La brigade polonaise du Levant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La brigade polonaise du Levant

Message  Panzer5 le Mar 19 Déc 2006, 5:41 pm

Voici quelques renseignements que j'ai pu glaner au sujet de la Brigade polonaise du Levant:
La première unité terrestre du 2e Corps d'Armée Polonaise reconstituée en France fut la Brigade des Carpates sous les ordres du général Kopanski.
A l'origine, cette unité avait été constituée à Beyrouth en avril 1940 par l'armée française à partir de combattants polonais évacués de Roumanie.
Les soldats de cette brigade suivirent les directives du général Sikorski et n'accéptèrent pas l'ordre du 23 juin 1940 du général Weygand de déposer les armes, suite aux accords d'armistice. De rudes discussions s'en suivirent entre le général Kopanski et l'état-major français de Beyrouth, à l'issue desquelles il fut convenu de laisser partir la brigade polonaise, en armes, vers la Palestine Britannique, pour se placer sous commandement anglais et continuer ainsi la lutte pour la liberté. La brigade rendit les honneurs militaires et passa en armes en Palestine.
Dans le cadre de la 8e Armée Britannique, cette unité prit une part active dans la défense de Tobrouk assiégée par les Allemands entre août et septembre 1941. Elle tint avec succès son objectif qui était de défendre le secteur Ouest du dispositif de défense. Aprés le siège eut été levé par les Allemands, la brigade polonaise brisa les positions allemandes à El Ghazala, contribuant ainsi à la reprise de l'offensive de la 8e Armée contre l'Afrika Korps. La brigade intégrera ensuite le 2e Corps du général Anders, et participa à la formation de nouvelles recrues polonaises qui arrivaient de Russie soviétique.
avatar
Panzer5
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 1843
Age : 36
Localisation : Charente maritime
Date d'inscription : 29/08/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: La brigade polonaise du Levant

Message  Ivy mike le Mar 19 Déc 2006, 6:28 pm

Merci de rendre la justice !
Et le succès des opérations reviennent à qui ?...........

Bon, ça ne sert à rien que je m'enerve

Ivy

_________________

___________________________________________

TOGETHER WE CAN ACTUALLY MAKE A DIFFERENCE
www.ifaw.org
International Fund for Animal Welfare
Le monde animal a besoin de nous !
avatar
Ivy mike
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 9350
Localisation : Frejus - 83
Date d'inscription : 16/06/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: La brigade polonaise du Levant

Message  Somua le Mar 19 Déc 2006, 7:31 pm

Bde Kopanski des Carpathes
(Samodzielna Brygada Strzelców Karpackich)
2 regiments d'infanterie de montagne ( a 2 bns )
1 groupe de reconaissance
1 groupe d'artillerie de montagne

General Kopanski :

Somua
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La brigade polonaise du Levant

Message  clovis le Jeu 31 Mai 2007, 8:35 pm

Si mes souvenirs sont bons, les recrues arrivaient des camps de prisonniers soviétiques.
Ils transitaient par l'Iran, ou les Anglais les équipaient et entrainés.
A noter aussi qu'il y a eu une armée polonaise dans l'Armée Soviétique.
avatar
clovis
Caporal
Caporal

Nombre de messages : 22
Age : 26
Localisation : Marseille
Date d'inscription : 30/05/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: La brigade polonaise du Levant

Message  Catalina le Jeu 31 Mai 2007, 8:47 pm

clovis a écrit:Si mes souvenirs sont bons, les recrues arrivaient des camps de prisonniers soviétiques.
Ils transitaient par l'Iran, ou les Anglais les équipaient et entrainés.
A noter aussi qu'il y a eu une armée polonaise dans l'Armée Soviétique.

Cela ne concerne que l'armée polonaise (ou plutôt les armées polonaises) constituée aprés Barbarossa. Les Polonais de la Brigade des Carpathes (dite aussi Brigade de Fer) étaient essentiellement des volontaires ayant émigrés en France et des échappés de Pologne (par la Roumanie).

Un lien pour en savoir plus: http://www.greatwardifferent.com/Great_War/Pologne/Nationale_01.htm
avatar
Catalina
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 1659
Age : 44
Localisation : Deux-Sèvres
Date d'inscription : 17/09/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: La brigade polonaise du Levant

Message  Catalina le Ven 01 Juin 2007, 8:31 pm

Je me suis trompé de lien spamafote , voici celui que je voulais mettre:

http://www.beskid.com/medrala3.html

Désolé.
avatar
Catalina
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 1659
Age : 44
Localisation : Deux-Sèvres
Date d'inscription : 17/09/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: La brigade polonaise du Levant

Message  CM le Ven 25 Jan 2008, 1:01 pm

Cette brigade a été engagée à Tobrouk lors de la relève de la 9th Australian division (exigée par le gouvernement australien), et elle fut celle qui tint le secteur le plus exposé pendant la plus longue péridoe (saillant du Ras el Medaouar).

Elle sera ensuite engagée lors de l'attaque des positions tenues par la Panzergruppe Afrika à hauteur de Gazala à la mi-décembre (après une première retraite et l'abandon du siège de Tobrouk), ainsi que dans les combats contre la garnison isolée de Bardia.

à noter qu'elle comptait un bataillon de Tchèques, outre ses bataillons de chasseurs polonais. Son bataillon de reconnaissance réutilisera des Panzer allemands repeints aux couleurs polonaises...

CM

CM
Caporal-chef
Caporal-chef

Nombre de messages : 35
Date d'inscription : 25/01/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: La brigade polonaise du Levant

Message  Tankiste44 le Ven 25 Jan 2008, 4:22 pm

L'attaque a Gazala a réussie ? En tout cas merci Panzer5 et CM !

Tankiste44
avatar
Tankiste44
Colonel
Colonel

Nombre de messages : 484
Age : 24
Date d'inscription : 20/12/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: La brigade polonaise du Levant

Message  CM le Ven 25 Jan 2008, 4:42 pm

L'attaque à Gazala a été laborieuse, les unités italo-allemandes s'accrochant à des positions fortifiées préparées depuis longtemps, et sur lesquelles elles s'étaient repliés après l'échec des batailles de Sidi Rezegh.

Pour résumer, la percée a été difficilement faite par les polonais face aux positions italiennes, tandis que les tanks britanniques de la 7th armoured division parvenaient à contourner la ligne de défense et à menacer la seule route de repli... Mais les italo-allemands parviendront à se replier sous le nez des tanks britanniques (passablement démoralisés, désorganisés et incapables d'attaquer).

Les combats seront acharnés et un battaglione controcarro italien se sacrifiera pour permettre le décrochage.

Mais Rommel n'avait de toutes les façons pas l'intention de tenir Gazala, contrairement aux souhaits des italiens, et malgré l'intervention de Cavallero et consort, il ordonne la retraite jusqu'à Agedabia, évacuant la Cyrénaïque et Benghazi.

Ces opérations sont brièvement traitées dans le Hors-série BATAILLES & BLINDES n°6 sur l'AFRIKAKORPS auquel j'ai participé.

Cordialement,

CM

CM
Caporal-chef
Caporal-chef

Nombre de messages : 35
Date d'inscription : 25/01/2008

Revenir en haut Aller en bas

La brigade polonaise du Levant

Message  breiz izel le Dim 30 Aoû 2009, 6:27 pm

Décidément les "cahiers du Levant" n'ont pas fini de polluer l'Histoire. Je l'ai déjà écrit dans une autre rubrique. La présence de soldats polonais au Levant était la volonté du général Weygand qui, avant l'invasion de la France, projetait une opération inter-Armées sur les puits de pétrole de Bakou. Ce corps expéditionnaire devait partir du Levant avec des troupes française qui avaient pour nom de code, le 2° RDC (2ème régiment de découverte et de combat), en fait presque toutes les troupes blindées et motorisées françaises du Levant, un effectifs britannique considérable fourni par le général Wawell et des Polonais. Si dans les "cahiers du Levant" il est écrit que les polonais sont repartis armés en Egypte, c'est encore un mensonge de plus, ils ne sont repartis qu'avec les armes individuelles et l'armement collectif léger, car au passage, la cinquantaine de chars R35 de fabrication française qu'ils avaient et qui étaient payés leur a été volée en vue de créer et d'équiper le 68° BCC. Quelle trahison envers des anciens alliés.
Après l'affreuse et inévitable affaire de Syrie, les troupes françaises du Levant ont été divisées en plusieurs catégories.
- Les très petites unités de la valeur d'un petit escadron ou d'une petite compagnie qui rentraient avec famille en France pour perpétuer les traditions d'unités et avoir une présence symbolique en Métropole.
- Ceux qui étaient volontaires pour être dans les forces de l'ordre vichystes et qui partirent avec familles.
- Les familles qui embarquaient sur le Mariette Pacha, auxquelles on a fait croire que les époux partiraient après. Et dans le même paquebot, ceux qu'on expédiaient en France et dont les familles ont été abandonnées au Levant, canalisées par les gardes mobiles venus de France, gare à l'enfant qui embrassait trop longtemps son papa en larmes. Le plus hypocrite c'est que cela prenait la forme d'un cérémonial où il avait été demandé à la musique de la 9° division australienne de jouer pour rendre les honneurs.
- Ceux qui malgré les menaces, parfois les bastonnades, rejoignaient la France Libre en ayant 15 minutes pour faire un maigre baluchon, généralement une serviette nouée qu'ils devaient payer immédiatement en liquide au fourrier d'unité, les cantines et valises personnelles étaient confisquées pour partir à la fouille de l' enquête de soi-disant désertion. Avec la condamnation à mort par contumace qui suivait automatiquement. Combien sont arrivés au bureau de recrutement FFL de Beyrouth avec le visage tuméfié.
- Et ceux qui partirent en unités constituées. Tranquillement, pendant que les troupes de la France Libre continuaient le combat, ils ne connurent pas la guerre du désert, étaient bien soldés, bien nourris, mais avaient-ils le choix. Et on refait à leur avantage toute l'affaire de Syrie, en écrivant, au milieu de quantité de détails exacts sur leurs effectifs, les armements, les moyens, les implantations, les lieux et les combats, en faisant volontairement des omissions, des sous-entendus, des contre-vérités, les mettant en valeur, oubliant ceux qui se sont bien battus, parfois été blessés, quand il n'étaient plus des leurs. Voilà la triste vérité des "cahiers du Levant" - Leurs instigateurs n'avaient pas pensé que la troupe (et même des Officiers) n'était pas forcément d'accord avec leur comportement et leurs écrits. Car l'ambiance de l'époque était fort dissuasive à qui voulait rejoindre la France Libre. Les moyens de pression étaient énormes. Etre surpris à écouter radio Haïfa ou radio Londres.....
Les Polonais, eux, ont rejoint Le Caire et se sont bien battus au sein de la 8° Armée Britannique.

breiz izel
Colonel
Colonel

Nombre de messages : 533
Age : 70
Localisation : France
Date d'inscription : 21/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La brigade polonaise du Levant

Message  LaurentV le Dim 07 Mar 2010, 11:27 am

breiz izel a écrit:Décidément les "cahiers du Levant" n'ont pas fini de polluer l'Histoire.
C'est quoi les "Cahiers du Levant" ?

breiz izel a écrit:Après l'affreuse et inévitable affaire de Syrie, les troupes françaises du Levant ont été divisées en plusieurs catégories.
- Les très petites unités de la valeur d'un petit escadron ou d'une petite compagnie qui rentraient avec famille en France pour perpétuer les traditions d'unités et avoir une présence symbolique en Métropole.
- Ceux qui étaient volontaires pour être dans les forces de l'ordre vichystes et qui partirent avec familles.
- Les familles qui embarquaient sur le Mariette Pacha, auxquelles on a fait croire que les époux partiraient après. Et dans le même paquebot, ceux qu'on expédiaient en France et dont les familles ont été abandonnées au Levant, canalisées par les gardes mobiles venus de France, gare à l'enfant qui embrassait trop longtemps son papa en larmes. Le plus hypocrite c'est que cela prenait la forme d'un cérémonial où il avait été demandé à la musique de la 9° division australienne de jouer pour rendre les honneurs.
- Ceux qui malgré les menaces, parfois les bastonnades, rejoignaient la France Libre en ayant 15 minutes pour faire un maigre baluchon, généralement une serviette nouée qu'ils devaient payer immédiatement en liquide au fourrier d'unité, les cantines et valises personnelles étaient confisquées pour partir à la fouille de l' enquête de soi-disant désertion. Avec la condamnation à mort par contumace qui suivait automatiquement. Combien sont arrivés au bureau de recrutement FFL de Beyrouth avec le visage tuméfié.
- Et ceux qui partirent en unités constituées. Tranquillement, pendant que les troupes de la France Libre continuaient le combat, ils ne connurent pas la guerre du désert, étaient bien soldés, bien nourris, mais avaient-ils le choix. Et on refait à leur avantage toute l'affaire de Syrie, en écrivant, au milieu de quantité de détails exacts sur leurs effectifs, les armements, les moyens, les implantations, les lieux et les combats, en faisant volontairement des omissions, des sous-entendus, des contre-vérités, les mettant en valeur, oubliant ceux qui se sont bien battus, parfois été blessés, quand il n'étaient plus des leurs. Voilà la triste vérité des "cahiers du Levant" - Leurs instigateurs n'avaient pas pensé que la troupe (et même des Officiers) n'était pas forcément d'accord avec leur comportement et leurs écrits. Car l'ambiance de l'époque était fort dissuasive à qui voulait rejoindre la France Libre. Les moyens de pression étaient énormes. Etre surpris à écouter radio Haïfa ou radio Londres.....
Quelles sont tes sources sur ces points ? tu as une référence ?

LaurentV
Soldat 1ère classe
Soldat 1ère classe

Nombre de messages : 8
Age : 49
Localisation : Pyrénées
Date d'inscription : 07/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

les sources

Message  breiz izel le Mer 16 Juin 2010, 6:37 pm

De retour après une longue absence, bonjour à toutes et à tous.
En réponse à la précédente question, mes sources sont familiales et environnementales, tout simplement

breiz izel
Colonel
Colonel

Nombre de messages : 533
Age : 70
Localisation : France
Date d'inscription : 21/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La brigade polonaise du Levant

Message  tietie007 le Jeu 17 Juin 2010, 8:48 am

breiz izel a écrit:Décidément les "cahiers du Levant" n'ont pas fini de polluer l'Histoire. Je l'ai déjà écrit dans une autre rubrique. La présence de soldats polonais au Levant était la volonté du général Weygand qui, avant l'invasion de la France, projetait une opération inter-Armées sur les puits de pétrole de Bakou. Ce corps expéditionnaire devait partir du Levant avec des troupes française qui avaient pour nom de code, le 2° RDC (2ème régiment de découverte et de combat), en fait presque toutes les troupes blindées et motorisées françaises du Levant, un effectifs britannique considérable fourni par le général Wawell et des Polonais. .

J'ai déjà entendu parler de ces plans français, pour attaquer Bakou, notamment après l'attaque de la Finlande, par l'armée rouge, en novembre 1939, qui exacerba la soviétophobie, chez nos dirigeants. Mais je n'ai jamais rien trouvé de très précis, sur ces plans-là. Avez-vous une source sur la volonté de Weygand de s'attaquer aux puits de pétrole de Bakou, opération qui, logistiquement, me paraît complètement infaisable !
avatar
tietie007
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 1875
Age : 51
Localisation : Aix en Provence
Date d'inscription : 26/02/2007

http://bachistoiregeo.blog4ever.com/

Revenir en haut Aller en bas

La Brigade Polonaise du Levant

Message  breiz izel le Dim 20 Juin 2010, 6:46 pm

Il s' agissait d' un projet concernant plusieurs Nations. France, Grande Bretagne et Pologne. A l' époque l' Angleterre est présente en Irak et dans tout le Sud de l' Iran. L' armée britannique comprend les troupes Indiennes qui sont déjà présentes, les Néo-Zélandais, les Australiens et les Sud-Africains. L' état-major français du TOMO (théâtre d' opérations au Moyen-Orient) ne doute de rien, ses têtes pensentes croient l' Armée Française invincible et sous estiment gravement leurs adversaires. Les ordres initiaux étaient déjà rédigés ; ce qui veut dire que l' idée de manoeuvre et le raisonnement tactique étaient déjà connus, que se fusse par écrit ou oralement.

breiz izel
Colonel
Colonel

Nombre de messages : 533
Age : 70
Localisation : France
Date d'inscription : 21/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La brigade polonaise du Levant

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum