Staline, continuateur de Lénine ?

Page 8 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Staline, continuateur de Lénine ?

Message  Jan Martense le Jeu 20 Déc 2012, 1:53 pm

Lénine et Staline sont très différent a bien des égards. Le premier et un des plus importants est il me semble la théorie de la révolution permanente un des pilliers du premier et reniée par le second. De plus en voulant élargir la sphère d'influence de l'URSS Staline renie tout l'héritage Léniniste contenu dans L'IMPERIALISME STADE SUPREME DU CAPITALISME.

Staline ferat disparaitre plusieurs décrets et lois qui était chers a la vieille garde du parti ex: (le droit a l'avortement).
Après la lutte acharnée de Lénine et de Trotski contre l'antisémitisme Staline le remettra a la mode soviétique dès la fin de la guerre.

Ils ont beau être issu du même parti ils n'en sont pas moins antagonistes.

Jan Martense
Caporal
Caporal

Nombre de messages : 12
Age : 27
Localisation : ile de france
Date d'inscription : 20/12/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Staline, continuateur de Lénine ?

Message  tietie007 le Jeu 20 Déc 2012, 8:34 pm

Jan Martense a écrit:Lénine et Staline sont très différent a bien des égards. Le premier et un des plus importants est il me semble la théorie de la révolution permanente un des pilliers du premier et reniée par le second. De plus en voulant élargir la sphère d'influence de l'URSS Staline renie tout l'héritage Léniniste contenu dans L'IMPERIALISME STADE SUPREME DU CAPITALISME.

Staline ferat disparaitre plusieurs décrets et lois qui était chers a la vieille garde du parti ex: (le droit a l'avortement).
Après la lutte acharnée de Lénine et de Trotski contre l'antisémitisme Staline le remettra a la mode soviétique dès la fin de la guerre.

Ils ont beau être issu du même parti ils n'en sont pas moins antagonistes.

Relisez le premier post, tout y est dit confirmant la filiation entre Staline et Lénine.
avatar
tietie007
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 1883
Age : 51
Localisation : Aix en Provence
Date d'inscription : 26/02/2007

http://bachistoiregeo.blog4ever.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Staline, continuateur de Lénine ?

Message  Jan Martense le Ven 21 Déc 2012, 10:53 am

J'ai lu le premier post que j'ai d'ailleurs trouvé fortement intéressant et bien documenté surtout a partir de l'ouvrage de ORLANDO FIGES. Tout d'abord je tiens a dire que je ne cherche a excuser ni l'un ni l'autre et que je nuis pas partisans dans cette discussion.

A mon sens il est important de rappeler qu'il existe une continuité entre les deux personnages mais qu'il existe aussi sur certains sujet une rupture tout aussi grande. Je suis d'accord avec toi quand tu dis que Staline c'est servit des outils forgés par un Lénine ( c'est indéniable ) . Seulement le contexte est différent le but aussi et certains des outils sont antérieur a Lénine ou bien crées par Staline lui même.

Quand Lénine arrive au pouvoir il a affaire avec une guerre civile et des interventions étrangères d'ou l'instauration par le biais du parti d'un communisme de guerre. Néanmoins je pense qu'il faut prendre aussi en compte l'aspect humain du personnage historique. Pendant des années Lénine a fui étant jeune sont frère a été condamné a mort et pendant toutes ses années il s'est construit un idéal. Je pense que ses décisions ont été influencés par cet aspect. Je vois mal Lénine risquer de briser tous ses rêves par une clémence dont il ne s'est d'ailleurs jamais prévalu. Néanmoins cet idéal existait chez lui chose que l'on ne retrouve pas chez Staline. Cela n'excuse rien mais explique et marque une différence. En signant Brest Litovsk il enterre la révolution mondial mais je ne pense pas que sa décision soit seulement idéologique je pense qu'il joue la carte de la prudence car si l'URSS tombe il n'y aura plus de révolution mondial pour les communistes mais même plus de révolution du tout. D'ailleurs je pense qu'il n'a toujours pas abandonné le rêve de la révolution mondial car si je ne m'abuse durant la guerre sovietico polonaise l'objectif est berlin avant le miracle de la Vistule.

Le but de Lénine reste de concrétiser son idéal ( bien ou mal je ne me prononce pas et ce n'est pas le sujet ). Chez Staline on ne remarque au contraire que sont ascension prsonelle au sein du parti et sur la scène mondial le retour de l'impérialisme Russe. Des objectifs et but purement personel.

Chez Lénine l'interprétation Marxiste Hégelienne est encore présente même si personne ne peut savoir si il serait aller au bout du raisonnement. Chez Staline elle est absente. La dialectique Hegelienne est souvent résumé comme suit: 1)affirmation;2)négation;3)négation de la négation. L'interprétation marxiste peut être résumé comme suit: 1)état bourgeois occidental;2)dictature du prolétariat;3)société sans classe et sans état. Chez Lénine ce schéma est encore présent chez Staline il est clairement abandonné

Pour conclure je dirai que je suis d'accord avec la continuité qui existe entre les deux mais qu'il ne faut surtout pas oublier les ruptures qui les séparent ce serait oublier une grande cause de déchirement de l'histoire soviétique. Les Goulags existait déja sous le Tsar sous la forme de camp de travail. Lénine s'est servi d'outils forgés par sont ennemi avant sa chute.

Jan Martense
Caporal
Caporal

Nombre de messages : 12
Age : 27
Localisation : ile de france
Date d'inscription : 20/12/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Staline, continuateur de Lénine ?

Message  tietie007 le Ven 21 Déc 2012, 12:04 pm

Jan Martense a écrit:J'ai lu le premier post que j'ai d'ailleurs trouvé fortement intéressant et bien documenté surtout a partir de l'ouvrage de ORLANDO FIGES. Tout d'abord je tiens a dire que je ne cherche a excuser ni l'un ni l'autre et que je nuis pas partisans dans cette discussion.

A mon sens il est important de rappeler qu'il existe une continuité entre les deux personnages mais qu'il existe aussi sur certains sujet une rupture tout aussi grande. Je suis d'accord avec toi quand tu dis que Staline c'est servit des outils forgés par un Lénine ( c'est indéniable ) . Seulement le contexte est différent le but aussi et certains des outils sont antérieur a Lénine ou bien crées par Staline lui même.

Quand Lénine arrive au pouvoir il a affaire avec une guerre civile et des interventions étrangères d'ou l'instauration par le biais du parti d'un communisme de guerre. Néanmoins je pense qu'il faut prendre aussi en compte l'aspect humain du personnage historique. Pendant des années Lénine a fui étant jeune sont frère a été condamné a mort et pendant toutes ses années il s'est construit un idéal. Je pense que ses décisions ont été influencés par cet aspect. Je vois mal Lénine risquer de briser tous ses rêves par une clémence dont il ne s'est d'ailleurs jamais prévalu. Néanmoins cet idéal existait chez lui chose que l'on ne retrouve pas chez Staline. Cela n'excuse rien mais explique et marque une différence. En signant Brest Litovsk il enterre la révolution mondial mais je ne pense pas que sa décision soit seulement idéologique je pense qu'il joue la carte de la prudence car si l'URSS tombe il n'y aura plus de révolution mondial pour les communistes mais même plus de révolution du tout. D'ailleurs je pense qu'il n'a toujours pas abandonné le rêve de la révolution mondial car si je ne m'abuse durant la guerre sovietico polonaise l'objectif est berlin avant le miracle de la Vistule.

Le but de Lénine reste de concrétiser son idéal ( bien ou mal je ne me prononce pas et ce n'est pas le sujet ). Chez Staline on ne remarque au contraire que sont ascension prsonelle au sein du parti et sur la scène mondial le retour de l'impérialisme Russe. Des objectifs et but purement personel.

Chez Lénine l'interprétation Marxiste Hégelienne est encore présente même si personne ne peut savoir si il serait aller au bout du raisonnement. Chez Staline elle est absente. La dialectique Hegelienne est souvent résumé comme suit: 1)affirmation;2)négation;3)négation de la négation. L'interprétation marxiste peut être résumé comme suit: 1)état bourgeois occidental;2)dictature du prolétariat;3)société sans classe et sans état. Chez Lénine ce schéma est encore présent chez Staline il est clairement abandonné

Pour conclure je dirai que je suis d'accord avec la continuité qui existe entre les deux mais qu'il ne faut surtout pas oublier les ruptures qui les séparent ce serait oublier une grande cause de déchirement de l'histoire soviétique. Les Goulags existait déja sous le Tsar sous la forme de camp de travail. Lénine s'est servi d'outils forgés par sont ennemi avant sa chute.

1°) "Continuité entre les deux personnages" ? C'est de la continuité d'un système dont je parle.

2°) Non, lorsque Lénine prend le pouvoir, en octobre 1917, il n'y a pas d'intervention étrangère et il n'y a pas de guerre civile proprement dite. Les premières tentatives d'opposition aux bolcheviks viennent de l'armée des Volontaires, en décembre 1917, de Kornilov, dans le Don, qui était très faible, et n'avait aucun relai dans la population, qui se dissoudra lors de la campagne des glaces. Même la dissolution de l'Assemblée Constituante par les bolcheviks, en janvier 1918, ne se traduira pas par une résistance armée. Donc les mesures prises par Lénine, comme le transfert du pouvoir des soviets au Sovnarkom, dès fin octobre 17, sont dues non pas à la pression des événements, mais à la logique léniniste, comme l'interdiction de la presse d'opposition ou des partis d'opposition.

3°) Le slogan léniniste "la paix immédiate et la terre aux paysans" était un slogan opportuniste, destiné à rallier les soldats et les moujiks au mouvement bolchevik et à prendre le pouvoir. D'où, d'ailleurs, l'accusation de blanquisme dont on a taxé Lénine. Or, la paix de Brest sauve la révolution russe mais termine les espoirs de révolution mondiale, comme l'avaient bien vu Boukharine et Trotski et annonçait, implicitement, le "socialisme dans un seul pays" de Staline. Mais de toute façon, une révolution de type marxiste en Russie était une hérésie d'un point de vue marxiste, puisque la phase bourgeoise, nécessaire, avait été quasi-inexistante. Ici, on sent l'influence des populistes russes sur Lénine, qui décrétait qu'une phase bourgeoise n'était pas nécessaire pour faire la révolution.

4°) C'est pourtant durant la période léniniste que l'état soviétique a connu une inflation bureaucratique sans précédent ....et que la police politique, la Tcheka, s'est institutionnalisée en OGPU, gardant ses pouvoirs extra-judicaires. La disparition de l'état marxiste, après la phase socialiste, n'était qu'une hypothèse, qu'une vue de l'esprit, qui ne s'est jamais vérifiée dans les faits, bien au contraire, c'est plutôt un super-Etat qu'on a vu se forger.
avatar
tietie007
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 1883
Age : 51
Localisation : Aix en Provence
Date d'inscription : 26/02/2007

http://bachistoiregeo.blog4ever.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Staline, continuateur de Lénine ?

Message  Jan Martense le Ven 21 Déc 2012, 1:28 pm

Autant pour moi. je me suis trompé. J'ai mélangé personnages et régimes. Toutefois ( et ceci est une question ) ne peut on pas penser que Lénine s'attendait a de plus fort moment de résistance a un moment ou a un autre? Ce qui expliquerait en parti ses mesures. Et y'avait il pour lui d'autres moyens de prendre le pouvoir ( seul j'entends nous savons que Lénine refusait la coopération avec les autres partis ) ? Pour finir je pense que Lénine avait courut au plus préssé au créant ce nouvel état et que comme tout état nouveau crée dans une révolution il assoit sont autorité dans le sang. Toutefois est ce que ce régime aurait continué sur cette lancé si Staline avait été écarté du pouvoir? Je me pose la question.

Jan Martense
Caporal
Caporal

Nombre de messages : 12
Age : 27
Localisation : ile de france
Date d'inscription : 20/12/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Staline, continuateur de Lénine ?

Message  tietie007 le Ven 21 Déc 2012, 5:09 pm

Jan Martense a écrit:Autant pour moi. je me suis trompé. J'ai mélangé personnages et régimes. Toutefois ( et ceci est une question ) ne peut on pas penser que Lénine s'attendait a de plus fort moment de résistance a un moment ou a un autre? Ce qui expliquerait en parti ses mesures. Et y'avait il pour lui d'autres moyens de prendre le pouvoir ( seul j'entends nous savons que Lénine refusait la coopération avec les autres partis ) ? Pour finir je pense que Lénine avait courut au plus préssé au créant ce nouvel état et que comme tout état nouveau crée dans une révolution il assoit sont autorité dans le sang. Toutefois est ce que ce régime aurait continué sur cette lancé si Staline avait été écarté du pouvoir? Je me pose la question.

1°) Lénine, en effet, pouvait s'attendre à plus de résistance, mais, en même temps, dès avril 1918, les bolcheviks pensaient que la guerre civile était finie. C'est en lançant la lutte des classes à la campagne, dès juin 1918, que Lénine va relancer la guerre civile.

2°) Y-avait-il d'autres moyens de prendre le pouvoir pour les bolcheviks ? Non, puisque ces derniers n'étaient pas majoritaires dans le pays, voir les résultats de l'Assemblée Constituante. Et là est le problème ...Lénine pense qu'il est dépositaire de la vérité historique et donc que son parti, doit être le seul à couvrir l'expression politique de son pays. La logique totalitaire commence avec cette conception exclusive du pouvoir, qui confine la doctrine léniniste à une religion terrestre.

3°) Le problème dans toute révolution, c'est que ce sont les organes de sécurité et de répression qui prennent le dessus sur tous les autres services, pour imposer la légitimité du nouveau pouvoir et pour combattre les oppositions. Cette inflation des organes de sécurité aura toujours des conséquences mortifères sur l'élan révolutionnaire. Car toute administration créé, cherche à se pérenniser, ce qui fut le cas de la Tcheka, d'abord organe transitoire qui va s'institutionnaliser, à partir de 1922, en devenant un organisme d'Etat, l'OGPU. Les pouvoirs extra-judiciaires justifiés, pendant la guerre civile, continueront, après cette dernière, comme s'en inquièteront Boukharine, Krylov et Litvinov. Mais le mal est déjà fait, et Djerzinski, avec l'appui de Staline, mettra au pli de tout le monde, laissant l'OGPU avec un pouvoir sans limite. Même sans Staline, le pouvoir aurait certainement été aux mains d'un des chefs des organes de sécurité. "La radicalisation des moyens, tue la fin" !
avatar
tietie007
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 1883
Age : 51
Localisation : Aix en Provence
Date d'inscription : 26/02/2007

http://bachistoiregeo.blog4ever.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Staline, continuateur de Lénine ?

Message  tietie007 le Jeu 24 Jan 2013, 6:32 pm

Un article de Michel Barrillon, universitaire aixois, sur "L'URSS, capitalisme d'Etat ..." et Lénine "anticommuniste" !!

http://revueagone.revues.org/855
avatar
tietie007
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 1883
Age : 51
Localisation : Aix en Provence
Date d'inscription : 26/02/2007

http://bachistoiregeo.blog4ever.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Staline, continuateur de Lénine ?

Message  supertomate le Lun 28 Jan 2013, 7:32 pm

J'ai commencé à lire "Joseph Staline" de Edvard Radzinsky. C'est écrit dans un style qui me disconvient un peu. Est-ce que c'est valable historiquement parlant?
avatar
supertomate
Capitaine
Capitaine

Nombre de messages : 264
Age : 47
Localisation : sous les oliviers
Date d'inscription : 01/09/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Staline, continuateur de Lénine ?

Message  tietie007 le Lun 28 Jan 2013, 7:39 pm

supertomate a écrit:J'ai commencé à lire "Joseph Staline" de Edvard Radzinsky. C'est écrit dans un style qui me disconvient un peu. Est-ce que c'est valable historiquement parlant?

Je ne connais pas. Qu'est-ce qui te gêne plus particulièrement ?
avatar
tietie007
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 1883
Age : 51
Localisation : Aix en Provence
Date d'inscription : 26/02/2007

http://bachistoiregeo.blog4ever.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Staline, continuateur de Lénine ?

Message  supertomate le Lun 28 Jan 2013, 8:41 pm

C'est écrit dans un style "journalisme sensationnel", je n'aime guère. Mais je sais que des livres écrit comme ça peuvent être d'une grande rigueur historique (et que d'autres, mieux écrits ne valent rien). Bref, je le lis mais je ne sais pas bien si je lis un roman ou un bouquin d'histoire...
avatar
supertomate
Capitaine
Capitaine

Nombre de messages : 264
Age : 47
Localisation : sous les oliviers
Date d'inscription : 01/09/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Staline, continuateur de Lénine ?

Message  tietie007 le Mar 29 Jan 2013, 7:28 pm

Il existe un courant qui essaie de réhabiliter Staline, dont fait partie le philosophe communiste Domenico Losurdo :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Domenico_Losurdo
avatar
tietie007
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 1883
Age : 51
Localisation : Aix en Provence
Date d'inscription : 26/02/2007

http://bachistoiregeo.blog4ever.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Staline, continuateur de Lénine ?

Message  tietie007 le Mar 28 Mai 2013, 9:02 am

Willy Huhn, communiste est-allemand,

http://fr.wikipedia.org/wiki/Willy_Huhn

écrivit un livre sur Trotsky:
"Trotsky, le Staline manqué".

qui établissait une filiation entre Staline et Lénine/Trotsky.

http://kropot.free.fr/Mattick-Stalbolch.htm

notamment en ce qui concerne le travail forcé, défendu par Trotsky lors du 9eme congrès du PCUS.
avatar
tietie007
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 1883
Age : 51
Localisation : Aix en Provence
Date d'inscription : 26/02/2007

http://bachistoiregeo.blog4ever.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Staline, continuateur de Lénine ?

Message  tietie007 le Ven 31 Mai 2013, 6:26 am

Le site Marxist.org est assez remarquable puisqu'il collationne les écrits de tous les socialistes du 19eme et du 20eme, certains n'étant plus réédités. Nous pouvons lire la biographie de Trotsky par l'historien trotskyste Pierre Broué. On peut accéder à tous les chapitres par le biais d'un index, très pratique pour aller à la période qui nous intéresse.
http://www.marxists.org/francais/broue/works/1988/00/index.htm

Dans le chapitre "la crise de la révolution",

http://www.marxists.org/francais/broue/works/1988/00/PB_tky_18.htm

Broué revient sur les deux crises majeures du début de l'année 1921, juste après la fin de la guerre civile:
- la révolte des marins de Cronstadt.
- la jacquerie paysanne du Tambov.


Ces deux défis aux bolcheviks traduisent l'épuisement des soldats et des paysans après 4 ans de communisme de guerre, de pénurie et de privations. La révolte de Cronstadt, en mars 1921, a été précédée par une agitation ouvrière à Petrograd, avec des grèves des ouvriers de l'usine Poutilov, réprimées par Zinoviev.
La grande jacquerie du Tambov est une réaction de ce monde paysan, brutalisée par les brigades de réquisition et des bureaucrates obtus qui demandent l'impossible en volant le grain qui provoque la famine dans les campagnes.
Lénine est d'ailleurs conscient de cet épuisement de la société soviétique puisqu' après la répression féroce contre ces deux révoltes, il rétablira, avec sa Nouvelle Economie Politique ou NEP, une certaine liberté dans la production des biens artisanaux et agricoles, desserrant l'étau contre la paysannerie et permettant l'accumulation primitive du capital (l'enrichissement) nécessaire au développement du pays.

Mais ce qui m'intéresse plus particulièrement dans ce chapitre, c'est plutôt l'attitude de Lénine, qui s'allie, avant le 10eme congrès, avec Staline contre Trotsky, dans la "plate-forme des 10", du 14 janvier 1921 et qui actera une vision administrative et bureaucratique du Parti, où la nomination des fonctionnaires devient la règle, à la place du principe électif.

http://www.marxists.org/francais/broue/works/1988/00/PB_tky_19.htm#_ftnref1

En 1922, lors du XIeme Congrès du PCUS, Preobrajensky stigmatisa la concentration des pouvoirs dans les mains de Staline, membre du Bureau Politique, de l'Orgburo, Commissaire aux Nationalités et patron de l'Inspection ouvrière et agricole, mais il fut repris par Illitch qui déclara Staline irremplaçable ! En avril 1922, le géorgien est nommé au secrétariat du PCUS, instance suprême de gestion des permanents dan sle parti qui est passé de 150 à 15 000 fonctionnaires,en 2 ans, traduisant la bureaucratisation du régime, avec l'extrême-onction de Lénine.
En résumé, opposer Lénine et Staline reste absurde, puisque jusqu'à la maladie d'Illitch, Lénine a toujours soutenu Staline.
avatar
tietie007
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 1883
Age : 51
Localisation : Aix en Provence
Date d'inscription : 26/02/2007

http://bachistoiregeo.blog4ever.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Staline, continuateur de Lénine ?

Message  tietie007 le Mer 05 Juin 2013, 6:41 am

Sur l'analyse critique du parti bolchevik, un article de la communiste allemande Rosa Luxembourg, cité par Pierre Broué dans La révolution allemande :



« Ce qui importe, pour la social-démocratie, ce n'est d'ailleurs pas de prévoir et de construire à l'avance une recette toute prête de tactique future, mais de maintenir vivante dans le parti l'appréciation politique correcte des formes de la
lutte correspondant à chaque circonstance, le sens de la relativité de chaque phase de la lutte, de l'inéluctabilité de l'aggravation des tensions révolutionnaires sous l'angle du but final de la lutte des classes. Mais, en accordant à l'organisme directeur du parti des pouvoirs aussi absolus de caractère négatif que le souhaite Lénine, on ne fait que renforcer très dangereusement le conservatisme naturel inhérent à un tel organisme. Le centralisme extrême défendu par
Lénine nous semble imprégné non point d'un esprit positif et créateur, mais de l'esprit stérile du veilleur de nuit. Tout son souci tend à contrôler l'activité du parti et non à la féconder, à rétrécir le mouvement plutôt qu'à le développer, à le
juguler, non à l'unifier.
»
(Source: https://www.marxists.org/francais/broue/works/1971/00/broue_all_03.htm#_ftnref32 )
avatar
tietie007
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 1883
Age : 51
Localisation : Aix en Provence
Date d'inscription : 26/02/2007

http://bachistoiregeo.blog4ever.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Staline, continuateur de Lénine ?

Message  tietie007 le Dim 09 Juin 2013, 7:19 pm

Les Mémoires d'un révolutionnaire, 1905-1945 de Victor Serge,

http://lectures.revues.org/7255

nous plonge dans la révolution européenne de la première moitié du siècle dernier, avec un Victor Serge, commis voyage de la révolution, qui a connu tous les révolutionnaires de son époque. En Russie, lors de la révolution, il narrera, avec fatalisme et effroi, la descente aux enfers du stalinisme. Page 173, il nous livre un jugement sur le parti bolchevik:

"La pensée bolchevik s'inspire du sentiment de la possession de la vérité. Aux yeux de Lénine, de Boukharine, de Trotski, de Preobrajenski, la dialectique matérialiste est à la fois la loi de la pensée humaine et celle du développement de la nature et des sociétés. Le parti détient la vérité; toute pensée différente de la sienne est une erreur pernicieuse ou rétrograde."
avatar
tietie007
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 1883
Age : 51
Localisation : Aix en Provence
Date d'inscription : 26/02/2007

http://bachistoiregeo.blog4ever.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Staline, continuateur de Lénine ?

Message  tietie007 le Lun 15 Juil 2013, 7:27 pm

Dans "Vychinski, le procureur de Staline, Albin Michel, 1991, Arcadi Vaksberg, page 53, écrit que la première liste de livres mis à l'index, fut faite en 1923, contre-signée par la femme à Lénine (qui était très malade), Nadejda Kroupskaïa. Dans les ouvrages interdits, il y avait Les Possédés de Dostoïevski et les romans de Jules Verne ! Comme quoi, les habitudes au niveau de la censure était déjà prise sous Lénine.
avatar
tietie007
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 1883
Age : 51
Localisation : Aix en Provence
Date d'inscription : 26/02/2007

http://bachistoiregeo.blog4ever.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Staline, continuateur de Lénine ?

Message  tietie007 le Dim 15 Sep 2013, 5:55 pm

La biographie de Mao, de Philip Short (1999, Fayard 2005) est intéressante car elle nous donne à voir, que tous les partis qui se sont réclamés des principes de Lénine (parti unique, centralisation, hiérarchisation) ont connu les mêmes vicissitudes. Les premières purges violentes dans le monde léniniste, ne furent pas commises par Staline, mais par Mao et ses acolytes. En février 1930, Mao attaque les dirigeants du Jiangxi, mandatant un de ses missi dominici pour nettoyer l'appareil de cette région et autorisant, en secret, l'exécution de 4 dignitaires communistes, rompant ainsi avec la règle non écrite de ne pas tuer des caciques du parti. Cette crise locale va avoir des conséquences immenses, puisque le mécanisme de la purge, s'emballant, va s'étendre comme un cancer parmi les communistes chinois. En mai 1930, des documents secrets font acte de l'existence d'une "Ligue Antibolchevique", les AB-Tuang, contre-révolutionnaire à la solde des armées blanches dont le but était de détruire l'armée rouge et le parti. La chasse aux AB va alors se déchaîner, emportant des dizaines de milliers de chinois communistes jusqu'en 1937.
La torture fut légalisée et les aveux suffisaient à faire décapiter l'accusé. L'intensité de la purge aboutit à la quasi-scission de la 20eme armée rouge, en 1931, commandée par des supposés membres de l'AB-Tuang.
En fait, cette purge, à l'origine, avait en filigrane une opposition larvée entre Li Lisan et Mao, deux dignitaires du parti qui luttaient pour le pouvoir suprême.
avatar
tietie007
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 1883
Age : 51
Localisation : Aix en Provence
Date d'inscription : 26/02/2007

http://bachistoiregeo.blog4ever.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Staline, continuateur de Lénine ?

Message  tietie007 le Lun 07 Juil 2014, 5:33 pm

Une conférence de Stéphane Courtois, après la sortie de son livre "Communisme et totalitarisme", co-auteur du Livre noir du communisme (1997), qui avait fait du bruit à l'époque. On avait reproché à Courtois, à l'époque, d'avoir qualifié la politique liquidatrice des bolcheviks envers leurs ennemis, de "génocide de classe", expression qui, évidemment, rapprochait la politique bolchevik des nazis et de leur "génocide de race".

avatar
tietie007
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 1883
Age : 51
Localisation : Aix en Provence
Date d'inscription : 26/02/2007

http://bachistoiregeo.blog4ever.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Staline, continuateur de Lénine ?

Message  tietie007 le Mar 19 Aoû 2014, 12:30 pm

Sur l'obsession de l'unité et de la centralisation chez Lenine, Pierre Broue relate page 44, dans sa biographie sur Trotsky (1988), qu'une des oppositions, lors du 2eme congrès du PSODR, en 1903, entre Lenine et Trotsky, alors que le second était surnommé "le gourdin de Lenine" fut le désir d'Illitch d'éjecter de la rédaction de l'Iskra, Protossov, Vera Zassoulitch et Axelrod, pour passer de 6 à 3 rédacteurs, en la personne de Plekhanov, pape du marxisme russe, Martov et Lenine. Trotsky fut indigné que Lenine mette à l'écart 2 historiques de la social-démocratie russe, et il écrivit, dans Ma Vie :

"De l'indignation que j'éprouvai, alors provint ma rupture avec Lenine au 2eme congrès. Sa conduite me semblait inacceptable, épouvantable, révoltante !".


Mais pour Lenine, les sentiments n'avaient pas de prise dans la conquête du pouvoir et il fallait affermir la tête, réduire les possibilités de scission en réduisant le nombre de décideur !
avatar
tietie007
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 1883
Age : 51
Localisation : Aix en Provence
Date d'inscription : 26/02/2007

http://bachistoiregeo.blog4ever.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Staline, continuateur de Lénine ?

Message  tietie007 le Sam 04 Oct 2014, 6:12 am

Lénine s'est toujours méfié des assemblées élues et le "tout le pouvoir aux soviets" des Thèses d'Avril, en avril 1917, était plus un slogan opportuniste pour se rallier les ouvriers qu'une volonté d'effectivement donner le pouvoir aux soviets. D'ailleurs, la première décision qu'il prit après la prise de pouvoir d'octobre fut de subordonner les soviets au Sovnarkom, c'est à dire au Parti. Il est intéressant de noter que lors de la révolution de 1905 et de la constitution de Petrograd, en octobre, l'embryon de soviet ouvrier appela à la grève générale et à l'élection des délégués ouvriers au soviet sur la proportion de 1 élu pour 500 ouvriers. Le bolchevik Bogdanov s'opposa à cette élection et demanda expressément que le soviet reconnaissance la primauté du parti bolchevik dans l'action révolutionnaire, illustration historique du principe léniniste de supériorité du Parti sur les assemblées, fussent-elles prolétariennes ! (source: Trotsky, de Pierre Broué, 1988, page 171).
avatar
tietie007
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 1883
Age : 51
Localisation : Aix en Provence
Date d'inscription : 26/02/2007

http://bachistoiregeo.blog4ever.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Staline, continuateur de Lénine ?

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 8 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum