Lägerordnung

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Lägerordnung

Message  Phil642 le Mer 15 Déc 2010, 2:17 am

Ce qui va suivre n’est certainement pas de la grande littérature, il est difficile d’admettre que les quelques neurones qui ont pondus ces lignes puissent avoir la langue de Goethe comme outil d’expression. La traduction est libre et ne fut pas aisée mais est une primeur en langue française sur Internet.

Le Lägerordnung

L’inspecteur des camps de concentration (ICC) – Eicke a mis en place au Camp de Concentration de Dachau (CCD) un système de punition réglementé qui devint par la suite le règlement de discipline pour tous les camps de concentration sous la dénomination de Lägerordnung ou Strafkatalog (catalogue des punitions).

Avant lui, la discipline réglementée dans les camps « officiels » gérée par la gestapo ou la sa était appliqué en fonction de divers règlements des diverses polices, prisons dirigées par le département de la justice. Cependant les différences étaient peu notables, certains interdisaient de fumer, d’autres autorisaient les prisonniers à recevoir des colis ou la visite des membres de la famille, ces règles appartenaient aux lois existantes. Les punitions consistaient en retraits de privilèges ou dans les cas plus graves, l’isolement, un lit dur, la diminution de nourriture ou la séquestration en cellule noire, les châtiments corporels étaient inexistants.

Himmler voulait, à dessein de propagande, faire taire les "rumeurs" selon lesquelles la discipline des camps de concentration était anarchique et motivée par le sadisme des gardiens, sadisme et cruauté gratuite ne devaient pas, selon lui, animer le SS. Cette « impression » avait été largement relayée par la presse étrangère qui avait reçu des témoignages des conditions de détentions dans les prisons illégales de la sa où les brutes brunes massacraient au cours de longues tortures tous les opposants qui avaient le malheur de tomber entre leurs sales mains.

Par la suite Himmler déclara les SA incapables de gérer les camps et donna la responsabilité aux seuls SS, dotés selon lui de la discipline requise.

Dachau était le seul camp sous contrôle de la SS et en 1933 son commandant Hilmar Wäcke rédigea le premier Lagerordnung pour camps de concentration qui donnait toute légitimité au commandant du camp en matière de discipline. Ce règlement autorisait l’application de la peine capitale sous la seule condition qu’il y ai un jugement mené par deux SS désignés par le commandant. Le pouvoir exécutif, judiciaire et législatif étaient unis, la séparation des pouvoirs abolie. La menace de la peine capitale imposait aux prisonniers une menace constante.

La quantité de meurtres politiques à Dachau atteignit un nombre jamais égalé dans aucun autre camp de concentration et ce dès ses premiers mois de fonctionnement. Ce qui créa des problèmes lorsque Wälcke fut inquiété lors d’une enquête menée suite à une plainte officielle de Sophie Handschuh, la mère d’un prisonnier assassiné qui demandait ce qu’il était arrivé à son fils. Le procès en justice qui suivit força Himmler à remplacer Wälcke par Eicke, une brute fanatique dont la violence extrême lui avait même valu de suivre une évaluation psychiatrique, en mars 1933 à l’université de Würsburg. Himmler s’était arrangé de libérer Eicke de ses obligations médicales en lui faisant promettre de se contrôler à l’avenir.

Six mois plus tard Eicke rédigea une seconde édition du Lagerordnung en y introduisant le Postenpflicht « devoirs des gardes » qui réglementait l’usage des armes à feu sans sommation lors des tentatives d’évasions, c’est aussi l’introduction des châtiments corporels. Les ordres disaient que ne pas tirer dans ce cas pouvait conduire le garde à être sanctionné par son arrestation ou par un retrait de poste. Il est à noter que le Postenpflicht fut souvent utilisé pour expliquer le nombre élevé de décès autres que par morts naturelles qui survenaient dans les camps de concentration. En général les gardes qui tuaient de cette manière se justifiaient aussi en disant avoir agit en légitime défense parce qu’ils avaient été attaqués ou en obéissant aux ordres lors de tentatives d’évasions.

Après le premier janvier 1934, le Lagerordnung devint immédiatement le règlement de discipline général pour tous les camps de concentration du Reich. Il constituait clairement un état dans l’état qui autorisait la torture et l’exécution par les SS des personnes arrêtées « légalement » par la justice nazie. Les camps devinrent de plus en plus vastes couvrant un état de terreur avec ses propres juges, sans avocat et avec ses propres peines.

Les gardes SS avaient pour mission de faire rapport de tout manquement à la discipline du camp au commandant. L’inspection des camps de concentration (Inspektion der Konzentrationslager) crée par Eicke prenait ensuite la responsabilité de l’exécution des punitions qui étaient menées sans vérification des allégations et sans possibilité de défense de la part du prévenu.

Camps de Concentration de Dachau
Bureau du commandant, 1er octobre 1933

Code disciplinaire et pénal pour le camp de détention

Introduction

Les sanctions qui suivent sont promulguées en addition des règles déjà existantes du camp dans le but de maintenir l’ordre et la discipline dans le Camp de Concentration de Dachau. Ces règles sont applicables à tous les prisonniers du CCD depuis leurs admissions jusqu’à leurs libérations.

L’autorité en charge des punitions est entre les mains du commandant du camp qui est personnellement responsable envers le commandant de la police politique en matière d’application des règles tels que décrites.

La tolérance est signe de faiblesse. En réalisant cela c’est avec une poigne de fer qu’il sera nécessaire d’agir dans l’intérêt de la mère patrie.

Les camarades du peuple n’auront pas à subir les punitions. Mais les provocateurs politiques et les agitateurs intellectuels – peu importe leurs orientations – que ce soit dit, prenez garde à ne pas vous faire prendre sinon vous serez attrapés par la peau du dos et serez traités de sortes que vous deviendrez tranquilles.

§1 Sera puni de trois jours de régime sévère :

Quiconque après la sonnerie du réveil ne quitte pas immédiatement le dortoir ou laisse son lit ou la chambre non rangés.

§2 Sera puni de cinq jours de régime sévère :

1.Quiconque est reconnu coupable de mensonge lors d’interrogation ou questionnement.
2.Quiconque porte des vêtements civils sans permission dans le camp.

§3 Sera puni de cinq jours de régime sévère et plusieurs semaines de travail disciplinaire:

1.Quiconque, sans raison ou approbation de son gardien chef, est absent de l’appel ou du travail assigné.
2.Quiconque se rend chez le médecin sans raison ou qui après avoir s’être déclaré malade ne se rend pas chez le médecin, ou plus, se rend chez le médecin, le dentiste ou l’infirmerie sans en informer le chef de garde.

§4 Sera puni de huit jours de régime sévère :

1.Quiconque rassemble des signatures dans le but de déposer un grief.
2.Quiconque fait des allégations ou un faux rapport ou une plainte non fondée.
3.Quiconque écrit plus de deux lettres ou deux cartes postales par mois ou dans ce but écrit sous un faux nom.
4.Quiconque en tant que doyen de chambre (Stubenältester) autorise la présence de prisonniers d’un autre quartier ou chambre.
5.Quiconque, sans autorisation, est dans une autre pièce que celle qui lui est dévolue même dans son quartier.
6.Quiconque ne se met pas en conformité avec les règles générales du camp, crie ou se comporte incorrectement.
7.Quiconque ne tant que Stubenältester laisse la vermine (puces, punaises, etc …) s’installer dans la zone sous sa responsabilité : si cette situation se développe de façon délibérée ou se propage à d’autres zones du camp, il sera question de sabotage.
8.Quiconque est arrêté avec une infection ou une maladie contagieuse et ne le déclare pas dès son arrivée.
9.Quiconque détériore de façon délibérée son matériel, ses ustensiles ou ses vêtements, ne les garde pas propres et en ordre, il sera amené à le rembourser.
10.Quiconque chargé de la distribution de nourriture octroye des préférences de traitement à ses compagnons ou fait preuve de discriminations envers des prisonniers, également pour des raisons politiques.

§5 Sera puni de huit jours de régime sévère et plusieurs semaines de travaux disciplinaires:

1.Quiconque gâche son travail ou feint des déficiences physiques ou des maladies dans le but d’être dispensé.
2.Quiconque quitte son poste de travail ou son atelier sans en avoir reçu l’ordre, prématurément ou néglige à la fin du travail de se signaler au garde SS,

§6 Sera puni de huit jours de régime sévère et fouetté 25 fois avec un bâton au début et à la fin de la période de punition:

1.Quiconque fait des remarques désobligeantes ou sarcastiques envers un membre de la SS, néglige délibérément de saluer de la façon réglementaire ou par ses manières indique qu’il ne veut pas se soumettre à la discipline et l’ordre obligatoires.
2.Quiconque en tant que prisonniers-sergent, prisonnier-caporal ou contremaître exerce son influence en tant que responsable afin de privilégier les prisonniers dans le travail ou offre tout autre avantage aux prisonniers pour des raisons politiques, maltraite des prisonniers pour des raisons politiques ou rédige de faux rapports à leurs encontre ou fait preuve de discriminations.

§7 Sera puni de quatorze jours de régime sévère :


1.Quiconque échange son emplacement de repos (lit) avec un autre, sans autorisation, sans l’ordre du commandant de la compagnie, ou incite ou trompe ses compagnons.
2.Quiconque envoie au nettoyage des articles ou vêtements bricolés dans le camp ou cache des objets dans les coutures de ses vêtements.
3.Quiconque entre ou sort des bâtiments par des accès non autorisés comme les fenêtres ou autres ouvertures existantes.
4.Quiconque fume dans les bâtiments, toilettes et dans les atmosphères inflammables ou stocke des produits inflammables dans ces lieux. Si un incendie se déclare suite au non respect des règles, le sabotage sera invoqué.

§8 Sera puni de huit jours de régime sévère et fouetté 25 fois avec un bâton au début et à la fin de la période de punition:

1.Quiconque sort ou entre dans le camp sans escorte ou suit une colonne de travailleurs sortant du camp sans autorisation.
2.Quiconque dans son courrier ou lors de toute communication fait des remarques désobligeantes à l’égard des chefs du national socialisme, l’état ou le gouvernement, les autorités ou les établissements d’état, exalte le marxisme ou les leaders libéraux ou informe l’extérieur de ce qu’il se passe dans le camp de concentration.
3.Quiconque possède des objets interdits tels qu’outils, bâtons et couteaux dans sa chambrée ou dans les sacs de paille.

§9 Sera puni de vingt et un jours de régime sévère :

Quiconque subtilise des objets qui son la propriété de l’état ou les déplace d’un endroit vers un autre, endommage délibérément ou détruit, gaspille ou utilise de façon différente que prescrite ; en plus de la punition, en fonction des circonstances, certains ou tous les prisonniers seront rendus responsables pour toute perte.

§10 Sera puni de quarante deux jours de régime sévère ou une longue détention en isolement :

1.Quiconque accumule des sommes d’argent dans le camp, finance des actions prohibées à l’intérieur ou à l’extérieur du camp ou protège ses compagnons ou les lie au secret au moyen d’argent.
2.Quiconque se fait envoyer de l’argent par le biais de la Croix Rouge dont l’aide est interdite, collecte ou distribue à ses compagnons prisonniers.
3.Les membres du clergé qui font des annonces qui sortent du contexte de l’exercice de leur mission pastorale, sortent du courrier ou cherchent à atteindre des objectifs interdits.
4.Quiconque néglige les symboles de l’état National Socialiste ainsi que ses piliers, les méprises ou les maudits.

§11 Sera pendu :

Quiconque dans le camp, lors du travail, dans les blocs, les cuisines, les ateliers, les lavoirs et les autres zones, dans le but d’agiter, de politiser, de faire des discours provocateurs, d’organiser des réunions dans ces buts, forme des groupes, rameute, répand des rumeurs fondées ou non dans le but de répandre de la propagande atroce de l’opposition concernant le camp de concentration ou ses institutions, reçoit, cache, fait passer aux visiteurs étrangers ou autres, fait passer des messages secrets, par écrit ou verbalement, fait passer par des prisonniers libérés ou en transit des messages cachés, jette des pierres avec des messages hors du camp, etc … Quiconque dans le but de contacter l’extérieur, grimpe aux arbres, monte sur les toits, prend contact ou cherche à prendre contact avec l’extérieur à l’aide de signaux lumineux ou tout autres moyens ou incite d’autres prisonniers à s’échapper ou à commettre des crimes et dans ces buts donne des conseils ou de l’aide par n’importe quel moyen sera pendu en tant qu’agitateur par la justice révolutionnaire.

§12 Sera exécuté sur place :

Quiconque agressera un garde SS, refuse de lui obéir ou refuse de travailler, appelle ou mène les autres prisonniers à la mutinerie ou une agression, quitte les rangs ou l’atelier dans le but de la mutinerie, appelle les autres durant une marche ou le travail, crie, agite ou fait des discours, sera exécuté sur place en tant que mutiné ou pendu plus tard.

§13 Sera puni de mort pour sabotage :

Quiconque provoque de façon délibérée dans le camp, les blocs, les ateliers, sur les lieux de travail, les cuisines etc … un incendie, une explosion, une inondation ou tout autre dommage à la propriété de l’état. De plus, quiconque mène des actions contre l’enceinte, les installations électriques, les systèmes de chauffage ou d’alimentation en eau, contre les murs du camp ou toute autre installation de sécurité, les machines, les véhicules sera puni de mort pour sabotage. Si l’action a lieu à cause de négligence, la punition sera l’isolement, en cas de doute le sabotage sera invoqué.

§14 Sera puni d’isolation totale et à perpétuité :

Quiconque donne des cadeaux aux gardes SS, essaye de le corrompre au travers de présents, d’argent ou par tout autre moyen, entre dans une discussion à caractère politique en présence de garde SS à propos de marxisme, ou autre parti de novembre ou glorifie ses dirigeants, exprime des remarques désobligeantes à propos de la SS, la SA, l’état National Socialisme, ses leaders et ses institutions ou qui semble insubordonné, de plus quiconque produit ou passe aux autres prisonniers des articles interdits dans le but de contrebande de messages ou dans le but d’attaques, sera puni par l’isolement total et à perpétuité, la libération de telles personnes est hors de question.

§15 Sera puni de travail disciplinaire, détention avec exercices physiques ou fouetté :

Quiconque de façon répétitive évite le travail, malgré plusieurs avertissements se tiens à l’écart des appels lors des désignations des tâches ou des comptages, se rend constamment chez le médecin ou le dentiste sans aucune raison valable, feint la maladie ou la souffrance physique, ne participe pas aux marches, se comporte de façon fainéante, est malpropre, rédige des lettres désagréables, frappe ou maltraite les autres prisonniers, les ridiculises, sera puni pour cause d’incorrigibilité.

§16 Sera exécuté sur place par le garde SS le plus proche :

Quiconque qui après le couvre-feu sort de ses quartiers, rassemble une foule avec d’autres prisonniers et ne se disperse pas sur ordre d’un garde SS, dès le signal d’une alarme ne sort pas de ses quartiers ou quitte sa position durant une alarme prolongée.

§17 Sera détenu en isolement total pour suspicion d’évasion:

Quiconque détiendra des objets interdits (outils, couteaux, etc …) ou portera des vêtements civils.

§18 Sera puni en tant que complice :

Quiconque en tant que Stubenältester, contremaitre ou prisonnier est suspecté ou informé d’une tentative de sédition, de mutinerie, de sabotage ou tout autre acte punissable s’il n’en informe pas immédiatement les gardes SS. L’informateur ne sera pas tenu responsable d’avoir fait un faux rapport si les circonstances indiquent qu’il a été trompé.

§19 Le régime sévère s’exécute de la façon suivante :

En cellule avec un lit dur nourri au pain et à l’eau et un repas chaud tous les quatre jours accompagné d’exercices physiques durs ou des travaux particulièrement sales sous supervision spéciale.
Les punitions supplémentaires qui peuvent être envisagées : punitions corporelles, restriction de courrier, restriction de nourriture, supplice de l’estrapade, réprimandes et avertissements.
Toutes les punitions doivent être consignées.
Le régime sévère et le travail disciplinaire prolongent la détention de sureté pour une durée de minimum huit semaines une punition supplémentaire de quatre semaines peut être ajoutée.
Les prisonniers gardés en cellule d’isolement ne seront jamais libérés.



Le Commandant du camp de concentration
(Signature) SS-Oberführer Eicke


Sources: traduction de Wiki


Dernière édition par Phil642 le Mer 15 Déc 2010, 6:30 pm, édité 4 fois
avatar
Phil642
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 7673
Age : 51
Localisation : La vie est Belge
Date d'inscription : 09/05/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lägerordnung

Message  Phil642 le Mer 15 Déc 2010, 2:19 am

On comprend aisément que ce réglement laisse court à tout arbitraire.

Je reviendrai par la suite sur la méthode administrative de gestion des peines.
avatar
Phil642
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 7673
Age : 51
Localisation : La vie est Belge
Date d'inscription : 09/05/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lägerordnung

Message  Stonne le Mer 15 Déc 2010, 7:30 am

décidément on aura jamais finis d'en apprendre sur la cruauté nazie dans les camps maleureu gri
avatar
Stonne
Général de Brigade
Général de Brigade

Nombre de messages : 775
Age : 21
Localisation : Vourey ( vers Grenoble ), Isère
Date d'inscription : 29/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lägerordnung

Message  SALIOU Pierre le Mer 15 Déc 2010, 9:02 am

Bonjour,

En visitant la batterie de Merville:



Le Lieutenant Steiner commandait la batterie de Merville en 44

Sans commentaires!!

Pierre

SALIOU Pierre
Capitaine
Capitaine

Nombre de messages : 240
Age : 63
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 21/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lägerordnung

Message  Phil642 le Jeu 16 Déc 2010, 12:12 pm

Bonjour, quelque chose me chipotte.

Comment aurait-il pu être le commandant de la batterie de Merville en 1944 si il est mort deux mois après sa libération en 1940?
avatar
Phil642
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 7673
Age : 51
Localisation : La vie est Belge
Date d'inscription : 09/05/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lägerordnung

Message  Prosper Vandenbroucke le Jeu 16 Déc 2010, 2:21 pm

Bonjour Phil,
Lis bien ce que Pierre a mis en ligne et regarde le titre en haut de la photo!!!!
La fiche de libération du camp parle de Ludwig Steiner, le PERE du Lieutenant Steiner, commandant de la batterie de Merville.
Bien amicalement
Prosper clin doeil gri
avatar
Prosper Vandenbroucke
Général de Brigade
Général de Brigade

Nombre de messages : 755
Age : 67
Localisation : Braine le Comte (Belgique)
Date d'inscription : 24/09/2008

http://www.freebelgians.be/news/news.php

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lägerordnung

Message  Phil642 le Jeu 16 Déc 2010, 2:29 pm

OK autant pour moi yeu gri

Faudra que je consulte mon opticien ...
avatar
Phil642
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 7673
Age : 51
Localisation : La vie est Belge
Date d'inscription : 09/05/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lägerordnung

Message  Jules le Jeu 16 Déc 2010, 3:18 pm

Phil642 (Jeu 16 Déc 2010, 2:29 pm) a écrit:OK autant pour moi


Au temps pour moi... C'est mieux aussi mon ami Phil.
avatar
Jules
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 2062
Age : 37
Localisation : ici
Date d'inscription : 04/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lägerordnung

Message  Phil642 le Jeu 16 Déc 2010, 3:59 pm

Jules (Jeu 16 Déc - 15:18) a écrit:
Phil642 (Jeu 16 Déc 2010, 2:29 pm) a écrit:OK autant pour moi


Au temps pour moi... C'est mieux aussi mon ami Phil.

Désolé mais la littérature est peu précise à ce sujet et les deux expressions sont admises.

Autant pour moi serait une forme elliptique de C’est autant pour moi, sous-entendu C’est autant d’erreur que l’on peut mettre à mon actif.

Cette expression serait à rattacher à autant pour le brodeur, expression dont l’utilisation est attestée dès le XVIe siècle.

La graphie au temps pour moi est recommandée par l’Académie française, puisque selon celle-ci rien ne justifie l’expression autant pour moi, tandis que l’expression au temps pour moi serait liée à l’expression militaire au temps !, commandant la reprise d’un mouvement.

L’Académie française précisait toutefois qu’« Il est impossible de savoir précisément quand et comment est apparue l’expression familière ».

Déterminer la fréquence de la graphie autant pour moi est très difficile car elle se présente souvent de façon littérale .

Voir aussi: http://www.langue-fr.net/spip.php?article14

Maintenant on va revenir au sujet qui m'a pris des plombes à traduire,


Merci.


Dernière édition par Phil642 le Jeu 16 Déc 2010, 8:27 pm, édité 1 fois
avatar
Phil642
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 7673
Age : 51
Localisation : La vie est Belge
Date d'inscription : 09/05/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lägerordnung

Message  Jules le Jeu 16 Déc 2010, 8:22 pm

Phil642 a écrit:

Désolé mais la littérature est peu précise à ce sujet et les deux expressions sont admises.


Mouais. Je te l'accorde.
avatar
Jules
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 2062
Age : 37
Localisation : ici
Date d'inscription : 04/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lägerordnung

Message  panzerblitz le Jeu 16 Déc 2010, 8:50 pm

Pas mal du tout. Si j'ai le temps j'essaierai de t'imiter avec le réglement du soldat Heerzien. Enfin de la Heer quoi. Je me suis acheté un petit livret datant de 1934, où il figure.

_________________
http://www.youtube.com/watch?v=wgmxc-X3XZ4&feature=related
avatar
panzerblitz
Police militaire (Modérateur)
Police militaire (Modérateur)

Nombre de messages : 4073
Age : 28
Localisation : Russie - Alsace - Ile de France - Oise
Date d'inscription : 05/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lägerordnung

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum