Les "talents" de Hitler

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les "talents" de Hitler

Message  Soxton le Sam 31 Déc 2016, 7:17 pm

En août 2016, Piermanu et Eustachie avaient discuté des "qualités" et "talents" de Hitler. Piermanu est très dubitatif sur les talents militaires de Hitler.

Piermanu a écrit:

Hitler avait l'esprit politique. La façon dont il a dissocié ses adversaires allemands, puis européens, est impressionnante. (Il faut dire qu'il joue un jeu nouveau et que ses adversaires n'ont pas compris que les nouvelles règles sont celles de Chicago au temps de la prohibition. Churchill sera le premier à évaluer correctement le danger.)
Esprit politique, mais en revanche je suis très dubitatif sur ses talents militaires. Certains généraux allemands se sont pâmés d'admiration pour sa mémoire des détails, mais d'autres ont fait remarquer qu'il lui manquait le minimum pour commander en chef : la formation d'un Stabler (officier d'état-major) permettant d'évaluer avec réalisme les capacités d'une armée dans une situation donnée. Staline à l'époque suivait la démarche inverse, ayant rétabli la Stavka et faisant de plus en plus confiance à ses généraux


Eustachie a écrit:

Sur ses "qualites" de chef de guerre, il semble qu'en fait si à l'échelon tactique, ou partie du front, il avait une vison réaliste, en revanche a l'échelon general du front (voir stratégique) il avait du mal a parvenir a une vue d'ensemble claire et objective...la mondialisation et l'étendue des zones de front croissant durant le conflit, ça ne va pas favoriser ses opinions et directives.
Si il est vrai qu'a ses débuts a l'état major, il présente un personnage qui apprend beaucoup et se renseigne sur chaque détail avant de se prononcer, lié a un charisme et "talents" d'orateur et de négociateur...la situation évoluant, il sera constaté une perte de ces avantages. Guderian notera qu'entre la période de son limogeage et son rappel, Hitler n'est plus le même, il écoute moins, têtu, et a perdu sa patience de négociateur, et son "verbe" n'a plus le même charisme.

Soxton
Sergent-chef
Sergent-chef

Nombre de messages : 66
Age : 66
Localisation : LYON
Date d'inscription : 04/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

"Talents" d'Hitler

Message  Darlan le Mer 04 Jan 2017, 11:15 pm

Pour moi ils étaient plus politiques que militaire. Si les forces armées allemandes ont eu des succès jusqu'en 41 c'est surtout parce qu'Hitler faisait encore confiance à ses généraux. Il prenait à contre pied les stratèges occidentaux justement parce que lui n'avait aucune notion de stratégie. Bien sûr plusieurs exceptions, Barbarossa où l'idéologie a pris le pas sur les considérations militaires, le Bismarck, la Crète et je dois en oublier .

Darlan
Caporal-chef
Caporal-chef

Nombre de messages : 33
Date d'inscription : 13/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les "talents" de Hitler

Message  st.ex. le Mer 01 Nov 2017, 10:08 am

Bonjour!
Mais qui n'était pas un politicien?
chez nous en France Pétain et De gaulle.
Mais Pétain lui comme les autres généraux, avait encore la vision de 1914-1918.
Tandis que de Gaulle lui était un Avant gardiste.

Et tout les autres présidents, était tous des politiciens et qui ont donné leurs avis, sur telle ou telle autre affaire militaire, suivant ce que les généraux leurs ont transmit comme données.

Tandis que Hitler, lui quoi d'autre?
ah que non, il ne faisait plus confiance à ses généraux, la preuve, déjà après la campagne polonaise, il ne donne plus le droit à l'OKH (von Brauchitsch) de planifier les opérations, ou il le transmet à l'OKW.
pour le fall Gelb par exemple, ici l'OKH, avait pour vision un plan identique à 1914 (schlieffen plan), ou Hitler gueule sur von Brauchitsch pour le rabaissé. Et ici Hitler énumère encore, que von Brauchitsch n'est pas là pour lui dictée, mais uniquement pour le conseillé.

et pour le plan jaune, ici le plan pour une raison ou une autre les militaires, ont donnée un avis pour remettre le plan jusqu'au printemps 1940 un peut plus que 40 fois.
Et des variantes de planifications il y'en a eu pendant cette période.

Et quoi, quoi, quoi? Staline faisait confiance de plus en plus à ses généraux?
Piermanu n'était surement pas au courant, que sur ordre de Staline, certain Généraux ce sont suicidé après que Nikita Sergueïevitch Khrouchtchev était passé.

Et lisez bien comment staline faisait confiance a Khrouchtchev:
Pendant la Seconde Guerre mondiale, il est commissaire politique au front, en particulier durant la bataille de Stalingrad où il joue un rôle important pour surveiller et galvaniser le commandement militaire. Lui-même doit rendre compte auprès de Staline qui lui fait plusieurs fois sentir la possibilité d'une disgrâce, surtout pendant l'offensive allemande du printemps 1942 en Ukraine.

Son fils Léonid Khrouchtchev, engagé dans l'aviation militaire, se tue en vol le 11 mars 1943. Son corps n'étant pas retrouvé, il est accusé de passage à l’ennemi. Sa veuve Lioubov est alors arrêtée et condamnée à 5 ans de camp de travail suivis de 5 ans d’exil. Elle ne revient à Moscou qu’en 1954. Nikita Khrouchtchev, qui a entre-temps élevé sa petite-fille Julia refuse alors de la revoir - Julia elle-même la voit en 1956, mais les deux femmes ne seront plus que des étrangères l'une à l'autre[1].,,,,,,,,,

cela provient de wikipedia, donc non pas de confiance.
Pour que cela soit bien clair, ici Leonid n'est pas tué, mais il s'est fait capturé par les allemands.
donc lui est bien accusé de passage à l'ennemi. Pas son père Nikita.

Entre Léonid Khrouchtchev et Yakov Staline, Léonid était un antipode au fils à Staline, qui était lui aussi capturé.

st.ex.
Sous-lieutenant
Sous-lieutenant

Nombre de messages : 181
Age : 53
Localisation : Husseren-Wesserling france
Date d'inscription : 29/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les "talents" de Hitler

Message  Narduccio le Mer 01 Nov 2017, 11:04 am

st.ex. a écrit:Mais qui n'était pas un politicien?
chez nous en France Pétain et De gaulle.
Mais Pétain lui comme les autres généraux, avait encore la vision de 1914-1918.
Tandis que de Gaulle lui était un Avant gardiste.

Pétain n'avait pas la "vision" de 1914-1918. Déjà parce que durant une guerre de 4 ans les visions évoluent, deuxièmement parce qu'il en avait retenu les leçons. Enfin certaines leçons. Et c'est Pétain qui a fait partie des premiers à penser char et qui a propulsé un de ses "poulains" dans cette voie... un dénommé Charles de Gaulle. Après 1935, leurs avis divergeront de plus en plus puisque pour Pétain, et la majorité des généraux en poste, les chars sont sensés protéger les fantassins. Tandis que de Gaulle se place plus dans une analyse où les chars opèrent seuls, et les fantassins occupent ensuite le terrain libéré par les chars.

Il y a une autre différence, très importante, mais qui est rarement mise en avant. Pour Pétain, et une partie de la classe politique de l'époque, l'Empire français n'est rien sans la métropole. C'est pour cela qu'il refusera le repli en AFN. Pour de Gaulle, l'Empire peut être la solution provisoire aux problèmes causés par l'invasion de la métropole. La vision géopolitique de Pétain était centrée sur l'Europe, celle de De Gaulle englobait le monde...

Narduccio
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 4679
Age : 58
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 05/10/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les "talents" de Hitler

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum