Collection chaussures et brodequins Us Army 39-45

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Collection chaussures et brodequins Us Army 39-45

Message  Apprenti le Sam 20 Juil 2013, 10:02 am

Petit tour dans ma collection de chaussures de l'US Army en 39-45 ce topic sera mis à jour . 


Brodequins en cuir lisse :



En 1939 , le brodequin réglementaire est bout rapporté , avec talon et patin en cuir . En 1941 , l'intendance redéfinit pour des raisons pratique la nomenclature des effets de chaussure et nomme le brodequin Shoes Service Type I . Ce modèle en cuir de teinte roussâtre tanné au chrome possède une semelle en cuir et un talon en caoutchouc adopté en octobre 1940 .

En novembre 1941 , pour allonger sa durée de vie , on lui ajoute un patin également en caoutchouc ( Shoes Service type II ) . 





Brodequins à Guêtrons attenant plus couramment appellés Buckle Boots apparus en 1943 :

Standardisés en novembre 1943 bien qu'ils apparaissent à une date antérieure pour remplacer brodequins et guêtres .

Les premiers modèles sont fabriqués à partir de brodequins en cuir retourné .

La jambière en cuir ciré est serré par deux pattes et boucles . 












Chaussures en feutre utilisées en guise d'après ski :






Effets d'hiver :



Tout au long du dernier conflit mondial , l'US ARMY rencontre des difficultés dans la fourniture d'effets de chaussure adaptés à ses soldats .
Cependant en Italie , quelques défauts des nouveaux brodequins viennent s'ajouter les conditions climatiques difficiles où la boue ralentit la progression et où le froid et la neige gèlent les pieds .

L'intendance est ainsi confrontée à un problème crucial car elle ne peut distribuer que des équipements de conception ancienne ou inadaptés .




Les Overshoes :











Inspirées de modèles du commerce ( Les :" caoutchoucs" dont les civils recouvrent leurs souliers pour les protéger de la boue et de la neige ) les Overshoes existent déja au cours de la Grande Guerre .

Au début du second conflit mondial , deux modeles sont disponibles :

Le premier présente une semelle en caoutchouc enveloppante , le dessus et la tige étant en toile imperméable noire .
Le second étant quant à lui entièrement confectionné en caoutchouc noir .

Les deux modèles ferment de façon identique grâce à quatre griffes à ressort prises dans des barrettes métalliques .

Suite au rationnement du caoutchouc qui est imposé en raison de la mobilisation industrielle , le modèle :" tout caoutchouc" voit sa fabrication cesser rapidement .
Déja critiquées lors de la Première Guerre Mondiale , ces sur-bottes conviennent à la rigueur à un service statique .

Conçues pour recouvrir les brodequins , les sur-bottes ne peuvent qu'aggraver les problèmes de circulation et de gelure . De plus elles sont trop fragiles et ralentissent la marche .

Les Overshoes sont pourtant fabriquées au moins jusqu'en 1944 et on les observe sur le front européen jusqu'à la fin de la guerre .

Les shoes pacs :
Afin de suppléer aux Overshoes et fournir aux soldats une véritable chaussure pour un temps froid et humide , l'intendance se tourne vers les Shoes Pacs .
Ce sont là aussi des bottes du commerce à haute tige de cuir gras et dessus et semelle en caoutchouc .
Elles sont accompagnées d'épaisses chaussettes et d'une semelle amovible en feutre .
Adoptées pour les troupes servant avant-guerre dans les régions arctiques ( Alaska ) , leur conception est améliorée à partir de 1941 et trois modèles différant par la hauteur de la tige sont fournis conjointement .
Les plus hauts sont destinés à affronter une épaisse couche de neige .
Contrairement aux Overshoes , les Shoe Pacs doivent permettre la marche grâce à leur semelle crantée .
Les Shoe Pacs remplissent parfaitement leur fonction en Italie aux pieds de troupes relativement statiques comme les artilleurs qui ne sont pas astreints à de longs mouvements pédestres .
En effet , les Shoe Pacs sont souvent distribuées trop larges , provoquant l'abrasion du pied lors de la marche .
Mais c'est certainement la solution la moins mauvaise car il est évident que le pied ne doit pas être comprimé dans la chaussure afin de faciliter la circulation du sang .
Les Shoe Pacs représentent ainsi un compromis entre mobilité et protection du pied .












Sources texte : 

Militaria Magazine n°169 Aout 1999 

Le Guide du Collectionneur Tome 1, Henri Paul Enjames
avatar
Apprenti
Police militaire (Modérateur)
Police militaire (Modérateur)

Nombre de messages : 636
Age : 27
Localisation : Cannes
Date d'inscription : 17/03/2007

http://histoireconstitution44.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum