The ghetto men.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

The ghetto men.

Message  ubik83 le Mar 23 Juin 2015, 5:31 pm

Bonjour,

Comment allez-vous, tous ?

Je fais un petit point. Je vais partir bientôt, d'ici quelques jours, j'espère que je n'oublierai rien d'important pour avancer dans mon roman, ça m'angoisse, j'ai peur de me dire une fois là-bas : "j'aurais du emporter le bouquin de Ringelblum, j'aurais du prendre celui de Seidman, et j'ai oublié le truc de Ralf Ogorreck, et ma carte du ghetto de Varsovie", ainsi de suite. Bref.

Les pistes ? Eh bien les hasards et les rencontres étant ce qu'elles sont, plus mes recherches, je suis tombé sur un gros pavé en Anglais, rédigé par un Colonel à la retraite, un qui a fait West Point, il s'appelle French McLean. J'ai pris contact avec lui par mail, il m'a déjà donné quelques réponses - mais qui ne me satisfont pas - et je pense qu'il va falloir que j'épluche son gros pavé "The ghetto men" pour savoir exactement ce que je peux raconter ou pas dans mon roman. Je vais réviser mon Anglais, le chapeau de mon oncle est plus petit que le bateau de ma tante, etc.

Il y a aussi une Allemande, traductrice, qui a décidé de me filer un coup de main. Elle rassemble un peu des trucs de son côté. On verra ce que ça donne. C'est déjà sympa de sa part.

Et sinon, eh bien oui, je suis déstabilisé par le départ de Steven pour un monde qui, j'en suis certain, est moins cruel que celui-ci. D'abord, je ne suis pas du genre qui pige vite, chez moi ça filtre lentement, je n'arrive pas à réaliser, etc. Et puis ensuite, c'est vrai que dans un coin de ma tête, je me disais, ce gars est vraiment costaud sur toutes ces questions et tu peux compter sur lui. C'était, mettons, une sécurité intérieure, ça me rassurait, même si j'avais pris le parti de ne déranger qu'en dernier recours. Et puis j'enrage un peu d'avoir tant échangé avec lui et de ne pas seulement l'avoir rencontré. La vie est idiote et absurde, je le savais, mais si par hasard j'avais un doute...

Bon, concernant ce récit, voilà où on en est :

- La révolte du ghetto : voir McLean, ça devrait résoudre pas mal de questions, j'espère.

- L'insurrection de Varsovie : je compte beaucoup sur le Henri Michel, "Et Varsovie fut détruite". Je suppose que je trouverai là largement ce qu'il me faut. Mais vu que mes lascars appartiennent à une unité Einsatzgruppe, tant j'aurai les données générales mais rien sur ce genre de formations et j'en serai encore à me demander quoi raconter. C'est que, le roman étant à la première personne, c'est Wolfgang qui raconte, je ne peux pas m'amuser à dire n'importe quoi, forcément, il dit ce qu'il a vu, et pas ce que les bouquins racontent, fussent-ils brillants.

- Me reste à voir comment cette unité ( Einsatzgruppe 4, Einsatzkommando 1 ) s'est repliée, quand et en suivant quel itinéraire, dans quelles conditions, et surtout, où elle a atterri ensuite.

- Enfin, gros problème, et si quelqu'un connait la question, je ne refuse pas le coup de main : comment étaient recrutés les kommandos SS qui exécutaient les civils dans Berlin assiégée ? En effet, la "guerre totale" ayant été déclarée par Goebbels, tout le monde devait se battre, et on a armé des gamins et des vieillards. Donc, les personnes âgées ayant compris que c'était fichu et ayant cherché à se soustraire aux combats étaient impitoyablement exécutées ( parfois lynchées avec des écriteaux déshonorants ) et je voudrais faire en sorte que mes personnages fassent partie de ce scénario d'apocalypse. J'ai envoyé une lettre à Antoy Beevor, rapport à la chute de Berlin, mais j'ignore s'il me répondra. Comment étaient recrutés ces SS ? Y a-t-il une chance pour que les miens ( ex Einsatzgruppe, donc ) y atterrissent ? Enfin, avaient-il un signe de reconnaissance, écusson sur l'uniforme ou quoi que ce soit, ou bien rien du tout ? Si quelqu'un sait...

Voilà. Au plaisir de vous lire. Une fois "au pays", je vais tâcher de coupler mon ordinateur à mon téléphone portable, pas pour qu'ils fassent des petits, mais de manière à avoir un signal pour vous lire et vous écrire, regarder mes mails, faire quelques recherches, etc.

Allez, à bientôt.
avatar
ubik83
Lieutenant-colonel
Lieutenant-colonel

Nombre de messages : 364
Age : 58
Localisation : nullepart
Date d'inscription : 11/05/2010

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum