Le pont de Gorgopotamos

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le pont de Gorgopotamos

Message  alderome le Sam 13 Avr 2013, 10:48 pm

La résistance en Europe balkanique -du moins pour celle qui luttait sans arrière-pensée- contre l'Axe, s'était donnée pour tâche par Londres via le Caire (émetteur radio) de détruire les voies de communication de l'Axe pour empêcher l'acheminement de troupes et matériels pour l'Afrique du Nord.
Au Caire, le SOE met au point des opérations de sabotage en liaison avec la résistance intérieure.
En Grèce comme dans le reste des Balkans, il y a deux types de mouvements :
-la résistance nationaliste ou royaliste : EDES (ligue nationale républicaine de Grèce) dirigée par le colonel Napoleon Zervas,officier vénizéliste donc républicain.
-la résistance communiste : ELAS (Armée populaire de libération nationale) dirigée par Aris Velouchiotis, un capetanios membre du PCG le KKE -parti communiste grec.

Une groupe de sabotage de 12 hommes, commandé par le lieutenant-colonel Eddy Miers est parachuté le 30 septembre 1942 au-dessus du mont Giona par groupe de 3, guidés par les feux allumés au sol.
Le 1er groupe est commandé par Miers .
Le 2eme groupe par le major Chris Woodhouse, un étudiant d'Oxford
Le 3eme groupe par le major John Cooke.
Les groupes sont largués mais ne peuvent pas se retrouver et sont recherchés par les Italiens.
Miers , près une reconnaissance choisit le pont sur le Gorgopotamos, alors que Woodhouse prend contact avec les andartes (nom des résistants grecs) de Zervas, Cooke lui c'est avec ceux de l'ELAS de Velouchiotis.

Les deux chefs résistants ne sont pas enthousiaste pour collaborer ensemble (ce sera une des rares fois).
Outre les 12 Britanniques, il y a 86 hommes de l'ELAS et 52 de l'EDES, en tout 150 hommes.
Le 25 novembre, à 23h00,près avoir fait couper les lignes téléphoniques, le plan prévoit de neutraliser les 2 postes italiens de chaque côté du pont tandis que le groupe de saboteurs installera les explosifs.

A 01h30, les explosions retentissent, puis à 2h20, coupant le pont en deux. A 4h30, les Anglais et les Grecs dégagent, ils n'ont que 4 blessés.
L'opération est un grand succès, les opérateurs ne sont pas exfiltrés, ils demeurent en Grèce pour continuer la campagne de sabotage.
http://www.abebooks.fr/servlet/BookDetailsPL?bi=9782148540&searchurl=an%3DDear%252C%2BIan%26ltrec%3Dt%26paratrk%3D16384%26sortby%3D3%26tn%3DSabotage%2Band%2BSubversion%253A%2BThe%2BSoe%2Band%2BOss%2Bat%2BWar
ALEX
avatar
alderome
Colonel
Colonel

Nombre de messages : 646
Age : 52
Localisation : PONTAULT COMBAULT 77
Date d'inscription : 01/07/2008

http://hongrie2gm.creer-forums-gratuit.fr/forum.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le pont de Gorgopotamos

Message  Prosper Vandenbroucke le Dim 14 Avr 2013, 12:23 pm

Grand merci pour l'info Alex.
C'est très intéressant
Amicalement
Prosper clin doeil gri
avatar
Prosper Vandenbroucke
Général de Brigade
Général de Brigade

Nombre de messages : 755
Age : 67
Localisation : Braine le Comte (Belgique)
Date d'inscription : 24/09/2008

http://www.freebelgians.be/news/news.php

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum