Francis "Gueule-Tordue" André

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Francis "Gueule-Tordue" André

Message  Jean-Eudes le Jeu 19 Jan 2012, 1:04 am

Bonjour à tous,

Quand on évoque l'Occupation à Lyon, on pense généralement à Klaus Barbie, ou à Paul Touvier, mais on oublie très souvent l'autre « boucher » de Lyon, à savoir Francis André dit « Gueule-Tordue », que le Procureur Thomas, en 1946, décrit comme « un véritable monstre, une bête assoiffée de sang, la plus sinistre figure de la Gestapo lyonnaise ». Voici donc un post histoire de se rafraichir la mémoire, avant qu'elle ne disparaisse tout à fait avec les derniers témoins de cette période trouble de l'Histoire.

Charles-Francisque André nait le 25 février 1909 dans le 6ème arrondissement de Lyon, de l'union de Marius André et de Marie-Louise Troussel. Un accident d'automobile dans sa prime jeunesse marquera à jamais le cours de son existence. En effet, la rupture d'un nerf facial entraine une paralysie définitive de son hémiface gauche, fixant à jamais sur son visage cet horrible rictus, donnant à son expression ce terrible sentiment de férocité qui marquera tout ceux qui l'approcheront de près ou de loin.



L'homme est d'un caractère plutôt rustre mais non dénué d'une certaine intelligence, il pratique la boxe, et son casier judiciaire commence à s'étoffer de condamnations pour vol de 1933 à 1935. Et l'ambiance chaotique de l'univers politique des années 30 va lui fournir un exutoire idéal. Francis André commence par militer au Parti Communiste, signant même quelques articles dans les pages sport de La Voix Du Peuple. Après le grand schisme doriotiste qui secoue l'extrême gauche, il rejoint les rangs du PPF (Parti Populaire Français) en 1937, non sans avoir manifestement joué, avec d'autres, un rôle d'infiltré au sein du PCF. Activiste acharné, ses talents de boxeur sont alors mis à profit lors des rixes avec les militants gauchistes. Il est notamment l'un des gardes du corps de Doriot.

En 1940 il est démobilisé et se met au service de Vichy. Il intègre les Groupes de Protection (GP) du Maréchal Pétain (il participe en outre à l'arrestation de Pierre Laval le 13 décembre 1940). Après la dissolution des GP, il devient responsable de la propagande de l'Union Nationale du Travail, groupement corporatiste fondé à Lyon par Bernonville, puis s'engage dans la LVF. Il part se battre en Pologne, puis en Russie et prend rapidement du galon. Lassé du rôle d'arrière-garde auquel le cantonnent les Allemands (qui supportent de plus en plus mal les querelles entre les différents partis collaborationnistes français), il se fait réformer et rejoint Lyon en mai 1942.

Dès lors, le parcours de ce sinistre personnage n'est pas sans rappeler celui d'Henri Chamberlain, alias Lafont, son « homologue » parisien de la rue Lauriston: protégé par le lieutenant SS Moritz, officier du SD de Berlin, André réunit autour de lui toute une bande de truands qui se livrent, sous le couvert du MNAT (Mouvement National Anti-Terroriste), à diverses actions d'arrestations, de pillages, de chantages de personnalités, d'assassinats de notables, et de représailles après des actions du maquis. La « bande » se répartit en groupes qui fonctionnent en trois-huit: une groupe se charge des arrestations, un autre des interrogatoires, tandis que le troisième est au repos. Le MNAT signe toujours ses basses œuvres d'un mot épinglé sur ses victimes: « Tueur contre tueur, cet homme paie de sa vie la mort d'un national ! », « Abattu par des anti-terroristes. Sa mort répond à celle d'un patriote », ou « Le juif paie toujours ».

Dans un premier temps, André livre ses prises aux Allemands mais, suite à des accords avec l'Obergruppenführer-SS Karl Oberg (Chef de la SS et de la Police en France), les Allemands partagent leur butin avec André, assurant ainsi son financement ainsi que celui d'autres groupes tels que l'AF, le RNP, la Milice, la Ligue Antibolchévique, la LVF, les Francistes, le PSF etc...En échange, les Allemands bénéficient du renfort de gens qui connaissent le terrain et possèdent leur propre réseau de dénonciateurs. En 1944, la soixantaine d'hommes du MNAT, véritable auxiliaire de la police allemande, sera finalement intégré à la Gestapo tout en restant sous l'autorité d'André.

Après le débarquement du 6 juin, André et sa bande sont chargés de sécuriser les voies de communication de l'armée allemande en s'attaquant aux maquis du Rhône, de l'Isère et de la Drôme. A mesure que la défaite allemande se précise, le MNAT est également chargé de vider les geôles de la Gestapo de ses occupants. Ils exécutent notamment 120 détenus de la prison de Montluc au Fort de Saint-Genis-Laval.

Au cours de l'été 44, les Allemands battent en retraite, entrainant avec eux toute une cohorte de collaborateurs. Le 21 aout, André et la « bande rouge » se regroupent autour de Barbie en Côte-d'Or, puis à Nancy, protégés par l'Abwehr et le RSHA, avant de fuir en Allemagne pour se réfugier à Mainau. Après la défaite, André est finalement arrêté et incarcéré, ironie du sort, à Montluc.
Lors de son procès, début 46, il reconnaît plus de 120 assassinats. Il est condamné à mort le 19 janvier 1946, et fusillé le 9 mars au fort de la Duchère.

(Sources:
Gérard Chauvy, Lyon 1940-1947, Perrin 2004.
Philippe Aziz, Histoire secrète de la Gestapo lyonnaise, 2 tomes, Famot, Genève 1976.
Marcel Ruby, Résistance et Contre-Résistance à Lyon et en Rhône-Alpes, Horvath, 1995.)
avatar
Jean-Eudes
Caporal
Caporal

Nombre de messages : 12
Age : 45
Localisation : lugdunum
Date d'inscription : 25/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Francis "Gueule-Tordue" André

Message  le ronin le Jeu 19 Jan 2012, 9:26 am

Bonjour, et merci pour ce récit, je ne connaissais pas . La région Lyonnaise, a payé un lourd tribut à la police allemande et ses collaborateurs . Sur les bordures des routes de la région, l'on en aperçoit encore les stigmates, au travers des pierres tombales gravées du nom de ceux qui ont été fusillés au bord . J'ai connu personnellement, un ancien prisonnier du fort Montluc, des années après il en était encore effrayé , tous les jours il entendait les verrous des portes qui s'ouvraient, et il appréhendait le jour où ce serait la sienne , car m'avait-il dit, les occupants ne revenaient jamais.

Amicalement,


le ronin.

_________________
....La véritable personnalité d'un homme ne se dévoile qu'au feu, tout le reste n'est que littérature.....


Semper fidelis .
avatar
le ronin
Police militaire (Modérateur)
Police militaire (Modérateur)

Nombre de messages : 3423
Age : 64
Localisation : Dans l'Hérault, cong!
Date d'inscription : 25/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Francis "Gueule-Tordue" André

Message  erbo le Jeu 19 Jan 2012, 11:05 am

Merci beaucoup pour cet article passionnant sur ce sinistre individu.

erbo
Aspirant
Aspirant

Nombre de messages : 162
Age : 25
Localisation : normandie
Date d'inscription : 25/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Francis "Gueule-Tordue" André

Message  eddy marz le Jeu 19 Jan 2012, 12:05 pm

Merci. Très intéressant et instructif; moi qui ne connaît pas bien du tout l'histoire de la France sous l'occupation. pouce gri
avatar
eddy marz
Membre légendaire
Membre légendaire

Nombre de messages : 3953
Age : 61
Localisation : England/France/Italia
Date d'inscription : 24/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Francis "Gueule-Tordue" André

Message  Jules le Jeu 19 Jan 2012, 12:42 pm

Article de qualité. Je connaissais pas l'individu. Merci encore. pouce
avatar
Jules
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 2062
Age : 37
Localisation : ici
Date d'inscription : 04/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Francis "Gueule-Tordue" André

Message  Ligeia le Mer 01 Fév 2012, 12:30 pm

Moi qui cherchais des infos sur ma région.. on dirait que j'ai frappé à la bonne porte, je ne connaissais pas ce personnage.
Merci pour cet article!
avatar
Ligeia
Soldat 1ère classe
Soldat 1ère classe

Nombre de messages : 4
Age : 26
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 30/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Francis "Gueule-Tordue" André

Message  Ming le Mer 01 Fév 2012, 8:24 pm

Il avait entre-autre été accusé (avec raison et preuves, et c'est en partie ce qui lui valut d'être condamné à mort) d'avoir assassiné onze otages qui avaient été emprisonnés au fort de Montluc (par représailles suite à l'assassinat de deux soldats allemands) et dont l'éxecution avait été maquillée en pseudo tentative d'évasion, en janvier 1944. Un inspecteur avait été dépêché sur place pour que Francis André et ses sbires bénéficient d'une couverture, mais le policier en question fut horrifié de voir à quel point les corps avaient été criblés de balles à bout portant -il insiste tout autant dans son rapport sur la mare de sang qui dut être lavée à grande eau-.
L'inspecteur en question mentionna noir sur blanc qu'en aucun cas les otages n'avaient pu être exécutés au cours d'une soit-disant tentative d'évasion, témoignage qui fut porté à charge.
André s'était également distingué comme ses collègues de la carlingue dans la chasse aux résistants et leur capture, n'hésitant pas au passage à piller et à tuer toute personne en travers de leur chemin.

_________________


Patrie, Courage, Foi. Regarde Saint Michel et saute rassuré.

Wenn de net wellcht metkommen, los es stehn !

Membre du club des survivants du péril thaïlandais, du canon de 88 sulfateur de l'infâme colonel Olrik (rebus: oui russe, non russe, liquide, vomi)

Clairement, je suis ami avec les touffes

http://pbycatalina.wordpress.com

http://thehighflight.wordpress.com/
avatar
Ming
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 5777
Age : 45
Localisation : MingLouffie occidentale
Date d'inscription : 04/10/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Francis "Gueule-Tordue" André

Message  Jean-Eudes le Jeu 02 Fév 2012, 11:35 pm

Merci à tous pour vos commentaires. pouce
avatar
Jean-Eudes
Caporal
Caporal

Nombre de messages : 12
Age : 45
Localisation : lugdunum
Date d'inscription : 25/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Francis "Gueule-Tordue" André

Message  pilou60 le Mer 27 Nov 2013, 9:45 am

La guerre fait peur car elle est synonyme de morts de jeunes gens servant de chaire à canon, de civils victimes de tactiques militaires, de restriction, de privation, de maladie, d'un pays meurtri ...

Au delà "de ça", il est effrayant de réaliser ce que l'homme est capable de faire à ces semblables.
Aucune guerre n'est propre, bien entendu.

Il m'st difficile de concevoir que le destin de centaines, de milliers d'êtres humains peut reposer au creux d'une seule main à un instant "T"...

Combien de fois me suis je dis, à travers mes lecture, "à cette époque, ces prisonniers, ces internés, ces victimes ont vécu l'enfer sur terre ... L' apocalypse !
Je songe aux dernières pensées, au dernier regard du fusiller, du soldat, de la mère qu'on sépare de son enfant, avant de mourir ...
C'est assez flippant mais j'ai tellement de chance d'être né dans les années 70 ...

Il est effrayant de savoir que sommeille en nous cette part de monstruosité, cette inhumanité.
Cet homme, sans ce conflit, aurait probablement gonflé son "casier judiciaire" et aurait été incarcéré ou exécuté.
Mais cette guerre lui a permis cette immunité, d'exploiter son potentiel barbare, de tueur en série ...

Merci pour cette rubrique très intéressante.
avatar
pilou60
Colonel
Colonel

Nombre de messages : 581
Age : 40
Localisation : Oise.
Date d'inscription : 27/10/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Francis "Gueule-Tordue" André

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum