 Oct 2006, 11:32 am

Bonjour,

Ce weekend end des 7 et 8 octobre correspondait avec le jour du « lent » Bouddhiste, c'est-à-dire le jour ou les moines, après être restes 3 mois sans sortir des temples, peuvent reprendre leurs éternelles pérégrinations.

Cette très ancienne tradition, mise en place par le Bouddha lui-même il y a environ 2500 ans, a une raison simplement agricole : Les moines Bouddhistes sont des missionnaires en permanent mouvement, allants d’un temple à l’autre pour y prêcher, y porter assistance ou y parfaire leurs connaissances.

A l’époque du Bouddha, les paysans leur reprochaient de traverser les rizières au moment ou les jeunes pousses sont fragiles, donc d’y causer des dégâts, d’où cette réclusion de 3 mois imposée aux moines.

A l’occasion du « lent », donc des préparatifs de départ, il est de coutume de venir au temple offrir aux moines de nouvelles robes safran et des donations en espèce pour leur donner les moyens de voyager a nouveau ainsi que pour financer les éventuels besoins d’entretien et de réparation des temples.

A cette occasion, ceux qui le peuvent retournent dans leur village natal afin d’aider les petits temples de campagne.

C’est ce que ma femme a fait cette année et bien entendu j’y étais. Son village, prés du bourg de Petchaburi, est spécialisé dans l’horticulture. Il n’y a donc pas de village a proprement parler mais des fermes horticoles dispersées sur le territoire de la commune, le « centre » consistant en quelques commerces groupes autour d’un modeste temple.

Nous y sommes arrives samedi, hébergés dans la maison ou vit son oncle, retraite de nos jours. Très vieille maison en bois, bâtie sur pilotis comme toutes les maisons Thaï (Prévention contre les inondations et les serpents).

Electricité et eau courante mais pas de tout a l’égout ni de téléphone. Pas de lits mais des nattes sur le plancher bois. Des toilettes, mais au fond du jardin. Pas de salle de bain, mais une zone réservée, avec de grandes jarres d’eau ou l’on puise avec un petit baquet plastique.

Les Thaïs ont en sens aigu de l’hospitalité. Le simple fait que moi, le « blanc », j’accepte de venir chez eux en sachant parfaitement que ce n’était pas comme au Sofitel a fait immédiatement de moi l’invite d’honneur. Sur la natte ou ma femme et moi avons dormi, ils avaient déroulé 3 couvertures en guise de matelas et installe une moustiquaire digne des films de l’époque coloniale.

Ici, on mange assis par terre. Des que la maitresse de maison a réalisé, au cours du déjeuner samedi, que j’avais visiblement des fesses un peu fragiles, me contorsionnant assis sur le plancher, elle m’a vite débrouille un coussin.

Nous sommes allés au temple en fin d’après-midi. Chaque famille est arrivée avec des enveloppes contenant les donations des uns et des autres, et nous avons été très occupes à épingler les billets sur des sortes d’arbres de Noel, les guirlandes et décorations étant les billets en question, le tout dans une ambiance de kermesse paroissiale.

Mais nous sommes en Thaïlande et, le soir, la kermesse est devenue très Thaï. Un orchestre, des danseuses, nous avons beaucoup mange, beaucoup danse et, avouons-le, bu un peu trop. Etant le seul occidental au milieu d’environ 400 Thaïs, j’ai du danser avec beaucoup de dames, dont certaines d’âge très respectable. Heureusement, mon tigre personnel veillait au grain, alternant eau et bière dans mon verre, ce qui m’a permis de quitter les lieux sur deux pattes et non sur quatre quand l’heure fut venue.

J’ai eu, au cours de cette soirée, le privilège d’être salue par l’équivalent local du Maire avec qui j’ai échange un Wai et une poignée de main.

Quelques explications :
Le Wai c’est le salut traditionnel Thaï. Les 2 mains jointes, comme dans les prières chrétiennes, le bout des doigts au niveau du nez, légère inclination du buste. Signe de bienvenue, de respect, etc. Pas de contacts physiques en public en Thaïlande. Un couple peut, éventuellement, se tenir la main, mais pas plus. Des copains peuvent, éventuellement, se mettre des claques dans le dos, mais pas plus. Ne pas tapoter la tête des enfants, ne pas se faire de bisous en public, ne jamais tendre la main, surtout a une femme, c’est choquant ici.

Mais ce Maire, qui ne parle pas un mot d’anglais, m’a également serre la main. Pourquoi ? Au début de mon séjour ici, ce genre de situation me laissait perplexe. Mais, maintenant, je commence à comprendre. Cela veut dire 2 choses :

1 – Bonjour, Monsieur l’étranger, je sacrifie à votre étrange coutume de se tripatouiller mutuellement pour vous faire savoir que vous êtes le bienvenu.
2 – Bonjour, Monsieur l’étranger, j’ai vu que vous aviez pris la peine d’étudier et de respecter nos coutumes, le moins que je puisse faire est de vous montrer que moi je respecte les vôtres.

Apres une nuit sur ma natte, qui m’a rappelle un peu les camps scouts de ma jeunesse, et un périlleux exercice matinal consistant à me laver et me raser en public a l’eau froide, sans miroir mais sans perdre ma dignité ni me charcuter les joues, nous sommes retournes au temple, pour encore y manger, les Thaïs mangent a n’importe qu’elle heure, puis pour la cérémonie des donations :

Les « arbres de Noel », brandis par un membre choisi par les familles concernées, ont été sortis du temple. Les familles se sont rassemblées derrière chaque « porteur », sauf les femmes les plus jeunes qui étaient devant le cortège, prés d’une sorte de fanfare de tambours et cymbales. La fanfare a commence à jouer, les jeunes femmes ont commence à danser et le cortège s’est mis en route pour faire 3 fois le tour du temple.

Seuls les anciens sont restes assis a l’ombre, prodiguant leurs encouragements aux marcheurs. Le seul souci fut que mon intrigante d’épouse avait convaincu sa famille que le porteur de leur « arbre » devait être moi… Pas moyen de refuser et, une fois de plus, je fus l’attraction du jour.

La Thaïlande est un pays touristique et les Thaïs, qui n’ayant jamais été colonises n’ont aucun des complexes qui pourrissent les relations entre Européens et locaux dans d’autres pays d’Asie (Et d’ailleurs), ont vite remarque que pas mal de « blancs » débarquaient ici comme en pays conquis, avec un ton légèrement condescendant et ils n’aiment pas, mais pas du tout. Mais des que l’un de ces visages-pales s’intéresse a leur façon de faire et tente d’y participer, il devient le roi du pétrole.

A la fin du 3eme tour, un Daniel tout transpirant (L’argent n’a pas d’odeur mais un peu de poids quand même) fut autorise, comme les autres porteurs, a déposer son fardeau dans le temple, au pied de l’un des moines assis la pour la circonstance, et qui m’a gratifie d’un très large sourire et, je n’en suis pas revenu, d’un léger clin d’œil, coutume absolument pas connue en Thaïlande, qui donc avait la même signification que la poignée de main du Maire.

Ensuite, nous avons…. Mange, bu et danse…. C’est la Thaïlande !
Puis nous sommes rentres a Bangkok.
Mais j’y retourne l’année prochaine !

PS : Si je vous ennuie avec mes histoires exotiques, dites-le moi !

Invité
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 7344
Date d'inscription : 16/07/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Week end a la campagne

Message  Panzer5 le Lun 09 Oct 2006, 12:04 pm

Non, je trouve cette histoire excellente et je dois dire que je rigole bien derrière mon écran en lisant ces lignes. Je suppose que tu ne t'attendais pas à participer aussi "activement" à cette cérémonie!
avatar
Panzer5
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 1843
Age : 36
Localisation : Charente maritime
Date d'inscription : 29/08/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Week end a la campagne

Message  Ivy mike le Lun 09 Oct 2006, 12:23 pm

Excellent, je m'amuse aussi
Vivement l'année prochaine :D

Je trouve cela très bien ce genre de relation, des relations amicales malgrès les différents... les choses habituelles tel qu'un clin d'oeil prennent alors une signification tout autre et je trouve cela vraiment chouette

Ivy

_________________

___________________________________________

TOGETHER WE CAN ACTUALLY MAKE A DIFFERENCE
www.ifaw.org
International Fund for Animal Welfare
Le monde animal a besoin de nous !
avatar
Ivy mike
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 9350
Localisation : Frejus - 83
Date d'inscription : 16/06/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Week end a la campagne

Message  Phil642 le Lun 09 Oct 2006, 12:25 pm

Meric pour ce billet Dan!

J'y ai également pris beaucoup de plaisir à le lire.
avatar
Phil642
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 7674
Age : 51
Localisation : La vie est Belge
Date d'inscription : 09/05/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Week end a la campagne

Message  Invité le Lun 09 Oct 2006, 12:28 pm

Bonjour,
J'ai transmis ce texte par email a un vieil ami que certains ici reconnaitrons.
Son commentaire :
Ces villages sont souvent pleins d'un certain savoir et aussi d'une certaine joie de vivre. Il y a toujours beaucoup à apprendre de leur simplicité et de leur modestie, particulièrement nous les soi-disant civilisés qui n'avons jamais assez, et qui donc voulons toujours plus.
J'ai bien aime...

Invité
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 7344
Date d'inscription : 16/07/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Week end a la campagne

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum