Il y a 70 ans...les alliés débarquaient en Sicile

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Il y a 70 ans...les alliés débarquaient en Sicile

Message  Apprenti le Mar 09 Juil 2013, 11:24 pm



http://fr.wikipedia.org/wiki/Op%C3%A9ration_Husky


Cette opération est dirigée par le Colonel James Gavin, le commandant du 505ème PIR. C'est la première offensive aéroportée de l'histoire militaire des Etats-Unis d'Amérique : le 9 juillet 1943, les parachutistes du 505 sont largués au-dessus de la Sicile. Séparés en divers groupes de combats, les paras préparent le terrain avant l'opération amphibie qui doit suivre à Gela. 


Le 504ème PIR devait être parachuté le 11 juillet au-dessus de la Sicile. Mais lorsque les aviateurs américains ont survolé la flotte alliée, les marins les ont confondu avec des bombardiers ennemis et ils ont ouvert le feu avec leurs canons anti-aériens : 23 avions C-47 ont été détruit. 81 parachutistes ont été tués, dont l'assistant du Commandement Divisionnaire, le Brigadier General Charles Keerans.

Sur le sol de Sicile, l'Opération Husky est une réussite : en 5 jours, la 82ème a parcouru près de 94 kilomètres et a fait environ 23 000 prisonniers.

Déroulement détaillé :


Les Alliés ont réuni des forces et des moyens considérables : 160 000 hommes, une couverture aérienne de 4 000 avions, 3 200 navires, des barges de débarquement d'un type nouveau permettent d'amener hommes et matériel directement sur les plages - ce qui présente l'avantage de ne pas avoir à s'emparer initialement de ports toujours puissamment défendus.
Les hommes qui débarquent le premier jour sont pour moitié américains, sous le commandement du général Patton, pour l'autre moitié, britanniques et canadiens, sous le commandement du général Montgomery. 


L'opération est dirigée par le général britannique Alexander, adjoint d'Eisenhower. 


Les forces canadiennes, composées de la 1re Division d'infanterie canadienne et de la 1re Brigade blindée canadienne, ainsi que des forces américaines (le deuxième corps d'armée américain dirigé par le général Omar Bradley) sont rattachées à la 8e Armée britannique. Elles sont commandées par le major-général Crerar.
La météo exécrable perturbe en premier lieu les troupes aéroportées : le vent, combiné à la DCA ennemie, provoque de grosses difficultés de navigation pour les avions de transport et de remorquage qui peinent à atteindre leurs cibles. Les 3 400 parachutistes de la 82e airborne se retrouvent dispersés en petits groupes, autour d’une zone de 80 kilomètres de diamètre.
Même constat d'échec pour les planeurs britanniques dont 70 sur les 144 de départ s'écraseront balayés par le vent ou touchés par la DCA (47 d’entre eux échoueront en mer).


Toutefois, cet effet de dispersion provoque la confusion chez l’ennemi : les informations sur la présence et les mouvements des troupes alliées semblent contradictoires et complexes à décrypter par les Italiens : les hommes du colonel James Gavin réussiront, dans l’ensemble, à se rendre maître des points vitaux identifiés par le haut commandement.
Les Américains de Patton débarquent sur la côte sud-ouest de la Sicile, les Britanniques sur la côte sud-est, près de Syracuse. 

Les Canadiens, au centre du dispositif, débarquent dans la presqu'île de Pachino sur huit kilomètres de plage avec pour mission de s'emparer de l'aérodrome voisin ; la 45e division américaine du général Troy Middleton a pour consigne de prendre les deux aérodromes de Comiso (ce qui est fait le jour même) et de Biscari (pris 3 jours plus tard). 


Malgré la présence de bunkers, de nids de mitrailleuses et d'une batterie de défense côtière, ils ne rencontrent tout d'abord que peu de résistance. Les soldats italiens s'enfuient à leur approche ou sont fait prisonniers. 

Une très bonne surprise pour les alliés : la relative faiblesse de la Luftwaffe malgré la disponibilité de 800 appareils et pilotes expérimentés.


Progression :

Les Américains, par contre, doivent réagir à une sérieuse contre-offensive allemande de la puissante division blindée Hermann Goering contre leur tête de pont de Gela. Les Britanniques progressent rapidement le long de la côte, vers Syracuse et Catane, en direction de Messine. 

Les 90 000 Allemands qui occupent la partie ouest de l'île, menacés d'encerclement, se replient méthodiquement vers le carrefour stratégique routier d'Enna.

Leur tactique consiste à établir une série de points d'appui de retardement afin d'évacuer vers la péninsule italienne le maximum de leurs hommes et de leur matériel, avant que le piège ne se referme sur eux. Montgomery lance les 1re et 2e Brigades canadiennes vers le centre de l'île dans une opération coup-de-poing pour les prendre de vitesse et leur couper la route.


Le terrain très accidenté de la Sicile que les Allemands savent parfaitement utiliser, oblige, au prix d'efforts inouïs et de lourdes pertes, à s'emparer de villes et de villages escarpés puissamment fortifiés. Les ponts sont détruits, les routes minées, truffées de pièges, maintenues sous le feu des mitrailleuses, des mortiers et des canons allemands. Dans ces conditions, les unités mécanisées voient leurs moyens d'intervention fortement réduits et l'infanterie canadienne doit livrer l'assaut à travers ravins, rochers et montagnes.


Les Canadiens progressent grâce à une succession de coups de main que les Allemands qualifieront d' « Indianer Krieg », une guerre à l'indienne, dans laquelle l'infanterie canadienne va se révéler particulièrement efficace.

Les 1re et 2e Brigades avancent vers leur objectif commun : la ville d'Agira. La 1re Brigade, à gauche, nettoie le secteur de Leonforte, pendant que la 2e Brigade, à droite, enlève Assoro en avant d'Agira, au prix de lourdes pertes. Le 24 juillet, le Royal Regiment of Canada et le régiment de chars de Trois-Rivières se lancent à l'assaut du village escarpé de Nissoria qui défend l'entrée d'Agira. 

Ils sont durement repoussés et ce n'est qu'à la suite d'un barrage d'artillerie intense que les positions allemandes sont neutralisées, par l'infanterie des régiments Princess Patricia, Seaforth Highlanders et d'Edmonton, qui entreront dans la ville le 28 septembre, après trois jours de violents combats au cours desquels ils ont dû conquérir une à une les hauteurs qui dominent la ville.

Début août, le Royal 22e Régiment fonce sur Adrano, au pied de l'Etna, et pénètre dans ses faubourgs pour constater que les Allemands viennent d'abandonner la ville. Après quatre semaines de combats impitoyables, toujours à la pointe du combat, les Canadiens sont mis en réserve afin de préparer leur débarquement dans la péninsule italienne. Ils n'entreront donc pas en vainqueurs dans Messine, qu'Américains et Britanniques prennent le 16 août. 200 000 italiens ont été fait prisonniers, mais le gros des troupes allemandes a réussi à passer en Italie et a échappé au piège.



Le week end de pâques 2012 a été l'occasion de réunir plusieurs associations de reconstitutions Historiques :

Hells on Wheels 31

Lucky Forward 44

Les Lufteaux 

USAR 

Maquisards Reconstitution 



Ainsi que d'indépendants pour commémorer par le biais d'une méticuleuse immersion sur le terrain l'opération Husky , nom de code donné au débarquement allié en Sicile en Juillet 1943 .



Ce n'est pas moins d'une quarantaine de participants qui ont pris part à l'opération dont les maitres mots étaient SERIEUX , RESPECT , FAIR PLAY 
AMITIES et AUTHENTICITE .

Si les conditions climatiques n'étaient pas au rendez vous celà n'a pas découragé les passionnés de crapahuter dans la boue la pluie et le brouillard pour rendre hommage aux Hommes ayant pris part aux opérations en Sicile .

Les divisions sérieusement représentées comprenaient la 3rd infantry division , 2nd armored division , 82nd airborne division , Big Red One division côté américain et fantassins de la Heer et de la Lufthwaffe côté axe , notons également la méticuleuse reconstitution de la division Herman Goering de la part de certains membres des USAR . 


Il est rare d'observer des tenues tropicales de l'armée allemande en reconstitution et le sérieux des participants allemands n'a fait que donner un cachet supplémentaire à la manifestation .


La gente féminine n'était également pas oubliée puisque de très courageuses filles ont dignement représenté infirmieres tant côté axe qu'allié .
L'ensemble des participants remercient le collectif FAR ( Fédération pour l'Amélioration de la Reconstitution ) pour avoir organisé l'évenement par le biais d'Hells On Wheels 31 ainsi que le proprietaire du terrain loué , la société World War 2 Soldiers et son armurier David pour le professionalisme et la qualité de la prestation ainsi que la mise à disposition d'armes à blanc .

Le collectif du FAR et des associations précédements citées se tiennent à la disposition des passionnés et personnes interessées par l'histoire du second conflit mondial .

http://www.projetfar.com/

http://hell-on-wheels.forumactif.com/

http://leslufteaux.cultureforum.net/

http://lesoiessauvages.forumgratuit.fr/


Tant de choses à dire sur cet évenement , je vais aller à l'essentiel qui peut se résumer en trois mots :

AMITIES , IMMERSION , PASSION .










Voir la suite ici : pouce 

http://deuxiemeguerremondia.forumactif.com/t12685-operation-husky-6-7-8-avril-2012
avatar
Apprenti
Police militaire (Modérateur)
Police militaire (Modérateur)

Nombre de messages : 636
Age : 27
Localisation : Cannes
Date d'inscription : 17/03/2007

http://histoireconstitution44.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il y a 70 ans...les alliés débarquaient en Sicile

Message  riderdigeste le Mer 10 Juil 2013, 9:03 am

oui, et qui fut le 1er à Messine ? C'est Georgie mort de rir gri
et pan! dans les gencives de Monty (qu'il a dû se dire)...
avatar
riderdigeste
Colonel
Colonel

Nombre de messages : 617
Localisation : Le Plat pays (BW)
Date d'inscription : 31/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum