Les conséquences sur la médecine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les conséquences sur la médecine

Message  Mithridate le Sam 30 Juil 2011, 9:47 pm

J'ai remarquer que l'ont aborde pas souvent la question des conséquences de la seconde guerre sur la médecine car elle a permis je pense de développer de nombreuses techniques ou médicaments je citerait par exemple la généralisation de l'utilisation de la pénicilline mais il y a sans doute d'autres exemples ^^

Mithridate
Major
Major

Nombre de messages : 127
Age : 29
Localisation : Brie
Date d'inscription : 28/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les conséquences sur la médecine

Message  Narduccio le Dim 31 Juil 2011, 4:19 pm

Les alliés ont développé le transfert sanguin et les dons du sang. Il est a noter que les allemands avaient fait d'assez grandes avancées sur le sujet durant la Première Guerre mondiale. Mais, du fait de leur approche raciale de la question, ils n'ont pas su faire les découvertes qui vont permettre de sauver tant de soldats alliés.

Narduccio
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 4685
Age : 58
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 05/10/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les conséquences sur la médecine

Message  Mithridate le Dim 31 Juil 2011, 4:36 pm

Ils étaient utiliser massivement?

Mithridate
Major
Major

Nombre de messages : 127
Age : 29
Localisation : Brie
Date d'inscription : 28/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les conséquences sur la médecine

Message  Narduccio le Dim 31 Juil 2011, 5:16 pm

Les dons du sang ? Oui, l'institut américain qui gère cela s'est mis en place durant la SGM. Les noirs-américains considèrent que le droit de donner leur sang pour sauver des soldats fut l'une de leur première victoire en ce qui concerne leur bataille pour l'égalité des droits.

Narduccio
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 4685
Age : 58
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 05/10/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les conséquences sur la médecine

Message  Mithridate le Dim 31 Juil 2011, 5:18 pm

les américains ont transmis les techniques a leurs alliés ou l'apparition du don du sang au royaume-uni et en France notamment sont issus de recherches propres?

Mithridate
Major
Major

Nombre de messages : 127
Age : 29
Localisation : Brie
Date d'inscription : 28/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les conséquences sur la médecine

Message  Narduccio le Dim 31 Juil 2011, 5:52 pm

Pour autant que je sache : américains et anglais ont travaillé mains dans la mains sur la question. Les français bénéficiaient de la logistique américaine. Mais, en France, la partie institutionnelle (organismes spécialisés, ...) va se mettre en place après guerre.

Voici une page qui détaille les grandes découvertes médicales concernant le don du sang : http://www.ints.fr/SangTransfHitoric.aspx

Mais en fait, les médecins se méfiaient du sang conservé, enfin, ils se méfiaient surtout des méthodes de conservation du sang. Ils privilégiaient donc la méthode du don direct. On le voit dans certains films de la fin des années 40, début des années 50 où des personnes donnent du sang. (Enfin, je me souvient d'une scène, mais j'arrive plus à donner le nom du film ...).

Voilà un extrait d'un autre site qui raconte la naissance de l'Association de Donneurs de Sang Bénévoles.
Après la fin du conflit mondial, la Transfusion Sanguine connaît en France des temps difficiles.
Les nouvelles méthodes de transfusion-réanimation exigent de grandes quantités de sang. Or, le corps médical a tendance à revenir à la transfusion directe.
L'emploi du sang frais continue à avoir de nombreux partisans, celui du sang conservé n'est pas en pratique courante.
Dans les hôpitaux on manque de sang. Les donneurs de "bras à bras" sont trop souvent sollicités en urgence et l'on ne conserve en flacon de verre que le sang de quelques donneurs "occasionnels".
Comment répondre aux demandes croissantes ?
La solution naît d'un accident fortuit et douloureux.
En mars 1949, une explosion brûle gravement trois personnes dans une petite usine de Vincennes.
Elles sont traitées avec du plasma liquide en très grandes quantités. Le Maire de Vincennes, au chevet de ses administrés, apprend que le plasma provient du sang recueilli au Centre de Saint-Antoine dirigé par le Docteur A. TZANCK. Il propose que les Vincennois viennent offrir leur sang au centre de prélèvement.
Tout au contraire, il est décidé qu'ils ne se rendront pas à Paris. C'est au centre de se déplacer vers eux. Il faut qu'on établisse à l'hôtel de Ville un centre de prélèvement temporaire pour que tous les volontaires puissent venir offrir leur sang.
Par la suite, on informera largement le Grand Public par voie d'affiches, de radio, de films, de conférences et l'on encouragera la création de la toute jeune " Association des Donneurs de Sang Bénévoles ".
Cette année-là, la Transfusion Sanguine civile prendra son essor en France.
http://www.donnersonsang.com/site/page-41-histoire-de-la-transfusion-sanguine.html

Et voici ce qu'ils disent de la période du conflit mondial :
Au début de la seconde guerre mondiale, le centre de Saint-Antoine recueille le sang de volontaires dans des ampoules citratées que l'on utilise surtout dans les grands centres chirurgicaux de l'Arrière.
En 1944, consacré " Centre National de la Transfusion Sanguine", il organise le ravitaillement en sang des undefinedorganismes de réanimation du front de l'Ouest et de la première Armée Française en Alsace et dans les Vosges, où il prend le relais des centres d'Alger, de Tunis et de Rabat créés en 1943 sous l'impulsion de BENHAMOU aidé par STORA et JULLIARD. Les premières " Journées du sang ", qui sont organisées dans les grandes entreprises nationales et la population française dans les zones libérées, soulèvent un admirable élan qui unit le Front et l'Arrière : train, puis ambulance, puis Jeep, jusqu'aux postes sanitaires les plus avancés, avec, pour seul idéal, " que nul blessé ne meure faute de sang ". Il n'est alors utilisé que du sang de groupe O conservé en flacon de verre et du plasma sanguin liquide. Pendant ce temps, les Américains et les Anglais mettent au point la fabrication du plasma sec.
Entre temps, WIENER et LANDSTEINER ont découvert en 1940 un nouvel agglutinogène, qu'ils rendent responsable d'accidents inexpliqués de la transfusion et qu'ils appelent Facteur Rhésus, ou Rh.

Narduccio
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 4685
Age : 58
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 05/10/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les conséquences sur la médecine

Message  Mithridate le Dim 31 Juil 2011, 8:25 pm

Un grand merci pour ces réponses très détailées Smile on voit que les guerres malgré les maleurs qu'elle entrainent font souvent faire un bond en avant a la médecine et aux technologies civiles.

Mithridate
Major
Major

Nombre de messages : 127
Age : 29
Localisation : Brie
Date d'inscription : 28/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les conséquences sur la médecine

Message  Narduccio le Lun 01 Aoû 2011, 3:41 pm

En fait, dans le cas qui nous concerne : les transfusions sanguines, c'était dans l'air du temps. Si ça fait avancer les choses, c'est de quelques mois, voire quelques années, au plus. Ce ne fut pas une révolution.

Quant aux antibiotiques, c'est vrai que la guerre va voir leur utilisation massive et va donc aider au développement de l'industrie pharmaceutique. Mais, en fait, la révolution qu'elle vont entrainer aurait fait qu'elles auront de toutes façons massivement utilisées.

Dans le cas de la SGM, je ne pense pas qu'il y a eu de révolution dans l'art de la médecine. Quelque part, c'est les militaires qui vont investir en masse dans la médecine et qui vont chercher dans le civil des choses pour améliorer le quotidien des soldats. Cet investissement est nécessaire pour les américains parce que chez eux le soldat est pleinement citoyen. On doit lui garantir que la Nation, pour laquelle il verse son sang, fera tout son possible pour limiter les conséquences futures de son engagement.
Alors que pour d'autres pays, il est normal que le soldat donne sa vie pour la Nation, ou pour ses supérieurs, ou pour ...

Narduccio
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 4685
Age : 58
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 05/10/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les conséquences sur la médecine

Message  Mithridate le Lun 01 Aoû 2011, 10:31 pm

Les Allemands pratiquaient la transfusion sanguine?

Mithridate
Major
Major

Nombre de messages : 127
Age : 29
Localisation : Brie
Date d'inscription : 28/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les conséquences sur la médecine

Message  Narduccio le Mer 03 Aoû 2011, 2:35 pm

Mithridate a écrit:Les Allemands pratiquaient la transfusion sanguine?

Oui, mais ... Ils avaient une vision très raciale de tout ce qui touchait au sang et à sa prétendue "pureté". Donc, pour eux, le don du sang ne pouvait se faire qu'entre personnes racialement égales ou de personnes racialement supérieures à personnes racialement inférieures.

Dans leur contexte, ils n'arrivaient pas à comprendre pourquoi certains sangs semblaient incompatibles. Il faut savoir qu'à l'époque on faisait un test de compatibilité entre donneur et receveur. On prenait quelques goutes de sangs des 2 personnes et on les mélangeait. Au bout de quelques temps on regardait comment cela se comportait. Si la coagulation était anormalement élevée, c'est que les 2 sangs étaient incompatibles. Mais pendant qu'on cherchait des donneurs compatibles, les blessés se vidaient de leur sang ....
Et les médecins allemands ne comprenaient pas pourquoi des membres de la même "race" n'étaient pas compatibles.

Narduccio
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 4685
Age : 58
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 05/10/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les conséquences sur la médecine

Message  Mithridate le Mer 03 Aoû 2011, 3:08 pm

Donc il est peu probable qu'ils l'aient utiliser sur les champs de bataille.

Mithridate
Major
Major

Nombre de messages : 127
Age : 29
Localisation : Brie
Date d'inscription : 28/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les conséquences sur la médecine

Message  Narduccio le Mer 03 Aoû 2011, 3:22 pm

Ils l'ont utilisé dans les hôpitaux de campagne. A l'époque, on n'avait pas de poches de sang ou de plasma; donc pas de transfusions sur le champ de batailles, comme on le verra au Vietnam où l'on place la perf le plus rapidement possible.

Narduccio
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 4685
Age : 58
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 05/10/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les conséquences sur la médecine

Message  Jean-Eudes le Lun 19 Déc 2011, 3:49 pm

C'est triste à dire, mais même les expériences nazies (certaines en tout cas) eurent d'heureuses conséquences sur l'exercice de la médecine. Un exemple: la mise au point de l'anesthésie générale par le froid (très utilisée par les soviétiques), et qui permet notamment d'opérer de jeunes enfants chez qui des doses massives d'anesthésiques pourraient se révéler dangereuses pour le système nerveux central...
avatar
Jean-Eudes
Caporal
Caporal

Nombre de messages : 12
Age : 46
Localisation : lugdunum
Date d'inscription : 25/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les conséquences sur la médecine

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum