engagement très intéressé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

engagement très intéressé

Message  karol le Ven 06 Avr 2007, 7:11 pm

La citation de Truman suffit à montrer que ce n’est que par pur intérêt que les USA sont entrés dans cette guerre

Truman, au début de l’opération Barbarossa, s’exprimait ainsi cyniquement : "Si nous voyons l’Allemagne gagner, nous devrions aider la Russie et, si la Russie est en train de gagner, nous devrions aider l’Allemagne, pour que le plus grand nombre possible périsse des deux côtés."

karol
Adjudant-chef
Adjudant-chef

Nombre de messages : 106
Date d'inscription : 31/03/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: engagement très intéressé

Message  Charlemagne le Ven 06 Avr 2007, 9:28 pm

karol a écrit:La citation de Truman suffit à montrer que ce n’est que par pur intérêt que les USA sont entrés dans cette guerre

Je te rappel que les Etats Unis n'ont pas déclarés la guerre à l' Allemagne mais que c'est le contraire...
D'autant plus que Truman n'occupait pas un rôle trés important à l'époque
avatar
Charlemagne
Police militaire (Modérateur)
Police militaire (Modérateur)

Nombre de messages : 4794
Age : 29
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 11/02/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: engagement très intéressé

Message  karol le Sam 07 Avr 2007, 12:54 am

Phil642 a écrit:
charlemagne47 a écrit:
karol a écrit:La citation de Truman suffit à montrer que ce n’est que par pur intérêt que les USA sont entrés dans cette guerre

Je te rappel que les Etats Unis n'ont pas déclarés la guerre à l' Allemagne mais que c'est le contraire...

Vérifies un peu ... clin doeil gri






La guerre en un clin d’oeil



Le 7 décembre, le Japon attaque par surprise la base américaine de Pearl Harbour, dans le Pacifique. Le conflit prend sa dimension mondiale. L'Allemagne déclare peu après la guerre aux Etats-Unis du président Roosevelt et affronte désormais la puissance industrielle et démographique des géants soviétique et américain.
En 1943, les Anglo-Américains envahissent l'Italie, qui capitule en septembre. Ils débarquent le 6 juin 1944 en Normandie et libèrent Paris le 25 août, avant de foncer vers l'Allemagne. A l'Est, l'Armée Rouge reprend l'Ukraine en 1943, progresse en Europe de l'Est puis en Allemagne, et rejoint l'armée américaine sur l'Elbe le 25 avril 1945. Hitler se suicide dans son bunker berlinois le 30 avril, deux jours après l'exécution de Mussolini par des partisans italiens. L'Allemagne capitule le 9 mai1945.

karol
Adjudant-chef
Adjudant-chef

Nombre de messages : 106
Date d'inscription : 31/03/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: engagement très intéressé

Message  karol le Sam 07 Avr 2007, 1:13 am

charlemagne47 a écrit:
karol a écrit:La citation de Truman suffit à montrer que ce n’est que par pur intérêt que les USA sont entrés dans cette guerre

Je te rappel que les Etats Unis n'ont pas déclarés la guerre à l' Allemagne mais que c'est le contraire...
D'autant plus que Truman n'occupait pas un rôle trés important à l'époque



Il n'y a aucun rapport , avec l' engagement très intéressé des U.S.A pour cette guerre!!! Truman c'est certain il n'avait pas un rôle très important, il n’était que vice- président et président de Sénat des Etat-Unis !!!

karol
Adjudant-chef
Adjudant-chef

Nombre de messages : 106
Date d'inscription : 31/03/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: engagement très intéressé

Message  Narduccio le Sam 07 Avr 2007, 1:48 am

karol a écrit:
charlemagne47 a écrit:
karol a écrit:La citation de Truman suffit à montrer que ce n’est que par pur intérêt que les USA sont entrés dans cette guerre

Je te rappel que les Etats Unis n'ont pas déclarés la guerre à l' Allemagne mais que c'est le contraire...
D'autant plus que Truman n'occupait pas un rôle très important à l'époque



Il n'y a aucun rapport , avec l' engagement très intéressé des U.S.A pour cette guerre!!! Truman c'est certain il n'avait pas un rôle très important, il n’était que vice- président et président de Sénat des Etat-Unis !!!

Désolé, mais Truman était sur la touche. De nombreux responsables ont regretté par la suite que Roosevelt se sachant malade n'ai pas plus impliqué Truman dans plusieurs décisions surtout en ce qui concerne le développement de la bombe atomique qui sera une réelle surprise pour Truman. Pendant ses années de vice-présidence, il fut surtout en donneur de poignées de mains. Aux USA, le Vice-Président ne détient de pouvoir que par rapport à ce que veut bien lui concéder le Président. Le pouvoir de Truman avant le 12 avril 1945 est nul ou presque. Roosevelt ne pensait pas qu'il avait l'étoffe d'un homme d'état (et Roosevelt devait se croire immortel pour choisir comme vice-président un gars qu'il n'estimait pas comme un possible homme d'état !=.


Dernière édition par le Sam 07 Avr 2007, 10:32 am, édité 1 fois

Narduccio
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 4663
Age : 58
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 05/10/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: engagement très intéressé

Message  Invité le Sam 07 Avr 2007, 10:23 am

Bonjour,
D'accord avec Narduccio pour ce qui concerne Truman dont on peut presque dire qu'il deviendra President par hasard.

En 1940, les Americains ne veulent pas entrer en guerre. C'est "aux forceps" que Roosevelt fait passer les autorisations d'aider et approvisionner le Royaume Uni.

Les industriels ne sont pas mecontents de voir la concurrence s'etriper mutuellement et font de tres bonnes affaires en Allemagne.

Les militaires ont de grand sourires quand ils apprennent que la Wehrmacht est, apparemment en 1941, en train de detruire l'Armee Rouge.

L'Americain moyen, suite aux sanglants combats de 1914-18, n'a pas franchement envie de renvoyer les Boys se faire trucider pour la vieille Europe qui, encore, s'est mise a feu et a sang toute seule.

Il est tres significatif qu'apres Pearl Harbor, les USA declarent la guerre au Japon et au Japon seul.

C'est Hitler qui declare la guerre aux USA et il aurait pu s'en passer, son allie Japonais ne demandant rien. Il me semble entendre d'ici les soupirs de soulagement qu'ont tres certainement eu Churchill et de Gaulle a cette occasion !

Ils craignaient en effet, avec de bonnes raisons, que l'effort de guerre americain se porte vers le Pacifique au detriment de l'Europe.

Ceci etant dit, puisque les USA ont ete emmene de force vers la guerre, ils se sont debrouilles pour en tirer autant d'avantages que possible. Mais, apres tout, c'est de bonne guerre...

Karol, d'ou tiens-tu ta citation de Truman ? Serait-ce de "Le mythe de la bonne guerre · Les Etats-Unis et la deuxième Guerre mondiale" de Jacques R. Pauwels ?

Invité
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 7344
Date d'inscription : 16/07/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: engagement très intéressé

Message  karol le Sam 07 Avr 2007, 11:36 pm

Daniel Laurent a écrit:

Karol, d'ou tiens-tu ta citation de Truman ? Serait-ce de "Le mythe de la bonne guerre · Les Etats-Unis et la deuxième Guerre mondiale" de Jacques R. Pauwels ?


salut Daniel

affirmatif.....

karol
Adjudant-chef
Adjudant-chef

Nombre de messages : 106
Date d'inscription : 31/03/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: engagement très intéressé

Message  Invité le Dim 08 Avr 2007, 6:41 am

karol a écrit:
Daniel Laurent a écrit:
Karol, d'ou tiens-tu ta citation de Truman ? Serait-ce de "Le mythe de la bonne guerre · Les Etats-Unis et la deuxième Guerre mondiale" de Jacques R. Pauwels ?
salut Daniel
affirmatif.....
Bingo !
beret
Monsieur Pauwells fait partie de cette categorie d'historiens qui, s'ils utilisent de nombreuses archives souvent inedites dans leurs travaux souvent interessants, en tirent des conclusions qui leur sont tres personnelles et motivees par un engagement politique contemporain tres radical.

Il me fait penser a Madame Annie Lacroix-Riz, historienne de talent mais elle aussi tres engagee politiquement. Elle cite des faits, des documents, ne les deforme pas, ne les falsifie pas et fait ainsi des decouvertes tout a fait passionnantes. Mais en tire des conclusions qui restent ses conclusions.

Avec un peu d'humour, on peut dire qu'il faut absolument lire Lacroix-Riz et Pauwells mais, surtout, eviter de lire le dernier chapitre...
clin doeil gri

Invité
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 7344
Date d'inscription : 16/07/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: engagement très intéressé

Message  karol le Dim 08 Avr 2007, 9:53 pm

Salut Daniel

Je n'avais jamais entendu parler de cette Riz-Lacroix, nous venons de faire connaissance, « Internet ».
On la sent vraiment très remontée contre le Vatican et l'Allemagne. Très intéressante,c’est passionnant ce qu’elle écrit.

Annie Lacroix-Riz établit, documents à l’appui, que la victoire de 1945 donne l’occasion aux Etats-Unis de réussir enfin la politique « de la porte ouverte » qu’elle cherchait, en vain, à mener à bon terme depuis la crise des années 1880 afin d’écouler, notamment en Europe, ses excédents structurels de marchandises et de capitaux. Voilà pourquoi, écrit l’auteur, « le cas suédois nous apparaît particulièrement digne d’intérêt, tant il permet de démonter les mécanismes fondamentaux de ce qu’on a coutume de baptiser « aide » au relèvement de seize pays de l’Europe détruite » (page 6).
Le problème ainsi posé ne manque effectivement pas d’intérêt. L’analyse d’Annie Lacroix-Riz est très « pointue », comme disent aujourd’hui les électroniciens, et il ne saurait être question d’en détailler ici les arguments successifs. Ne retenons que quelques points. Par exemple : la déclaration d’un Américain hautement responsable en ce domaine (Randall) qui affirme : « Nous avons interdit à nos anciens ennemis de commercer avec les communistes, et nous avons persuadé nos anciens alliés de limiter rigoureusement ce commerce. Ils n’ont eu que le choix de se plier à nos voeux et d’abandonner la structure traditionnelle de leur commerce ».
Cet « abandon » permet aux Américains de vendre leur blé à l’URSS et d’interdire, au même moment, à leurs alliés européens de vendre à l’URSS des oléoducs (RFA), des roulements à bille (Suède), du caoutchouc (Grande-Bretagne). « Les plus dociles se rebellèrent parfois, révélant du même coup qu’ils n’avaient toujours pas entièrement renoncé au fructueux négoce de leurs premières années de reconstruction.
La Suède et la Suisse commercèrent donc avec l’Est, au début de l’ère atlantique, un peu moins hypocritement que les pays européens membres de l’Alliance (atlantique - PD) réduits à la fraude et au contournement d’une réglementation qui leur avait été purement et simplement imposée ». (L’essentiel, ce ne sont pas les « césures » dans la vie politique mondiale, mais la « primauté de l’économie et de ses impératifs à long terme. Expansion du « tigre » américain sur le dos du « mouton » européen, indépendamment des points cardinaux - est, ouest - de l’histoire idéologique, « porte ouverte », concurrence des capitaux, dure réalité du multilatérisme vanté par le plus fort auprès des plus faibles, tandis que le premier usait des avantages du bilatéralisme qu’il proscrivait pour les seconds » . Annie Lacroix-Riz estime en définitive que « l’idéologie dissimulait à peine des appétits commerciaux qui s’étaient manifestés bien avant le discours de Truman au Congrès, la fondation du Kominform ou le « coup de Prague ». L’ère de la prohibition marshallienne releva fondamentalement - pour ne pas écrire exclusivement - des lois de l’économie et non, comme on le croit encore aujourd’hui en France, de la sphère idéologique ou militaro-politique »

j'adore!!merci Daniel

karol
Adjudant-chef
Adjudant-chef

Nombre de messages : 106
Date d'inscription : 31/03/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: engagement très intéressé

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum