Mein Kampf

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Mein Kampf

Message  HURudel le Dim 06 Fév 2011, 6:52 pm


Dans la misérable ville de Vienne, un vieux juif veut aider un jeune artiste désargenté, il l'adopte et le considère comme son propre fils





Réalisé par Urs Odermatt
Avec Tom Schilling, Simon Schwarz, Ernst Stankovski, ..

Long-métrage suisse , autrichien , allemand . Genre : Drame
Durée : 01h49min Année de production : 2009

Allociné ;

Synopsis : En 1910, le jeune Adolf Hitler tourne le dos à la province et à l’Autriche profonde et arrive à Vienne pour conquérir le monde par sa peinture. Il s’installe dans un foyer pour hommes de la Leichengasse, « la rue des Cadavres », et se prépare fiévreusement au grand jour de son concours d’entrée à l’Académie des Beaux-Arts. Il partage une baraque miteuse avec deux Juifs : Schlomo Herzl, un astucieux marchand de bibles, et le cuisinier casher Lobkowitz, qui prétend être Dieu et fait parfois vraiment des miracles. Schlomo, le vieux sage, veut écrire un livre intitulé « Mein Leben » (Ma vie) mais ce titre n’enthousiasme personne et on tombe d’accord pour que ce soit « Mein Kampf ». Adolf Hitler trouve que c’est un excellent titre. Schlomo, hospitalier et aimable, se sent responsable de l’impétueux Hitler et le prend sous son aile. Cependant, le monde s’écroule pour Hitler qui surestime son propre talent lorsqu’il est refusé pour la seconde fois par l’académie. Et c’est à nouveau le bon vieux Schlomo qui se précipite pour le sauver à la dernière minute de son désespoir suicidaire. Hitler profite de sa bonté pour exploiter honteusement Schlomo qui lui fait sa cuisine, sa lessive et lui taille même la fine moustache. En retour, Hitler lui fauche sa petite amie Gretchen. L’ironie du sort veut que ce soit précisément Schlomo qui conseille à Hitler de tenter sa chance dans la politique… Le film grotesque Mein Kampf qui s’inspire de la farce théâtrale éponyme de George Tabori n’est en aucun cas une reconstitution historique de la période viennoise d’Hitler. C’est plutôt une parabole intemporelle sur le bien qui sert le mal, estompant les limites entre la réalité et la fiction.

avatar
HURudel
Aspirant
Aspirant

Nombre de messages : 155
Age : 56
Localisation : Ste Hélène
Date d'inscription : 04/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum