L'armée française , Tunis , 8 novembre 42

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'armée française , Tunis , 8 novembre 42

Message  lebel le Mer 20 Nov 2013, 9:27 pm

Le 8 novembre 42 et l’armée française à Tunis , 

     L’ armée d’ Afrique , en 1942 , est une armée ‘’ loyaliste ‘’ fidèle à la politique du Maréchal , animée depuis Dunkerque , Mers El Kebir , Dakar , la Syrie ( dont beaucoup d’elements ont été rapatriés en AFN ) d’un sentiment fortement anti anglais et anti gaulliste …….elle suit et obeit à ses chefs dans son ecrasante majorité et parfois mème à ses chefs plutot qu' à Vichy , quand  une minorité suivra et obeira à ses chefs ‘’dissidents’’ ,  à Alger  , Mast , Monsabert , Barril ( dont son regiment , le 29è RTA de Kolea , presqu’exclusivement composé de rapatriés du Levant aidera l’avancée d ‘ elements britanniques ! ) , comme elle aurait suivi Bethouard , au Maroc et Tostain , à Oran , si leurs  plans n’avaient pas  echoué, par maladresse ou indiscretions  
  
A Oran et au Maroc ,, lors de l’operation Torch , le 8 novembre 42 ,  l'armée française  s'opposera d'abord  vigoureusement au debarquement allié , suivant les ordres de ses superieurs et de Vichy , et ce n'est que sous la contrainte d' Alger , pressé par les Alliés  , et Vichy hors d'etat d'agir ,  qu'elle se resoudra à un cessez le feu …… , qu'elle mettra 3 jours à appliquer

A Tunis , les responsables , Esteva , Derrien , Barré , dans la confusion d'ordres et de contre ordres d' Alger , depourvus de tout appui immediat et dans l'urgence ,  , sont contraints de se soumettre au seul pouvoir effectif et  en place , celui de Vichy qui craint une rupture armistice ,et accepter l'intervention de l' Axe
Cest cette obeissance à ses superieurs et au pouvoir en place , quel qu’il soit ,  qui conditionne ,le comportement general  de l’armée française au Maroc , en Algérie et à Tunis ……. 

A ce propos , sur un forum ami , je posais la question à un historien , Cedric Mas ( 13ème DBLE ) , auteur de ‘’ El Alamein ,  specialiste du T.O  Mediterrannée , sur l’inexplicable fiasco des Alliés devant Tunis , qui ,faute d’avoir prévu la fulgurante riposte de l’ Axe ,   se resigneront à une poussée terrestre à partir de l’ Est algerien et , malgré leur victoire finale  , seront contraints à  six mois d’ une longue  et couteuse campagne de reconquête 
http://www.livresdeguerre.net/forum/contribution.php?index=54563


Il me repondait en substance :
a) -Pour autant, les Alliés ne pouvaient imaginer que les troupes qui les combattent avec vigueur resteraient l'arme au pied face aux quelques compagnies de Fallschirmjägers qui arrivent à partir du 9 novembre à El Aouina 
 b) -Donc toute la responsabilité de l'absence de prise de la Tunisie pèse sur les vichystes qui résistèrent face aux Alliés mais pas face aux Allemands.
 c) c'est bien l'armée française qui est la seule responsable de la non occupation des aerodromes proches de Tunis dés le jour de l'assaut 
 d)  si l'armée française , à Tunis , avait fait preuve de la même pugnacité qu' a Oran et au Maroc , elle pouvait contenir et retarder l'arrivée de l' Axe 


 Ces affirmations qui rejettent sur l’armée française les responsabilités de Vichy , en s’en tenant à une vision manicheenne des evenements ,  meritent réponse  point par point aux arguments de notre historien 

A ) Dés leur debarquement , les Alliés etaient  incertains de l’attitude des troupes françaises : ils s’y opposeront  , au debut , , au Maroc et à Oran , et dans les mêmes conditions --, à moins de croire au mythe de Vichy ‘’ se defendre contre tout agresseur ‘’ -   ils pouvaient très bien s’imaginer
- qu’il en serait de même à Tunis ,  s’ils y avaient debarqué 
- que pour Vichy , et ceux qui lui obeissaient , les agresseurs etaient les anglo americains et non les allemands 

B ) si la  resistance vichyste , au Maroc et à Oran , a pu entraver le debarquement , elle n’a en rien contrarié les plans alliés qui , ignorant l’eventualité d’une intervention directe de l’ Axe  ,n’avait prévu qu’ une operation terrestre et aeroportée pour s’emparer de Tunis
Clark , le 9 novembre , surpris par l’action de l’ Axe à Tunis ,  devra reviser ses plans et s’en tenir à une action terrestre qui ne debutera qu’ une semaine plus tard

En toutes  occasions  l'armée Vichyste a obei à Vichy quand c'est la seule autorité effective ,  contre les Anglos Gaullistes , à Mers El Kebir , à Dakar , en Syrie 
Au Maroc et en Algérie , elle obeira de même et changera d'attitude , aprés coup , contrainte par les evenements 
En Tunisie ,elle n'aura pas à combattre les Alliés et , Vichy seul donneur d'ordre , elle devra  rester l'arme au pied face aux Allemands 


C ) L’armée française, à Tunis , a dû  obeir à Vichy et à ses chefs , et , isolée et sans appui  n’est pas plus coupable de ‘’ non resistance ‘’  que l’armée de metropole qui laissera les Allemands envahir la zone sud !
Notons que contrainte à la  ‘’ neutralité ‘’ , l’ armée de Barré retraitera vers l’ ouest tunisien , ignorera les adjurations de Platon et du Maréchal , rejettera les ultimatums de Nehring et Rahn , et rejoindra les Alliés 

D )   L’auteur compare la pugnacité ,des Français en Algérie et au Maroc  , face aux Alliés , et leur passivité , à Tunis face  ,aux Germano italiens ..........sous entendant que dans les deux cas , confrontée à l'adversaire , l'armée aurait du resister de la même manière , en inférant  que :
Si  la resistance des français , au Maroc et à Oran  a bien contenu , au debut , l’assaut allié  ,  cette resistance , à Tunis ,  aurait tout aussi bien pu , au debut ,  entraver l’arrivée des allemands ,  dans l’attente d’un soutien allié 
c'est ignorer que :
, Dans le premier cas , l'armée , disciplinée ,  se conforme d'abord aux ordres du pouvoir et de ses superieurs  , de considerer les anglo americains comme les agresseurs et de les combattre  comme tels ................elle cessera le feu  , sous la menace de la force alliée et ,  le pouvoir ayant changé de mains  ,   suite aux accords Darlan Clark 
 Dans le second cas , contrairement à Alger     - qui devant la presence  et la menace    alliée , change de camp et repudie l'autorité de Vichy – et ,  comme je l’ai rappelé , : les autorités françaises de Tunis , sont isolées ,  d’emblée  soumises  à la seule  pression de Vichy et aux exigences allemandes et , dans la confusion d'ordres et de contre ordres d' Alger ,, sans enthousiasme  , dans l'urgence et dans l’incertitude d'un appui immediat , sont contraintes de se soumettre au seul pouvoir en place , celui de Vichy , et d ‘accepter l’intrusion de l’ Axe et de s’opposer , eventuellement ,  à ‘’l’agresseur ‘’ allié 

Il faut savoir que l ’armée française de Tunisie , c’est 12000 hommes , repartis sur tout le territoire  , mal equipée et pourvue de moyens de defense  rudimentaires , bien inferieurs à ceux du Maroc et d’ Oran ,  et dans l’incapacité , pour les elements presents à Tunis et Bizerte , sans renfort allié immediat , d’interdire ou de retarder l’accés des aerodromes locaux  à des unités d’elite ennemies , aguerries , superieurement équipées , qui debarquent en nombre , appuyées par une aviation efficace 
Aurait elle pu resister dans ces conditions ?  ç ‘eut été une attitude heroîque mais vouée à l’echec et suicidaire 
De plus ,  les deductions de notre auteur relèvent de la spéculation :
A Tunis , tout s’est joué en moins de deux jours ,  et pour supposer une resistance , même de quelques heures , suivie d’un support allié , il aurait aussi fallu supposer :
 -une proximité immediate et une ’intervention alliée , que ne prevoyaient pas les plans de Torch d’autant que pour livrer des combats retardateurs et pour tenir un jour ou deux , comme le suggère l’auteur , il aurait fallu , dans ces delais , une intervention des Alliés ….qui , le 9 novembre sont encore à Alger !   
-  une armée qui aurait  resisté à l’ Axe en obeissant aux ordres  de chefs  , de ce fait passés brusquement à la dissidence , c’est une eventualité hautement improbable  quand on connaît la personnalité d’ Esteva , mystiquement dévoué à Pétain et qui n’aura pas la latitude d’un Darlan ou d’un Noguès 
Tous les responsables français d’ Algerie et du Maroc  ont d’abord suivi les ordres de Vichy de s’opposer aux Alliés , et ce n’est que sous la contrainte et la menace des  forces alliées presentes , qu’elles ont accepté de se soumettre , alors qu’ à Tunis , Esteva , sous la seule contrainte de Vichy , est tenu d’obeir aux seuls ordres de Vichy [b]

Les plans de Torch et la Tunisie :

Les plans alliés prevoyaient , après avoir assuré leur debarquement , une avancée rapide terrestre et aeroportée , à partir de l’est algerien  pour s’emparer de Tunis et Bizerte , Plate forme qui leur aurait assuré  outre la maitrise de toutel’ AFN , la prise en tenailles des restes de l’Afrika Korps qui retraitait de Libye , poursuivie par les britanniques                       
Ils s’attendaient bien à un harcelement aerien de l’ennemi , a partir des bases de Sicile et Sardaigne , mais avaient ignoré  la prompte reaction de l’ Axe qui les devancera dés le 9 novembre , en atterrissant à El Aouina et se renforcera au cours des jours suivants 
Tout s’etait  joué en moins de deux jours ,  et Clark , dés le 9  devra modifier ses plans ,  il debarquera à Bône le 11 ,  en s’en tenant  à une operation terrestre ….. les Alliés , dans une ambiance politique confuse , ne parviendront à la frontière tunisienne qu’une semaine après , mais il etait trop tard , l’ennemi etait déjà dans la place

 En définitive , contrairement au Maroc et à l’ Algerie , une operation mal préparée , par manque de prévisions , qui avait permis à l’ennemi de prendre pied en Tunisie , d’ou  s’ensuivra une dure campagne de six mois  
On peut se demander si , dés le depart , les alliés ne s’ etaient pas illusionnés sur  une occupation rapide et sans trop de risques de Tunis et Bizerte ……….ou qu’ils en avaient pris leur parti ( ce qui adviendra ) , le cas echeeant , d’un abandon , pour l’immediat , de la Tunisie 
De plus les plans alliés qui s’en tenaient à une operation terrestre et aeroportée  , en pretextant le manque d’effectifs militaires et de moyens 
de transport   avaient ecarté par prudence ou  manque d’audace une quelconque action directe sur  Tunis 
- en rejetant les propositions de l’amiral Lumley Lister , commandant l’escadre de porte avions affrétés pour Torch ,,de preparer une force de 5000 hommes sur Malte et de les transporter en Tunisie à bord de bombardiers specialement adaptés 
- en ignorant , par défiance envers la France Libre , une proposition que  leur aurait fait De Gaulle , s’il avait été consulté , sur  la participation de la brigade Koenig , toujours depuis Malte
En dernier lieu :
Alors qu’ en Algerie et au Maroc , les Americains , par un reseau de consuls et de complicités  se tenaient informés de l’etat d’esprit des autorités en place , et de leur volonté ou non de cooperation , qu’ils etaient  en contact avec les membres d’une Resistance locale pour une action le jour J  , Ils avaient totalement négligé , pour Tunis , toute action ‘’ d’intelligences ‘’ ou de renseignement  auprés des responsables civils et militaires ,  et  negligé de s’assurer le concours d’ une Resistance locale qui aurait permis , comme à Alger , la neutralisation des forces vichystes , voire  leur cooperation face aux germano italiens 
                     Autant de failles  qui compromettront une reussite complète de l’ operation Torch 

Les autorités de Tunis
L’ Amiral Esteva   et ses adjoints , l’ amiral Derrien pour la Marine et le general Barré pour les forces terrestres avaient été mis en alerte sur la presence d’une importante flotte alliée en Mediterrannée se dirigeant vers l’ Est (  supposée vers Malte ) et ce n’est qu’aux premières heures du 8 novembre qu’ils furent informés d’un debarquement allié sur les cotes marocaines et algeriennes 
[b]Esteva
, aussi fervent chretien, que dévoué au Marechal , moderement vichyste est anti allemand et favorable à la cause alliée , mais c‘est  avant tout un militaire rigide ,  respectiueux de l’ordre ,et  obeissant au pouvoir en place , comme tous les chefs de l’armée d’ Afrique 
Balloté  entre les injonctions contradictoires d’ Alger et de Vichy  , incertain sur l’attitude des Americains ‘’ qui piétinent ‘’ , il veut  avant tout eviter la presence germano italienne en Tunisie , mais finira par se plier aux ordres du pouvoir 
Sous l’occupation allemande , il sera maintenu à son poste  mais déporuvu de toute autorité , sinon theorique , et sous la coupe  d’ultra collabos du PPF
,Il sera un des rares chefs vichystes à temoigner de sa sympathie et de son soutien aux persécutés du régime , gaullistes , juifs , resistants ; il sera condamné à mort par contumace par un tribunal d’ Alger , puis aux TFP par la Haute Cour de Justice en 1945 , gracié en 1950 , malade , il mourra en 1951
De Gaulle , dans ses Memoires , et Messmer lui reconnaitront de larges circonstances attenuantes 

Derrien , devra obeir à sa hierarchie , après avoir , d’abord ,  souhaité reprendre le combat  , et designé l’italien et l’allemand comme les ennemis 
Il lui fut reproché d’avoir livré Bizerte     alors que ce ne fut que sous la contrainte d’un ultimatum menaçant , qui lui laissait une demi heure pour répondre 
Condamné à mort par le TM d’ Alger , en mai 44 , peine commuée en TFP , il mourra peu après , aveugle ,  confiné dans une prison du sud algerien ,, 

Barré , pressé par Esteva de faire place libre aux allemands , s’ en tiendra à une prudente neutralité , puis  retraitera sur la dorsale , où  il rejettera les ultimatums  de Vichy et des Allemands , et rejoindra les Alliés
………il fut neammoins «  saqué «  par Juin , sous le pretexte de ne pas avoir resisté aux allemands !  
On notera que la justice fut infiniment plus rigoureuse envers Esteva et Derrien , coupables d’avoir servi Vichy , que pour leurs homologues Noguès et Michelier , aussi fidèles à Vichy  ,qui , eux ,  ont  farouchement combattu les Alliés  , mais ,retourneront opportunement leur veste !


PS    Les opinions ,que j’ai developpées  , quand on connaît mon pedigree visceralement antivichyste  , et pour cause , ne sont en aucun cas une quelconque defense de ce régime et de ses errements   et   ne sont qu’une appreciation objective des faits

lebel
Adjudant
Adjudant

Nombre de messages : 96
Date d'inscription : 07/09/2006

Revenir en haut Aller en bas

le front africain

Message  breiz izel le Lun 16 Déc 2013, 6:14 pm

le manque d' informations objectives, l' absence de personnalité, la manipulation de l' information, le triple jeu de Pétain, la conduite scandaleuse d' Huntziger, la servilité de Dentz, les embrouilles du Levant pour empêcher les ralliements, les cerveaux sclérosés = deux années de perdues.

breiz izel
Colonel
Colonel

Nombre de messages : 534
Age : 70
Localisation : France
Date d'inscription : 21/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'armée française , Tunis , 8 novembre 42

Message  Narduccio le Jeu 13 Mar 2014, 4:37 pm

Résistant a écrit:Je ne répondrai pas à votre post, Phil642, parcequ'il ne le mérite pas.
Et je dirai à Lebel, que je ne suis pas impatient, mais que j'aurais apprécié qu'il me donne la ou les sources d'où est tiré cette "compilation". Tout d'abord parce que j'aurais pu consulter directement l'ouvrage auquel il est fait référence (que j'ai peut-être dans ma bibiothèque) et parce qu'ensuite il aurait fait preuve de modestie en montrant aux lecteurs que ce texte ne venait pas de lui.
Mais je remarque qu'ici, certains, n'aiment pas que quelqu'un se lance dans la moindre controverse historique. Don acte ! Il ne s'agit donc pas d'un forum de débats... Avertissement compris ! pouce


C'est étonnant, en cherchant sous google, j'ai trouvé que Lebel a déjà posté ce texte dans au moins 3 forums différents. Dans les 3 cas, il a dit et répété la même chose : ce texte est de lui avec le concours de ce qu'il a vécu et de ce qu'il a lu sur le sujet. Mais, comme par hasard, sur 2 des forums, il est harcelé par des personnes qui désirent à tout prix les sources de ce qu'il a écrit ...

Comme a chaque fois que quelqu'un poste un sujet important, je fais une recherche et je rajoute, s'il le faut, les liens pour les droits d'auteurs. Tout cela pour éviter que quelqu'un attaque le forum à ce sujet. Sur un autre forum où j'officie, on a déjà eu des gens qui sont venus nous reprocher que des membres avaient fait des copier-coller et nous avons dû supprimer ces messages. Je fais donc des recherche avec quelques phrases emblématiques. Pour ce texte, je n'ai pas trouvé d'autres sources que Lebel. Mais, j'ai trouvé des gens qui semblent ne pas désirer que ce texte soit de lui ...

Narduccio
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 4666
Age : 58
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 05/10/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'armée française , Tunis , 8 novembre 42

Message  lebel le Jeu 13 Mar 2014, 9:31 pm

Je te remercie , Narduccio , de remettre les pendules à l' heure
L'Operation Torch est un sujet d' histoire qui m'interesse particulierement , je l'ai vecue enfant , et de nombreux membres de ma famille et de mes proches y ont participé ( Groupe Aboulker ) ............c'est dire que depuis cette époque et jusqu'à aujourd'hui cet épisode me passionne , il a été exhaustivement etudié , mais subsistent encore des lacunes , des doutes qui n'ont jamais été elucidés
Je reste à votre disposition pour vous fournir , autant que possible , la bibliographie correspondante aux elements de mon étude

lebel
Adjudant
Adjudant

Nombre de messages : 96
Date d'inscription : 07/09/2006

Revenir en haut Aller en bas

le front africain

Message  breiz izel le Lun 23 Juin 2014, 5:11 pm

En résumé, cette opération a permis enfin le second volte-face de l' armée régulière. C' est ce que l' Histoire retiendra

breiz izel
Colonel
Colonel

Nombre de messages : 534
Age : 70
Localisation : France
Date d'inscription : 21/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'armée française , Tunis , 8 novembre 42

Message  SALIOU Pierre le Sam 28 Juin 2014, 6:00 pm

Narduccio a écrit:
Résistant a écrit:Je ne répondrai pas à votre post, Phil642, parcequ'il ne le mérite pas.
Et je dirai à Lebel, que je ne suis pas impatient, mais que j'aurais apprécié qu'il me donne la ou les sources d'où est tiré cette "compilation". Tout d'abord parce que j'aurais pu consulter directement l'ouvrage auquel il est fait référence (que j'ai peut-être dans ma bibiothèque) et parce qu'ensuite il aurait fait preuve de modestie en montrant aux lecteurs que ce texte ne venait pas de lui.
Mais je remarque qu'ici, certains, n'aiment pas que quelqu'un se lance dans la moindre controverse historique. Don acte ! Il ne s'agit donc pas d'un forum de débats... Avertissement compris ! pouce


C'est étonnant, en cherchant sous google, j'ai trouvé que Lebel a déjà posté ce texte dans au moins 3 forums différents. Dans les 3 cas, il a dit et répété la même chose : ce texte est de lui avec le concours de ce qu'il a vécu et de ce qu'il a lu sur le sujet. Mais, comme par hasard, sur 2 des forums, il est harcelé par des personnes qui désirent à tout prix les sources de ce qu'il a écrit ...

Comme a chaque fois que quelqu'un poste un sujet important, je fais une recherche et je rajoute, s'il le faut, les liens pour les droits d'auteurs. Tout cela pour éviter que quelqu'un attaque le forum à ce sujet. Sur un autre forum où j'officie, on a déjà eu des gens qui sont venus nous reprocher que des membres avaient fait des copier-coller et nous avons dû supprimer ces messages. Je fais donc des recherche avec quelques phrases emblématiques. Pour ce texte, je n'ai pas trouvé d'autres sources que Lebel. Mais, j'ai trouvé des gens qui semblent ne pas désirer que ce texte soit de lui ...
Bonjour,

Si "Résistant" veut en savoir plus sur le sujet le mieux est qu'il fasse de "Lebel" une de ses sources principales, elle est très fiable...J'ai beaucoup appris grâce à lui sur différents forums alors que je cherchais des infos sur le parcours de mon père, présent sur le Primauguet à Casa lors de l'opération Torch.

SALIOU Pierre
Capitaine
Capitaine

Nombre de messages : 240
Age : 63
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 21/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

le front africain

Message  breiz izel le Ven 06 Fév 2015, 2:28 pm

les combats de Tunisie ont été la dernière chance de sauver l' Armée française d' Afrique (vichyste) avant qu' elle ne tombe dans le mépris. Elle a bien saisi cette chance. Malheureusement elle a fait preuve d' une grande ingratitude envers ceux auxquels elle devait sa survie.
1) la récupération éhontée. Un exemple parmi tant d' autre : affirmer que le colonel Le Coulteux de Caumont a été le premier à reprendre le combat. C' est oublier bien vite que durent la guerre de Syrie il fut un précieux collaborateur du général Dentz, et passer sous la trappe l' engagement des Français Libres qui, eux, n' ont jamais cessé le combat et n' ont jamais présenté les armes devant un chef nazi.
2) Les effectifs de l' Armée vichyste en AFN étaient notoirement insuffisants et leur équipement totalement désuet. Pour y parvenir il ont expédié les unités FFL en Tripolitaine et recruté des jeunes évadés par l' Espagne qui voulaient rejoindre la France Libre, en omettant de leur dire qu' ils n' ont pas combattu jusqu' au débarquement de novembre 1942. Bien pire, au début ils ont tiré sur les Alliés avant de retourner casaque.

breiz izel
Colonel
Colonel

Nombre de messages : 534
Age : 70
Localisation : France
Date d'inscription : 21/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'armée française , Tunis , 8 novembre 42

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum