Mutinerie chez les Belges

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Mutinerie chez les Belges

Message  Phil642 le Mar 09 Jan 2007, 12:41 pm

Un épisode peu connu de la présence de Belges au Royaume-Unis durant la SGM a été la révolte des soldats Belges.

Pour comprendre ce phénomène curieux il est nécessaire de planter le décor.

Après la capitulation de l’Armée Belge après la campagne des 18 jours, nombres de soldats et autres réfugiés se sont retrouvés en Angleterre, certains par hasard, d’autres afin de continuer le combat.

Par la suite le gouvernement Belge en exil dont le Premier Ministre était Pierlot quitta le sud de la France pour rejoindre Londres.

Les Belges étaient désœuvrés, après bien des examens de « sincérité » imposés par l’administration britannique, afin d’éviter l’infiltration possible de rexistes ou d’espions, furent logés chez l’habitant, mais sans ressource, le travail leur était interdit.

La seule possibilité d’émancipation arriva lorsque l’armée belge tenta de se reconstituer en GB en équipant quelques maigres troupes, surtout grâce à la ténacité de Piron.

Hélas le gouvernement en exil voulait continuer d’affirmer la neutralité de la Belgique malgré les faits de l’agression germanique et contre toute logique.

Les quelques unités de l’armée reconstituée étaient composées de soldats, sous-officiers et officiers au moral le plus bas, les refus d’ordres, l’indiscipline et les bagarres étaient monnaie courante.

Rien n’était fait pour les occuper et l’attitude neutraliste du gouvernement acheva de saper le moral des troupes.

Certains se mirent donc en tête de se révolter face à l’attitude molasse du gouvernement en réclamant de se battre. Même le rapport de l’informateur du Premier Ministre, qui développait bien clairement le malaise, n’eut aucun impact positif, la situation se désagrégeait !

Pendant ce temps, quelques militaires, tous ex-étudiants, avaient décidé de mener un « coup d’éclat » afin de révéler la situation au grand public.

Il a été dit par la suite que ces jeunes avaient été inspirés par une puissance étrangère, mais rien n’a été prouvé malgré la possibilité de ce fait !

Quoiqu’il en soit les motifs exprimés étaient sans équivoque, ils voulaient se battre …

Le plan se résumait comme suit :

Le gouvernement devait :

Réformer l’armée sinon le groupe dénonçait au grand public certains aspects des agissements du gouvernement qu’il ne valait mieux pas révéler.

Le 17/11/1942 trois hommes se présentèrent au Cabinet du Premier Ministre avec le texte proposant le plan de réforme de l’armée ainsi qu’un manifeste adressé aux militaires qui serait diffusé en cas de refus.

Voici le texte :

« Officiers, Sous-Officiers, Soldats,

Depuis deux ans le gouvernement trahit délibérément la cause de la Démocratie :
-Il refuse à la Colonie les éléments spécialisés qu’elle réclame à grands cris,
-Il refuse à l’Aviation les observateurs, mitrailleurs, etc … dont elle a besoin,
-Il refuse à la Marine les hommes nécessaires pour compléter les équipages,
-Il refuse à nos Alliés britanniques les spécialistes indispensables à leur effort de guerre.
C’est ce que le gouvernement appelle collaborer.

A son actif il ne compte qu’une armée symbolique de deux mille hommes, recrutés le plus souvent par des moyens illégaux et une longue série de scandales. Nous vous ferons lire :

-Le discours du député Gailly, vous y trouverez la brillante carrière de votre gouvernement,
-Le rapport du lieutenant-médecin Durand ; vous y apprendrez le fonctionnement du Conseil de Révision ; plus de quatre-vingt exemples de faux rapports médicaux,
-Un compte-rendu du procès H ;
-L’étonnate campagne de recrutement du major L …
-Les fraudes d’habiles officiers belges en service actif dans nos unités,
-Un liste de quelques 350 cas dont a été saisie la Commission du Conseil de Guerre pendant la mobilisation, alors que notre armée comportait plus de 400.000 hommes, en moyenne la Commission a été saisie d’un cas par cinq hommes,
-Et enfin et surtout, nous vous ferons lire les carnets autographes du capitaine-médecin Van Cauwenbergh, contenant l’historique des menées fasciste belges en GB.

Nous, qui croyons, qu’il est du devoir de tout Belge se trouvant au Royaume-Uni, de faire tout ce qu’il y a en son pouvoir pour la victoire finale de la Démocratie, avons remis au Gouvernement le plan que vous trouverez en annexe du présent document.

Le Gouvernement refuse de s’y conformer et continuera sa politique de neutralité et de « planning d’après-guerre ».

Notre conscience nous défend de nous associer à cette attitude de « l’effort de guerre minimum ». C’est pour ce motif que les soussignés se considèrent libres de toute obligation envers le Gouvernement belge et que nous nous mettons à la disposition des nations alliées.

Suite : les signatures des auteurs.

Le plan de réforme expliquait que comme il était impossible d'avoir une armée traditionnelle, vu le faible effectif, qu’il fallait constituer des troupes spéciales du type commando et parachutiste et de les entraîner pour des missions de reconnaissance dans les territoires occupés.


A suivre


Dernière édition par le Mar 09 Jan 2007, 1:06 pm, édité 1 fois
avatar
Phil642
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 7674
Age : 51
Localisation : La vie est Belge
Date d'inscription : 09/05/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mutinerie chez les Belges

Message  Phil642 le Mar 09 Jan 2007, 12:41 pm

A cette époque, la propagande des Alliés faisaient large écho de troupes nombreuses équipées des meilleurs tanks et avions et qui si on se laissait berner par ces propos "allaient gagner la guerre à eux seuls".

Pour les populations des pays occupés, ça constituait évidemment des nouvelles des plus réconfortantes et aidait à passer les durs moments avec un peu d'espoir de se voir libéré du joug ennemi par des Belges en plus. Ca contribua aussi à encourager la Résistance à s’organiser et à pousser d’autres jeunes à rejoindre les pays libres.

Naturellement pour les soldats la vision était toute autre, un jour une compagnie entière refusa d’obéir, lors d’une visite d’un ministre celui-ci se fit huer par la troupe à tel point qu’il renonça à son discours.

Un député qui commandait une compagnie interpella le ministre dans le style parlementaire et le lieutenant Deton lança cette phrase qui devint célèbre : « Donner-nous un champ de bataille, non de dieu ! ».

Ce mécontentement n’était pas seul présent dans la troupe, le député Gailly, lors d’un discours mémorable, attaqua si violemment l’attitude inerte et molasse du gouvernement Pierlot que toute la communauté belge en fut informée!

Revenons à la date du 17 novembre, quand les 3 jeunes se présentent au cabinet du Premier ministre :

Naturellement, lorsque l’attaché du Premier eu prit connaissance des doléances des trois hommes il en informa la Sureté de l’Etat qui mit ceux-ci en état d’arrestation.

Les conjurés avaient prévu cette possibilité et avaient eu la présence d’esprit de laisser un guetteur à l’extérieur avec comme mission de prévenir le reste des conjurés si ça tournait mal…

Un télégramme fut envoyé aux hommes de confiance dans les unités « Bon anniversaire » était le code pour démarrer la plan.

Conçu de façon à avoir une portée symbolique en attirant l’attention du Gouvernement par une action de résistance passive.

Des traductions du manifeste furent envoyées à Winston Churchill et aux autres membres Cabinet britannique de même qu’aux autres membres des gouvernements en exil.

Lors de la réception du code « Bon anniversaire » le manifeste fut distribué à la troupe, il fut convenu de se disperser après l’appel de midi et de faire une grève symbolique de 14:00 à 14:05.

Certains prirent la parole dans des mess ou cantines, un sous-officier quitta les rangs salua le sous-lieutenant Gutt (fils du MDN), déclara avoir signé le manifeste et se mit à la disposition des autorités militaires, suite à ça la troupe se dispersa et refusa tout service pendant plusieurs jours.

Les autorités avaient bien voulu minimiser l’affaire mais les auteurs du « coup d’état » avaient bien pris soin d’informer un public le plus large possible et la presse britannique s’intéressa bien vite à cette histoire qui assaillit de questions les autorités belges.

Au cabinet du Premier la réponse tombait automatiquement : « Cette affaire est si étrange et tellement incroyable qu’il y a lieu d’admettre que les auteurs sont des irresponsables » ceci dit, une enquête fut menée et les responsables arrêtés.

Un procès s’ensuivit, les journalistes britanniques, fatigués des dépêches de guerres tenaient là un « scoop » qui changeait du quotidien et s’attachèrent à suivre l’affaire des très près, relatant cette incroyable aventure en long et en large.

Les gros titres annonçaient: « Belgian soldiers court-martialled for offending their Premier »




A suivre
avatar
Phil642
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 7674
Age : 51
Localisation : La vie est Belge
Date d'inscription : 09/05/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mutinerie chez les Belges

Message  Ivy mike le Mar 09 Jan 2007, 5:12 pm

Merci, merci beaucoup !!
J'avoue que c'était une des nombreuse zone d'ombre sur ma connaissance SGM
Je m'était toujours demandé pourquoi les Belges malgrès leur neutralité avaient des paras SAS. J'en déduisais qu'après l'attaque et la campagne de mai-juin 40, leur neutralité avait cessé mais du coup... pourquoi ne pas avoir fait une armée plus grande ?

Maintenant je sais ! :D

Ivy

_________________

___________________________________________

TOGETHER WE CAN ACTUALLY MAKE A DIFFERENCE
www.ifaw.org
International Fund for Animal Welfare
Le monde animal a besoin de nous !
avatar
Ivy mike
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 9350
Localisation : Frejus - 83
Date d'inscription : 16/06/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mutinerie chez les Belges

Message  Phil642 le Mar 09 Jan 2007, 5:17 pm

Il y avait aussi le fait querejoindre l'UK était très difficile (et pour cause) et comme la Belgique est un chtit pays, ben le nombre de volontaires est proportionellement moins élevé en tenant compte également des nombreux prisonniers qui ne quittèrent les camps qu'à la fin de conflit ..





Les principaux de l'époque:


Le Premier ministre Hubert Pierlot



Le colonel Piron



Le commandant en chef de l'armée Belge au Royaume Uni 40 - 41,
inspecteur général des forces terrestres Belges au Royaume-Uni 41 - 44
Le Général baron Victor Van Strydonck de Burkel





A suivre
avatar
Phil642
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 7674
Age : 51
Localisation : La vie est Belge
Date d'inscription : 09/05/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mutinerie chez les Belges

Message  Ivy mike le Mar 09 Jan 2007, 5:21 pm

Phil642 a écrit:Il y avait aussi le fait querejoindre l'UK était très difficile (et pour cause) et comme la Belgique est un chtit pays, ben le nombre de volontaires est proportionellement moins élevé en tenant compte également des nombreux prisonniers qui ne quittèrent les camps qu'à la fin de conflit ..
Oui mais ceux qui sont arrivé très tôt, en 40 par exemple, leurs effectifs total en GB était plus élevé que le total des effectifs de ceux qui prirent part aux combats par la suite non ?
Est-ce qu'il y en a qui sont restés en Angleterre sans se battre ?

Ivy

_________________

___________________________________________

TOGETHER WE CAN ACTUALLY MAKE A DIFFERENCE
www.ifaw.org
International Fund for Animal Welfare
Le monde animal a besoin de nous !
avatar
Ivy mike
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 9350
Localisation : Frejus - 83
Date d'inscription : 16/06/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mutinerie chez les Belges

Message  Phil642 le Mar 09 Jan 2007, 5:23 pm

Non il n'y eu que quelques prisonniers (les meneurs), la plupart des autres allèrent se battre et l'effectif augmenta durant la guerre.
avatar
Phil642
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 7674
Age : 51
Localisation : La vie est Belge
Date d'inscription : 09/05/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mutinerie chez les Belges

Message  Ivy mike le Mar 09 Jan 2007, 5:25 pm

A la fin, avant la Libération de la Belgique, combien de combattant comptait "l'armée Belge Libre" ?

Ivy

_________________

___________________________________________

TOGETHER WE CAN ACTUALLY MAKE A DIFFERENCE
www.ifaw.org
International Fund for Animal Welfare
Le monde animal a besoin de nous !
avatar
Ivy mike
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 9350
Localisation : Frejus - 83
Date d'inscription : 16/06/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mutinerie chez les Belges

Message  Phil642 le Mar 09 Jan 2007, 5:49 pm

Difficile à dire je ne suis pas spécialiste.

Peut être Pégase peut-il répondre à cette question.

Et puis à quelle date, car dès que les Alliés avançaient dns le territoire, de nouvelles troupes étaient levées.

Je présume que tu veux savoir quel était l'effectif avant que les Alliés ne rentrent dans le territoire?
avatar
Phil642
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 7674
Age : 51
Localisation : La vie est Belge
Date d'inscription : 09/05/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mutinerie chez les Belges

Message  Baugnez44 le Mer 10 Jan 2007, 12:11 am

Phil642 a écrit:

A son actif il ne compte qu’une armée symbolique de deux mille hommes, recrutés le plus souvent par des moyens illégaux et une longue série de scandales. Nous vous ferons lire :

-Le discours du député Gailly, vous y trouverez la brillante carrière de votre gouvernement,
-Le rapport du lieutenant-médecin Durand ; vous y apprendrez le fonctionnement du Conseil de Révision ; plus de quatre-vingt exemples de faux rapports médicaux,
-Un compte-rendu du procès H ;
-L’étonnate campagne de recrutement du major L …
-Les fraudes d’habiles officiers belges en service actif dans nos unités,
-Un liste de quelques 350 cas dont a été saisie la Commission du Conseil de Guerre pendant la mobilisation, alors que notre armée comportait plus de 400.000 hommes, en moyenne la Commission a été saisie d’un cas par cinq hommes,
-Et enfin et surtout, nous vous ferons lire les carnets autographes du capitaine-médecin Van Cauwenbergh, contenant l’historique des menées fasciste belges en GB.


Décidément, en Belgique rien ne change... maleureu gri
avatar
Baugnez44
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 2673
Age : 60
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 04/01/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mutinerie chez les Belges

Message  stan_hudson le Mer 10 Jan 2007, 9:08 am

Franchement, le roi des Belges de l'époque était un c... ; il aurait du s'exiler comme la reine de la Hollande à Londres.
Ainsi, les effectifs des Belges combattants pour leurs libertés aurait été surement plus important.
avatar
stan_hudson
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 1017
Age : 41
Localisation : 10 kms de Chambord
Date d'inscription : 10/09/2006

http://museeresistance41.free.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mutinerie chez les Belges

Message  Ivy mike le Mer 10 Jan 2007, 12:28 pm

Phil642 a écrit:Je présume que tu veux savoir quel était l'effectif avant que les Alliés ne rentrent dans le territoire?
Touché ;)

Ivy

_________________

___________________________________________

TOGETHER WE CAN ACTUALLY MAKE A DIFFERENCE
www.ifaw.org
International Fund for Animal Welfare
Le monde animal a besoin de nous !
avatar
Ivy mike
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 9350
Localisation : Frejus - 83
Date d'inscription : 16/06/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mutinerie chez les Belges

Message  Baugnez44 le Mer 10 Jan 2007, 1:03 pm

stan_hudson a écrit:Franchement, le roi des Belges de l'époque était un c... ; il aurait du s'exiler comme la reine de la Hollande à Londres.
Ainsi, les effectifs des Belges combattants pour leurs libertés aurait été surement plus important.

Il n'y avait pas vraiment de bonne solution. Aux Pays-Bas, la reine a éré criquée parce qu'elle s'était réfugiée au Royaume-Uni. Et encore, à son corps défendant. Elle avait embarqué sur un croiseur britannique à Hoek van Holland en demandant à être débarquée sur l'autre rive et on l'a amenée à Londres sans plus lui demander son avis.

La grosse erreur du roi, ce n'est pas tant de ne pas être parti, c'est de s'être marié (à l'église uniquement, en contravention avec les lois belges) alors qu'il avait proclamé haut et fort qu'il partageait le sort de ses soldats et se considérait comme prisonnier.

Et je ne parle même pas de sa rencontre avec Hitler.
avatar
Baugnez44
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 2673
Age : 60
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 04/01/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mutinerie chez les Belges

Message  Savinien le Dim 07 Oct 2007, 12:16 pm

stan_hudson a écrit:Franchement, le roi des Belges de l'époque était un c... ; il aurait du s'exiler comme la reine de la Hollande à Londres.
Ainsi, les effectifs des Belges combattants pour leurs libertés aurait été surement plus important.
Non non non et non, il n'y a pas de comparaison possible. La Reine des Pays Bas n'était pas le chef des armées alors que Léopold bien. Et le Roi c'est enfermé dans une neutralité hostile dès son emprisonnement, il n'a jamais laissé penser qu'il éprouvait la moindre sympathie pour l'Allemagne ou le nazisme.

La grosse erreur du roi, ce n'est pas tant de ne pas être parti, c'est de s'être marié (à l'église uniquement, en contravention avec les lois belges) alors qu'il avait proclamé haut et fort qu'il partageait le sort de ses soldats et se considérait comme prisonnier.

Non encore, je regrette ! D'abord et aussi étonnement que cela paraisse, ce marier à l'église avant de se marier civiliement n'est pas illégal pour la simple et bonne raison que le mariage religieux n'existe pas aux yeux de la loi belge !
(CFR à ce sujet La République du Roi de Jacques A.-M Noterman)

Cette histoire de mariage ne fut qu'une vile manoeuvre politique visant surtout à cacher les lâchetés de Spaak Pierlot et Cie. Lâcheté bien peu glorieuses qu'ils commirent à partir du 28 mai en flétrissant la personne du Roi (Cfr Léopold III, un roi trahi de Jo Gérard).
Un os à rongé jeté au peuple.

On peut épiloguer longuement sur la captivité du Roi mais celui çi n'a jamais rien demander comme privilège pour sa personne aux allemands et les prisonniers à céder au démon de minuit n'étaient pas rare.
Je rappelle également que sa captivité était loin d'être une sinécure : servir d'otage avec vos trois enfants ...
avatar
Savinien
Commandant
Commandant

Nombre de messages : 324
Date d'inscription : 30/04/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mutinerie chez les Belges

Message  Invité le Dim 07 Oct 2007, 12:52 pm

Epineuse question que celle de la question royale, je ne m'y frotterai pas aujourd'hui... Peut-être, si quelqu'un est près à rédiger un post?...

Quant aux lâchetés du Gouvernement Pirlot, tu pourrais expliciter un peu Savinien s'il te plait? Le Gouvernement est parti à Londres poour échapper aux Allemands et tenter d'y organiser la lutte. Le Roi quant à lui est resté en Belgique et s'est enfermé dans une neutralité à outrance, refusant de considérer le Gouvernement comme Gouvernement légitime. On peut se demander si le Roi ne s'était pas rallié à l'opinion de certains qui voulaient abolir le régime parlementaire et mettre à la tête du pays un Roi aux pouvoirs très élargis. Ce ne sont que des suppositions.

stan_hudson a écrit:le roi des Belges aurait du s'exiler comme la reine de la Hollande à Londres.
Ainsi, les effectifs des Belges combattants pour leurs libertés aurait été surement plus important.

Je n'en sais rien, mais en tout cas, on n'aurait peut-être pas vu des trains de volontaires de la Légion Wallonie partir pour l'est décorés d'inscription telles que "Vive le Roi".... Juste pour l'anecdote.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mutinerie chez les Belges

Message  Savinien le Dim 07 Oct 2007, 1:11 pm

Quant aux lâchetés du Gouvernement Pirlot, tu pourrais expliciter un peu Savinien s'il te plait? Le Gouvernement est parti à Londres poour échapper aux Allemands et tenter d'y organiser la lutte. Le Roi quant à lui est resté en Belgique et s'est enfermé dans une neutralité à outrance, refusant de considérer le Gouvernement comme Gouvernement légitime. On peut se demander si le Roi ne s'était pas rallié à l'opinion de certains qui voulaient abolir le régime parlementaire et mettre à la tête du pays un Roi aux pouvoirs très élargis. Ce ne sont que des suppositions.

Pierlot et Spaak était parfaitement au courant de la situation catastrophique de l'armée mais aussi des civils belges (la France avait fermé ses frontières) dans ce qu'il restait du réduit nationale. Ils savaient que la capitulation était inéluctable et pourtant ils ont, par crainte, repris les sirènes de Reynaud :
(bon je te retape le truc que je viens d'écrire sur wiki, dans "discussions") :http://fr.wikipedia.org/wiki/Discuter:Question_royale

C'est un peu bordélique :

Je regrette mais si j'en crois l'ouvrage de Jo Gérard Léopold III, un Roi trahi , mentionne un discours prononçé par Pierlot à la radio française (le 28 mai) , dûment rectifié par Reynaud :" Le Roi vient d'ouvrir des négociations avec l'ennemi ... La Belgique sera frappée de stupeur, mais la faute d'un homme ne peut être imputée à la nation entière". Et de rajouter :"Notre armée n'a pas mérité le sort qui lui est fait". Pierlot rectifiera le tir par la suite mais il n'aura fait là qu'obéïr à la vindicte de Reynaud (qui lui aura dicté ce discour).

Le courage à ce moment eut été plutôt de défendre le Roi que de céder à l'opinion et à la "thèse" française (à savoir faire porter le chapeau aux belges). M. Van Cauwelaert, M. Spaak et cie vont donc tous céder aux français. L'un l'accuse d'avoir "brisé net" l'honneur militaire et "abandonné son trône à l'ennemi", l'autre déclare avoir trouvé la raison du Roi "Folle, sotte, plus ; criminelle parce qu'elle dénotait chez lui un effondrement du sens moral qui nous a épouvanté". On admirera au passage l'amère ironie que dégagent ses paroles !

Hors ces hommes ne pouvaient pas ne pas connaître la situation extrêmement critique de l'armée et des réfugiés belges le 28 mai. Il est tout à fait hors de question de parler de courage. Au mieux peut'on parler de désarroi, au pire de lâcheté (préçisons que l'acceuil français ne donnait aucune garantie de sécurité à aux politiciens belges).
Quant à l'entrevue de Wyenendale, tous les témoins en ont une version différente.

Bref il semble que nos ministres n'a pas vraiment assuré aet que seul le Roi a su garder la tête froide !
Je n'en sais rien, mais en tout cas, on n'aurait peut-être pas vu des trains de volontaires de la Légion Wallonie partir pour l'est décorés d'inscription telles que "Vive le Roi".... Juste pour l'anecdote.
Mais le Roi n'y était pour rien, il n'a jamais montré de sympathies pour Degrelle (et avec van Roey dans son entourage, pas de danger).
Le Roi avait et voulait, soutenu par sa mère, suivre les traçes de son père. C'était (enfin j'estime) théoriquement honorable... Hélas la réalité en fait souvent fi.

A l'occasion, si tu passes par BXL, préviens moi, j'ai quelques livres sur le sujet.
avatar
Savinien
Commandant
Commandant

Nombre de messages : 324
Date d'inscription : 30/04/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mutinerie chez les Belges

Message  Invité le Dim 07 Oct 2007, 1:25 pm

Merci pour ces précisions. Besoin d'un peu de temps pour analyser tout ça. (Je suis en train de lire "L'ordre Nouveau" de de Wilde.

Savinien a écrit:
Je n'en sais rien, mais en tout cas, on n'aurait peut-être pas vu des trains de volontaires de la Légion Wallonie partir pour l'est décorés d'inscription telles que "Vive le Roi".... Juste pour l'anecdote.
Mais le Roi n'y était pour rien, il n'a jamais montré de sympathies pour Degrelle (et avec van Roey dans son entourage, pas de danger).
Le Roi avait et voulait, soutenu par sa mère, suivre les traçes de son père. C'était (enfin j'estime) théoriquement honorable... Hélas la réalité en fait souvent fi.
Je n'affirme pas que le Roi est responsable. Simplement, Degrelle et compagnie ont affirmé eux que le Roi soutenait leur actions; et certains les ont cru. Bref, juste pour l'anecdote, oublions.

A l'occasion, si tu passes par BXL, préviens moi, j'ai quelques livres sur le sujet.
C'est noté pouce

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mutinerie chez les Belges

Message  Savinien le Dim 07 Oct 2007, 1:51 pm

motpulk a écrit:Merci pour ces précisions. Besoin d'un peu de temps pour analyser tout ça. (Je suis en train de lire "L'ordre Nouveau" de de Wilde.

Savinien a écrit:
Je n'en sais rien, mais en tout cas, on n'aurait peut-être pas vu des trains de volontaires de la Légion Wallonie partir pour l'est décorés d'inscription telles que "Vive le Roi".... Juste pour l'anecdote.
Mais le Roi n'y était pour rien, il n'a jamais montré de sympathies pour Degrelle (et avec van Roey dans son entourage, pas de danger).
Le Roi avait et voulait, soutenu par sa mère, suivre les traçes de son père. C'était (enfin j'estime) théoriquement honorable... Hélas la réalité en fait souvent fi.
Je n'affirme pas que le Roi est responsable. Simplement, Degrelle et compagnie ont affirmé eux que le Roi soutenait leur actions; et certains les ont cru. Bref, juste pour l'anecdote, oublions.


Nan nan ne t'inquiète pas, je l'avais bien compris ... Juste un peu fatigué alors je ne me suis pas relu maleureu gri

En revanche et afin de clarifier les débats, je dois préciser que je risque d'avoir une approche partisanne (tout en tentant de faire la part des choses) et que Jo Gérard lui non plus ne cache pas son attachement à la cause léopoldiste.
Cela dit, je ne cherche pas non plus à étendre l'attitude de ces politiciens à ce moment donné à l'ensemble de leur carrière politique. Je caractérisais ici les seuls actes ayant eu lieu tout de suite après la capitulation et qui en ont entrainé d'autres par la suite : le jugement que je me permet reste exclusivement réservé à la Question royale.
avatar
Savinien
Commandant
Commandant

Nombre de messages : 324
Date d'inscription : 30/04/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mutinerie chez les Belges

Message  Baugnez44 le Lun 08 Oct 2007, 11:00 am

Savinien a écrit: Non encore, je regrette ! D'abord et aussi étonnement que cela paraisse, ce marier à l'église avant de se marier civiliement n'est pas illégal pour la simple et bonne raison que le mariage religieux n'existe pas aux yeux de la loi belge !
(CFR à ce sujet La République du Roi de Jacques A.-M Noterman)

Cette histoire de mariage ne fut qu'une vile manoeuvre politique visant surtout à cacher les lâchetés de Spaak Pierlot et Cie. Lâcheté bien peu glorieuses qu'ils commirent à partir du 28 mai en flétrissant la personne du Roi (Cfr Léopold III, un roi trahi de Jo Gérard).
Un os à rongé jeté au peuple.

On peut épiloguer longuement sur la captivité du Roi mais celui çi n'a jamais rien demander comme privilège pour sa personne aux allemands et les prisonniers à céder au démon de minuit n'étaient pas rare.
Je rappelle également que sa captivité était loin d'être une sinécure : servir d'otage avec vos trois enfants ...

Je suis bien d'accord sur le fait que le mariage religieux n'existe pas au regard de la loi belge. En revanche, il existe un concordat qui inmterdit aux ministres du culte de célébrer un mariage religieux si les conjoints ne sont pas passés auparavant devant le Bourgmestre (la version belge du maire). Moi je me souviens parfaitement que le jour où je me suis marié, la première chose que le curé a faite quand je suis arrivé à l'autel, c'est de me demander mon livret de mariage. Et pas de livret, pas de sacrement.

Ce détail précisé, je suis d'accord que Spaak et Pierlot ont, sinon créé, au moins boosté la question royale pour éviter de se trouver eux-mêmes confrontés à certaines questions embarrassantes. Cela dit, le caractère de Léoplold III, qui avait une vision disons très personnelle de la monarchie constitutionnelle, n'a pas non plus facilité les choses.

_________________
Toutes les vertus secondaires comme le courage, la discipline, la fidélité, l'endurance n'ont un effet positif qu'aussi longtemps qu'elles servent une cause positive. Si une cause positive devient négative, les vertus secondaires deviennent problématiques
avatar
Baugnez44
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 2673
Age : 60
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 04/01/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mutinerie chez les Belges

Message  Savinien le Mar 09 Oct 2007, 2:31 am

Baugnez44 a écrit:
Savinien a écrit: Non encore, je regrette ! D'abord et aussi étonnement que cela paraisse, ce marier à l'église avant de se marier civiliement n'est pas illégal pour la simple et bonne raison que le mariage religieux n'existe pas aux yeux de la loi belge !
(CFR à ce sujet La République du Roi de Jacques A.-M Noterman)

Cette histoire de mariage ne fut qu'une vile manoeuvre politique visant surtout à cacher les lâchetés de Spaak Pierlot et Cie. Lâcheté bien peu glorieuses qu'ils commirent à partir du 28 mai en flétrissant la personne du Roi (Cfr Léopold III, un roi trahi de Jo Gérard).
Un os à rongé jeté au peuple.

On peut épiloguer longuement sur la captivité du Roi mais celui çi n'a jamais rien demander comme privilège pour sa personne aux allemands et les prisonniers à céder au démon de minuit n'étaient pas rare.
Je rappelle également que sa captivité était loin d'être une sinécure : servir d'otage avec vos trois enfants ...

Je suis bien d'accord sur le fait que le mariage religieux n'existe pas au regard de la loi belge. En revanche, il existe un concordat qui inmterdit aux ministres du culte de célébrer un mariage religieux si les conjoints ne sont pas passés auparavant devant le Bourgmestre (la version belge du maire). Moi je me souviens parfaitement que le jour où je me suis marié, la première chose que le curé a faite quand je suis arrivé à l'autel, c'est de me demander mon livret de mariage. Et pas de livret, pas de sacrement.
En fait, j'ai peut-être été un peu vite en besogne et il faudrait que je me renseigne sur la notion que recouvre l'illégalité et de quel plan juridique il s'agit. J'ai été un peu vite. Néanmoins, on peut sourire sur la démoagogie de mettre se mariage comme prinçipale cause de la Question
Ce détail précisé, je suis d'accord que Spaak et Pierlot ont, sinon créé, au moins boosté la question royale pour éviter de se trouver eux-mêmes confrontés à certaines questions embarrassantes. Cela dit, le caractère de Léoplold III, qui avait une vision disons très personnelle de la monarchie constitutionnelle, n'a pas non plus facilité les choses.

N'oublions pas le contexte très difficile de l'entre-deux guerres et les crises politiques qui ont suivi ni la façon dont Albert Ier et Léopold II agissait. En regard de cela, l'attitude de Léopold III n'a rien de surprennant.
Je n'aime pas trop la façon dont tu as tourné ça car cela laisse à supposer que le roi avait des tentations autoritaires. Dans la réalité, au regards des multiples crises et chamailleries politiques, il a surtout voulu faire avançer le schmilblik.

Cette prétendue tentation autoritaire est avant tout une assertion lançée par les socialistes (qui il est vrai sont bien plaçé pour en parler mort de rir gri Ok j'arrête lol).
avatar
Savinien
Commandant
Commandant

Nombre de messages : 324
Date d'inscription : 30/04/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mutinerie chez les Belges

Message  Baugnez44 le Mar 09 Oct 2007, 8:59 am

Je n'irai pas jusquà dire qu'il avait des tentations autoritaires. Mais je pesne qu'il avait uen conception de son rôle qui rappelait sans doute davantage des souverains comme Léopold Ier ou Léopold II que comme Baudouin (le pauvre a été réellement émasculé - au sens politiques s'entend - par rapport à ses pédécesseurs). Chose qui devenait difficilement concevable dans le contexte de l'après SGM

_________________
Toutes les vertus secondaires comme le courage, la discipline, la fidélité, l'endurance n'ont un effet positif qu'aussi longtemps qu'elles servent une cause positive. Si une cause positive devient négative, les vertus secondaires deviennent problématiques
avatar
Baugnez44
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 2673
Age : 60
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 04/01/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mutinerie chez les Belges

Message  Savinien le Mar 09 Oct 2007, 9:20 am

Baugnez44 a écrit:Je n'irai pas jusquà dire qu'il avait des tentations autoritaires. Mais je pesne qu'il avait uen conception de son rôle qui rappelait sans doute davantage des souverains comme Léopold Ier ou Léopold II que comme Baudouin (le pauvre a été réellement émasculé - au sens politiques s'entend - par rapport à ses pédécesseurs). Chose qui devenait difficilement concevable dans le contexte de l'après SGM

Tu vas me trainer de puteleir mort de rir gri mais je ne trouve pas la comparaison d'avec Baudouin pertinente pour de multiples raisons dont la prinçipale est qu'il lui sucède.
Cependant, il est clair que Léopold III n'a jamais été à l'aise dans la politique : il m'a donné l'impression d'un éléphant dans un magasin de porcelaine.
Il ne faut pas oublier non plus les politiques de l'époque surtout Spaak qui a lui aussi une très forte personnalité et dont les idéaux politiques ne sont pas vraiment proche ( parfois je me demande si une république ne lui aurait pas bien plus ) !
Et ça a clacher !

PS T'as fait une magnifique faute de frappe mort de rir gri mort de rir gri mort de rir gri (pas pu résister)
avatar
Savinien
Commandant
Commandant

Nombre de messages : 324
Date d'inscription : 30/04/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mutinerie chez les Belges

Message  Baugnez44 le Mar 09 Oct 2007, 9:37 am

Savinien a écrit: PS T'as fait une magnifique faute de frappe mort de rir gri mort de rir gri mort de rir gri (pas pu résister)

Je n'ose imaginer ce qu'un psy pourrait conclure au sujet de mon subconscient sur la base de ce genre de faute. mort de rir gri

_________________
Toutes les vertus secondaires comme le courage, la discipline, la fidélité, l'endurance n'ont un effet positif qu'aussi longtemps qu'elles servent une cause positive. Si une cause positive devient négative, les vertus secondaires deviennent problématiques
avatar
Baugnez44
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 2673
Age : 60
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 04/01/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mutinerie chez les Belges

Message  Savinien le Mar 09 Oct 2007, 9:38 am

Baugnez44 a écrit:
Savinien a écrit: PS T'as fait une magnifique faute de frappe mort de rir gri mort de rir gri mort de rir gri (pas pu résister)

Je n'ose imaginer ce qu'un psy pourrait conclure au sujet de mon subconscient sur la base de ce genre de faute. mort de rir gri

Moi non plus ! j'en ai décoré mon clavier de café !!! mort de rir gri ( ça fait du bien un petit fou rire le matin en tout cas merci !!!)
avatar
Savinien
Commandant
Commandant

Nombre de messages : 324
Date d'inscription : 30/04/2007

Revenir en haut Aller en bas

c...

Message  UHLIG le Dim 06 Avr 2014, 7:06 pm

stan_hudson a écrit:Franchement, le roi des Belges de l'époque était un c...  ; il aurait du s'exiler comme la reine de la Hollande à Londres.
Ainsi, les effectifs des Belges combattants pour leurs libertés aurait été surement plus important.
Le moins que l'on puisse dire ... sans parler de son attitude pendant la guerre et après la guerre ... il a mis en grand danger la monarchie belge.
avatar
UHLIG
Soldat 1ère classe
Soldat 1ère classe

Nombre de messages : 7
Age : 67
Localisation : belgique
Date d'inscription : 01/04/2014

https://sites.google.com/site/dbpolonaise/comite

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mutinerie chez les Belges

Message  Phil68 le Ven 06 Juin 2014, 6:58 pm

Je découvre seulement cette histoire de "mutinerie" de la Brigade Piron en Grande Bretagne dans le post de Phil42.

C'est en effet piquant de voir des jeunes pleins de bonne volonté se faire rabrouer et poursuivre en justice par une bureaucratie politicarde.

De fait, en juin / juillet '44, la future Brigade Piron (le "Premier Groupe") ne comptait guère plus de 2.200 hommes.
A comparer aux 73.000 américains + 83.000 britanniques/canadiens qui ont fait le débarquement du 06 juin.

Pas trop mal donc pour un petit pays comme la Belgique, tous volontaires et qui devaient commencer par ralier d'eux-mêmes l'Angleterre pour constituer cet embryon d'armée.


Cela dit, si c'était à refaire, j'aurais plutôt rejoins directement les rangs de la RAF comme pilote de Spitfire, plutôt qu'attendre que toute cette petite armée belge daigne s'organiser correctement...

Philippe
avatar
Phil68
Adjudant-chef
Adjudant-chef

Nombre de messages : 106
Age : 48
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 14/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mutinerie chez les Belges

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum