Herman Rosenblat

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Herman Rosenblat

Message  Psychopompos le Mer 08 Aoû 2012, 8:35 pm

Herman Rosenblat est un survivant juif polonais de la Shoah (né en 1929) qui a émigré aux Etats-Unis en 1950 (il a vécu au Royaume-Uni quelques années dans l'intervalle). Il était interné à Schlieben (camp dépendant de Buchenwald) de juillet 1944 à février 1945, avant d'être déplacé vers Theresienstadt jusqu'à la libération du camp.


Herman et Roma Rosenblat

A partir des années 1990 (après avoir été grièvement blessé suite au cambriolage de son commerce), il a commencé à raconter à ses connaissances l'histoire selon laquelle il connaissait sa femme Roma Radzicki bien avant leur vraie rencontre (en 1957). Il expliquait qu'elle était cachée par une famille chrétienne vivant dans les environs de Schlieben. Il se serait lié d'amitié avec elle et elle lui a donné pendant quelques mois des pommes et du pain qu'elle jetait par dessus la clôture.
En 1995 Rosenblat publie cette histoire dans un journal, dans le cadre d'un concours de nouvelles sur la Saint-Valentin. Le texte a gagné le concours et s'est retrouvé publié à la une du New York Post. C'est le moment où Rosenblat a acquis une certaine célébrité. Dans les années qui suivent, l'histoire est d'ailleurs recyclée pour faire l'objet de chaînes de mails.
Lorsque la supercherie a été finalement révélée, un livre autobiographie allait être publié (publication prévue pour février 2009 aux Etats-Unis).


Le livre de Herman Rosenblat

Historiens et survivants de la Shoah ne sont pas dupes. Après une polémique et une enquête de quelques mois menée par l'historien Kenneth Waltzer, le 27 décembre 2008 Rosenblat finit par avouer qu'il a inventé toute l'histoire. Cette révélation conduit l'éditeur du livre à annuler sa publication. Rosenblat s'est justifié par ces paroles :

I wanted to bring happiness to people. I brought hope to a lot of people. My motivation was to make good in this world.

Pourquoi l'histoire de Rosenblat est-elle garantie comme fausse ?
D'après les historiens qui ont enquêté, il était impossible (et interdit) de s'approcher de la clôture, gardée, de Schlieben (que l'on soit un détenu ou un passant à l'extérieur du camp) et encore moins de jeter de la nourriture dans l'enceinte du camp, vu que la seule route qui le longeait a été fermée avant l'arrivée de Rosenblat à Schlieben. De plus, si sa future femme vivait bien en Europe cachée sous une fausse identité, elle se trouvait à plusieurs centaines de kilomètres de Schlieben.
Cependant, le passé de Rosenblat comme ancien déporté n'a jamais été remis en cause.

Sources :
  • Wikipedia
  • The Telegraph
  • The Observer
  • BBC News
  • Snopes*
  • Deborah Lipstadt's Blog**


A l'heure où j'écris ces lignes, l'histoire d'Herman Rosenblat est largement ignorée de l'internet francophone, à l'exception d'une certaine sphère nauséabonde, où elle alimente leur argumentaire. J'espère qu'en postant cet article, une recherche menée en toute bonne foi donnera au moins une autre réponse que ces torchons.

___
* Site anglophone spécialisé dans le démontage de rumeurs et de légendes urbaines.
** Deborah Lipstadt est une historienne américaine spécialisée dans la Shoah.
avatar
Psychopompos
Membre d'honneur
Membre d'honneur

Nombre de messages : 1373
Age : 31
Localisation : En Asie
Date d'inscription : 28/04/2009

http://psychopompos.byethost6.com/drupal/index.php

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum