Hermann Höfle.

Aller en bas

Hermann Höfle.

Message  ubik83 le Sam 30 Jan 2016, 19:55

Bonjour,

Toujours à propos du roman que je prépare et de la révolte du ghetto de Varsovie, en lien avec l'opération Reinhard, je m'intéresse à présent à Hermann Höfle, qui était chargé de l'exécution de cette mission. J'ai trouvé des sources qui indiquent que celui-ci serait venu à Varsovie pour y mener une "Aktion" de grande envergure. Je cite :


"Les premiers récits des meurtres de masse perpétrés par les nazis arrivent au ghetto à l'automne 1941. Ils causent un choc, mais on n'y voit encore qu'une vague de pogroms particulièrement violente, qui n'a pas nécessairement d'implication pour les Juifs de Varsovie. Le témoignage détaillé fourni en janvier 1942, sous le pseudonyme de Jakub Grojnowski, par un jeune Juif échappé du Sonderkommandode Chelmno7, puis, en avril 1942, celui de deux frères qui ont assisté à la déportation des habitants du ghetto de Lublin, rencontrent encore le scepticisme.
Pourtant, ces nouvelles modifient l'attitude des groupes politiques : on parle désormais de les unifier ; on évoque la possibilité d'une lutte armée.
Dès lors, Oneg Shabbat se consacra aussi à informer le monde. En mars 1942, un premier rapport contenant une description précise de Chelmno, rédigé sur la base du témoignage de Grojnowski, était envoyé au gouvernement de Londres, suivi de plusieurs autres décrivant l'anéantissement des communautés juives et donnant le chiffre de 700 000 morts en juin 1942.
Jusqu'en avril 1942, les Allemands se sont totalement désintéressés de ces groupes clandestins. Tout change dans la « nuit sanglante » du 17 au 18 avril 1942. Une cinquantaine de militants des mouvements sociaux, mais aussi des Juifs enrichis figurant sur leurs listes, sont fusillés dans la rue par des officiers SS. Dès lors l'idée d'une résistance armée grandit dans l'esprit des dirigeants des mouvements politiques. D'autant que des hommes sont encore abattus au cours des nuits suivantes - victimes choisies au hasard, afin de terroriser la population.
A l'été 1942, Hermann Höfle, commandant l'état-major spécial chargé des rafles, arrive à Varsovie, à la tête d'un commando. A l'aube du 22 juillet, veille du 9 AV, jour de commémoration de la destruction des deux Temples, les murs du ghetto sont placés sous la garde des « bleus » - la police polonaise - et de troupes ukrainiennes, lituaniennes et lettones.
Höfle et ses aides se rendent au siège du Judenrat  : « LeSturmbannführer Höfle et ses compagnons sont arrivés à 10 heures , écrit Adam Czerniakow dans son journal. On a coupé le téléphone. Les enfants ont été éloignés de la cour proche de la communauté. On nous a déclaré que, à l'exception de quelques cas, tous les Juifs, sans exception d'âge et de sexe, seraient évacués vers l'Est. Aujourd'hui, nous devons livrer un contingent de 6 000 personnes avant 16 heures. Il en sera de même sinon plus, chaque jour. [...] Le Sturmbannführer Höfle m'a prié de le suivre dans son bureau et m'a déclaré que, pour l'instant, ma femme était libre mais que, si l'évacuation n'était pas couronnée de succès, elle serait la première à être fusillée comme otage. » Le lendemain, Adam Czerniakow se suicide. Il laisse un mot à sa femme : On veut que je tue de mes propres mains les enfants de mon peuple".


- Source :


http://www.etoiledisrael.com/ghetto-de-varsovie

... Bon, voilà donc le cadre à l'intérieur duquel je cherche à avancer. Si quelqu'un a autre chose, je suis largement preneur... Sur Höfle, voir également :


http://www.noublions-jamais.net/bourreaux/hofle/hofle.htm



... Si quelqu'un veut "mouiller la chemise" pour la bonne cause, je ne refuserai aucune aide. Au plaisir.


avatar
ubik83
Lieutenant-colonel
Lieutenant-colonel

Nombre de messages : 364
Age : 59
Localisation : nullepart
Date d'inscription : 11/05/2010

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum