Les armes d'un musée saisies - Zèle inique, situation scandaleuse.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les armes d'un musée saisies - Zèle inique, situation scandaleuse.

Message  Phil642 le Mer 13 Juil 2016, 10:55 am

Les armes du réseau clandestin Hotton ont été saisies par la police belge, vendredi.

La Résistance est amputée d’une partie de ses outils pédagogiques.

Le maquis de Brûly-de-Pesche a été pour le moins étonné de la réaction de la police belge, ce vendredi, aux alentours du Bunker d’Hilter. Deux policiers ont en effet décidé de placer sous scellés le stock d’armes du réseau Hotton, et cela sans sommation préalable, au simple prétexte qu’il manquait les documents autorisant les résistants à détenir ces armes. Documents, pourtant, qui étaient déjà au commissariat depuis bien longtemps, à entendre Eddy Fontaine, échevin local.

Cette saisie entrave considérablement le boulot de la Résistance. Celle-ci s’était remise à flot, dès mai 2015, pour un travail de mémoire visant à éviter les écueils d’un passé de plus en plus lointain.

Le site du Pavillon 1940 de Brûly-de-Pesche a été entièrement rénové et les vitrines comportent, il est vrai, armes et munitions utilisées par les résistants de la Seconde Guerre. «Elles sont démilitarisées. Et nous avons les autorisations pour les détenir, précise l’échevin Eddy Fontaine. Nous avons d’ailleurs fourni une copie de ces documents, à l’époque, à notre police locale…»....

http://www.lavenir.net/cnt/dmf20160712_00852931/la-police-saisit-les-armes-du-reseau-hotton
avatar
Phil642
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 7673
Age : 51
Localisation : La vie est Belge
Date d'inscription : 09/05/2006

Revenir en haut Aller en bas

LES ARMES D'UN MUSEE SAISIES-ZELE INIQUE, SITUATION SCANDALEUSE

Message  MEIERS le Jeu 14 Juil 2016, 8:24 pm

En fait il y aurait intérêt sur place à demander des justifications à la police belge. En principe une administration en Europe ne peut pas prendre des décisions arbitraires irrationnelles sans fournir de motifs valables. On se pose la question pourquoi la police belge s'intéresse à des armes qui en plus sont démilitarisées, donc ne peuvent servir à moins de disposer de connaissances spéciales comme des armuriers par exemple. Si l'on avait voulu appliquer à une certaine époque cette politique de saisie on aurait eu même en France des surprises. Mon père, combattant de la seconde guerre mondiale né en 1921, s'est débarrassé après 1945 des armes qu'il avait ramené de la guerre à la demande de ma mère. Mais j'ai connu lors de mon adolescence certain de ses anciens camarades vivant dans le voisinage qui avaient un véritable arsenal, fusils, munitions, grenades et le tout en parfait état de fonctionnement, dans leur grenier, dont ils auraient eu du mal à justifier la provenance et la possession, les armes de guerre étant interdites. Certains des descendants de ces anciens combattants auraient plutôt intérêt à ne pas subir de perquisition. En Belgique on se pose la question si les autorités ne sont pas éventuellement dans une situation d'hystérie suite aux derniers attentats terroristes.

MEIERS
Major
Major

Nombre de messages : 118
Age : 55
Localisation : suisse
Date d'inscription : 10/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum