"L'incendie" - L'Allemagne sous les bombes

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: "L'incendie" - L'Allemagne sous les bombes

Message  Ivy mike le Mar 17 Oct 2006, 1:51 pm

Guilhem a écrit:Berlin a été bombardé le 7 juin 1940 par le Farman 224 "jules Verne" de la marine commandé par Dallières, s'est plus une action symbolique qu'autre chose, mais sa montre que de nuit Berlin n'est pas invulnérable.
+10 !! :D C'est très bien de le rappeler

_________________

___________________________________________

TOGETHER WE CAN ACTUALLY MAKE A DIFFERENCE
www.ifaw.org
International Fund for Animal Welfare
Le monde animal a besoin de nous !
avatar
Ivy mike
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 9350
Localisation : Frejus - 83
Date d'inscription : 16/06/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: "L'incendie" - L'Allemagne sous les bombes

Message  fix le Mar 17 Oct 2006, 3:01 pm

Ivy mike a écrit:
Guilhem a écrit:Berlin a été bombardé le 7 juin 1940 par le Farman 224 "jules Verne" de la marine commandé par Dallières, s'est plus une action symbolique qu'autre chose, mais sa montre que de nuit Berlin n'est pas invulnérable.
+10 !! :D C'est très bien de le rappeler

je tiens a rappeller que berlin a été "bombardé" par des avions anglais des octobre 1939.
je met bombarder entre parentheses pasque c'est pour larguer des tracs de propagande et pas des bombes. il n'empeche que si on y arrive avec des tonnes de papelards on y arrive aussi avec des tonnes de bombes.
avatar
fix
Colonel
Colonel

Nombre de messages : 571
Date d'inscription : 28/07/2006

http://la-guerre-au-jour-le-jour.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: "L'incendie" - L'Allemagne sous les bombes

Message  Keffer le Mar 17 Oct 2006, 3:28 pm

fix a écrit:

je tiens a rappeller que berlin a été "bombardé" par des avions anglais des octobre 1939.
je met bombarder entre parentheses pasque c'est pour larguer des tracs de propagande et pas des bombes. il n'empeche que si on y arrive avec des tonnes de papelards on y arrive aussi avec des tonnes de bombes.

Il faut noter que les équipages anglais, écoeurés de risquer leur vie pour des tracts, y ajoutaient parfois des briques ou des bouteilles vides… Mais à ce moment la GB ne possédait pas de force de bombardement stratégique en tant que tel. Ces « piqûres d’épingle », que ce soit avec des tracts ou des bombes, c’est tout ce qu’elle pouvait faire…

Un scientifique a dit un jour :
Les derniers spécimens d’une espèce sont soit une flammèche qui va bientôt s’éteindre, soit l’étincelle qui va donner lieu à un nouvel incendie ».

Pareil pour le Bomber Command: peu nombreux, ils ont failli disparaître mais on finalement donné lieu à une des forces les plus importantes de l’Histoire.
avatar
Keffer
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 1089
Age : 37
Localisation : Oslo (Norvège)
Date d'inscription : 23/06/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: "L'incendie" - L'Allemagne sous les bombes

Message  pegase001 le Mar 17 Oct 2006, 3:44 pm

Salut,

mon point de vue est que ce sont des civils innocents qui ont payé le prix des bombardements allemands et alliés. que l'on vise des objets militaires ou stratégiques ( ouvrages d'art, usines, ...) mais pourquoi des villes ?
comme a dit Philippe ( je pense ), il n'y a malheureusement pas de guerre propre.

@+, pegase001
avatar
pegase001
Major
Major

Nombre de messages : 1787
Age : 48
Localisation : belgique
Date d'inscription : 31/07/2006

http://collection39-45.aceboard.fr/deconex.php?verif=1&valid

Revenir en haut Aller en bas

Re: "L'incendie" - L'Allemagne sous les bombes

Message  Narduccio le Mar 17 Oct 2006, 5:25 pm

Ces bombardements furent la conséquence de ce que l'on appelle le bombardement stratégique. Nous jugeons avec nos connaissances actuelles, mais c'est en 1940 que naquit réellement ce bombardement stratégique.
Les théoriciens de ce type de bombardement furent en grande partie les Allemands. La première ville ou il fut effectué: Guernica. Ils l'utilisèrent aussi ensuite lors de la campagne de Pologne (le bombardement de Varsovie) et en Hollande, Belgique et France. Quoiqu'ils préfèrent des actions "terroristes" puisque destinées à semer la terreur chez les civils, lors de la campagne de France en mitraillant les routes de l'exode.

Ces théoriciens pensaient que terroriser la population pouvait l'amener à exiger la Paix.

Chez les Alliés les débats furent assez vifs entre les tenants d'opérations de bombardement stratégique et les tenants de bombardement tactiques. Mais, pendant la période de 41 à 43, la seule riposte réelle des Alliés était justement ces bombardements qui furent intensifiés pour montrer à l'allié soviétique que l'on ne restait pas les bras croisés en attendant l'ouverture d'un second front.

Actuellement, on sait bien, exemples à l'appui, que le bombardement de populations civiles est plutôt contre-productif. A moins de menacer d'utiliser des bombes nucléaires. Mais à l'époque, on ne le savait pas.
Actuellement, on sait qu'il vaut mieux viser des vrais cibles militaires ou industrielles. Les résultats peuvent d'ailleurs être assez spectaculaires. Les Américains auraient essayés en Serbie des bombes à poussières de carbones ou à paillettes métalliques qui mettent hors de service des centres de distribution électriques (d'ailleurs, cela ne fonctionne pas sur les centres souterrains). Théoriquement, en bombardant ainsi, une cinquantaines de grands postes de distribution, on pourrait plonger la France dans le noir pour une période de 2 ou 3 jours (le temps de nettoyer). Mais cela serait efficace de nos jours dans un pays industrialisé comme le notre. Totalement inefficace dans un pays comme l'Allemagne de 40/45.
Les tactiques utilisées lors de ces bombardements massifs varièrent au fil du temps. Variations dues à l'arrivée de nouveaux matériels, mais aussi à l'évolution des connaissances sur l'efficacité de tels bombardements. Parce qu'il faut tenir compte qu'ils furent aussi coûteux pour ceux qui les réalisèrent. Coûteux en pertes humaines, les équipages envoyés bombarder l'Allemagne étaient des spécialistes qu'il fallait former. Coûteux en matériels et en logistique.
Il y eut plusieurs débats dans les divers états-majors alliés pour estimer si cette politique devait être menée à terme. Et plusieurs fois Bomber Harris faillit voir sa capacité opérationnelle fortement limité parce que tout le monde ne pensait pas comme lui.

Donc, avec le recul on peut penser que ces bombardements ne furent pas aussi productifs qu'ils auraient pu l'être. Et donc, que les moyens, humains, matériels et financier, mis à les pratiquer auraient pu être plus efficace ailleurs. Mais à l'époque on n'en savait rien puisque l'on était en train de découvrir le fonctionnement et le mode d'emploi du bombardement stratégique.

Narduccio
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 4661
Age : 58
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 05/10/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: "L'incendie" - L'Allemagne sous les bombes

Message  Keffer le Mar 17 Oct 2006, 6:04 pm

Narduccio a écrit:Ces bombardements furent la conséquence de ce que l'on appelle le bombardement stratégique. Nous jugeons avec nos connaissances actuelles, mais c'est en 1940 que naquit réellement ce bombardement stratégique.
Les théoriciens de ce type de bombardement furent en grande partie les Allemands. La première ville ou il fut effectué: Guernica. Ils l'utilisèrent aussi ensuite lors de la campagne de Pologne (le bombardement de Varsovie) et en Hollande, Belgique et France. Quoiqu'ils préfèrent des actions "terroristes" puisque destinées à semer la terreur chez les civils, lors de la campagne de France en mitraillant les routes de l'exode.

Je ne suis pas d’accord. La définition du bombardement stratégique est de gagner la guerre depuis les airs. Le bombardement, par exemple, de Rotterdam en Mai 1940 n’avait pour autre but que de terrasser et de forcer à se rendre un pays déjà mis à genoux par des opérations terrestres. Ce n’est donc pas du bombardement stratégique.

Un des premiers théoriciens fut Churchil, qui avait prévu d’envoyer des centaines d’appareils bombarder Berlin en 1919 si la guerre n’avait pas été gagnée en 1918. Il a écrit ensuite, en 1925 : "La bataille de 1919 n’a pas eu lieu mais les idées suivront. Nous seront peut-être obligés de tuer vraiment femmes, enfants et populations civiles". Le théoricien militaire fut l’Air Marshall Hugh Trenchard pour qui la guerre ne pouvait être gagnée qu’à l’arrière du front, en bombardant les villes pour tuer les civils, donc la main d’œuvre, détruire les usines et briser le moral. Sa doctrine date des années 20 !



Narduccio a écrit:Ces théoriciens pensaient que terroriser la population pouvait l'amener à exiger la Paix.

Là d’accord !

Narduccio a écrit:Parce qu'il faut tenir compte qu'ils furent aussi coûteux pour ceux qui les réalisèrent. Coûteux en pertes humaines, les équipages envoyés bombarder l'Allemagne étaient des spécialistes qu'il fallait former. Coûteux en matériels et en logistique.
Il y eut plusieurs débats dans les divers états-majors alliés pour estimer si cette politique devait être menée à terme. Et plusieurs fois Bomber Harris faillit voir sa capacité opérationnelle fortement limité parce que tout le monde ne pensait pas comme lui.

Coût en personnel navigant : 44% des effectifs engagés ! C’est effectivement énorme. Le coût était aussi prohibitif car le Bomber Command a coûté jusqu’à 1/3 des dépenses totales de guerre de la GB.

Narduccio a écrit:Donc, avec le recul on peut penser que ces bombardements ne furent pas aussi productifs qu'ils auraient pu l'être. Et donc, que les moyens, humains, matériels et financier, mis à les pratiquer auraient pu être plus efficace ailleurs. Mais à l'époque on n'en savait rien puisque l'on était en train de découvrir le fonctionnement et le mode d'emploi du bombardement stratégique.

Je suis d’accord !

Je suis en train d’écrire un petit article faisant la synthèse de plusieurs sources sur les origines et la mise en œuvre du bombardement stratégique. J’espère vous le poster dans les jours qui viennent, en fonction de mon emploi du temps…
avatar
Keffer
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 1089
Age : 37
Localisation : Oslo (Norvège)
Date d'inscription : 23/06/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: "L'incendie" - L'Allemagne sous les bombes

Message  stan_hudson le Mar 17 Oct 2006, 6:13 pm

Allons, on va finir par parler du résultat des 2 bombes atomiques américaines, qui fut l'un des elements de la fin de la guerre avec le Japon.
Même si la déclaration de guerre en aout 1945 de l'URSS contre le Japon (peur d'une insurrection communiste interne) fut l'un de ces élements qui décida de la capitulation du Japon.
avatar
stan_hudson
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 1017
Age : 41
Localisation : 10 kms de Chambord
Date d'inscription : 10/09/2006

http://museeresistance41.free.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: "L'incendie" - L'Allemagne sous les bombes

Message  Narduccio le Mar 17 Oct 2006, 6:37 pm

stan_hudson a écrit:Allons, on va finir par parler du résultat des 2 bombes atomiques américaines, qui fut l'un des elements de la fin de la guerre avec le Japon.
Même si la déclaration de guerre en aout 1945 de l'URSS contre le Japon (peur d'une insurrection communiste interne) fut l'un de ces élements qui décida de la capitulation du Japon.

Il vaudrait mieux ouvrir un sujet à part, parce que c'est quand même assez spécifique.

Narduccio
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 4661
Age : 58
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 05/10/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: "L'incendie" - L'Allemagne sous les bombes

Message  Narduccio le Mar 17 Oct 2006, 6:45 pm

Keffer a écrit:Je ne suis pas d’accord. La définition du bombardement stratégique est de gagner la guerre depuis les airs. Le bombardement, par exemple, de Rotterdam en Mai 1940 n’avait pour autre but que de terrasser et de forcer à se rendre un pays déjà mis à genoux par des opérations terrestres. Ce n’est donc pas du bombardement stratégique.

Disons que jusque vers 1941/1942, la technologie ne permettait pas un vrai bombardement stratégique. Mais c'est dans la continuation de certaines idées de la guerre de 14/18 comme le bomardement de Londres par des Zeppelins ou de ce qui s'est passé à Guernica.

Mais, alors, pourquoi les Allemands ne sont âs engoufrés dans cette direction ? Me demandera-t-on ? Tout simplement parce qu'à ce moment presque toute leur énergie est tournée vers un seul but : la guerre à l'Est. Hor, à l'Est, le bombardement stratégique ne sert pas à grand chose. Tandis que les Anglais ne portent pas vraiment d'attaques contre l'Allemagne. Ils se défendent sur plusieurs théatres d'opérations. Mais ils ont été chassés de l'Europe continentale. Leur seul moyen de porter des coups "sensibles", c'est de bombarder l'Allemagne. Or, au début, le rayon d'action de la chasse est ridicule par rapport aux besoins et la technique ne permettrais pas de bombarder à l'arrière du front oriental pour aider les Russes. Alors, ils vont développer cette idée du bombardement stratégique parce que c'est l'une des seules choses qui soit à leur portée.

Narduccio
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 4661
Age : 58
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 05/10/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: "L'incendie" - L'Allemagne sous les bombes

Message  Somua le Mar 17 Oct 2006, 6:58 pm

Loin d'etre un specialiste de l'utilisation du bombardier , quel que soit le pays , je pense qu'il faut distinguer trois choses :
- le bombardement a vocation réellement strategique , qui a pour but d'affaiblir le potentiel industriel , les reseaux de transport, l'economie d'un pays . Et vu l'imprecision des bombes de l'epoque , meme en visant bien une usine il arrivait souvent que tout le secteur soit rasé ... sauf l'usine !
- le bombardement a vocation psychologique , qui lui , ne cherchait pas des cibles industrielles mais se contentait de raser une ville
- le bombardement d'appui , visant les positions militaires ( casernements, ports , bases aeriennes etc )

Hormis le 2e type qui etait vraiment dans le but de tuer des civils , les deux autres ont egalement eu leur lot de civils tués tout simplement car ils etaient sur place ou a coté des cibles( et parfois tres loin , mais erreur de cible ... )

Dans tous les cas, la guerre c'est la guerre , et je ne cherche meme pas a determiner qui a commencé , et encore moins a defendre un parti ou l'autre , des civils tués il y en a eu des millions , par bombardement ou d'autres façons directes ou indirectes par des combattants .
Bien sur que c'est horrible , et bien sur que s'il n'y avait pas eu de guerre , il n'y aurait pas eu de bombardement ...

Aujourd'hui on fait du bombardement dit chirurgical , mais dans le meme temps on utilise des containers a sous munitions ( dont micro mines anti-personelles ) . C'est pas vraiment mieux dans le genre "je ne suis pas barbare" .

Enfin bon , je vous laisse debattre , c'etait juste mon appartée perso sur le sujet .

Somua
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: "L'incendie" - L'Allemagne sous les bombes

Message  Guilhem le Mar 17 Oct 2006, 7:23 pm

Une des théorie en vogue dans les années trentes, celle du général italien Douhet etait qu'on pouvait gagné la guerre grace à des bombardements aériens stratégique à l'aide d'arme chimique afin de paralysé l'adversaire et de terrorisé l'ennemi.
avatar
Guilhem
Major
Major

Nombre de messages : 142
Localisation : Tours
Date d'inscription : 28/03/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: "L'incendie" - L'Allemagne sous les bombes

Message  Nehring le Mar 17 Oct 2006, 8:14 pm

N'oublions pas une chose : la guerre aérienne n'a jamais permis de conquérir des territoires, il faut des hommes pour cela.
L'aviation n'est qu'un appui feu en quelque sorte mais tres important.
avatar
Nehring
Sergent-chef
Sergent-chef

Nombre de messages : 61
Age : 35
Date d'inscription : 10/10/2006

http://www.netexperience.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: "L'incendie" - L'Allemagne sous les bombes

Message  Keffer le Mar 17 Oct 2006, 10:26 pm

Somua a écrit:Loin d'etre un specialiste de l'utilisation du bombardier , quel que soit le pays , je pense qu'il faut distinguer trois choses :
- le bombardement a vocation réellement strategique , qui a pour but d'affaiblir le potentiel industriel , les reseaux de transport, l'economie d'un pays . Et vu l'imprecision des bombes de l'epoque , meme en visant bien une usine il arrivait souvent que tout le secteur soit rasé ... sauf l'usine !
- le bombardement a vocation psychologique , qui lui , ne cherchait pas des cibles industrielles mais se contentait de raser une ville
- le bombardement d'appui , visant les positions militaires ( casernements, ports , bases aeriennes etc )

Pour moi les deux premiers sont partie intégrante du bombardement stratégique. Anéantir une ville ou une usine a pour but de faire évoluer une situation sur le moyen ou long terme, pas pour une bataille en cours.

Le troisième est le bombardement tactique. Effet rapide sur les opérations en cours.
avatar
Keffer
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 1089
Age : 37
Localisation : Oslo (Norvège)
Date d'inscription : 23/06/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: "L'incendie" - L'Allemagne sous les bombes

Message  Keffer le Mar 17 Oct 2006, 10:34 pm

Narduccio a écrit:Leur seul moyen de porter des coups "sensibles", c'est de bombarder l'Allemagne. Or, au début, le rayon d'action de la chasse est ridicule par rapport aux besoins et la technique ne permettrais pas de bombarder à l'arrière du front oriental pour aider les Russes. Alors, ils vont développer cette idée du bombardement stratégique parce que c'est l'une des seules choses qui soit à leur portée.

C'est sûr qu'à l'époque la seule arme offensive, c'est le bombardier. Les Anglais n'avaient pas d'autre choix que de bombarder l'Allemagne s'ils voulaient l'attaquer. Mais là où ils avaient le choix, c'est pour les cibles... Villes ou usines?
avatar
Keffer
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 1089
Age : 37
Localisation : Oslo (Norvège)
Date d'inscription : 23/06/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: "L'incendie" - L'Allemagne sous les bombes

Message  Somua le Mar 17 Oct 2006, 10:40 pm

Keffer a écrit:
Somua a écrit:Loin d'etre un specialiste de l'utilisation du bombardier , quel que soit le pays , je pense qu'il faut distinguer trois choses :
- le bombardement a vocation réellement strategique , qui a pour but d'affaiblir le potentiel industriel , les reseaux de transport, l'economie d'un pays . Et vu l'imprecision des bombes de l'epoque , meme en visant bien une usine il arrivait souvent que tout le secteur soit rasé ... sauf l'usine !
- le bombardement a vocation psychologique , qui lui , ne cherchait pas des cibles industrielles mais se contentait de raser une ville
- le bombardement d'appui , visant les positions militaires ( casernements, ports , bases aeriennes etc )

Pour moi les deux premiers sont partie intégrante du bombardement stratégique. Anéantir une ville ou une usine a pour but de faire évoluer une situation sur le moyen ou long terme, pas pour une bataille en cours.

Le troisième est le bombardement tactique. Effet rapide sur les opérations en cours.

Je ne suis pas d'accord, bombarder un port , par exemple , n'a aucun effet sur les batailles navales en cours , bombarder une caserne non plus , je ne parle pas du bombardement tactique , qui vise un pont , une forteresse ou un nid de mitrailleuse , mais bien de pensée a long terme : si je detruis une rade , ils ne pourront pas reparer un navire de guerre , si je detruis une caserne , ils vont devoir trouver d'autres locaux , etre desorganisés, etc . A haute echelle , ça n'a rien de tactique , comment considerer qu'une installation militaire est tactique , sauf si on a des troupes a coté d'elle ?

Le sujet c'etait pas le bombardement strategique ?
Le terme bombardement d'appui a du causer un qui-proquo , je ne parles pas de mission d'attaque au sol sur base tactiques .

Somua
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: "L'incendie" - L'Allemagne sous les bombes

Message  Nehring le Mar 17 Oct 2006, 10:47 pm

La notion entre tactique et stratégique est parfois assez complexe a définir meme si on peut le résumer grossièrement ainsi : la tactique agit sur le court terme la stratégie sur la longue.
J'ai lu il y a de cela un petit moment le livre de Carl von Clausewitz "De la Guerre". Pour plus de précisions vous pouvez vous y reporter!!!
Ok c'est bon je fini mon hors sujet !!!
avatar
Nehring
Sergent-chef
Sergent-chef

Nombre de messages : 61
Age : 35
Date d'inscription : 10/10/2006

http://www.netexperience.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: "L'incendie" - L'Allemagne sous les bombes

Message  Oncle Boris le Mer 18 Oct 2006, 5:03 pm

Bonjour,
Il y a quelque chose que je ne suis jamais arrivé à comprendre, peut être arriverez vous à éclairer ma lanterne …
Prenons par exemple Dresde. Si on oublie le coté morale de la chose (très important certes, mais ce n’est pas le but de ma question), était ce seulement rentable de bombarder une ville qui n’avait aucun intérêt stratégique ?
Parce que bon, je veux bien que Churchill soit convaincu que bombarder les villes affaibliraient le moral de l’ennemi, mais toutes ces bombes, ce ravitaillement, ces bombardiers ça à quand même du coûter cher. Alors quand ils ont vu que les allemands combattaient toujours, pourquoi les britanniques n’ont-ils pas arrêter, parce que se ruiner pour un résultat quasi-nul, c’est quand même moyen, surtout si Churchill voulait ensuite engager la guerre contre les soviétiques …
avatar
Oncle Boris
Adjudant-chef
Adjudant-chef

Nombre de messages : 100
Age : 25
Date d'inscription : 29/09/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: "L'incendie" - L'Allemagne sous les bombes

Message  Charlemagne le Mer 18 Oct 2006, 5:22 pm

peut être une petite revanche sur le blitz de Londre en 40...
avatar
Charlemagne
Police militaire (Modérateur)
Police militaire (Modérateur)

Nombre de messages : 4794
Age : 29
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 11/02/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: "L'incendie" - L'Allemagne sous les bombes

Message  Keffer le Mer 18 Oct 2006, 5:37 pm

Oncle Boris a écrit:Bonjour,
Il y a quelque chose que je ne suis jamais arrivé à comprendre, peut être arriverez vous à éclairer ma lanterne …
Prenons par exemple Dresde. Si on oublie le coté morale de la chose (très important certes, mais ce n’est pas le but de ma question), était ce seulement rentable de bombarder une ville qui n’avait aucun intérêt stratégique ?
Parce que bon, je veux bien que Churchill soit convaincu que bombarder les villes affaibliraient le moral de l’ennemi, mais toutes ces bombes, ce ravitaillement, ces bombardiers ça à quand même du coûter cher. Alors quand ils ont vu que les allemands combattaient toujours, pourquoi les britanniques n’ont-ils pas arrêter, parce que se ruiner pour un résultat quasi-nul, c’est quand même moyen, surtout si Churchill voulait ensuite engager la guerre contre les soviétiques …

Effectivement, les bombardements coûtaient horriblement cher. Il y a plusieurs raisons qui font qu'ils aient été continués jusqu'au bout:

- Une ville rasée est plus facile à conquérir (en ce sens, le bombardement stratégique devenait +/- tactique car le front se rapprochait sérieusement des lieux de bombardement).
- Il ne fallait surtout pas donner aux Allemands l'impression que la puissance de feu alliée s'affaiblissait. Il fallait que la terreur des bombardements reste bien présente dans tous les esprits.
- Cela faisait sortir le peu d'avions qu'il restait à la Luftwaffe et continuait à les occuper hors du front.
- Il devait effectivement aussi y avoir un petit esprit de revanche comme le dit Charlemagne. Et "si on est arrivé jusque là, pourquoi arrêter maintenant?"
- Même en 1945, les bombardements continuaient à s'améliorer, l'arme stratégique devenait de plus en plus performante et tuait de plus en plus de monde... On pouvait continuer à croire que les Allemands finiraient par lâcher.

Finalement ce n'est pas la fin de la guerre qui a sonné le glas de l'offensive, c'est le manque de cibles...Après mars 1944, il n'y eut plus de grand raid car il n'y avait plus rien à bombarder...


Dernière édition par le Mer 18 Oct 2006, 6:03 pm, édité 1 fois
avatar
Keffer
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 1089
Age : 37
Localisation : Oslo (Norvège)
Date d'inscription : 23/06/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: "L'incendie" - L'Allemagne sous les bombes

Message  Charlemagne le Mer 18 Oct 2006, 5:50 pm

- Une ville rasée est plus facile à conquérir (en ce sens, le bombardement stratégique devenait +/- tactique car le front se rapprochait sérieusement des lieux de bombardement

euh je suis pas tros d'accord sur ce point de vue... le meilleur exemple reste Stalingrad, où les ruines servaient d'abris et de positions fortifié... sans oublié que cela permettait de boucher les avenues ce qui génait considérablement les véhicules...
Dans un autre cadre, la destruction Monte Casino en est un belle exemple
avatar
Charlemagne
Police militaire (Modérateur)
Police militaire (Modérateur)

Nombre de messages : 4794
Age : 29
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 11/02/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: "L'incendie" - L'Allemagne sous les bombes

Message  Keffer le Mer 18 Oct 2006, 6:09 pm

charlemagne47 a écrit:
euh je suis pas tros d'accord sur ce point de vue... le meilleur exemple reste Stalingrad, où les ruines servaient d'abris et de positions fortifié... sans oublié que cela permettait de boucher les avenues ce qui génait considérablement les véhicules...
Dans un autre cadre, la destruction Monte Casino en est un belle exemple

Oui mais en même temps elle est totalement désorganisée, il y a des civils dans tous les coins, la destruction de ses réseaux de transport fait qu'elle ne peut plus servir de carrefour pour les unités en réorganisation. Sans compter que les combattants pouvaient être littéralement écrasés par les raids de bombardement. On ne parle pas de raids comme ont fait les Allemands à Stalingrad, mais de raids bcp plus violents et massifs, en ayant recours à l'incendie, ce qui est plus efficace (pour moi) que des raids à l'explosif lorsqu'on a pour objectif non seulement de détruire les immeubles, mais aussi de tuer les gens.
avatar
Keffer
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 1089
Age : 37
Localisation : Oslo (Norvège)
Date d'inscription : 23/06/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: "L'incendie" - L'Allemagne sous les bombes

Message  Charlemagne le Mer 18 Oct 2006, 6:12 pm

ok je vois ce que tu veux dire.
avatar
Charlemagne
Police militaire (Modérateur)
Police militaire (Modérateur)

Nombre de messages : 4794
Age : 29
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 11/02/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: "L'incendie" - L'Allemagne sous les bombes

Message  Oncle Boris le Mer 18 Oct 2006, 9:16 pm

peut être une petite revanche sur le blitz de Londre en 40...
Bah dis donc, ils sont TRES rancunier les anglais alors …

Merci beaucoup à Keffer pour son analyse et à charlemagne pour sa réponse rapide.
Par contre, j’ai une autre question : Aujourd’hui, on à tous contester que l’opinion publique mondial détestait les bombardements stratégiques. L’opinion publique anglaise adhérait-elle à ses bombardements en général ? (Ce qui peut se comprendre, étant donner que un an plus tôt, elle se faisait elle-même bombardé)
avatar
Oncle Boris
Adjudant-chef
Adjudant-chef

Nombre de messages : 100
Age : 25
Date d'inscription : 29/09/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: "L'incendie" - L'Allemagne sous les bombes

Message  Somua le Mer 18 Oct 2006, 9:34 pm

Oncle Boris a écrit:
peut être une petite revanche sur le blitz de Londre en 40...
Bah dis donc, ils sont TRES rancunier les anglais alors …

Merci beaucoup à Keffer pour son analyse et à charlemagne pour sa réponse rapide.
Par contre, j’ai une autre question : Aujourd’hui, on à tous contester que l’opinion publique mondial détestait les bombardements stratégiques. L’opinion publique anglaise adhérait-elle à ses bombardements en général ? (Ce qui peut se comprendre, étant donner que un an plus tôt, elle se faisait elle-même bombardé)

Il ne faut pas oublier qu'au dela des raids de bombardiers, l'angleterre avait son lot d'alertes aeriennes, du fait des V1 et plus tard V2 . J'imagine donc que la population anglaise devait etre satisfaite que la monnaie de la piece soit rendue , mais les anglais sont si particuliers que je n'en suis pas certain ...

Somua
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: "L'incendie" - L'Allemagne sous les bombes

Message  Keffer le Mer 18 Oct 2006, 11:07 pm

Oncle Boris a écrit:
Par contre, j’ai une autre question : Aujourd’hui, on à tous contester que l’opinion publique mondial détestait les bombardements stratégiques. L’opinion publique anglaise adhérait-elle à ses bombardements en général ? (Ce qui peut se comprendre, étant donner que un an plus tôt, elle se faisait elle-même bombardé)

Ca c'est une question intéressante!

Le gouvernement anglais a nié jusqu'à la mi-1943 attaquer des cibles uniquement civiles. Mais les questions se faisant pressantes, il noya le poisson. Le 31 mars 1943 Sinclair (ministre de l'aviation britannique) dit par exemple à la Chambre de Communes: "Les objectifs des bombardiers sont toujours militaires, mais le bombardement de nuit d'objectifs militaire inclut obligatoirement toute la zone dans laquelle ils se trouvent". Donc on peut toucher des civils, mais par obligation, pas par choix. Donc au début les Anglais n'avaient pas trop d'opinion parce qu'ils n'étaient pas trop informés.

Tout a changé le 13 juin 1943 quand le Times a publié le titre "Des bombardiers de nuit détruisent Krefeld". Là, on se rend compte que l'objectif réel est la ville. Les opinions divergent, mais évoluent comme le prouve ce sondage: en avril 1941, 53% des Anglais approuvent le bombardement de cibles civiles (sans savoir qu'on le faisait) et 38% le condamnent. En 1943, 60% sont pour et 20% contre. Je pense comme Somua, les Anglais avaient d'autant moins de scrupules qu'ils étaient eux aussi bombardés.

Seule l'Eglise anglicane restera opposée au bombardement des civils pendant toute la guerre et le fera savoir. George Bell, évèque de Chichester, dit ainsi à la Chambre des Lords "Mettre sur le même plan les assassins nazis et le peuple allemand revient à agir avec barbarie" (11/02/1943) (ça me fait penser à un débat sur un autre topic...clin doeil gri) et "Je demande que le Gouvernement soit mis en accusation pour sa politique actuelle de bombardement des villes ennemies" (09/02/1944). Il avait le courage de ses opinions!

Les avis étaient donc partagés, mais globalement pour la politique de bombardement stratégique.

Seuls les aviateurs en faisaient souvent des cauchemars, lorsqu'ils se rendaient compte des condséquences de leurs opérations. Une ville en flamme vue du haut est anonyme et impressionnante, et sur le moment on ne peut pas se poser de questions (pas le temps et peur!). Mais après...

Les équipages n'avaient pas le choix. Comme tout militaire, ils devaient accomplir leur mission, que ça leut plaise ou non. Une fois seulement un pilote a été dispensé d'une mission : le Master Bomber (responsable de l'illumination des cibles par les Pathfinders et de la coordination du bombardement) désigné pour un raid sur Fribourg fin 1944 (désolé de ne pas pouvoir être plus précis, je n'ai pas tous mes docs sous les yeux...). Il avait fait ses études à Fribourg et une grande partie de ses amis habitaient autour de la cathédrale. Et c'était la cathédrale qui devait servir de point de repère aux bombardiers...

Mais ce fut lui, trois mois plus tard, le Master Bomber du raid sur Dresde... maleureu gri
avatar
Keffer
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 1089
Age : 37
Localisation : Oslo (Norvège)
Date d'inscription : 23/06/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: "L'incendie" - L'Allemagne sous les bombes

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum