Collaboration ou point de vue?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Collaboration ou point de vue?

Message  Max Caedes le Mar 26 Juil 2011, 8:44 pm

Salut!

J'avoue que j'ai du mal a comprendre...La collaboration, on appelle comme ca tous les gens qui ont bosses pour l'Axe, ou les gens qui faisaient partie de pays censes etre chez les Allies et qui travaillaient avec l'Axe, ou encore juste les francais qui ont choisis d'aider le vainqueur? Parce que je vois ce mot-la un peu partout, et ca me parait bizarre qu'on dise collabo pour ceux qui travaillaient pour l'Axe. Car, avouez que vu comme on en parle, c'est pas tres glorieux! Alors si on qualifie de collabos les pauv' gens qui ont tente de mettre leur vie et leur(s) talent(s) en jeu pour leur Nation, je trouve ca un peu injuste.
avatar
Max Caedes
Sergent
Sergent

Nombre de messages : 44
Age : 22
Localisation : Sur la Côte d'Azur le veinard!!!
Date d'inscription : 26/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Collaboration ou point de vue?

Message  Ming le Mar 26 Juil 2011, 10:07 pm

La collaboration ce ne sont pas des gens mais une politique, promulguée par Pétain fin octobre 1940 à la suite de l'entrevue de Montoire et la fameuse poignée de mains entre Hitler et Pétain, lequel lança cette phrase qui fut ensuite largement radiodiffusée : "j'ai choisi la voie de la collaboration". Techniquement et à la base c'est une collaboration d'état : le gouvernement de Vichy et toutes les administrations qui y sont liées, les fonctionnaires, sont appelés à aider l'Allemagne (économique : ce qu'on appelle les frais d'occupation, politique : en aidant la gestapo et ce qui s'en suit à chasser les résistants, racial : mise en œuvre des lois de répression anti-juives, et pour terminer militaires : LVF puis SS française).

Dégagé du cadre étatique, tout citoyen français est appelé ou plutôt invité à collaborer. Certains se lancèrent dedans jusqu'à s'y noyer (PPF ou parti populaire français et autres mouvances d'extrême droite) et tous les autres groupes politiques et groupuscules plus ou moins dans la lignée maréchaliste, mais pas forcément sous la tutelle de Pétain -puisqu'avec le temps qui passait, certains de ces groupes s'éloignèrent de Pétain en lui reprochant une politique trop molle.

Il y a également eu la collaboration intellectuelle : Céline et Brasillach représentent les deux meilleurs exemples, au travers d'articles profondément haineux (Céline) voire même de livres (la série de ses trois ouvrages, Bagatelles pour un massacre, L'école des cadavres et Les beaux draps, qui furent réimprimés pendant l'occupation avec accord d'Abetz) sans parler des papiers dans Je suis partout qui a probablement été le meilleur (ou pire) organe de propagande allemand. A cela s'ajoute la collaboration dite artistique, qui allait des célébrités d'alors fréquetant les Allemands (Guitry, ce qui lui valut un séjour à l'ombre à la libération) jusqu'aux bordels, puisque plusieurs d'entre eux et fréquemment les plus côtés (Le Chabanais, le One-Two-Two notamment) étaient réservés aux troupes allemandes.

A côté de cela, il y a eu la collaboration à titre privé, sous deux formes. Celle des entreprises (Gnome & Rhone, qui fournissait des moteurs d'avions à l'Allemagne, ce qui lui a valu d'être nationalisé en 1945 et de devenir la Snecma) Photomaton (qui est une marque) et qui proposa ses services aux Allemands pour ficher et archiver toute personne de religion juive, etc. La deuxième forme est celle des particuliers qui surent tirer des revenus substantiels au travers du commerce de biens (métaux, matériel de construction, denrées diverses) ou en travaillant sous une forme ou une autre directement pour le Reich (agents d'information, gestapo française ou Carlingue, dénonciateurs, etc.).

Collaborer à l'époque c'est faire clairement le choix du camp allemand. Donc ce n'est pas mettre sa vie ou son talent en jeu pour la nation, puisque c'est faire le jeu de l'occupant, qui ne s'est pas privé d'affamer la populace française et encore moins de piller ses ressources. Ce qui veut dire que pour être collaborateur, il fallait être soit pétainiste -ou pire, faire partie du PPF et consorts- soit totalement niais.

_________________


Patrie, Courage, Foi. Regarde Saint Michel et saute rassuré.

Wenn de net wellcht metkommen, los es stehn !

Membre du club des survivants du péril thaïlandais, du canon de 88 sulfateur de l'infâme colonel Olrik (rebus: oui russe, non russe, liquide, vomi)

Clairement, je suis ami avec les touffes

http://pbycatalina.wordpress.com

http://thehighflight.wordpress.com/
avatar
Ming
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 5777
Age : 45
Localisation : MingLouffie occidentale
Date d'inscription : 04/10/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Collaboration ou point de vue?

Message  Jules le Mer 27 Juil 2011, 8:09 am

Il faut surtout différencier les collaborateurs des collaborationnistes car certains n'avaient pas le choix.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Collaboration_en_France
avatar
Jules
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 2062
Age : 37
Localisation : ici
Date d'inscription : 04/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Collaboration ou point de vue?

Message  Max Caedes le Mer 27 Juil 2011, 11:00 am

Merci beaucoup!
avatar
Max Caedes
Sergent
Sergent

Nombre de messages : 44
Age : 22
Localisation : Sur la Côte d'Azur le veinard!!!
Date d'inscription : 26/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Collaboration ou point de vue?

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum