Les opérations répressives contre les partisans.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les opérations répressives contre les partisans.

Message  tietie007 le Jeu 26 Juil 2012, 7:01 pm

Si la France a connu son Oradour-sur-Glane, l'URSS en aura connu des centaines.
L'opération Winterzauber, de février à avril 1943, commandée par Frederich Jeckeln en est l'exemple dramatique.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Friedrich_Jeckeln

Jeckeln, fut le commandant de l'Einsatzgruppe C, qui fut responsable du massacre de Babi Yar, où 33 771 juifs furent exécutés, en septembre 1941.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Babi_Yar

L'objectif de cette opération était de vider une zone entre la Lettonie et la Russie blanche, proche du lac Osveya (A) :



La particularité de cette opération fut la participation de nombreuses unités lettones, ukrainiennes et lituaniennes sous la férule de petites unités SS.

Le bilan de cette opération fut:
- 183 villages évacués ou incendiés.
- 11 183 personnes tués dont 2118 enfants.
- 14 175 villageois ont été déportés.

2 prêtres catholiques, Antoni Leszczewicz,



et Georges Kaszyra,



refusant de quitter leurs paroissiens, ont été fusillés avec les villageois. Ils ont, tous les deux, été béatifiés par Jean-Paul II, en 1999.

Source: http://fr.wikipedia.org/wiki/Op%C3%A9ration_Winterzauber
avatar
tietie007
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 1883
Age : 51
Localisation : Aix en Provence
Date d'inscription : 26/02/2007

http://bachistoiregeo.blog4ever.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les opérations répressives contre les partisans.

Message  Phil642 le Jeu 26 Juil 2012, 8:59 pm

Si on se réfère au générique du film "Va et regarde" rien que pour la Biélorrussie on est à plus de 800 x Oradour...
avatar
Phil642
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 7674
Age : 51
Localisation : La vie est Belge
Date d'inscription : 09/05/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les opérations répressives contre les partisans.

Message  tietie007 le Jeu 26 Juil 2012, 10:40 pm

Phil642 a écrit:Si on se réfère au générique du film "Va et regarde" rien que pour la Biélorrussie on est à plus de 800 x Oradour...

J'ai pensé à ce film, en étudiant cette opération.
avatar
tietie007
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 1883
Age : 51
Localisation : Aix en Provence
Date d'inscription : 26/02/2007

http://bachistoiregeo.blog4ever.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les opérations répressives contre les partisans.

Message  tietie007 le Mar 31 Juil 2012, 7:15 pm

L'Opération Cottbus commença le 20 mai 1943 et dura jusqu'au 24 juin. Elle eut lieu au nord de Minsk, en Biélorussie.



Comme dans l'opération Winterzauber, peu avant, qui s'était déroulée un peu plus au nord, nous avons des troupes lettones, lituaniennes, ukrainiennes sous la férule du bataillon SS Dirlewanger, qui se livrèrent à des exactions contre les populations civiles.
Le bilan final fut de 9 800 personnes tués et 6 000 autres déportés pour les travaux forcés. D'après l'article Wikipedia, ces chiffres sont sous-estimés.

http://en.wikipedia.org/wiki/Operation_Cottbus
avatar
tietie007
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 1883
Age : 51
Localisation : Aix en Provence
Date d'inscription : 26/02/2007

http://bachistoiregeo.blog4ever.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les opérations répressives contre les partisans.

Message  Prosper Vandenbroucke le Mar 31 Juil 2012, 8:05 pm

Bonjour à toutes et à tous.
Je vous livre ci-dessous un petit complément d'information que j'ai trouvé dans l'excellent livre (page 37 et 38) de Christian Ingrao et intitulé "Les chasseurs noirs - La brigade Dirlewanger".
Je cite l'auteur:

Les opérations de 1943 virent un changement de centre de gravité dans l'activité de l'unité.
Celle-ci n'était désormais plus basée à Moguilev, mais à Lahoisk, à 40 kilomètres au nord de Minsk. Les opérations dans lesquelles elle intervint se déplacèrent plus à l'ouest et au sud, aux alentours de Slutsk, en Volhynie-Polésie, mais aussi dans le secteur de cantonnement de l'unité jusqu'à Lepel et Borissov.
C'est cette dernière région qui fut le théâtre de la plus vaste et de la plus meurtrière des actions menées en Biélorussie: l'opération «Cottbus».
Dix jours après son déclenchement, le 30 mai au matin, Oskar Dirlewanger envoyait un rapport d'accrochage:
Dans les deux heures précédentes, la compagnie russe avait perdu 7 hommes qui avaient sauté sur des mines, et Dirlewanger signalait plusieurs disparus. La compagnie allemande, était certes moins touchée, mais, dans le même temps, elle comptait déjà 2 sous-officiers et 2 hommes de troupe blessés. Deux heures plus tard, 5 hommes supplémentaires étaient par ailleurs signalés comme touchés.
« Cottbus» fut ainsi le théâtre de combats certes sans doute plus intenses que d'autres opérations, mais elle constitua surtout l'un des sommets de la violence extrême mobilisée à l'arrière du front contre les civils russes et les Juifs survivants, avec plus de 12 000 morts.
La "Sondereinheit" n'y constituait qu'une unité parmi d'autres, et ses effectifs réduits n'en faisaient apparemment pas l'un des acteurs majeurs de l'opération. Il semble bien pourtant qu'elle ait joué un rôle central dans les protocoles de destruction planifiée que mit au point le Kampfgruppe von Gottberg, et notamment dans la pratique consistant à envoyer des civils sur les espaces minés pour en déclencher la détonation, qui, à elle seule, coûta la vie à près de 3 000 personnes. Comme le notait avec satisfaction von Gottberg dans son rapport terminal :
«Le minage de la plupart des voies et des chemins a rendu nécessaire l'emploi de détecteurs de mines conformes aux ordres.
Le détecteur de mines mis au point par le bataillon Dirlewanger a passé le test avec succès.»


Bien cordialement
Prosper clin doeil gri

avatar
Prosper Vandenbroucke
Général de Brigade
Général de Brigade

Nombre de messages : 763
Age : 67
Localisation : Braine le Comte (Belgique)
Date d'inscription : 24/09/2008

http://www.freebelgians.be/news/news.php

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les opérations répressives contre les partisans.

Message  tietie007 le Mer 01 Aoû 2012, 7:31 am

tietie007 a écrit:Si la France a connu son Oradour-sur-Glane, l'URSS en aura connu des centaines.
L'opération Winterzauber, de février à avril 1943, commandée par Frederich Jeckeln en est l'exemple dramatique.

Source: http://fr.wikipedia.org/wiki/Op%C3%A9ration_Winterzauber

L'opération Winterzauber était composée des unités suivantes:

- Le groupe Knecht avec les 276, 277, 278 et 279eme bataillons de police lettons, commandé par Karl Friederich Knecht, chef de l'OrPo en Lettonie.
- Le groupe Schröder avec les 273, 280 et 281eme bataillons de police lettons, dirigé par le Major-Général SS Walther Schröder, commandant des forces de police en Lettonie.

http://www.latvians.com/en/Reading/Occup1943/envelope-1943.php?./occ-02-TruthAboutVolunteers.ssi

http://de.wikipedia.org/wiki/Walther_Schr%C3%B6der


- Une compagnie SS.
- Le 50 th bataillon de police ukrainien.
- Le 2nd Bataillon Lituanien, d'après wiki: http://en.wikipedia.org/wiki/Ukrainian_collaborationism_with_the_Axis_powers

(Source: Destroy as much as possible, Latvian collaborationnist formations on the territory of Belarus, 1942-1944, John Beckman Institute, 2010, page 127).
avatar
tietie007
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 1883
Age : 51
Localisation : Aix en Provence
Date d'inscription : 26/02/2007

http://bachistoiregeo.blog4ever.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les opérations répressives contre les partisans.

Message  tietie007 le Mer 01 Aoû 2012, 4:36 pm

Prosper Vandenbroucke a écrit:Bonjour à toutes et à tous.
Je vous livre ci-dessous un petit complément d'information que j'ai trouvé dans l'excellent livre (page 37 et 38) de Christian Ingrao et intitulé "Les chasseurs noirs - La brigade Dirlewanger".
Je cite l'auteur:

Les opérations de 1943 virent un changement de centre de gravité dans l'activité de l'unité.
Celle-ci n'était désormais plus basée à Moguilev, mais à Lahoisk, à 40 kilomètres au nord de Minsk. Les opérations dans lesquelles elle intervint se déplacèrent plus à l'ouest et au sud, aux alentours de Slutsk, en Volhynie-Polésie, mais aussi dans le secteur de cantonnement de l'unité jusqu'à Lepel et Borissov.
C'est cette dernière région qui fut le théâtre de la plus vaste et de la plus meurtrière des actions menées en Biélorussie: l'opération «Cottbus».
Dix jours après son déclenchement, le 30 mai au matin, Oskar Dirlewanger envoyait un rapport d'accrochage:
Dans les deux heures précédentes, la compagnie russe avait perdu 7 hommes qui avaient sauté sur des mines, et Dirlewanger signalait plusieurs disparus. La compagnie allemande, était certes moins touchée, mais, dans le même temps, elle comptait déjà 2 sous-officiers et 2 hommes de troupe blessés. Deux heures plus tard, 5 hommes supplémentaires étaient par ailleurs signalés comme touchés.
« Cottbus» fut ainsi le théâtre de combats certes sans doute plus intenses que d'autres opérations, mais elle constitua surtout l'un des sommets de la violence extrême mobilisée à l'arrière du front contre les civils russes et les Juifs survivants, avec plus de 12 000 morts.
La "Sondereinheit" n'y constituait qu'une unité parmi d'autres, et ses effectifs réduits n'en faisaient apparemment pas l'un des acteurs majeurs de l'opération. Il semble bien pourtant qu'elle ait joué un rôle central dans les protocoles de destruction planifiée que mit au point le Kampfgruppe von Gottberg, et notamment dans la pratique consistant à envoyer des civils sur les espaces minés pour en déclencher la détonation, qui, à elle seule, coûta la vie à près de 3 000 personnes. Comme le notait avec satisfaction von Gottberg dans son rapport terminal :
«Le minage de la plupart des voies et des chemins a rendu nécessaire l'emploi de détecteurs de mines conformes aux ordres.
Le détecteur de mines mis au point par le bataillon Dirlewanger a passé le test avec succès.»


Bien cordialement
Prosper



Dans l'édition tempus/poche, le passage se situe à la page 130-131, avec la fameuse méthode de faire passer des civils biélorusses sur les mines. Ingrao cite le témoignage d'un supplétif russe qui déclara, devant une commission soviétique sur les crimes nazis:
"Pendant deux ans, cette unité sous le commandement de Dirlewanger, des frères Zalski, de Zimmermann, de Ted Jakob et d'autres nazis, a systématiquement mené ces actions de représailles dans les environs de Moguilev, Minsk, Vitebsk et autres lieux. Au cours de ces actions, les habitants pacifiques de localités, de villages, et de hameaux, furent fusillés, brûlés vifs, pendus.".

Ingrao (page 136-137)parle aussi d'une enquête contre le Kampfgruppe von Gottberg, ouverte par le parquet de Hambourg, après la guerre.

http://en.wikipedia.org/wiki/Curt_von_Gottberg

Ce groupe, dont la Brigade Dirlewanger était une des unités phares, fut l'acteur principal de la Partisanenbekämpfung en Biélorussie, à partir de l'été 1942 et il avait joué un rôle important dans les grandes opérations de ratissage, notamment dans la stratégie des "Zones de Mort". Les principaux donneurs d'ordre manquaient à l'appel. Kurt von Gottberg s'était suicidé à la fin de la guerre, le KdS de Minsk, Eduard Strauch, devenu fou, était mort en prison en Belgique, en 1956.

http://en.wikipedia.org/wiki/Eduard_Strauch

La majorité des suspects, comme Paul Rumschewitsch, allemand russophone de la Volga, employé au KdS de Minsk, avant d'être reversé dans l'armée Vlassov, chargea à mort l'unité Dirlewanger, acteur actif et cruel de la campagne contre les partisans, en Biélorussie, alors que, par ailleurs, on sait que des unités lettones, ukrainiennes et autres intervinrent aussi dans ces opérations anti-partisans. Toute la stratégie répressive de l'action anti-partisans ne pouvait pas se résumer qu'au massacre de la Dirlewanger.
avatar
tietie007
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 1883
Age : 51
Localisation : Aix en Provence
Date d'inscription : 26/02/2007

http://bachistoiregeo.blog4ever.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les opérations répressives contre les partisans.

Message  tietie007 le Mer 01 Aoû 2012, 5:09 pm

Eduard Strauch eut une polémique avec Wilhelm Kube, Commissaire général pour la Biélorussie, et responsable du ghetto de Minsk et de sa liquidation.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Wilhelm_Kube

Kube, qui avait une dent contre les SS, ce qui reflétait les rapports tendus entre la SS de Himmler et le Ministère des Territoires occupés de Rosenberg, attaqua Strauch sur son sadisme, après l'exécution de 70 juifs au service de Kube, et affirma que la SS donnait une image calamiteuse des allemands. L'affaire fit grand bruit, et Kube fut sermonné.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Wilhelm_Kube#La_controverse_Kube-Strauch

Le 23 septembre 1943, Kube mourut dans son lit, après l'explosion d'une bombe placée dans une bouillotte , par Yelena Mazanik, qui rejoignit les partisans biélorusses.

http://es.wikipedia.org/wiki/Yelena_Mazanik

Von Gottberg pour venger la mort du cacique nazie, fit exécuter plus de mille habitants de Minsk.
avatar
tietie007
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 1883
Age : 51
Localisation : Aix en Provence
Date d'inscription : 26/02/2007

http://bachistoiregeo.blog4ever.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les opérations répressives contre les partisans.

Message  tietie007 le Jeu 02 Aoû 2012, 12:15 pm

L'Opération Hornung va mobiliser le Bataillon SS Dirlewanger, le Binz Police Regiment, commandée par Siegfried Binz, l'Einsatzguppen B, avec la collaboration du Bataillon Rodianov. Sur ce dernier, je n'ai pas trouvé d'informations, serait-ce une unité de supplétifs ? Par contre, l'article de wiki fait référence à une "Russian Company" qui ramène à l'article sur la 1st Russian. Donc je présume que ça fait référence à la Brigade Kaminski.

http://en.wikipedia.org/wiki/Bronislav_Kaminski

une unité anti-partisan, très active à partir de l'année 1942.

L'objectif de l'opération, sous la houlette de Von dem Back Zelewski et von Gottberg, était de sécuriser la voie ferrée Brest Litovsk-Homel, le long de la rivière Prypec, plutôt sur la portion autour de Homel/Gomel, proche de la frontière ukrainienne.

L'opération commença le 8 février 1943, avec la destruction du ghetto de Sluck, cité biélorusse située à 100 kilomètres au sud de Minsk,

http://iskra.over-blog.fr/article-34706084.html

qui se traduisit par l'assassinat de 3000 juifs.

La chasse aux partisans/civils commença après, et, apparemment, Oskar Dilewanger fut blessé, remplacé par Franz Magill.

http://forum.axishistory.com/viewtopic.php?t=135733

Plusieurs dizaines de villages furent incendiés et 12 900 personnes tués.

http://en.wikipedia.org/wiki/Operation_Hornung

Christian Ingrao, dans "Les chasseurs noirs, la Brigade Dirlewanger" (Perrin 2006, Tempus 2008), page 159, évoque aussi le pillage et les confiscations durant ces opérations:

"L'opération Hornung rapport ainsi 16 122 têtes de bétail et 222,2 tonnes de céréales."
avatar
tietie007
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 1883
Age : 51
Localisation : Aix en Provence
Date d'inscription : 26/02/2007

http://bachistoiregeo.blog4ever.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les opérations répressives contre les partisans.

Message  tietie007 le Jeu 02 Aoû 2012, 3:06 pm

Opération "Swamp fever", du 25 août 1942 au 21 septembre 1942, commandée par l'Obergruppenführer Jeckeln, elle comprenait les forces suivantes:
- la 1ere Brigade SS, spécialisée dans la lutte anti-partisan.

http://en.wikipedia.org/wiki/1_SS_Infantry_Brigade

- Le régiment de police Binz, commandé par Siegfried Binz.
- Le régiment de police Schröder, dirigé par Walther Schröder, qu'on retrouvera dans l'opération Winterzauber.
- Le régiment de police Barkhold.
- Le 15th Lettish guard police regiment et le 26th Lettish guard police regiment comme réserve.
- des unités de police biélorusse et des éléments du SD.

L'Opération se découpait en plusieurs actions autonomes :
- L'Opération Swamp Fever "North Troenfeldt", destinée à anéantir un groupe de partisans de 150 à 400 combattants, dont la base se situait dans la zone marécageuse autour du lac Domzheritskoye, au nord de Minsk.



- L'opération Swamp Fever "North Binz", pour détruire un groupe de partisans caché dans des forêts au sud de Vilya, entre Staki et Kostiki.

- L'opération Swamp Fever North Troenfedlt III, dont l'objectif était de ratisser une zone comprenant plusieurs villages autour du Lac Sineye.

- L'opération Swamp Fever "South West", devant ratisser une zone au sud de Baranavitchi jusqu'à la pointe nord du lac Bobrovitskoye.



[Source, John Beckman Institute, "Destroy as much as possible, Latvian collaborationnist formations on the territory of Belarus, 1942-1944", page 91]

Pas de chiffres au niveau des pertes. Mais un site spécialisé dans l'Holocauste donne 8 350 tués durant l'opération Swamp Fever.

http://www.holocaust-education.dk/holocaust/massemordetsovjetiskejoder.asp
avatar
tietie007
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 1883
Age : 51
Localisation : Aix en Provence
Date d'inscription : 26/02/2007

http://bachistoiregeo.blog4ever.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les opérations répressives contre les partisans.

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum