Guy Môquet, un collabo ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Guy Môquet, un collabo ?

Message  tietie007 le Mer 14 Déc 2011, 11:04 am

C'est la thèse d'un livre qui vient de sortir, L'affaire Guy Môquet, Enquête sur une mystification officielle, où les auteurs affirment que l'arrestation du jeune Guy Môquet, en octobre 1940, est due non pas à des faits de résistance, mais à une action d'un communiste stalinien prônant la collaboration avec les nazis. Le philosophe Michel Onfray en a fait la une de sa lettre de novembre 2011:

http://mo.michelonfray.fr/chroniques/la-chronique-mensuelle-de-michel-onfray-n%C2%B0-78-novembre-2011/

Il est curieux que ce livre paru en 2009, n'ait pas eu plus d'écho !

http://www.polemia.com/article.php?id=2605
avatar
tietie007
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 1884
Age : 51
Localisation : Aix en Provence
Date d'inscription : 26/02/2007

http://bachistoiregeo.blog4ever.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Guy Môquet, un collabo ?

Message  bandofbrother le Dim 19 Fév 2012, 11:27 pm

Surprenant cette nouvelle, c'est vrai qu'elle n'a eu que peu voir pas d'échos et si cela était vrai alors c'est tout un symbole qui s'écroulerait non seulement de la résistance mais aussi en lien avec le devoir de mémoire!!!! chapo
avatar
bandofbrother
Adjudant-chef
Adjudant-chef

Nombre de messages : 100
Age : 36
Localisation : 06-59
Date d'inscription : 11/09/2007

http://www.bandofbrother101airborne.overblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Guy Môquet, un collabo ?

Message  Narduccio le Lun 20 Fév 2012, 12:18 am

Tout simplement parce que ce n'est pas une affaire. Les historiens connaissaient le tract, on doit le trouver dans la moitié des livres qui parlent de Guy Mocquet. Les historiens connaissent la date de l'arrestation de Guy Mocquet et la date de son exécution. Effectivement, il a été arrêté par la police de Vichy pour avoir distribué des tracts en faveur du PCF. Tracts qui demandent que les soldats allemands et les ouvriers français s'unissent contre le grand capital. Ce qui va à l'encontre de l'idéologie nazie d'ailleurs.

D'ailleurs, Hans Heisel, un soldat allemand qui a fini par rejoindre la Résistance, en a distribué aussi, pas tout à fait les mêmes. Sauf erreur de ma part, c'était après 1941. C'est une des "ritournelles" des mouvements marxistes, "prolétaires de tous pays, unissez-vous".
Hans Heisel - Mourir pour quelle cause ?

Mais, Guy Mocquet a bien été fusillé comme otage par les allemands suite a une action de résistance contre les allemands. Tous les otages qui ont été tués pendant la guerre pour de telles raisons ont eu droit au statut de résistant mort pour la France. Je ne vois pas pour quelle raison, il faudrait trier dans ces morts pour la France pour en extraire ceux qui pour une raison ou une autre ne le mériteraient pas aux yeux de personnes qui n'ont pas connu cette période. Quand on a donné ce statut à Guy Mocquet, ces détails étaient disponibles. A ce moment, pour diverses raisons, ce ne fut pas un problème de dire qu'il méritait le statut de résistant - mort pour la France. Depuis que le président Sarkosy en a fait un symbole, ça devient un problème. Pour qui ? Pourquoi ?

Narduccio
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 4684
Age : 58
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 05/10/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Guy Môquet, un collabo ?

Message  ours blanc le Sam 16 Mar 2013, 3:53 pm

Donc le jeune G.Möquet est un Résistant de la 1ère heure.



La vérité sur Guy Môquet

" Enquête sur une mystification officielle."
Dès le sous-titre,la couleur est franchement annoncée pour
"L'Affaire Guy Môquet" *
dont les auteurs Jean-Marc Berlière et Franck Liaigre,deux universitaires,
ont déjà montré dans un livre précédent " Liquider les traîtres.
La face cachée du PCF (41-43) "

(éd.Laffont) qu'ils ne cédaient ni aux légendes pieuses ni aux mensonges de l'Histoire.
D'autant qu'ils ont largement recours à des archives (nationales et locales)
qui leuR apportent quantité d'arguments,d'ordinaire négligés ou censurés.
En cinq chapitres (c'est un livre court),ils reviennent d'abord sur l'attitude
de 1939 à 1941 d'un PCF discrédité par le pacte germano-soviétique
puis dissous,pourchassé,mais dont l'appareil aux ordres de Moscou se lance
dans le "défaitisme révolutionnaire ",notamment au moment de la guerre
russo--finlandaise où la France soutenait la Finlande.
De nombreux sabotages furent alors commis dans les usines d'armement
(blindés et avions notamment) cependant que se dessinait la "pré-collaboration "
avec les autorités allemandes,qui échoua de justesse en raison des arrestations
opérées par la police de Vichy.
C'est au nom de cette politique qu'étaient distribués des tracts défaitistes appelant
à la paix et attaquant les pays "impérialistes ",France et Angleterre.
Et c'est parce qu'il les diffusait que le jeune Guy Môquet,communiste militant,
fut arrêté en octobre 1940.
Son père,député stalinien et resté fidèle au Parti,avait été condamné à la prison
et envoyé en Algérie,ce qui lui sauva la vie.
Arrêté,interrogé,Guy Môquet avoua, sans avoir subi la torture comme on l'entend
encore car les premières Brigades Spéciales n'y avaient pas recours.
On peut faire confiance là-dessus à M.Berlière qui,dans son livre
"Policiers sous l'occupation"
(réédité en poche-Collection Tempus-Perrin) n'a pas été tendre pour les BS suivantes.
Emprisonné,Môquet fut avec ses camarades jugé à Paris en janvier 1941
et acquitté (les juges ayant estimé qu'il avait " agi sans discernement")
mais pas libéré pour autant car soupçonné d'être toujours en contact avec le PC.
C'est à ce titre qu'il fut transféré finalement,avec des centaines de militants communistes,au camp de Choisel proche de Chateaubriant.
Un camp où il y avait des droit commun et des politiques mais où les conditions
étaient au début très acceptables:les prisonniers avaient droit à des colis,
pouvaient recevoir leurs proches et même pour certains sortir du camp,
à condition de s'engager à ne pas s'évader.
Quelques uns s'étant toutefois " fait la belle ",la discipline devint plus stricte
et les éléments jugés les plus dangereux furent regroupés à part
dans un baraquement,l'îlot 19.
Un sacrifié
En juin 1941 Hitler attaque l'URSS et le PC clandestin reçoit l'ordre de lancer
une campagne d'attentats meurtriers contre les troupes d'occupation,
officiers en tête.
Nos auteurs notent qu'il y avait alors peu de candidats,même au Parti,
pour commettre ces attentats et que de jeunes fanatiques furent donc envoyés
de Paris en province.
Ce sont eux qui,le 20 octobre 1941,exécutèrent à Nantes le Feldkommandant Karl Hotz.
Dès leurs premiers morts,les autorités allemandes sur ordre d'Hitler avaient édicté
une implacable " loi des otages ",qui fut appliquée à Chateaubriant et à Nantes.
Vichy engagea tout de suite des négociations pour atténuer le plus possible
le mécanisme infernal....en sélectionnant des otages chez les communistes.
Mais Guy Môquet ne figurait pas sur les listes envoyées par Pucheu.
Il fut choisi en application d'un paragraphe de la loi allemande qui visait
des jeunes communistes emprisonnés s'il était prouvé que d'autres jeunes
du Parti avaient participé à des attentats.
Ce qui fut le cas à Nantes.
Guy Môquet fut donc un sacrifié.
Comme tant d'autres plus tard,et pas forcément communistes.
MM. Berlière et Liaigre rappellent d'ailleurs que,dans l'état des recherches
encore en cours,le chiffre total des fusillés politiques sous l'Occupation
n'a pas dépassé les 4 000.
Alors que profitant de l'héroïsation officielle du cas Môquet,on a pu réentendre
à la télévision des allusions à la légende des 75 000 fusillés du Parti,
encore récemment évoquée par le camarade Alain Bocquet,député du Nord,
qui vient d'ailleurs de publier ses Mémoires.
Le livre,et ce n'est pas le moindre de ses mérites,non seulement ne tombe pas
dans la démagogie historique à la mode mais,au-delà du malheureux
Guy Môquet,rappelle que ce drame ne peut être séparé de la stratégie
jusqu'auboutiste d'un parti communiste qui, de 1940 à 1944,constamment
fut aux ordres de l'Internationale marxiste.
Quel qu'en fût le prix humain.
* 160 pages avec notes et références,12 euros.
Collection A Rebours,éditions Larousse.


Dernière édition par ours blanc le Dim 28 Avr 2013, 7:07 pm, édité 2 fois
avatar
ours blanc
Sergent-chef
Sergent-chef

Nombre de messages : 58
Age : 44
Localisation : Canada
Date d'inscription : 25/11/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Guy Môquet, un collabo ?

Message  Narduccio le Sam 16 Mar 2013, 4:55 pm

ours blanc a écrit:Donc le jeune G.Möquet est un Résistant de la 1ère heure.

Comme tous les otages qui ont été fusillés par les allemands. Il y a eu de bons pétainistes qui ont aussi été fusillés, ils ont aussi le droit de porter la mention "morts pour la France".

Narduccio
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 4684
Age : 58
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 05/10/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Guy Môquet, un collabo ?

Message  Tillon le Dim 17 Mar 2013, 5:31 pm

La mention "mort pour la France" n'est pas attribuée à n'importe qui, il ne suffit pas d'avoir été tué par les nazis pour être "mort pour la France", il faut avoir combattu (exclus donc les pétainistes, juifs non-résistants, etc.).

Dans le cas de Guy Môquet son arrestation n'a rien d'exceptionnel, j'en connais un autre qui devait avoir à peu près le même âge, qui a été arrêté avant l'invasion allemande par la police française pour distribution de tracts communistes et qui a fini dans un camp en Allemagne. Il a eu la chance d'en revenir. Ce qui a fait de Môquet un héros, c'est la façon dont il est mort.

Ce qui est amusant effectivement c'est que certaines personnes, pour salir la mémoire de la Résistance, ont cherché à faire de Môquet un collabo, et ça fait encore du mal puisqu'il y a quelques jours les calomnies quasi-vychistes de Michel Onfray étaient encore diffusées sur Agoravox. Parfois on souhaiterait que la protection contre la diffamation s'applique aussi aux morts.

avatar
Tillon
Adjudant
Adjudant

Nombre de messages : 86
Age : 28
Localisation : Gironde
Date d'inscription : 28/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Guy Môquet, un collabo ?

Message  Narduccio le Dim 17 Mar 2013, 10:19 pm

Tillon a écrit:La mention "mort pour la France" n'est pas attribuée à n'importe qui, il ne suffit pas d'avoir été tué par les nazis pour être "mort pour la France", il faut avoir combattu (exclus donc les pétainistes, juifs non-résistants, etc.).

Devriez vous renseigner, la mention "morts pour la France" a été donné assez largement. Par exemple, lors de la campagne de Syrie, les soldats vichystes de Dentz ainsi que les soldats gaullistes de Legentilhomme décédés lors des combats portent sur leurs tombes (et dans leurs dossiers militaires) la mention "Morts pour la France". Les Malgré-Nous alsaciens et lorrains décédés au combat sous uniforme allemand ont aussi la mention "Morts pour la France". De même que les fusillés pris en otage.

Narduccio
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 4684
Age : 58
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 05/10/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Guy Môquet, un collabo ?

Message  Narduccio le Lun 18 Mar 2013, 12:27 am

Tillon a écrit:La mention "mort pour la France" n'est pas attribuée à n'importe qui, il ne suffit pas d'avoir été tué par les nazis pour être "mort pour la France", il faut avoir combattu (exclus donc les pétainistes, juifs non-résistants, etc.).

Il suffit de faire l’effort de chercher à l'aide d'un bon moteur de recherche à quoi correspond la mention "Mort pour la France". On trouve ceci assez facilement :
la mention "Mort pour la France" a été créée par la loi du 02 juillet 1915 modifiée par la loi du 28 février 1922. Elle est indiquée en mention marginale sur les actes de décès dans des cas bien précis définis par arrêté :

D’un militaire des armées de terre, de mer ou de l’air tué à l’ennemi ou mort de blessures de guerre ;

D’un militaire mort de maladie contractée en service commandé en temps de guerre ;

D’un militaire mort d’accident survenu en service, ou à l’occasion du service en temps de guerre ;

D’un marin du commerce, victime d’événements de guerre ;

De tout médecin, ministre du culte, infirmier ou infirmière des hôpitaux militaires et des formations sanitaires, ainsi que de toute personne ayant succombé à des maladies contractées au cours de soins donnés aux malades et blessés de l’armée en temps de guerre ;

De toute personne décédée en combattant pour la libération de la France ou en accomplissant des actes de résistance ;
De toute personne exécutée à la suite d’une condamnation résultant de mesures d’exception prises par l’autorité de fait se disant gouvernement de l’État français, notamment par application des actes dits lois des 24 avril 1941, 7 septembre 1941, 7 août 1942, 8 septembre 1942, 5 juin 1943 et 20 janvier 1944, en raison de leur attitude pour la cause de la libération ;

De tout otage, tout prisonnier de guerre, toute personne requise par l’ennemi, tout déporté, exécutés par l’ennemi ou décédés en pays ennemi ou occupé par l’ennemi des suites de blessures, de mauvais traitements, de maladies contractées ou aggravées ou d’accidents du travail survenus du fait de leur captivité ou de leur déportation ;

De toute personne décédée à la suite d’actes de violence constituant une suite directe de faits de guerre ;

De tout militaire décédé dans les conditions visées aux 1er, 2ème et 3ème alinéas après avoir été incorporé de force ou après s’être engagé sous l’empire de la contrainte ou la menace de représailles dans les armées ennemies ;

De tout réfractaire décédé des suites d’accident, maladie ou blessure consécutifs à sa position hors la loi et pour le service du pays ;

(Loi N° 55-356 du 3 avril 1955, art, 21), de tout membre des forces armées françaises, de la gendarmerie, de la garde mobile, des compagnies républicaine de sécurité, du service d’ordre, ou des éléments engagés ou requis, tombé en service commandé à L’occasion des mesures de maintien de l’ordre sur les territoires de l’Union française situés hors de la métropole et dans les Etats protégés par la France.

http://www.memoire-net.org/article.php3?id_article=143

Je vous ai mis en gras la phrase qui concerne Guy Moquet et les otages. Dans certains cas, des maires ou des membres de conseils municipaux, nommés par Vichy ont été pris en otage. S'ils ont été fusillés ou s'ils sont morts en déportation, ils ont le droit à la mention "Morts pour la France".

Narduccio
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 4684
Age : 58
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 05/10/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Guy Môquet, un collabo ?

Message  Narduccio le Lun 18 Mar 2013, 12:36 am

Pour être précis, voici le texte de loi actuel :


Doit, sur avis favorable de l'autorité visée ci-dessous, porter la mention " Mort pour la France " tout acte de décès :

1° D'un militaire des armées de terre, de mer ou de l'air tué à l'ennemi ou mort de blessures de guerre ;

2° D'un militaire mort de maladie contractée en service commandé en temps de guerre ;

3° D'un militaire mort d'accident survenu en service, ou à l'occasion du service en temps de guerre ;

4° D'un marin du commerce, victime d'événements de guerre ;

5° De tout médecin, ministre du culte, infirmier ou infirmière
des hôpitaux militaires et des formations sanitaires, ainsi que de
toute personne ayant succombé à des maladies contractées au cours de
soins donnés aux malades et blessés de l'armée en temps de guerre ;

6° De toute personne décédée en combattant pour la libération de la France ou en accomplissant des actes de résistance ;

7° De toute personne exécutée à la suite d'une condamnation
résultant de mesures d'exception prises par l'autorité de fait se disant
gouvernement de l’État français, notamment par application des actes
dits lois des 24 avril 1941, 7 septembre 1941, 7 août 1942, 8 septembre
1942, 5 juin 1943 et 20 janvier 1944, en raison de leur attitude pour la
cause de la libération ;

8° De tout otage, tout prisonnier de guerre, toute personne
requise par l'ennemi, tout déporté, exécutés par l'ennemi ou décédés en
pays ennemi ou occupé par l'ennemi des suites de blessures, de mauvais
traitements, de maladies contractées ou aggravées ou d'accidents du
travail survenus du fait de leur captivité ou de leur déportation ;

9° De toute personne décédée à la suite d'actes de violence constituant une suite directe de faits de guerre ;

10° De tout militaire décédé dans les conditions visées aux
1er, 2e et 3e alinéas après avoir été incorporé de force ou après s'être
engagé sous l'empire de la contrainte ou la menace de représailles dans
les armées ennemies ;

11° De tout réfractaire décédé des suites d'accident, maladie
ou blessure consécutifs à sa position hors la loi et pour le service du
pays.

L'autorité compétente pour donner l'avis favorable susvisé est, suivant le cas :

Le ministre chargé des anciens combattants et victimes de guerre ;

Le ministre chargé de la marine marchande ;

Le ministre d’État chargé de la défense nationale ;

12° De tout membre des forces armées françaises, de la
gendarmerie, de la garde mobile, des compagnies républicaines de
sécurité, du service d'ordre, ou des éléments, engagés ou requis, tombé
en service commandé à l'occasion des mesures de maintien de l'ordre sur
les territoires de l'ancienne Union française situés hors de la
métropole et dans les États anciennement protégés par la France.



LégiFrance - Mort pour la France

Le cas de Guy Moquet me semble relever du 8°, peut-être du 7°. J'avais lu que les victimes des divers bombardements avaient aussi le droit à la mention et qu'il en était fait explicitement mention dans le texte de loi. Or, cette loi ne parle plus de bombardements, à moins que ce soit le 9°.

Narduccio
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 4684
Age : 58
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 05/10/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Guy Môquet, un collabo ?

Message  Tillon le Lun 18 Mar 2013, 9:28 pm

Intéressant, je pensais que seules les personnes ayant agi contre l'ennemi pouvaient recevoir la mention "mort pour la France". Cela m'étonne d'autant plus car j'ai assisté à un hommage aux morts des usines d'aviation près de Bordeaux qui n'avaient pas droit à la mention "morts pour la France". Cela dit tout est conditionné dans ce texte à l'approbation de l'autorité publique, donc il va de soi que les vychistes et collabos ne peuvent pas recevoir la mention "morts pour la France" sans la complicité des autorités françaises (sauf évidemment dans les cas d'exécutions collectives).
avatar
Tillon
Adjudant
Adjudant

Nombre de messages : 86
Age : 28
Localisation : Gironde
Date d'inscription : 28/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Guy Môquet, un collabo ?

Message  lebel le Lun 18 Mar 2013, 11:27 pm

Des policiers abattus par la Resistance seraient "morts pour la France "
Puis je avoir confirmation ?

lebel
Adjudant
Adjudant

Nombre de messages : 96
Date d'inscription : 07/09/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Guy Môquet, un collabo ?

Message  Narduccio le Mar 19 Mar 2013, 12:08 am

lebel a écrit: Des policiers abattus par la Résistance seraient "morts pour la France "
Puis je avoir confirmation ?

Très compliqué d'avoir la réponse. Voici ce que j'ai trouvé pour les policiers parisiens :
Au musée de la Police, un cadre est consacré aux « morts pour le devoir » de la ville de Paris et du
département de la Seine, de 1940 à 1944 ; il est possible d’y relever trente-six noms: 1 en 1940; 2 en 1941 ; 8 en 1942 ; 13 en 1943 ; 12 en 1944.

Il est impossible de savoir si ces 36 "morts pour le devoir” ont été tués par des truands ou des résistants.



Sur 200 000 fonctionnaires, on répertorie pour la durée de la guerre 19 policiers fusillés, morts en captivité ou tués dans les maquis, une soixantaine de déportés et un millier de combattants volontaires blessés. D'autre part, 167 fonctionnaires de police sont morts dans les combats pour la libération de Paris, et font liste à part.

http://www.contreculture.org/AT%20R%E9sistance.%20Chiffres.html

On trouve assez facilement la liste des soldats "Morts pour la France" : SGA Morts pour la France

Le ministère de la Défense met en ligne sur le site Mémoire des hommes le fichier d’état civil militaire de la Seconde Guerre mondiale.
Cette initiative utile mérite d’être saluée, en évitant toutefois de se méprendre. Les éléments ici présentés rassemblent en effet l’ensemble des militaires morts durant les opérations qui se sont déroulées, sur des fronts assurément multiples, entre 1939 et 1945. Ils intègrent tant les soldats qui se battirent sous la croix de la Lorraine que les militaires des forces vichystes engagés au Levant ou en Afrique du Nord.
Ils mêlent coloniaux et métropolitains, conscrits et militaires d’active, soldats réguliers et résistants – quand ces derniers bénéficièrent d’un statut militaire à l’instar de Jean Moulin. Cette diversité ne signe en rien un jugement moral. Les auteurs du site, en d’autres termes, n’ont pas voulu créer un mémorial virtuel visant à saluer l’ensemble des soldats tombés. Ils ont plus prosaïquement souhaité mettre à la disposition des familles et des chercheurs – généalogistes notamment – une base permettant de retracer des itinéraires individuels.
La consultation répondra, du moins espérons-le, à ces attentes plurielles. Les fiches, élaborées à partir des dossiers d’instruction, comprennent principalement le nom, le prénom, l’unité, la date, le lieu et le département de naissance, ainsi que la date, le lieu et la cause du décès – auxquels s’ajoute la mention « Mort pour la France » quand elle a été délivrée. Ainsi, cet outil aisément accessible permettra de répondre à bien des interrogations que se posent tant les proches que les historiens.

Olivier Wieviorka, professeur d’histoire contemporaine à l’Ecole normale supérieure de Cachan.

Narduccio
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 4684
Age : 58
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 05/10/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Guy Môquet, un collabo ?

Message  Tillon le Mar 19 Mar 2013, 12:30 am

Tiens je réagis à une remarque de ce site :

Claude BOURDET écrit que le nombre de ceux qui ont participé « effectivement à la lutte clandestine ou qui ont, hors de France, fait partie des Forces francaises libres est extrêmement limité ; quelques dizaines de milliers au cours des années 40, 41, 42, quelques centaines de milliers en 1943-1944 ».
Cette remarque est un peu débile. Dans une société il n'y a guère que 10% de gens politiquement actifs, la question n'est donc pas de savoir si tout le monde a résisté, mais plutôt qui parmi les leaders politiques (industriels, élus, cadres de partis, syndicalistes, militaires, clergé, etc.) a résisté, et dans ce cas "quelques centaines de milliers" ce n'est pas rien, cela d'autant plus qu'il faut soustraire une bonne partie des femmes (question d'époque), les enfants et les vieux. On en arrive donc à quelques centaines de milliers sur à peine quelques millions.

La suite du site est encore pire. Je crois que je déteste ce genre de sites.
avatar
Tillon
Adjudant
Adjudant

Nombre de messages : 86
Age : 28
Localisation : Gironde
Date d'inscription : 28/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Guy Môquet, un collabo ?

Message  Narduccio le Mar 19 Mar 2013, 1:38 am

Ce qui est bête, c'est que ce n'est pas tout à fait faux. On estime le nombre de Résistants et le nombre de collabos actifs à 100-150 000 pour chacune de ces 2 catégories. Il faut en fait se mettre dans l'époque. Pour la majorité des gens la vie est dure, très dure et si certains arrivent à trouver le temps et la force de résister activement, pour d'autres, survivre est déjà un boulot à plein temps.

En fait, ce qui fera gonfler les chiffres des résistants, c'est le STO. Tout à coup, plusieurs centaines de milliers de jeunes susceptibles d'être requis cherchent à fuir une situation à laquelle ils ne veulent pas adhérer : aller en Allemagne pour aider les bêches à gagner la guerre. Il faut bien comprendre que c'est là la mentalité de l'époque. Maintenant certains disent qu'ils voulaient combattre pour la liberté des peuples. En fait, ils ne veulent pas aller en Allemagne et pour cela, ils vont se cacher et ils se retrouveront embrigadés dans les maquis. Dans certaines régions, ce fut difficile. D'un coup, il faut cacher au milieu des bois des dizaines de milliers de jeunes gens, il faut les ravitailler et il faut éviter qu'ils ne se fassent prendre en faisant des bêtises. Et il faut les encadrer et les former. On ne se rend pas compte des difficultés que cela posa à l'époque. Admettons que vous êtes le chef d'un réseau. Vous avez sous vos ordres, une ou deux dizaines de personnes qui épient les allemands, qui aident à transmettre les observations, qui aident à réceptionner les envoyés de Londres. Et tout à coup, vous avez plusieurs centaines de jeunes hommes sur les bras. J'ai été le président d'une association de 300 personnes. Hé bien, je tire mon chapeau aux personnes qui eurent à gérer cela. J'ignore si j'aurais été capable de le faire. J'espère que j'aurais su choisir le bon camp et je suis heureux que la providence ne m'ait pas mis dans l'obligation de choisir.

Narduccio
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 4684
Age : 58
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 05/10/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Guy Môquet, un collabo ?

Message  Narduccio le Mar 19 Mar 2013, 1:42 am

PS: en fait, il ne faut pas dire : "Il n'y a eu que 100 000 Résistants", mais : "Malgré des conditions très difficile, il y a eu au moins 100 000 personnes qui ont trouvé la force de se lever et de résister."

Narduccio
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 4684
Age : 58
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 05/10/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Guy Môquet, un collabo ?

Message  guillaume33 le Jeu 23 Jan 2014, 4:23 pm

Narduccio a écrit:Ce qui est bête, c'est que ce n'est pas tout à fait faux. On estime le nombre de Résistants et le nombre de collabos actifs à 100-150 000 pour chacune de ces 2 catégories. Il faut en fait se mettre dans l'époque. Pour la majorité des gens la vie est dure, très dure et si certains arrivent à trouver le temps et la force de résister activement, pour d'autres, survivre est déjà un boulot à plein temps.

En fait, ce qui fera gonfler les chiffres des résistants, c'est le STO. Tout à coup, plusieurs centaines de milliers de jeunes susceptibles d'être requis cherchent à fuir une situation à laquelle ils ne veulent pas adhérer : aller en Allemagne pour aider les bêches à gagner la guerre. Il faut bien comprendre que c'est là la mentalité de l'époque. Maintenant certains disent qu'ils voulaient combattre pour la liberté des peuples. En fait, ils ne veulent pas aller en Allemagne et pour cela, ils vont se cacher et ils se retrouveront embrigadés dans les maquis. Dans certaines régions, ce fut difficile. D'un coup, il faut cacher au milieu des bois des dizaines de milliers de jeunes gens, il faut les ravitailler et il faut éviter qu'ils ne se fassent prendre en faisant des bêtises. Et il faut les encadrer et les former. On ne se rend pas compte des difficultés que cela posa à l'époque. Admettons que vous êtes le chef d'un réseau. Vous avez sous vos ordres, une ou deux dizaines de personnes qui épient les allemands, qui aident à transmettre les observations, qui aident à réceptionner les envoyés de Londres. Et tout à coup, vous avez plusieurs centaines de jeunes hommes sur les bras. J'ai été le président d'une association de 300 personnes. Hé bien, je tire mon chapeau aux personnes qui eurent à gérer cela. J'ignore si j'aurais été capable de le faire. J'espère que j'aurais su choisir le bon camp et je suis heureux que la providence ne m'ait pas mis dans l'obligation de choisir.
Bonjour a tous, j'aime l'honneteté  de ta derniere phrase, pour avoir discuté longuement avec ma grand mere, le choix relevait en fin de compte des circonstances du moment
avatar
guillaume33
Soldat 1ère classe
Soldat 1ère classe

Nombre de messages : 8
Age : 49
Localisation : aquitaine
Date d'inscription : 21/01/2014

Revenir en haut Aller en bas

T'es un ouf toi

Message  LetoPSO le Lun 13 Oct 2014, 3:48 pm

Je ne peut pas vous laissez dire ça . Vous êtes une sacré merde . Comment osez vous dire de tels chose Guy moquet est un héros pour notre patrie qu'est la france ta mère la pute

LetoPSO
Soldat 1ère classe
Soldat 1ère classe

Nombre de messages : 1
Age : 26
Localisation : 92
Date d'inscription : 13/10/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Guy Môquet, un collabo ?

Message  le ronin le Lun 13 Oct 2014, 4:03 pm

Bonjour LetoPSO ;  comme stipulé par le règlement, il convient de lire le règlement, et se présenter dans la rubrique dédiée, avant de commencer à poster .


Ensuite, nous ne tolérerons pas le langage employé, vous pouvez ne pas être d'accord, mais le dire autrement qu'en insultant les gens- On peut dire que vous commencez bien- Il n'y aura pas d'autre avertissement .Nous vous remercions.


le ronin.

_________________
....La véritable personnalité d'un homme ne se dévoile qu'au feu, tout le reste n'est que littérature.....


Semper fidelis .
avatar
le ronin
Police militaire (Modérateur)
Police militaire (Modérateur)

Nombre de messages : 3426
Age : 65
Localisation : Dans l'Hérault, cong!
Date d'inscription : 25/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Guy Môquet, un collabo ?

Message  Prosper Vandenbroucke le Lun 13 Oct 2014, 4:24 pm

LetoPSO a écrit:Je ne peut pas vous laissez dire ça . Vous êtes une sacré merde . Comment osez vous dire de tels chose Guy moquet est un héros pour notre patrie qu'est la france ta mère la pute

Et bien, on ne peut pas dire que tu y vas du dos de la cuillère.
Tiens, oublierais-tu qu'il existe une touche pour mettre une lettre majuscule à ton clavier?? Et puis, tentes d'écrire au moins sans fautes. Ta méthode d'intervention n'est pas vraiment appréciée..
Mais bon, je ne suis qu'un simple membre!!!!
Néanmoins cordialement et au plaisir de te lire. 
Et oui, des gens qui écrivent poliment cela existe, prends-en de la graine. 
Prosper clin doeil gri
avatar
Prosper Vandenbroucke
Général de Brigade
Général de Brigade

Nombre de messages : 778
Age : 67
Localisation : Braine le Comte (Belgique)
Date d'inscription : 24/09/2008

http://www.freebelgians.be/news/news.php

Revenir en haut Aller en bas

Re: Guy Môquet, un collabo ?

Message  SALIOU Pierre le Mar 02 Mai 2017, 7:33 pm

Bonjour,

Le côté réducteur du symbole qui nous fait oublier qu'il y a 27 stèles dans la Carrière des Fusillés de Chateaubriant.

Celle de Guy Moquet dit ce qu'il fût avant d'être un otage livré par Vichy aux nazis: ni collabo, ni résistant, juste un otage de 17 ans.


SALIOU Pierre
Capitaine
Capitaine

Nombre de messages : 240
Age : 64
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 21/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Guy Môquet, un collabo ?

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum