Nom de code: Cobra

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Nom de code: Cobra

Message  Marketgarden le Mar 30 Jan 2007, 8:30 pm

Opération Cobra


L’opération « Cobra » : la percée est le nom de code de l'offensive alliée menée en juillet 1944 afin de s'ouvrir la route de la Bretagne et d'enfoncer les lignes de défense allemandes.


Operation Cobra, 24-31 Juillet 1944

Près d’un mois après le débarquement du 6 juin, les Américains piétinent dans l’enfer du bocage normand : 1 million d'hommes forment la tête de pont et commencent à se sentir à l'étroit.

Il est impossible aux alliés de lancer leurs chars à travers des champs barrés par les haies et les chemins creux abritent des canons d'artillerie allemands. Les pertes sont très lourdes, la progression américaine, entre La Haye-du-Puits et Lessay, leur coûte 1 000 morts au km et rien que la prise du Mont Castre, 5 000 hommes.

Les soldats sont épuisés, trempés jusqu'aux os par les pluies continuelles qui retardent toute offensive.

George Patton est arrivé avec son armée dans le Cotentin ; il connaît bien la zone d'Avranches puisque son voyage de noces l'a conduit au Mont-Saint-Michel. Pour s'affranchir des obstacles formés par les haies, ses chars sont équipés du dispositif « Hedgecutter » mis au point par le sergent Curtiss G. Culin Jr : les blindés défoncent et traversent les haies avec une facilité dérisoire. Les char ainsi équipés étaient parfois surnommés "Rhinocéros".

Afin de déstabiliser définitivement la ligne de défense allemande, une attaque d'envergure est décidée : elle s'appelle l'opération Cobra et doit permettre la percée décisive dans les lignes allemandes.


La percée


Le général Omar Bradley, commandant de la 1e armée, la conçoit ainsi : un bombardement aérien de saturation sur un périmètre restreint doit annihiler toute défense et créer la brèche dans laquelle ses unités s'engouffreraient. Son choix s'est porté sur la zone entre les villages de La Chapelle-en-Juger et Hébécrevon, à quelques kilomètres au nord de la grande route joignant Saint-Lô à Coutances.

Une première tentative, le 24 juillet, tourne au désastre car les bombardiers alliés bombardent une partie des premières lignes américaines, tuant ou blessant 150 hommes. Le lendemain, le 25 juillet, l'opération est cependant renouvelée en coordination avec les Britanniques qui multiplient leurs attaques près de Caen pour fixer les Allemands : Rommel tombe dans le piège en massant ses Panzers dans le Calvados. Trois heures durant, 1 500 B-17 et B-24 labourent leurs cibles, appuyés de bombardiers moyens et de chasseurs-bombardiers attaquant au napalm : le plus grand bombardement en tapis de la Seconde Guerre mondiale est en cours.

La Panzer Lehr Division du lieutenant-général Fritz Bayerlein, déplacée depuis peu dans ce secteur, est littéralement pulvérisée. Des chars Panther de 45 tonnes sont soulevés par le souffle des déflagrations et démantibulés comme des jouets d'enfant. Des fantassins sont enterrés vivants dans leurs abris et les rares survivants, hébétés, se rendent sans combattre ou s'enfuient.

Une brèche s'étant ouverte, les colonnes blindées américaines foncent vers le sud. Le 26 juillet, le VIIe corps US du général Collins progresse d'une dizaine de kilomètres, enlevant Saint-Gilles puis Canisy après avoir franchi la route allant de Coutances à Saint-Lô. Le front allemand commence à craquer de toutes parts et s'effondre dès le lendemain : les divisions blindées américaines déferlent irrémédiablement vers le sud et l'ouest. Marigny, Lessay et Périers sont enlevées dans la journée. Coutances est libérée le 28 par la 4e division blindée US du général Wood.

Des unités allemandes entières sont encerclées, comme dans la poche de Roncey. Des milliers d'hommes sont capturés, désarmés et le plus souvent laissés sur place, faute de temps pour les conduire vers un camp. Von Choltitz, commandant du 84e corps, tente vainement de reconstituer de nouvelles lignes de défense, devenues caduques avant même d'avoir pu être édifiées. Rien désormais ne peut plus stopper les Américains.

Le 30 juillet, la 6e division blindée US du général Grow traverse Bréhal et dépasse Granville sans s'arrêter. Le soir même, Wood, fonçant toujours en pointe, s'empare d'Avranches. Dès le lendemain, il réussit à prendre intact le pont de Pontaubault, sur la Sélune, voie de passage du plus haut intérêt stratégique vers la Bretagne. En moins d'une semaine, les troupes de Bradley ont réalisé une percée de 60 kilomètres et fait 18 000 prisonniers.

La bataille vient brutalement de changer de visage. La rupture est faite et la guerre d'usure cède alors sa place à une guerre de mouvement.



source: wikipédia
avatar
Marketgarden
Adjudant-chef
Adjudant-chef

Nombre de messages : 105
Date d'inscription : 29/01/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nom de code: Cobra

Message  Ivy mike le Mer 31 Jan 2007, 11:49 am

Costaud !... Mais c'est sur qu'avec les moyen des Américains !
Merci pour le post

chasseurs-bombardiers attaquant au napalm
Mince alors ! Je pensais que c'était plus tard qu'arrivait le Napalm ! Tu es sur de ton coup ?

Ivy

_________________

___________________________________________

TOGETHER WE CAN ACTUALLY MAKE A DIFFERENCE
www.ifaw.org
International Fund for Animal Welfare
Le monde animal a besoin de nous !
avatar
Ivy mike
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 9350
Localisation : Frejus - 83
Date d'inscription : 16/06/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nom de code: Cobra

Message  Norman-Cota le Mer 31 Jan 2007, 12:44 pm

Oui bizzar le napalm, je sais qu'il y avait du phosphore (dans la WW 2) mais du napalm...

Pas sûr !
avatar
Norman-Cota
Lieutenant-colonel
Lieutenant-colonel

Nombre de messages : 363
Age : 28
Localisation : Gérardmer
Date d'inscription : 19/11/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nom de code: Cobra

Message  Baugnez44 le Mer 31 Jan 2007, 1:03 pm

Wikipedia français précise que le napalm a été inventé en 1942 et donne comme première utlisation un bombardement contre la ville de Royan début 1945.

Par contre Wikipedia en anglais annonce une première utilisation le 17 juillet 1944 par des P-38 lithning contre un dépôt de carburant à Coutances. Ceci rendrait évidemment plausible l'utilisation de napalm durant l'opération Cobra.

_________________
Toutes les vertus secondaires comme le courage, la discipline, la fidélité, l'endurance n'ont un effet positif qu'aussi longtemps qu'elles servent une cause positive. Si une cause positive devient négative, les vertus secondaires deviennent problématiques
avatar
Baugnez44
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 2673
Age : 60
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 04/01/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nom de code: Cobra

Message  Panzer5 le Mer 31 Jan 2007, 2:50 pm

donne comme première utlisation un bombardement contre la ville de Royan début 1945.
Etant du secteur et m'étant intéressé au sujet, je confirme cette information.
avatar
Panzer5
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 1843
Age : 36
Localisation : Charente maritime
Date d'inscription : 29/08/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nom de code: Cobra

Message  Ivy mike le Mer 31 Jan 2007, 2:56 pm

Okay okay, je me plis devant tant de connaissances ;)

Ivy

_________________

___________________________________________

TOGETHER WE CAN ACTUALLY MAKE A DIFFERENCE
www.ifaw.org
International Fund for Animal Welfare
Le monde animal a besoin de nous !
avatar
Ivy mike
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 9350
Localisation : Frejus - 83
Date d'inscription : 16/06/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nom de code: Cobra

Message  Charlemagne le Mer 31 Jan 2007, 3:45 pm

merci pour ce post mais une chose me pose problême:
le plus grand bombardement en tapis de la Seconde Guerre mondiale est en cours.
Es tu sure? J'étais persuadé que c'est lors de Goodwood que fut réalisé le plus grand bombardement de la SGM
avatar
Charlemagne
Police militaire (Modérateur)
Police militaire (Modérateur)

Nombre de messages : 4794
Age : 29
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 11/02/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nom de code: Cobra

Message  Marketgarden le Mer 31 Jan 2007, 5:10 pm

Mince alors ! Je pensais que c'était plus tard qu'arrivait le Napalm ! Tu es sur de ton coup ?

Oui. J'ai plusieurs sources.

http://www.normandiememoire.com/2_histo4/histo4_p07_fr.htm

http://www.overlord44.fr/index.php?motCle=Cobra

et dans une moindre mesure: http://www.amazon.com/Operation-Cobra-Battle-Zone-Normandy/dp/0750930152

J'ai lu par ailleurs que la plupart des blindés appartenant aux différentes PZD situés dans les zones bombardés ont été reduits en miettes ou même ont été balayés par le souffle des explosions.

@ Daniel laurent: tu vois; je commence à assurer mes arrières! mort de rir gri
avatar
Marketgarden
Adjudant-chef
Adjudant-chef

Nombre de messages : 105
Date d'inscription : 29/01/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nom de code: Cobra

Message  Catalina le Mer 31 Jan 2007, 6:46 pm

Pour ce qui est du napalm, cette substance fut d'abord employée en en remplissant des réservoires de carburant. La première "bombe au napalm" stricto sensu est la M-69. Elle fut employée pour la premiére fois dans la nuit du 9 au 10 mars 1945. La décision fut prise par le général LeMay sans en référer à Washington et le 9 mars il ordonna de bombarder Tokyo avec 279 bombardiers B-29 chargés de cette nouvelle bombe (1 900 tonnes au total). Le résultat fut comparable qu'aux bombardements nucléaires d'Hiroshima et Nagasaki...

http://www.trivia-library.com/b/military-and-war-weapons-napalm.htm
avatar
Catalina
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 1659
Age : 44
Localisation : Deux-Sèvres
Date d'inscription : 17/09/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nom de code: Cobra

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum