Nous avions rêvé de gloire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Nous avions rêvé de gloire

Message  pegase001 le Mer 22 Nov 2006, 11:26 pm

Bonsoir,

j'ai presque termineé les mémoires d'un volontaire belge du 12° bataillon de fusiliers. Mémoires intitulées : nous avions rêvé de gloire.

j'ai relevé quelques passages qui m'ont interpellés :

mercredi 10 janvier 1945 période d'instruction

Entends un sergent qui déclare à un autre sergent : Ici, comme à l'armée allemande, si quelqu'un n'obéit pas, d'emblée un bon coup de poing sur la gueule, c'est radical.
quel matamore ! Les allemands nous ont dégoûté pour toujours de cette sorte de monstre. Ce gaillard peut, en tout cas, essayer d'appliquer ses théories surmoi ou un autre devant moi. Moins de 24 hrs après, je suis chez le majour pour le faire saquer.

mercredi 31 janvier 1945

Ce qui nous frappe, nous, les jeunes d'aujourd'hui, c'est le règne de la veulerie, de la bassesse. L'Histoire dira sans soute que ces années de guerre furent des années de gloire, de sacrifice. Ce sera vrai, mais terriblement incomplet. Ces sacrifices rachèteront les veuleries.


mardi 6 février 1945

Film prélude à la guerre. Rien de bien fameux. Maladresse de la propagande américaine. On nous montre l'amérique entrant dans un conflit uniquement par amour de la liberté. Pas une seule allusion à l'économique. On nous apprend que les américains se battent contre des dictatures, mais se garde bien de souffler un seul mot de l'alliance avec les soviets. Il ne faut tout de même pas nous prendre pour des idiots.



lundi 12 févier 1945

Nous partirons donc après huit semaines d'instriction. 8 au lieu des 6 prévues. Et les journaux parlent d'instruction intensive. A les croires, nous ne perdons pas une seule minute. Nous avons tout simplement fait le clown pendant près de 2 mois. On m'a bombardé tireur anti-char, et je pars en campagne, ayant tiré, en tout et pour tout ... deux balles, dont une de réglage. Si l'on décompte toutes les heures de corvée et d'oisiveté, il me reste bien peu de travail actif. Si de toutes les heures de théorir et d'exercice, on retire ce qui ne servira certainement pas en Allemagne, je conclus, non sans amertume, que nos 8 semaines auraient pu être amenées à ... 8 jours, avec le même résultat technique et un bien autre résultat pyschologique et moral.

mercredi 14 février 1945

.... Le cas de Raeren est tragique. Avant 1918, les habitants étaient de nationalité allemande. Bien que parlant allemand, ils furent lors de la signature du traité de Versailles, déclarés Belges avec les autres villages des cantons d'Eupen, de Malmedy, de Saint-Vith, puis de nouevau annexés en 1940, par le Reich qui mobilisa dans la Whermacht, tous les hommes valides. C'est un village où il n'y a guère que des femmes, des enfants et des hommes mûrs. Les jeunes sont au front et se battent quelque part en Pologne, en Silésie, dans les Balkans, en Itlalie, en Hollande, ou sur la ligne Siegfried. Il y en aurait déjà 100, nous dit-on, qui ne reviendront plus. Des civils nous observent attentivement et nous disent bonjour, d'autres affectent un air indifférent. D'autres interropent leur colloque quand nous passons.

dimanche 18 février 1945 toujours à Raeren

... passons la soirée, au rez-de-chaussée, chez les prorpiétaires et soupons avec eux, prequ'en famille. L'anglais est la langue véhiculaire. Je crois comprendre que cet homme a du être prisonnier à la première guerre. Mais quelle est sa récation ? Se sent-il allemand ou belge, ayant changé trois fois de nationalité. Sans doute n'en sait-il rien lui-même, et nous croyons préférable de ne rien demander. Cas aussi tragique que celui de certains alsaciens qui ne savaient même pas où était leur devoir. Ceux, par contre, dont nous nous méfions, terriblement, ce sont les gens qui viennent nous dire leur joie de redevenir belge et nous affirment qu'ils ont toujours détesté les allemands.

jeudi 22 février 1945

... nous sommes nourris comme des princes. Des soldats noirs nous apportent, chaque soir, en camion, un repas chaud. Ils sont on ne peut plus gentils et semblent toucher de voirs des Blancs les traîter amicalement.

---

@+, pegase001
avatar
pegase001
Major
Major

Nombre de messages : 1787
Age : 48
Localisation : belgique
Date d'inscription : 31/07/2006

http://collection39-45.aceboard.fr/deconex.php?verif=1&valid

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum