TECHNIQUES ET PROCEDES DE TIR EN BLINDES

Aller en bas

TECHNIQUES ET PROCEDES DE TIR EN BLINDES Empty TECHNIQUES ET PROCEDES DE TIR EN BLINDES

Message  UHU le Sam 03 Mar 2007, 12:25

Je suis degoute je viens de taper un texte qui m'a pris deux heures et mon serveur est introuvable,des que j'ai un moment je vous parle à nouveau de tout ça.
UHU
UHU
Capitaine
Capitaine

Nombre de messages : 265
Age : 109
Localisation : SAUMUR
Date d'inscription : 04/02/2007

Revenir en haut Aller en bas

TECHNIQUES ET PROCEDES DE TIR EN BLINDES Empty Re: TECHNIQUES ET PROCEDES DE TIR EN BLINDES

Message  Ivy mike le Sam 03 Mar 2007, 16:14

Aïe, ça m'arrive aussi de perde de temps en temps tout un texte...
Mon conseil: le taper sur Word avant de faire un copier/coller

Bonne chance pour le refaire, vu le titre, je ne suis pas sur que cela tombe dans l'oreille d'un sourd ! Vivement !

Ivy

_________________
TECHNIQUES ET PROCEDES DE TIR EN BLINDES Mini_673326snocxuatromcopie1jpg
___________________________________________

TOGETHER WE CAN ACTUALLY MAKE A DIFFERENCE
www.ifaw.org
International Fund for Animal Welfare
Le monde animal a besoin de nous !
Ivy mike
Ivy mike
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 9350
Localisation : Frejus - 83
Date d'inscription : 16/06/2005

Revenir en haut Aller en bas

TECHNIQUES ET PROCEDES DE TIR EN BLINDES Empty Re: TECHNIQUES ET PROCEDES DE TIR EN BLINDES

Message  UHU le Sam 03 Mar 2007, 23:07

Je le ferai en deux post un sur les verifications preliminaires qui sont capitales et l'autre sur les procedes.D'ailleurs je m'appuyerai sur le TIGERFIEBEL pour certaines choses vu qu'il est en ligne.
UHU
UHU
Capitaine
Capitaine

Nombre de messages : 265
Age : 109
Localisation : SAUMUR
Date d'inscription : 04/02/2007

Revenir en haut Aller en bas

TECHNIQUES ET PROCEDES DE TIR EN BLINDES Empty Re: TECHNIQUES ET PROCEDES DE TIR EN BLINDES

Message  UHU le Dim 04 Mar 2007, 17:20

Bon allez en esperant que ça plante pas.

Premier temps le simbleautage
Sous ce nom barbare se cache une opération technique parfois fastidieuse,suivant le type de l’engin. Cette derniere est la clef de la reussite
Le but est de ramener tous les organes de visée du char ainsi que l’armement secondaire sur le centre du canon qui reste en permanence la référence absolue.
Tout dois etre simbleauté sur le tube du char. Cet écart entre les différents organes de visée et armement secondaire, se nomme la paralaxe.
Comme vous le savez le tireur n’est pas derriere le tube lors du tir, heureusement car il y aurait de la cervelle en nuque de tourelle.
Pour se faire on place une mire à 100m devant la caisse du char,cette derniere coute en general une fortune et bien sur faite en usine.
Avec des potes dans le secteur d’Argentan,nous avons recupere une mire pour un 20mm pour un engin du type sdkfz 222 ,dans un etat impeccable,et surtout appartenant au bataillon reco de la Pz Lehr.
Donc placée à 100 m et dont le centre se trouve à une hauteur définie suivant le type d’engin.
On place dans le tube une lunette de bouche là aussi organe optique hors de prix qui renvoie une image inversée de la mire lorsque on regarde dedans.
Ainsi il faut ramener le centre de la lunette tireur,au centre du canon. Meme chose pour la lunette chef et la MG coaxiale. Car chaque optique ou arme a son repère propre sur la mire
Suivant le type d’engin il est plus ou moins facile de le faire sur le LECLERC il est électrique ainsi que tous les MBT modernes.
Sur le 10 RC un peu pourri car il y a en permanence un jeu au niveau des vis de fixation de la lunette ,la lunette chef est electrique mais seulement en site en gisement c’est à la clef Allen.
La Sagaie s’est l’enfer un truc de mongol indescriptible .Le X30 comme le 10RC .Par contre sur le 10 P que du bonheur il est entierement electrique et se fait avec une piece de 1 euros. Mais car il y a un mais des que l’on fait du tout terrain il y a de grandes chances que tous ceci bouche pas mal. Sur le LEO s’est fait en 2 secondes comme sur le LECLERC .
Quoiqu’il en soit ce sont les tourellistes qui doivent se cogner le simbleautage et c’est aux equipages de le controler, mais moi si je pars au carton avec un panzer c’est moi qui simbleaute.
UHU
UHU
Capitaine
Capitaine

Nombre de messages : 265
Age : 109
Localisation : SAUMUR
Date d'inscription : 04/02/2007

Revenir en haut Aller en bas

TECHNIQUES ET PROCEDES DE TIR EN BLINDES Empty Re: TECHNIQUES ET PROCEDES DE TIR EN BLINDES

Message  UHU le Dim 04 Mar 2007, 18:36

I / les techniques de tir
Trois familles

1 Le dégradé total c’est celui qui concerne les blindes de la WW2 .
2 Le dégradé partiel avec telemetrie laser
3 Conduite de tir automatique telemetrie laser et repointage automatique de l’artillerie.
Nous nous interesserons qu’au degrade total car en 45 pas de laser mais babutiement du telemetre à coincidence que l’on retrouve sur la tourelle du PANTHER F SCHMALLTURM, et notre bon vieux X30 B ou alors les M48 et M60 americains.

Le degrade total
Nous devons savoir le faire pour le bonne et simple raison que si tout tombe en panne il faut bien estimer la distance de la cible et la traiter.

Tout part d’une formule algebrique qui s’appelle le F m D
F= front ou taille predefinie de la cible.
M= milliemes que l’on observe dans nos jumelles ou lunette chef
D= distance en km
La formule est donc la suivante le FRONT divisé par les MILLIEMES et multiplié par la DISTANCE EN KM.

FRONT
Si on se refere au TIGERFIEBEL (page 33) un char fait 3m de large et 6m de long,ceci est un fait,il faut bien partir d’une base.

MILLIEMES
1 MILLIEME = 1m équivaut à 1000 mètres de distance. Tous les optiques militaires sont gradués en MILLIEMES,jumelles et lunettes de tir .

DISTANCE
Une fois ce calcul simple effectué on a la distance de la cible que l’on donne au tireur,qui pointe annonce prêt et fait feu sur ordre.
LA DISTANCE EST TOUJOURS EN KM .

EXEMPLE
Werner dans son PANTHER repère un SHERMAN de profil dans le bocage normand.
Il observe avec ses jumelles ZEISS et le SHERMAN occupe dans ces dernières 10 MILLIEMES .
Donc 6 divisé par 10 = 0,6 KM Distance de 600m il annonce hausse 600 au tireur,qui répète la hausse ce qui signifie qu’il a compris et annonce « pointé » ce qui signifie qu’il est pret à faire feu.

Le dégradé partiel
Meme chose que le total mais on est aidé par le telemetre laser qui affiche automatiquement la distance. Ceci est valable pour l’ERC 90 SAGAIE qui ne possède pas de conduite de tir automatique.

Conduite de tir automatique
Telemetre laser et repointage automatiqie de l’artillerie,un tireur charentais du 1er RIMA sur X10RC doit faire but entre 1500 ET 2000 m en moins de 8 secondes.


II / Procédés de tir
Mais tout ceci est le tir idéal ou tout l’engin ou presque est visible, si ce dernier est masqué seule la partie visible est pris en compte.
De plus pour les tirs à longue distance des facteurs externes sont à prendre en compte on ne tire pas de la meme manière à Tobruk en 42 qu’à Houffalize en decembre 44.
La température externe joue un role prépondérant,la température de la munition joue aussi son role. Plus il fait chaud plus la munition ira loin,et inversement plus il fait froid et plus on tire court. L’altitude influe sur la trajectoire de la munition,et bien sur je ne parle pas de la vitesse du vent qui est fort moyen ou faible et qui souffle de la gauche vers la droite ou inversement.
Alors tous ces paramètres sont à estimer au plus juste car tirer sans faire but au premier coup à de grande chance de dévoiler le dispositif ami.
Si on tire beaucoup comme à KURSK les tubes chauffent donc tirent plus court et le phénomène d’arcure du tube ou déformation vers le bas qui se crée. Voilà pourquoi un miroir de volée est monté à l’extrémité du tube de l’AMX 10 RC ce miroir envoie à la conduite de tir automatique la déformation potentielle du tube par le biais d’un faisceau laser.
Donc il y des contre visée à prendre.
Pour le tir sur cible mobile il y a aussi des corrections à prendre, on peut tirer au « suivi » ou à « l’affut ».
Si la cible s’éloigne on tire sommet de tourelle, et inversement si elle se rapproche on tire pied.
Si elle arrive de trois quart là c’est l’expérience qui parle, car différents facteurs sont à prendre en compte simultanément,mais dans le doute il vaut mieux tirer court on voie au moins l’impact.
Il existe enfin les tirs d’urgence de 0 à 300 m qui eux s’effectuent toujours sommet de tourelle,car la munition n’a pas le temps d’atteindre le sommet de sa trajectoire ou flèche donc elle ne fait que monter avant de redescendre par la gravité terrestre.
De 0 à 300 m pour un X10RC mais pour un blindé de la WW2 il y a de grandes chances que ce soit de 0 à 100m il faudrait connaître les flèches de toutes les munitions pour donner une distance d’urgence.

Voilà j’en ai terminé il aurait mieux valu quelques dessins qui valent mieux que ce long discours.
Il est certain que les tankistes allemands avaient dans le domaine du tir un avantage certain par rapport aux anglo saxons en ce qui concerne la qualité de l’optique et des canons de chars.
Par contre face aux russes la qualité des ZEISS était encore présente mais pour la qualité des tubes les russes n’avaient rien à envier aux allemnds.
Quoiqu’il en soit l’instruction germanique ainsi que l’expérience des tireurs allemands devaient etre au dessus du lot,mais n’oubliez jamais que le meilleur char du monde est celui qui a le meilleur équipage.
J’espère avoir répondu le plus clairement possible aux questions concernant ce sujet oh combien important dans la rubrique blindé. Posez moi toutes les questions que vous désirez si il y a incompréhension ou précisions à donner .
UHU
UHU
Capitaine
Capitaine

Nombre de messages : 265
Age : 109
Localisation : SAUMUR
Date d'inscription : 04/02/2007

Revenir en haut Aller en bas

TECHNIQUES ET PROCEDES DE TIR EN BLINDES Empty Re: TECHNIQUES ET PROCEDES DE TIR EN BLINDES

Message  Panzer5 le Mar 06 Mar 2007, 16:13

Merci Uhu pour cette mise au point. C'est effectivement trés technique mais j'ai enfin compris comment fonctionner la visée télémétrqiue grâce à toi. On comprend donc tout l'intérêt d'avoir un pointeur possédant une bonne acuité et un bon niveau en calcul mental! clin doeil gri
Panzer5
Panzer5
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 1843
Age : 38
Localisation : Charente maritime
Date d'inscription : 29/08/2005

Revenir en haut Aller en bas

TECHNIQUES ET PROCEDES DE TIR EN BLINDES Empty techniques et procédés de tir en blindé

Message  breiz izel le Ven 25 Juin 2010, 11:42

Bon, c' est les classes
Le simbleautage :
Comme indiqué plus haut, tout part du simbleautage. Pourquoi ce mot. Un exemple simple. En métallurgie, on usine une pièce dont toutes les cotes doivent partir d' un point ou il y a un évidement. On va construite une pièce bloquée dans cet évidement pendant tout l' usinage. Sur cette pièce, un donnera un coup de pointeau au point très précis d' où partent les mesures. La pièce terminée, on retire cette pièce que les ajusteurs nomment le simbleau. Dans le char on installe le SIMBLEAU DE BOUCHE à l' extrêmité du canon. C' est un bouchon ou une frette vide en son centre dans lequel une croix passant exactement au centre est constituée de deux cordes à piano. La corde à piano est une qualité d' acier. A l' arrière du canon on pose le SIMBLEAU DE CULASSE. Pièce qui s' emboite avec un simble trou parfaitement centré. On regarde par ce trou et l' on voit la croix précitée. Ensuite, tout est aligné en parallèle ou en convergeance appareils de visée et armes co-axiales.
A : le chef de char commande canon avec tel obus (perforant, charge creuse, explosif, fumigène, etc) ou mitrailleuse. Le tireur met le selecteur de son pupitre sur canon ou mitrailleuse. Si nécessaire, le radio-chargeur prépare l' obus demandé.
D : le chef de char dit TOURELLE A DROITE (ou à gauche) le tireur oriente vite la tourelle. Le chef de char dit : LENTEMENT, la tourelle tourne moins vite et le tireur commence à chercher dans sa lunette. Quand le canon est dans l' axe, le chef de char dit : BUT
O : le chef de char désigne l' objectif et le tireur dit VU dès qu' il a reconnu l' objectif. il corrige en direction
L : le chef de char indique à quelle distance se trouve l' objectif. Avec ses manettes le tireur peaufine ses règlages et dit PRET
F : le chef de char ordonne feu et le tireur actionne l' arme commandée

breiz izel
Colonel
Colonel

Nombre de messages : 551
Age : 72
Localisation : France
Date d'inscription : 21/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

TECHNIQUES ET PROCEDES DE TIR EN BLINDES Empty Re: TECHNIQUES ET PROCEDES DE TIR EN BLINDES

Message  panzerblitz le Ven 25 Juin 2010, 12:19

Merci beaucoup Breiz, très intéressant pouce
panzerblitz
panzerblitz
Police militaire (Modérateur)
Police militaire (Modérateur)

Nombre de messages : 4073
Age : 30
Localisation : Russie - Alsace - Ile de France - Oise
Date d'inscription : 05/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

TECHNIQUES ET PROCEDES DE TIR EN BLINDES Empty Re: TECHNIQUES ET PROCEDES DE TIR EN BLINDES

Message  major421 le Ven 25 Juin 2010, 15:07

Merci pour l'info TECHNIQUES ET PROCEDES DE TIR EN BLINDES Pouce_mi
major421
major421
Capitaine
Capitaine

Nombre de messages : 260
Age : 27
Localisation : france
Date d'inscription : 11/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

TECHNIQUES ET PROCEDES DE TIR EN BLINDES Empty Re: TECHNIQUES ET PROCEDES DE TIR EN BLINDES

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum