Italie : règlements de comptes entre partisans

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Italie : règlements de comptes entre partisans

Message  alderome le Jeu 30 Aoû 2012, 1:35 pm

La tragédie de Porzûs
Pour les Italiens vivant dans le Frioul et les confins avec la Yougoslavie, la situation en septembre1943 se révèle complexe : le Frioul et la Vénétie Julienne sont intégrés de facto à l'OZAK : Operazione Zone Adriatische Küstenland ou zone d'opération littoral Adriatique. Un gauleiter administre la région annexée : l'italophobe Friedrich Reiner (un ancien bureaucrate de l'administration habsbourgeoise) aidé par un sinistre personnage le SS- Gruppenfuhrer Otto Globocnik.
Les unités italiennes présentes s'étaient volatilisées à l'annonce de l'armistice. Pendant ce temps, les partisans slovènes commencent une violente épuration ethnique en accusant les Italiens d'être des fascistes ou des ennemis du peuple. Ainsi, pendant un mois, il y eut le premier massacre des foibe (cavités karstiques) où un millier d'Italiens furent assassinés.
Dans l'OZAC, le drapeau italien était interdit malgré l'arrivée d'unités de la Decima MAS pour lutter contre le Ixe Korpus titiste. Il était même prévu de faire un état pur les Cosaques du général Krasnov.
Dans cet imbroglio, les unités partisanes italiennes étaient partagées : d'un côté les « foulards verts » d'obédience monarchiste ou démochrétiennes comme la brigade Osoppo ou les unités garibaldiennes, d'obédience communiste.
La brigade Osoppo dépendait du CLN de Trieste et elle participa à la création de la république partisane de Carnia qui ne vécu que 2 mois avant son anéantissement en septembre 1944.
Refusant de passer sous commandement Slovène contrairement aux garibaldiens qui partageaient les mêmes orientations politiques -ils considéraient la brigade Osoppo ennemi du peuple et »fasciste »- la brigade eut à lutter contre les Allemands, les Cosaques, la RSI et les communistes.
A Porzûs, siégeait le commandement de la brigade, à sa tête le capitaine Francesco de Gregoris dit Bolla, les partisans italiens avaient un nom de guerre. C'était un officier du 8e reggimento alpino.
Un groupe de garibaldiens dirigés par Mario Toffanin réussit à tendre un traquenard les osovani.
De Gregoris est exécuté sur le champ le 7 février 1945 à Topli Uork ainsi que six autres dont une femme accusée d'être une espionne de la Xa MAS, accusation courante. 11 autres furent fusillés plus tard, tout le matériel et l'armement récupéré par les garibaldiens.
Après la fin de la guerre, les corps furent retrouvés mi-juin 1945 et les premières accusations mettant en cause les garibaldiens pour assassinat. Ceci avaient mis en cause les Allemands. Afin d'éviter de lourdes condamnations, Toffanin et ses compères s'enfuirent dans les pays frères, les très démocratiques Yougoslavie et Tchécoslovaquie.
A noter parmi leurs victime le frère de Pasolini, Guido, qui blessé avait réussit à s'échapper puis soigné avant de se rendre au CLN local qui le livra aux communistes.
Un film retrace ces évènements lugubres : Porzûs de Renzo Martinelli.
J'ai retracé succinctement ces évènements car le contexte est très complexe.
avatar
alderome
Colonel
Colonel

Nombre de messages : 646
Age : 51
Localisation : PONTAULT COMBAULT 77
Date d'inscription : 01/07/2008

http://hongrie2gm.creer-forums-gratuit.fr/forum.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: Italie : règlements de comptes entre partisans

Message  eddy marz le Jeu 30 Aoû 2012, 2:56 pm

alderome a écrit:La tragédie de Porzûs
Pour les Italiens vivant dans le Frioul et les confins avec la Yougoslavie, la situation en septembre1943 se révèle complexe : le Frioul et la Vénétie Julienne sont intégrés de facto à l'OZAK : Operazione Zone Adriatische Küstenland ou zone d'opération littoral Adriatique. Un gauleiter administre la région annexée : l'italophobe Friedrich Reiner (un ancien bureaucrate de l'administration habsbourgeoise) aidé par un sinistre personnage le SS- Gruppenfuhrer Otto Globocnik.

Salut Alderome;
Très intéressant. En plus, c'est un épisode mal documenté (sauf peut-être en Italie). Si tu as des infos plus précises et détaillées, n'hésites pas... clin doeil gri

À titre indicatif, le Gauleiter Friedrich Reiner et le Brigadeführer-SS puis SSPF Odilo Globocnik (chef d'Aktion Reinhard) étaient amis avant la guerre, et activistes pro-nazis en Autriche avant l'Anschluss. Globocnik n'a jamais été Gruppenführer-SS; lors de sa prise de poste à Trieste pour diriger OZAK (voir : http://deuxiemeguerremondia.forumactif.com/t9297-ozak-derniere-mission-des-tueurs-daktion-reinhard ), il est nommé HSSPF (Höherer SS und Polizeiführer) Küstenland.
avatar
eddy marz
Membre légendaire
Membre légendaire

Nombre de messages : 3953
Age : 61
Localisation : England/France/Italia
Date d'inscription : 24/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Italie : règlements de comptes entre partisans

Message  elgor le Jeu 30 Aoû 2012, 5:28 pm

alderome a écrit: Un gauleiter administre la région annexée : l'italophobe Friedrich Reiner (un ancien bureaucrate de l'administration habsbourgeoise) aidé par un sinistre personnage le SS- Gruppenfuhrer Otto Globocnik.

.

ne serait ce pas plutôt Odilo Globocnik ? Mais celui-ci n'était que ss-Brigadeführer ce qui dans la hiérarchie SS n'était déjà pas mal
avatar
elgor
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 1108
Age : 68
Localisation : Myrelingues la brumeuse
Date d'inscription : 10/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Italie : règlements de comptes entre partisans

Message  eddy marz le Jeu 30 Aoû 2012, 5:32 pm

elgor a écrit:
ne serait ce pas plutôt Odilo Globocnik ? Mais celui-ci n'était que ss-Brigadeführer ce qui dans la hiérarchie SS n'était déjà pas mal

Salut Elgor;
Comme tu vois, j'avais déjà redressé le tir (essayons d'éviter les doublons). Pendant OZAK (dernière phase de sa carrière), Globocnik n'était plus Brigadeführer mais HSSPF
clin doeil gri
avatar
eddy marz
Membre légendaire
Membre légendaire

Nombre de messages : 3953
Age : 61
Localisation : England/France/Italia
Date d'inscription : 24/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Italie : règlements de comptes entre partisans

Message  elgor le Jeu 30 Aoû 2012, 6:09 pm

eddy marz a écrit:
Salut Elgor;
Comme tu vois, j'avais déjà redressé le tir (essayons d'éviter les doublons). Pendant OZAK (dernière phase de sa carrière), Globocnik n'était plus Brigadeführer mais HSSPF

Objection votre honneur ! Tu confonds deux choses différentes ! Le grade dans la SS et l'affectaction

Globocnik était Brigadeführer et HSSPF (Höherer SS- und Polizeiführer). Un HSSPF n'est pas un grade SS mais le haut responsable de la SS et le chef des forces de police d'une région donnée
Heydrich dans le même ordre d'idée était SS-Obergruppenführer dans la SS et avait comme fonction directeur du RSHA et protecteur du reich en Bohême-Moravie
avatar
elgor
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 1108
Age : 68
Localisation : Myrelingues la brumeuse
Date d'inscription : 10/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Italie : règlements de comptes entre partisans

Message  alderome le Jeu 30 Aoû 2012, 6:31 pm

Merci, je ne comprends pas pourquoi j'ai confondu les deux prénoms, détailler c'est possible mais la Résistance italienne est si complexe que j'ai vraiment réduit. Il s'agit bien entendu d'Odilo, pour le grade je suis moins compétéant. Ce soir je consulte l'ANPI, le site des partisans italiens pour approfondir. http://www.anpi.it/leccidio-di-porzus/
ALEX


Dernière édition par alderome le Jeu 30 Aoû 2012, 7:36 pm, édité 1 fois
avatar
alderome
Colonel
Colonel

Nombre de messages : 646
Age : 51
Localisation : PONTAULT COMBAULT 77
Date d'inscription : 01/07/2008

http://hongrie2gm.creer-forums-gratuit.fr/forum.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: Italie : règlements de comptes entre partisans

Message  alderome le Jeu 30 Aoû 2012, 6:42 pm

Néanmoins, merci Eddy et Elgor pour l'intérêt et pour les rectifications.
ALEX
avatar
alderome
Colonel
Colonel

Nombre de messages : 646
Age : 51
Localisation : PONTAULT COMBAULT 77
Date d'inscription : 01/07/2008

http://hongrie2gm.creer-forums-gratuit.fr/forum.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: Italie : règlements de comptes entre partisans

Message  eddy marz le Jeu 30 Aoû 2012, 6:50 pm

Salut Elgor;
Mea maxima culpa. Je me suis planté sur toute la ligne. Tu as raison. Je me suis en plus trompé en corrigeant Alderome. Globocnik fut effectivement promu Gruppenführer-SS :

SS-Untersturmführer: 09.11.1937
SS-Standartenführer: 23.05.1938
SS-Oberführer: 28.09.1938
SS-Rottenführer d.R. der SS-Verfügungstruppe: 03.06.1939
SS-Untersturmführer d.R. der SS-Verfügungstruppe: 01.11.1939
SS-Brigadeführer: 18.11.1939
Generalmajor der Polizei: 26.09.1941 + SSPF
SS-Gruppenführer und Generalleutnant der Polizei: 09.11.1942 + HSSPF en 1943

Mais une fois à Trieste, son grade de Gruppenführer est occulté par sa charge de HSSPF - sous laquelle il est normalement mentionné. De plus, moi qui étudie Gerstein aurait dû le savoir plus que quiconque puisque dans son rapport, Gerstein mentionne textuellement : " Wir fuhren alsdann mit dem Wagen nach Lublin, wo uns der SS- Gruppenführer Globocnik erwartete".

Il ne me reste plus qu'à commettre seppuku.

Sorry Sorry Sorry...

Eddy
clin doeil gri
avatar
eddy marz
Membre légendaire
Membre légendaire

Nombre de messages : 3953
Age : 61
Localisation : England/France/Italia
Date d'inscription : 24/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Italie : règlements de comptes entre partisans

Message  le ronin le Jeu 30 Aoû 2012, 6:58 pm

Je t'en prie , pas de seppuku, comment ferions nous sans toi ? L'honneur est sauf . En tout cas, merci pour ces précisions . clin doeil gri


Amicalement,



le ronin.

_________________
....La véritable personnalité d'un homme ne se dévoile qu'au feu, tout le reste n'est que littérature.....


Semper fidelis .
avatar
le ronin
Police militaire (Modérateur)
Police militaire (Modérateur)

Nombre de messages : 3422
Age : 64
Localisation : Dans l'Hérault, cong!
Date d'inscription : 25/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Italie : règlements de comptes entre partisans

Message  alderome le Jeu 30 Aoû 2012, 7:23 pm

Giovanni Padoan (Vanni), commissaire politique de la XVIII brigade
garibaldine, a fait publier dans le Corrriere della Serra un mea-culpa
(Chiedo scusa...) du 10 février 2003.
http://archiviostorico.corriere.it/2003/febbraio/10/Chiediamo_perdono_per_strage_Porzus_co_0_030210799.shtml
Les
garibaldiens voulaient faire intégrer de force les "foulards verts" de
la brigade Osoppe dans les rangs du IX Korpus slovène qui avait des
aspirations annexionnistes contraire à celui des "osoviani".
ALEX
avatar
alderome
Colonel
Colonel

Nombre de messages : 646
Age : 51
Localisation : PONTAULT COMBAULT 77
Date d'inscription : 01/07/2008

http://hongrie2gm.creer-forums-gratuit.fr/forum.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: Italie : règlements de comptes entre partisans

Message  eddy marz le Jeu 30 Aoû 2012, 8:06 pm

le ronin a écrit:Je t'en prie , pas de seppuku,

C'est bien parce que c'est toi; merci Ronin clin doeil gri
avatar
eddy marz
Membre légendaire
Membre légendaire

Nombre de messages : 3953
Age : 61
Localisation : England/France/Italia
Date d'inscription : 24/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Italie : règlements de comptes entre partisans

Message  eddy marz le Jeu 30 Aoû 2012, 8:17 pm

Alderome; tu ne pourrais pas nous pondre un truc un peu plus circonstancié, même en prenant ton temps ?
avatar
eddy marz
Membre légendaire
Membre légendaire

Nombre de messages : 3953
Age : 61
Localisation : England/France/Italia
Date d'inscription : 24/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Italie : règlements de comptes entre partisans

Message  alderome le Jeu 30 Aoû 2012, 8:37 pm

Oui, que voudrais-tu en particulier ? Les circonstances de ces assassinats ? La résistance italienne ? L'OZAC ?
ALEXX
avatar
alderome
Colonel
Colonel

Nombre de messages : 646
Age : 51
Localisation : PONTAULT COMBAULT 77
Date d'inscription : 01/07/2008

http://hongrie2gm.creer-forums-gratuit.fr/forum.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: Italie : règlements de comptes entre partisans

Message  alderome le Jeu 30 Aoû 2012, 8:42 pm


Ce soir je regarde le film sur Porzûs, il est en italien, j'indiquerai la scène de la mise à mort des "foulards verts" de la brigade Osoppo.
ALEX
avatar
alderome
Colonel
Colonel

Nombre de messages : 646
Age : 51
Localisation : PONTAULT COMBAULT 77
Date d'inscription : 01/07/2008

http://hongrie2gm.creer-forums-gratuit.fr/forum.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: Italie : règlements de comptes entre partisans

Message  alderome le Jeu 30 Aoû 2012, 8:56 pm

On voit une scène au bout d'1H47m, mais c'est la fin du film.
avatar
alderome
Colonel
Colonel

Nombre de messages : 646
Age : 51
Localisation : PONTAULT COMBAULT 77
Date d'inscription : 01/07/2008

http://hongrie2gm.creer-forums-gratuit.fr/forum.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: Italie : règlements de comptes entre partisans

Message  eddy marz le Jeu 30 Aoû 2012, 9:26 pm

Si tu as des renseignements intéressants sur OZAK je suis grandement preneur; ainsi que sur la Résistance... pouce
avatar
eddy marz
Membre légendaire
Membre légendaire

Nombre de messages : 3953
Age : 61
Localisation : England/France/Italia
Date d'inscription : 24/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Italie : règlements de comptes entre partisans

Message  alderome le Mar 04 Sep 2012, 10:35 pm

Si la ou les résistances avaient le même but : libérer le pays du fascisme et se débarrasser des Allemands, les finalités étaient divergentes : retour à la Monarchie constitutionnelle, la république ou devenir un état socialiste. Les communistes italiens durent accepter le diktat de Staline qui, après Yalta, n'entendait pas de faire de l'Italie une zone d'influence soviétique et les obliger à coopérer avec le gouvernement de Bonomi après ce que l'on a appelé la volte-face de Salerne.
Malgré tout, un certain nombre de communistes espéraient créer un état socialiste et mettre les Alliés sur le fait accompli. Il fallait avant tout se débarrasser des fascistes ou ceux qui étaient prétendus tels. En premier lieu, éviter de remettre Mussolini aux Alliés et le faire disparaitre ainsi que les hiérarques.
Ensuite, se débarrasser de ce qui représente l'ordre bourgeois, patrons, petits propriétaires terriens, clergé et carabiniers.
L'Italie vécut 4 mois de "resa dei conte" règlements de comptes qu'on estime au bas mot à 15000 morts, exécutions sommaires, disparitions... Des partisans s'introduirent même dans une prison et exécutèrent une 50 aine de prisonniers (Brigades noires, GNR, Decima MAS...) et tant d'autres relevant parfois du sadisme comme le federale de Gênes (de tête, je crois que c'est lui) que l'on jeta dans les haut-fourneaux d'Ansaldo.
Cette image négative de la Résistance que Gian Paolo Pansa a décrit dans son livre : le Sang des Vaincus" est fortement critiquée par le PCI et la gauche et traitée de négationniste, alors que beaucoup d'Italiens sont au courant de ces évènements mais ont préféré oublier, par crainte aussi.
avatar
alderome
Colonel
Colonel

Nombre de messages : 646
Age : 51
Localisation : PONTAULT COMBAULT 77
Date d'inscription : 01/07/2008

http://hongrie2gm.creer-forums-gratuit.fr/forum.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: Italie : règlements de comptes entre partisans

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum