le salaire des resistants

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

le salaire des resistants

Message  youn le Jeu 20 Jan 2011, 12:53 pm

Bonjour,

C'est surement naïf, mais je me demande si les résistants (ou certains) recevaient un salaire ? Si non qui soutenait leur famille? Et encore si non, ont-ils été rémunéré après la guerre? Recompensés? Après tout les soldats sont payés y compris les perdants non?. Pourquoi pas les résistants?
Merci et a bientot
pouce

Bonjour, conformément au réglement, pourriez vous , vous présenter s'il vous plaît, avant de commencer à poster ? Je vous remercie .


Le lien : http://deuxiemeguerremondia.forumactif.com/f1-presentation-des-nouveaux-membres


Amicalement .


Le ronin.

youn
Soldat 1ère classe
Soldat 1ère classe

Nombre de messages : 3
Age : 41
Localisation : philipines
Date d'inscription : 20/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: le salaire des resistants

Message  riderdigeste le Ven 21 Jan 2011, 6:22 pm

fêté surement, récompensés peut être...mais payés ça m'étonnerait géné
avatar
riderdigeste
Colonel
Colonel

Nombre de messages : 618
Localisation : Le Plat pays (BW)
Date d'inscription : 31/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: le salaire des resistants

Message  Laurent "Pink panth le Ven 21 Jan 2011, 7:58 pm

C'est une bonne question. Cet aspect de la vie des résistants est peu connu.


Les agents du BCRA * étaient classés en 3 catégories

Les agents P2 dont l'action exigeait un "temps plein", recevaient une solde. Les agents P1 ne recevaient que des indemnités
Les P0 , les "occasionnels" n'étaient pas rémunérés
De plus, certains réseaux ou mouvements avaient organisé une aide sociale pour les familles de résistants arrêtés


* : http://fr.wikipedia.org/wiki/Bureau_central_de_renseignements_et_d%27action
avatar
Laurent "Pink panth
Lieutenant-colonel
Lieutenant-colonel

Nombre de messages : 377
Date d'inscription : 12/07/2006

http://1dfl.francaislibres.net/

Revenir en haut Aller en bas

merci

Message  youn le Dim 23 Jan 2011, 2:28 pm

super, merci pour les reponses.
ca rassure de savoir qu'ils etaient soutenus, pour le devoir de memoire et l'avenir. l'argent, le nerf de la guerre.
a bientot comandan

youn
Soldat 1ère classe
Soldat 1ère classe

Nombre de messages : 3
Age : 41
Localisation : philipines
Date d'inscription : 20/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: le salaire des resistants

Message  stanis le Mer 26 Jan 2011, 3:06 am

Bonjour,

ça faisait un bon bout de temps que je n'étais pas venu !

Oui certains groupe touché une solde minime mais bien réel

ce fut le cas à La 1ère compagnie BIR HACKIEM du bat Néracais oui gri
avatar
stanis
Sergent
Sergent

Nombre de messages : 46
Localisation : aquitaine
Date d'inscription : 05/03/2006

http://maquisardsdefrance.jeun.fr/index.forum

Revenir en haut Aller en bas

les résistances

Message  breiz izel le Dim 10 Juin 2012, 10:02 pm

Ceux qui s' engageaient dans la France Libre ou dans la Résistance intérieure ne le faisaient absolument pas pour l' argent. En quittant les troupes du Levant pour rejoindre la France Libre, mon père a perdu toutes ses primes et sa solde était réduite de moitié. Le principe des primes était le suivant. La moitié perçue au départ et le reste au retour. Si pour une raison quelconque le séjour n' était pas effectué entièrement, l' avance de prime devait être restituée. Que ce fusse par désistement, blessure, maladie ou toute autre raison. Le fisc a réclamé en 1954, avec réévaluation, les primes OM et TOE qu' il avait preçues en 1937.

breiz izel
Colonel
Colonel

Nombre de messages : 538
Age : 70
Localisation : France
Date d'inscription : 21/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: le salaire des resistants

Message  youn le Mar 12 Juin 2012, 1:25 pm

Intéressant mais triste, les militants et résistants ont
toujours eu la vie dure. Le faire pour l'argent est en effet rarement la
motivation d'un résistant ou alors il n'en est pas un, mais le ventre vide on
ne va pas loin.


D’où venait l’argent ? Pas de vichy je présume ! De
riches particuliers, d’intérêts privés français uniquement ou aussi de pays étrangers,
alliés ? Des gouvernements ou de privés comme des banques ?


Le sujet prend une dimension politique.

youn
Soldat 1ère classe
Soldat 1ère classe

Nombre de messages : 3
Age : 41
Localisation : philipines
Date d'inscription : 20/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

les résistances

Message  breiz izel le Mar 12 Juin 2012, 1:55 pm

c' est vrai. En 1937 mon père avait reçu la moitié de la prime que je citais. Sur place la solde Lévant était important car le Liban et la Syrie n' étaient pas des colonies, c' étaient des territoires sous mandat de la SDN. Lorqu' il y eu des départ pour les FFL tout avait été organisé pour que ce soit un échec. Menaces directes et indirectes de toutes sortes. En plus les créneaux avaient été restreints de façon mesquine. Seuls ceux qui étaient indisponibles un jour précis pouvaient le faire. Mon père assistat au départ de camarades, bien que c' était son envie, il ne pu le faire car on l' avait désigné chef de poste de police ce jour (le poste de police est le poste de garde d' un régiment). Certains l' avaient fait avant mais en s' échappant. Les volontaires étaient dans la cour et leurs bagages étaient limités au contenu d' un chèche qu' il fallait payer sur le champ et en argent liquide au fourrier. Ceux qui n' avaient pas assez d' argent achetait une serviette selon le même procédé en infraction avec les réglements. Il n'y avait pas grand chose dans ces baluchons. Sitôt les gars partis, la gendarmerie arrivait et commençait une enquête de flagrant délit de désertion. Quand il vit cela mon père fut révolté et pensat organiser mieux son départ avec au moins une valise ou un sac à paquetage. Début septembre 1941 tout était prêt, il n' y avait plus qu' à sortir la valise d' affaires personnelles du magasin et partir. Un grain de sable fit tout capoter. Pour obliger les gars à partir sur la Mariette Pacha, les affaires personnelles avaient été confisquées en douce et mises sur un autre navire. Certains pour la France, d' autres pour l' Algérie. Mon père ne l' entendit par de cette oreille et partit en courant et sautat le mur. Arrivé aux FFL il recevait un pay-book de l' Armée Britannique. La solde était beaucoup plus faible mais on savait au moins pourquoi on se battait. L' avantage pour les militaires non de carrière c' est que dans l' Armée anglaise il n' y a pas de différence de solde entre un soldat professionnel et un non professionnel. Côté résistance intérieure il y avait les alimentaires. C' est à dire ceux qui n' avait pas de solde mais qu' il fallait nourrir quand même.

breiz izel
Colonel
Colonel

Nombre de messages : 538
Age : 70
Localisation : France
Date d'inscription : 21/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: le salaire des resistants

Message  Narduccio le Mar 12 Juin 2012, 2:09 pm

youn a écrit:Intéressant mais triste, les militants et résistants ont toujours eu la vie dure. Le faire pour l'argent est en effet rarement la motivation d'un résistant ou alors il n'en est pas un, mais le ventre vide on ne va pas loin.


D’où venait l’argent ? Pas de vichy je présume ! De riches particuliers, d’intérêts privés français uniquement ou aussi de pays étrangers, alliés ? Des gouvernements ou de privés comme des banques ?


Le sujet prend une dimension politique.

Si on parle du financement de la Résistance, l'argent provenait de plusieurs sources et cela a changé en fonction des circonstances. Au début, une bonne part de l'argent provient essentiellement des britanniques. Cet argent ne va qu'aux réseaux qui sont liés aux services secrets anglais. Tous les autres groupes se financent sur leurs fonds propres. Cela veut dire que le financement des divers journaux (Combat, Libération, Francs-Tireurs, ....) ce fait par l'intermédiaire de militants qui versent une partie de leur argent pour la cause. On connaît certains "mécènes", il semblerait par exemple que les familles Michelin et Berliet aient donné des sommes d'argent assez conséquences a des gens qu'ils savaient être résistants. D'autres industriels ont fermé les yeux sur l'emploi du temps de certains de leurs salariés (il semblerait que ce soit le cas de Ricard, mais aussi d'une socité d'assurance dont j'ai oublié le nom). Il est évident que personne n'a fait publicité pour cela que ce soit pendant la guerre (pour des raisons évidentes de sécurité des généreux donateurs), ni après la guerre puisqu'ils ont semblé considérer que c'était quelque chose de normal. Cela expliquerait aussi pourquoi certains députés ancien résistants n'ont jamais voté de lois qui auraient contrevenu à des activités de certaines sociétés. Il aurait existé un "lobby" ancien résistants à l'Assemblée Nationale au dessus des partis jusque dans les années 90.

Jean Moulin a obtenu que le financement des mouvements de la Résistance passe par le CNR. De Gaulle avait aussi obtenu que le financement du CNR passe par son mouvement (on est là vers 42-43). Mais, les services secrets anglais et américains ont financé en propre certains réseaux pour diverses raisons. Il semble que ce soit le cas pour les réseaux impliqués dans l'opération Fortitude.

Narduccio
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 4688
Age : 58
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 05/10/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: le salaire des resistants

Message  abatjour le Ven 21 Déc 2012, 8:08 am

le terme "résistants" est assez générique, un agent sans emploi était rémunéré par son réseau pour sa couverture dans la mesure du possible, un agent employé par la sncf faisait son bouleau par conviction, les maquis essayait de survivre au quotidien.

abatjour
Major
Major

Nombre de messages : 122
Age : 66
Localisation : france
Date d'inscription : 04/08/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: le salaire des resistants

Message  Tillon le Jeu 07 Mar 2013, 11:25 pm

C'est surement naïf, mais je me demande si les résistants (ou certains) recevaient un salaire ? Si non qui soutenait leur famille? Et encore si non, ont-ils été rémunéré après la guerre? Recompensés? Après tout les soldats sont payés y compris les perdants non?. Pourquoi pas les résistants?
Concernant le PCF : "En octobre 1941, Emile Dutilleul , le père de Mounette, trésorier officiel du Parti avant-guerre fut arrêté avec 3,4 millions de francs, ce qui correspond à la paye de 120 permanents clandestins pendant un an."http://siteedc.edechambost.net/histoire_du_pcf_3.htm
avatar
Tillon
Adjudant
Adjudant

Nombre de messages : 86
Age : 28
Localisation : Gironde
Date d'inscription : 28/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: le salaire des resistants

Message  abatjour le Mer 21 Mai 2014, 8:24 am

bouleau au lieu de boulot, pas terrible.

abatjour
Major
Major

Nombre de messages : 122
Age : 66
Localisation : france
Date d'inscription : 04/08/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: le salaire des resistants

Message  Piermanu le Jeu 22 Mai 2014, 12:49 pm

Le réseau OCM, qui avait des relations dans la haute fonction publique, s'est tout bonnement financé dès 1941 par des emprunts à la Banque de France remboursables à la Libération, avec évidemment la complicité d'administrateurs (et peut-être du gouverneur ?) de la BdF. (Ce n'était pas la première fois dans l'histoire que la BdF était sollicitée : on sait que pendant la Commune elle a accordé des avances parcimonieuses aux Communards, qui n'ont pas osé la piller, pendant qu'elle finançait en douce et en grand les besoins de Thiers, pour solder l'armée versaillaise qui allait écraser l'insurrection.)

D'autres réseaux ou maquis ont pratiqué cette méthode des bons "remboursables à la Libération" pour se ravitailler ou acheter des équipements divers. Evidemment ça ne pouvait marcher que dans des régions où la Résistance était bien implantée, donc quasi-officielle, et à partir du moment où les paysans ou commerçants concernés ne doutaient plus que la Libération arrivait.

Cela dit, ma tante - 12 ou 13 ans à l'époque - reprochait à mon grand-père, qui ravitaillait le maquis (dans un village entre Gray et Champlitte, donc un axe nord-sud remontant vers Langres et Chaumont, où les maquis se sont montrés assez actifs contre les Allemands en déroute fuyant vers le nord à l'été 44) de sacrifier gratuitement de temps à autre une vache, au motif que "tout le village en mangeait" ce qui n'était sans doute pas faux. Elle soupçonne aussi qu'une visite de la milice, sous la forme de deux "ouvriers fuyant le STO et cherchant le contact avec la Résistance" a été déclenchée par un voisin dont elle avait remarqué qu'il comptait leurs vaches, et qu'elle soupçonne de les avoir dénoncés. Mais allez savoir ! Mon père me raconte que le dépeçage de la vache avait lieu au milieu de la grange, toutes lumières calfeutrées, une ambiance assez impressionnante pour ses neuf ans.

J'ai déjà raconté que mon grand-père s'était débarrassé des deux miliciens (dont il avait reniflé les godillots en cuir et les bleus de travail tout neufs) en les traitant de mauvais français qui trahissaient le Maréchal et en disant que s'il connaissait des résistants il les dénoncerait. Après quoi il est allé signaler à la gendarmerie ces "mauvais français". Les gendarmes, qui savaient parfaitement qui trempait dans la Résistance, ont pris sans rire sa plainte et l'ont transmise au siège de la Milice à Dijon. Il faut croire que l'ensemble a convaincu la Milice, parce qu'elle n'est jamais revenue.

Très récemment mes deux tantes les plus âgées (donc celle-là et son aînée) ont évoqué devant moi leur participation à des réceptions de parachutages, chose que j'ignorais totalement. Deux gamines dans la nuit accompagnant leur père, lampe de poche à la main. Ma tante raconte avoir vu des valises de billets au milieu des armes parachutées, ce qui n'est pas totalement invraisemblable, mais laisse courir son imagination en estimant que certaines richesses inattendues après-guerre (Untel qui s'est révélé assez riche pour acheter des terres ou le premier tracteur du village) pouvait provenir de cet argent là, ce que je ne crois guère. Je veux bien croire qu'il y ait eu des "pertes en ligne" dans cet argent tombé du ciel, mais un réseau normal maintenait un minimum de contrôle sur l'utilisation des fonds parachutés.

Piermanu
Aspirant
Aspirant

Nombre de messages : 154
Age : 57
Localisation : Franche-Comté
Date d'inscription : 05/04/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: le salaire des resistants

Message  Ivy mike le Jeu 22 Mai 2014, 1:48 pm

Bonjour à tous,


Nardu a écrit:Mais, les services secrets anglais et américains ont financé en propre certains réseaux pour diverses raisons. Il semble que ce soit le cas pour les réseaux impliqués dans l'opération Fortitude.


C'est également le cas de certaines filières d’évasion, notamment dans l'Ain ou le Jura vers la Suisse. Les gouvernements alliés fournissaient aux réseaux de quoi faire revenir leurs pilotes. J'avais lu quelque part que l'OSS finançait aussi certains réseaux spécialisés dans le renseignement.

Merci pour l'anecdote sur la Banque de France, PierreManu, j'ignorai. J'aime aussi particulièrement celle de ton grand père. Il fallait être sûr de soi avant de prendre ce genre de décision !




Ivy

_________________

___________________________________________

TOGETHER WE CAN ACTUALLY MAKE A DIFFERENCE
www.ifaw.org
International Fund for Animal Welfare
Le monde animal a besoin de nous !
avatar
Ivy mike
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 9350
Localisation : Frejus - 83
Date d'inscription : 16/06/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: le salaire des resistants

Message  Piermanu le Jeu 22 Mai 2014, 4:26 pm

Ivy mike a écrit: J'aime aussi particulièrement celle de ton grand père. Il fallait être sûr de soi avant de prendre ce genre de décision !

Ivy
Oui, c'est astucieux, je trouve que c'était joué fin. (J'imagine aussi le sourire entendu des gendarmes : mon grand-père soudain transformé en collabo, ils n'étaient pas dupes de la manoeuvre) Cela dit il ne brillait pas, faute de savoir jusqu'à quel point la Milice était renseignée. Pendant le mois qui a suivi il s'est fait rare à la ferme et allait dormir dans les champs. Puis finalement il s'est dit qu'ils avaient laissé tomber et a repris ses activités.

Curieusement il n'en parlait jamais. Tout ce que je sais, je l'ai appris de mon père ou de mes oncles et tantes.

Piermanu
Aspirant
Aspirant

Nombre de messages : 154
Age : 57
Localisation : Franche-Comté
Date d'inscription : 05/04/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: le salaire des resistants

Message  Ivy mike le Jeu 22 Mai 2014, 5:00 pm

C'est bien souvent ceux qui en font le plus qui en parlent le moins !
Je pense effectivement qu'il n'a pas du en rire sur le moment...


Ivy

_________________

___________________________________________

TOGETHER WE CAN ACTUALLY MAKE A DIFFERENCE
www.ifaw.org
International Fund for Animal Welfare
Le monde animal a besoin de nous !
avatar
Ivy mike
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 9350
Localisation : Frejus - 83
Date d'inscription : 16/06/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: le salaire des resistants

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum