La Résistance aux Pays-Bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La Résistance aux Pays-Bas

Message  Apprenti le Ven 16 Aoû 2013, 9:24 pm

La Resistance aux Pays Bas



Le 14 Mai 1940 , l'armée hollandaise dépose les armes .

La veille de la capitulation , la reine Wilhelmine se réfugie en Grande Bretagne.

Le petit pays , dont la population est la plus dense d'Europe , est entièrement occupée par l'Allemagne


Les Allemands instaurent immédiatement à la Haye , un gouvernement d'occupation chapeauté par le Reichskommissar Arthur Syess-Inquart .

Le mouvement fasciste local de Mussert lui viens en aide .

Cela doit :" faciliter" l'acceptation par les Hollandais du nouveau régime :" National-Socialiste" :

La résistance hollandaise n'entreprend pas de lutter avec les armes , les partisants manquent de caches et l'absence de fôret ne se prète pas à la clandestinité .

Même les sabotages sont rares .

Bien qu'à l'origine , des millitaires organisent des mouvements de resistance , leur réseau ne s'unissent que bien plus tard , en septembre 1944 , sous l'égide du pince Bernhard , l'époux de la reine .

A l'exeption de la partie sud du pays , ces organisations n'ont pas prit part à la libération du territoire national .

La résistance Hollandaise fut en majeure partie intellectuelle et morale .

Les reseaux étaient pour certains constitués d'enfants qui espionnaient les points de passage allemands avec leurs bicyclettes ce fût notamment le cas lors de l'Opération Market Garden .

La résistance du pays a trouvé son expression dans de nombreuses publications clandestines et un large mouvement de solidarité nationale .

Les Allemands évacuent le pays au printemps 1945 , laissant derrière eux un cimetière :

140 000 Hollandais sont morts dont 100 000 juifs et 10 000 résistants .






Soldats de la 101ème division aéroportée américaine et résistants hollandais d'Eindhoven




Résistants hollandais escortant des prisonniers allemands


Nature morte : Résistant Hollandais septembre 1944





Notre Résistant arbore un brassard :" Oranje" distinctif des partisans hollandais pour que les alliés parachutés lors de l'opération Market Garden le 17 septembre 1944 puissent facilement les identifier .

La tenue se compose d'une chemise , une casquette , son arme est un pistolet mitrailleur sten parachuté par les alliés ( neutralisé ) .

La présence du fusil Garand est anecdotique et pour recréer l'ambiance :" festive" d'Eindhoven en septembre 1944




La Hollande à l'aide des juifs



La prise de conscience des pays-bas :


Les 22 et 23 février 1941 , la police allemande effectue une rafle dans le quartier juif d'Amsterdam et rassemble environ 400 jeunes gens et les envoi en camp de concentration .

Un témoin raconte :

: « Ils entraient donc dans les maisons sous le prétexte de rechercher des armes ;

La police d'Amsterdam dut encercler le quartier tout entier . Un policier pleurait presque de colère et d'indignation mais que pouvait-il faire ? »

Beaucoup de non-juifs indignés se posaient la même question quand ils apprirent ces arrestations .

Et quand le parti communiste hollandais répandit des tracts en ville appelant à une grève de protestation , ils y répondirent avec enthousiasme sans prendre en compte les conséquences que cela pouvait engendrer .

Malgrès les grèves et les protestations grandissantes , les hollandais constatèrent qu'ils n'avaient pas dissuadé les Allemands de leurs persécutions envers les juifs .

Les juifs devaient être protégés jour après jour de mois en mois , d'année en année et chaque non juif quelque soit son degré de compassion était forcé de s'interroger sur les risques qu'il pouvait prendre pour sa vie et celle des ciens pour protéger les persécutés .

Les dirigeants juifs hollandais furent confrontés à un dilemme moral différend .

Les Allemands offrirent d'atténuer le traitement infligé aux Juifs si ces dirigeants acceptaient de coopérer à un programme d'apaisement et d'encadrement de leur peuple .

Les chefs acceptèrent le plan et se virent dans l'obligation de condamner quelques juifs pour en sauver d'autres .

Même si nombre d'hollandais prefèrent épargner leur famille à celle des juifs , la hollande peut revendiquer d'avoir sauvé là vie d'environs 15 000 juifs .



Cacher les juifs :




Avec les vagues de persécutions envers les juifs , de plus en plus de non-juifs hollandais se proposèrent pour les cacher dans leurs maisons même si une semblable attitude était considérée comme un crime contre le Reich selon la politique nazie .

Un réseau d'habiles passeurs amateurs mettait en contact hôtes et invités une tâche dangereuse puisque les Juifs n'étaient pas autorisés à voyager .

Les travailleurs de l'ombre transportaient les juifs jusqu'aux refuges en caisses , en charrettes de livraison et même de corbillard .

Certains s'habillèrent d'uniformes SS volés , passèrent des menottes à leurs passagers et défilèrent imperturbablement devant des gardes allemands .

Une fois que les juifs avaient gagné leur abri , ils restaient habituellement confinés à l'intérieur de caves ,ou autres recoins sombres .

Mais aucune précaution n'était suffisante si les Allemands entendaient quelque rumeur sur leur présence ou recevaient une information de quelque voisin hostiles .

Aussi les sympathisants de juifs hollandais restaient discret sur leurs activités .

Cette discrétion peut-être démontrée par cet anecdote :

Une mère et sa fille se voyaient chaque semaine durant toute l'Occupation sans se dire l'une à l'autre que chacune cachait des juifs .

De nombreux hollandais ruraux répondirent aux attaques allemandes contre leurs compatriotes juifs en cachant des fugitifs .

Les fermiers cachaient leurs hôtes dans des maisons des granges et des cabanes .

Comme les voisins habitaient rarement à proximité , les juifs pouvaient circuler à l'extérieur et beaucoup travaillaient à la ferme pour participer à leur entretien .

Mais les fermiers et les juifs devaient toujours rester sur leurs gardes eux aussi .

Des nazis hollandais et des bandes de voyous parcouraient la campagne à la recherche de juifs :

Chaque capture était récompensée par une gratitude par exemple :

- Une exonération d'impôts

- prise sur les avoirs juifs confisqués

Quelques 25 000 Juifs se cachèrent ainsi aux pays-bas .

Mais presque la moitié fut reprise et envoyée dans les camps de concentration avec les personnes qui les cachaient .

Des personnes qui avaient simplement répondu à l'appel de leur conscience .



Sur le toit de la maison où elle est recueillie une juive descend dans sa cachette .



Un juif entre dans son refuge chez un partisan hollandais en passant par un passage secret .





Un fermier hollandais devant la cabane où il cachait des juifs .


Bibliographie & source :

La deuxieme guerre mondiale La Résistance editions TIME LIFE




Les collections de l'Histoire : Ils ont résisté à Hitler




Wikipedia
avatar
Apprenti
Police militaire (Modérateur)
Police militaire (Modérateur)

Nombre de messages : 636
Age : 27
Localisation : Cannes
Date d'inscription : 17/03/2007

http://histoireconstitution44.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum