NARVIK ET L'ARMEE DE METIER

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

NARVIK ET L'ARMEE DE METIER

Message  KLOSTER0 le Ven 14 Jan 2011, 9:11 pm

Après lecture d'un très bon livre sur le sujet , je me rends compte que le comportement au combat des soldats de metier français qui ont été engagé (Legion et chasseurs alpins) la-bas n'a rien à voir avec celui des régiments qui se sont disloqués devant Sedan ou sur la Meuse.
Même sur les documentaires d'époque ils n'ont pas cet air vieillot de soldats de 14-18 que les autres troupes françaises ont toujours en 40.Ils ressemblent bien plus à des fantassins du XX e siècle , bien équipés, se préparant à une guerre moderne.

D'ou ma question : est ce que si l'armée de la France avait eu plus de professionnels engagés , lors de la campagne de 1940
le résultat aurait été différent ? idé gri
avatar
KLOSTER0
Lieutenant-colonel
Lieutenant-colonel

Nombre de messages : 350
Age : 53
Localisation : cannes
Date d'inscription : 30/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: NARVIK ET L'ARMEE DE METIER

Message  pierro59 le Ven 14 Jan 2011, 10:23 pm

peut être que la campagne de France aurait été plus longue, mais ce n'est pas la cause première de la débâcle, c'est plutôt dut à 1 série d'erreurs tactiques (emploi des blindés, inutilité de la ligne Maginot, faiblesse des troupes basées à Sedan, envoi du gros de l'armée et des réserves en Belgique, etc ...).

De plus une armée professionnelle est beaucoup plus coûteuse et ne pouviat pas être déployée en grand nombre à l'epoque.
avatar
pierro59
Lieutenant-colonel
Lieutenant-colonel

Nombre de messages : 365
Age : 29
Localisation : Roubaix
Date d'inscription : 04/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: NARVIK ET L'ARMEE DE METIER

Message  KLOSTER0 le Sam 15 Jan 2011, 12:01 pm

Effectivement il y a plusieurs arguments qui vont dans ce sens ; la BEF anglaise était une force professionnelle et elle a reculé malgré
tout.
Il y a plusieurs documentaires sur le corps expéditionnaire français qui sont en très bon "état" sur le web , l'embarquement à Brest par exemple, les a tu vus ?
Je trouve que la différence de "look" avec les autres soldats français est énorme.De plus les conditions dans lesquelles se sont déroulé
les combats en Norvège sont parfois proches du front de l'est (neige , blizzard , -25 degrés , soldats souffrant d'engelures)
et les troupes allemandes de montagne étaient très aguerries , pourtant les legionnaires et les chasseurs alpins ont fait plus que de se
défendre ils ont disloqué certaines de ses unités alors qu'ils n'avaient aucun appui aérien !
Si (toujours des "si) l'attaque allemande sur Sedan et la Meuse s'était heurtée à ce genre de soldat peut être que le front aurait tenu bon .
avatar
KLOSTER0
Lieutenant-colonel
Lieutenant-colonel

Nombre de messages : 350
Age : 53
Localisation : cannes
Date d'inscription : 30/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: NARVIK ET L'ARMEE DE METIER

Message  black-sheep herisson le Mar 27 Jan 2015, 12:20 pm

je me permets de ressortir ce sujet 

a Sedan les troupes françaises étaient de classe B (en gros des soldats a l'age avancé, père de famille etc ... bref le contraire de bête de guerre) à l’équipement incomplet (antichar faible, DCA faible ou inexistante) et la proportion d'officier d'active pour les encadrer très faible. 
en face l’élite de l'armée allemande dont 7 PZD, un soutient aérien massif

de plus Sedan est le pivot de la manœuvre DYLE, et se trouve derrière, le massif forestier des Ardennes jugé impénétrable. 

pour moi c'est plus une conception erronée de la stratégie globale française, et une chose certaine (encore maintenant), on ne remet pas en cause l'autorité supérieure, discipline a l’extrême, (le chef a toujours raison même quant il a tort). 

des unités d'actives n'auraient fait que retarder l’inévitable: la percée

black-sheep herisson
Caporal
Caporal

Nombre de messages : 15
Age : 44
Localisation : villebon
Date d'inscription : 26/12/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: NARVIK ET L'ARMEE DE METIER

Message  black-sheep herisson le Mar 27 Jan 2015, 2:50 pm

les troupes françaises envoyées en Norvège étaient prévue a l'origine pour intervenir en Finlande. ceux sont des troupes d'actives, parfaitement équipées et a l'encadrement solide. accompagnées par les troupes polonaises qui veulent en découdre. il faut aussi mentionner les troupes norvégiennes parfaitement adaptées au terrain  et climat. 
a Narvik ils auront le soutient de la flotte (de ses pièces d’artillerie et de ses avions d'observation), au moins un porte-avions anglais était présent dans le secteur (puisqu’il a été coulé a la fin de la campagne)

coté allemand, dirigé par le général Dielt: rassemblait 2000 chasseurs de montagnes (sans artillerie lourde car cargo de transport coulé) et des troupes (2600) formées avec les équipages de destroyers coulés, et équipées avec le matériel saisie dans le camps de mobilisation de l'armée norvégienne de berjevick.  a aussi été renforcer par des para. les allemands ne pouvez être soutenu que par les airs, mais les distances étaient longues, ils ont aussi réussi a installer un petit terrain d’atterrissage sur un lac gelé. 
ils auraient fait pression sur la Suède (neutre) pour quelle laisse passer des renforts (très limités) par voies ferrée (j'ai pas de détail)

Le moral allemand après un mois et demi d'isolement, d'encerclement ne devait pas être au plus fort, ils n'ont cependant lâché du terrain que sous la pression tout en s'assurant de pouvoir se replier en Suède. ceux sont les événements en France qui ont changer la donne. 

il a été décider de prendre Narvick (après l'ordre de repli) seulement parce que "le fruit était mure" et que chasser les allemands au fond du fjord faciliterait le ré-embarquement.

black-sheep herisson
Caporal
Caporal

Nombre de messages : 15
Age : 44
Localisation : villebon
Date d'inscription : 26/12/2014

Revenir en haut Aller en bas

Narvik

Message  breiz izel le Jeu 05 Fév 2015, 6:40 pm

concernant les troupes françaises pour l' opération de Norvège. L' articulation  était prévue en deux éléments principaux. La Légion et les Chasseurs alpins. Appuyées par deux compagnies autonomes de chars de combat, la 342ème et la 345ème. Seule la première est allée à Narvik. La 345ème n' a pu être mise sur pieds, à la réception des blindés, il y avait eu des sabotages à l' intérieur des engins.
Malgré le succès de l' opération, par décision politique, ces troupes sont rentrées en Angleterre avant d' avoir fini leur mission. Les chars ont failli être versés à la 13ème DBLE. L' insistance du lieutenant Volvey a permis que ces Hotchkiss soient gardés par les tankistes ; ils seront la compagnie de chars de combat du général De Gaulle, future 1ère compagnie de chars de la France Libre et future 1ère compagnie de chars du 501ème RCC

breiz izel
Colonel
Colonel

Nombre de messages : 534
Age : 70
Localisation : France
Date d'inscription : 21/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: NARVIK ET L'ARMEE DE METIER

Message  Aldebert - 2 le Ven 27 Fév 2015, 12:44 pm

breiz izel a écrit: L' insistance du lieutenant Volvey a permis que ces Hotchkiss soient gardés par les tankistes ; ils seront la compagnie de chars de combat du général De Gaulle, future 1ère compagnie de chars de la France Libre et future 1ère compagnie de chars du 501ème RCC
Bonjour,
Que sont devenus les soldats qui ont participé aux combats à Narvik après leur rembarquement. Sont-ils tous restés au service de la France libre et pour quels effectifs.
avatar
Aldebert - 2
Soldat 1ère classe
Soldat 1ère classe

Nombre de messages : 6
Age : 79
Localisation : Aquitaine
Date d'inscription : 21/06/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: NARVIK ET L'ARMEE DE METIER

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum