point de vue d'une jeune française

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

point de vue d'une jeune française

Message  ours_en_pluche le Dim 05 Aoû 2012, 12:21 am

Bonsoir,

on parle souvent du point de vue et de la réaction des 'grands' de la guerre, ses héros connus ou non qui ont participés d'un coté ou de l'autre à la SGM.

A mon sens, il est un point de vue tout aussi intéréssant est celui de Mr ou Mme tout le monde. Ma grand-mère maternelle est de celles-la.

Elle est née en 1933 et était en 1940 dans un petit village du nord de la france à 5/6km de la frontière belge.
Ce village s'appelle Nomain ( Lien google map ), il est situé au carrefour de 3 grandes villes du Nord et d'une belge : Lille, Valenciennes,Douai et enfin Tournai.

Originaire d'une famille de fermier, elle est restée dans ce village avec ses parents durant toute la guerre.
Dans le village, il y avait uniquement des soldats allemands ( pas de SS ).

Elle se souvient parfaitement des réquisitions du blé par les allemands et des résistants qui brulaient les réserves la veille ou quelques jours avant la réquisition.
pareil pour les animaux qui "disparaissaient" magiquement.

Mon arrière grand-père qui n'étaient absolument pas résistant,a permis une nuit a 2 résistants de la dernière heure de s'enfuir.

elle a souvenirs de quantités d'anecdote, mais en règle général, la vie était plus paisible et les allemands qu'elle pouvait rencontrer pas forcément méchant, voir même gentil pour certains.

La veille de l'arrivée des américains, 3 soldats sont venus chercher les chevaux qu'ils possédaient et mon arrière grand-père ayant essayé de resister s'est retrouvé avec un bon coup de crosse au milieu du front.
Ma grand mère regardait les allemands passer sur la "grand route" ( direction Douai-Tournai, vers Tournai ( belgique ) ), et un jeune allemand qu'elle avait vu dans le village s'est arrêté pour lui dire au revoir, et il lui a dit dans un français bredouillant : "Demain, les américains seront là". Et effectivement, le lendemain matin, aux premières lueurs du jour, elle a vu arriver sur la plaine l'armée américaine ( je n'ai jamais osé lui dire qu'il pouvait tout aussi bien s'agir d'anglais ), et le premier soldat qu'elle a vu était un 'grand type de 20 ans, blond au yeux bleus' qui lui a tapoté la tête et lui a donné un 'bonbon' avant de continuer sa route.

Voilà, j'espère que ce récit ne vous aura pas trop ennuyer.

Cordialement

Séb
avatar
ours_en_pluche
Caporal-chef
Caporal-chef

Nombre de messages : 29
Age : 35
Localisation : lille
Date d'inscription : 15/07/2012

http://www.glx-dock.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: point de vue d'une jeune française

Message  Reine le Lun 06 Aoû 2012, 1:39 pm

Bonjour,

Merci pour ce témoignage !

Surtout n'hésite pas si tu as d'autres anecdotes.

_________________
dura lex sed lex
avatar
Reine
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 2582
Age : 31
Localisation : Nord
Date d'inscription : 16/04/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: point de vue d'une jeune française

Message  riderdigeste le Lun 06 Aoû 2012, 6:40 pm

au contraire, ça sent le vécu, ça
mes parents ont (et m'ont) toujours causé des "anglais" et non des américains libérateurs.
ils n'en n'ont pas vu mais c'est vrai qu'à Bruxelles c'est la IIe armée britannique du Gl
Duncan Crerar qui les a fait danser de joie dans les rues.
si je ne m'abuse, les troupes US sont passées plus au sud du pays (certes on est vite
au fond de notre ptit pays)
jusqu'à la fin de leur vie, mes parents ont eu le plus grand respect pour les "anglais"
avatar
riderdigeste
Colonel
Colonel

Nombre de messages : 610
Localisation : Le Plat pays (BW)
Date d'inscription : 31/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

re

Message  ours_en_pluche le Lun 06 Aoû 2012, 7:00 pm

re,

je me demande si justement, ce n'était pas les anglais, étant donné que de tournai, on est qu'a un saut de char de bruxelles Smile.

hors ceux qui sont passés faisait Douai -> Tournai, donc en toute logique, direction bruxelles, mais :

le 1er septembre : Les Anglais sont à
Bapaume, Vimy, Arras, Douai.
le 2 septembre : Les Américains sont à
Avesnes, Maubeuge, Fourmie, Valenciennes, Cambrai. Tourcoing est libéré
par les FFI.

source

hors Nomain <-> Valenciennes ~= 30km
et
Nomain <-> Douai ~= 30km aussi

donc pas sur lol.

mais il n' en a pas été de même partout dans
les environs; ainsi à Nomain une dizaine
d'habitants ont été tués par une arrière
garde allemande, croyant obtenir sa
reddition alors qu'elle bivouaquait dans une
ferme.

source

3 de ses résistants de la dernière heure s'appellent :
-Louis Delcroix
-Paul Delattre
-Michel Bayeart

une rue porte d'ailleurs leur nom, elle s'appellait rue du paradis précédemment.

mes 2 centimes

Séb
avatar
ours_en_pluche
Caporal-chef
Caporal-chef

Nombre de messages : 29
Age : 35
Localisation : lille
Date d'inscription : 15/07/2012

http://www.glx-dock.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: point de vue d'une jeune française

Message  route66 le Lun 06 Aoû 2012, 8:39 pm

Salut a tous

C'est tres tres interessant merci.....

Ma grand-mere etait a Paris pendant la guerre et ma souvent raconte des histoires sur les Allemands,c'etait toujours passionant.....
Voila A+
Phil
avatar
route66
Général de Brigade
Général de Brigade

Nombre de messages : 664
Age : 49
Localisation : Desert du Nevada USA
Date d'inscription : 07/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: point de vue d'une jeune française

Message  Major cowburn le Ven 12 Oct 2012, 6:00 pm

Il me semble que l'axe de pénétration le plus à l'ouest de l'armée américaine est Cambrai,Maubeuge ,Mons,Pus à l'ouest ce sont les Britanniques ,les Polonais,,les Tchèques et les Canadiens.J'ai vécu cette période mais au sud ouest de Paris.....entre Dreux et Chartres...Les troupes germaniques prenaient les gens du village pour leurs domestiques Corvées d'entretien de leurs cantonnements pour les femmes,réquisitions des hommes pour combler les trous de bombes sur leurs terrains d'aviation,obligation d'aller leur servir le thé dans les batteries à 4 heures.....menaces de représailles pour le moindre incident même quand un de leurs soulards se cassait la figure à vélo en ratant un virage;ils prirent les hommes des maisons avoisinantes et s'apprêtèrent à les fusillier..finalement ce fut un gradé d'une autre unité qui s'interposa pour témoigner qu'il avait vu le soldat ivre un peu plus loin sur la route et que les Français n'y étaient pour rien.......Mon père avait une apparence très sportive,grand,blond aux yeux gris bleu....Un officier allemand l'arrêta un jour et tenta de le faire parler Anglais,disant qu'il cherchait des vêtements civils;;;;pour se sauver.mon père parlait très bien la langue mais répondit qu'il ne comprenait pas l'Allemand.L'officier lui dit alors en Français: Vous savez, les américains ont débarqué...Oh,ça alors ! répondit mon père..La ruse teutonne n'avait pas fonctionné,il ne pouvait pas se fair inculper d'aide à la désertion punie de mort...

Major cowburn
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 1128
Date d'inscription : 17/02/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: point de vue d'une jeune française

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum