Opération Bodenplatte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Opération Bodenplatte

Message  Keffer le Jeu 10 Mai 2007, 10:56 am

Voici un article sur l'opération Bodenplatte tiré de Wikipedia, et qui nous offre une bonne base de discussion (si ça vous intéresse!!). J'ai mis quelquies remarques personnelles en italique en bas.


Dans le cadre de la bataille des Ardennes, l'opération Bodenplatte fut une opération de la Luftwaffe visant à acquérir la supériorité aérienne au dessus du champ de bataille pour soulager les troupes engagées dans la contre-attaque allemande et permettre leur soutien. Mettant en œuvre près de 900 avions allemands (chasseurs et chasseurs bombardiers), son objectif était les avions alliés basés dans une zone comprenant le nord est de la France, l'est de la Belgique et le sud des Pays-Bas.




Contexte
Lors du lancement de la bataille des Ardennes, le temps couvert ne permit pas à l’aviation des deux camps d’effectuer des missions en nombre, à de rares exceptions près. Cependant, il était évident que, une fois le beau temps revenu, la Royal Air Force et l’USAAF reprendraient leurs sorties, constituant alors une grave menace pour la contre-offensive des troupes allemandes. le commandement allemand en était conscient, une opération fut alors montée dans le but de désorganiser et d’affaiblir pour quelques semaines les Alliés. Mais pendant près d’un mois, les conditions ne permirent pas sa mise en œuvre, faisant croire à son annulation. Cependant, en cette toute fin d'année, les conditions s’améliorèrent et la mission fut finalement confirmée et prévue pour le 1er janvier, les Allemands tablant sur « l’esprit de fête » des Alliés, lesquels devaient « baisser leur garde »


Organisation
Le plan était simple : de nombreux chasseurs et chasseurs bombardiers devaient décoller et attaquer au petit matin en rase motte différentes bases entre Liège et Bruxelles. Dans le même temps, une mission de diversion eut lieu, au cours de laquelle quelques avions à réaction ar 234 bombardèrent Bruxelles, Anvers et Rotterdam. La force principale était composée de Messerschmitt Bf 109 et de Focke-Wulf FW 190. Certains de ceux-ci, appartenant au IV/JG 3 faisaient partie d’un Strumgruppe, groupe équipé d’avions mieux armés et blindés (=> peu maniables) sensés abattre des forteresse volantes.


Déroulement
La mission des Ar234 se déroula sans encombre, bien qu’elle ne fit pas diversion et chaque avion revint sain et sauf à sa base. A 5 heure, ce fut au tour de la force principale d’entrer en action. Les 900 chasseurs se dirigèrent vers une dizaine de bases alliées. Leurs résultats furent eux plus mitigés. Si l’opération connue un franc succès sur certains objectifs, elle fut à d’autres endroits un sanglant échec pour l’agresseur. Par exemple la JG 3 avec 72 avions mena une mission sur l’aérodrome d’Eindhoven surprenant au sol les Hawker Typhoon des escadrons canadiens 438 et 439. Agissant méthodiquement, les Allemands détruisirent en règle l’ensemble du parc de ces deux escadrons. Il en fut de même sur les bases de Melsbroek, Saint Denis-Westrem et Maldegem. Par contre les attaques menées contre Volkel, Anvers-Deurne et Le Culot furent très confuses et se révélèrent des échecs.


Bilan
Dans cette opération, les Alliés perdirent 144 avions et en eurent 62 fortement endommagés et bon pour la ferraile (sans compter 190 autres touchés à des degrés divers). De son coté, la Luftwaffe perdit plus de 300 avions (chiffre exact inconnu) et 237 pilotes furent tués ou disparurent, dont 3 commandants de geschwader, 6 de gruppen et 11 de staffeln. Ces hommes étaient irremplaçables, formant l’élite de l’aviation allemande lors de ce dernier sursaut. L’Allemagne ne s’en remis jamais et ne lança plus jamais de mission aussi ambitieuse. Ces pertes s’expliquent de plusieurs manières :

- mauvaise préparation : d’abords reportée, l’opération fut lancée sur un coup de tête sans préparation, presque en totale improvisation.
- matériel inadapté : les avions utilisés étaient tous des chasseurs, et leurs pilotes formés à leur usage comme tel. Même si des chasseurs furent souvent utilisés en appui des troupes, ils n’étaient pas conçus dans ce but, et se révélèrent souvent inadéquats dans ce genre d’opération.
- inexpérience des pilotes : à cette période de la guerre, la Luftwaffe se mourrait : les nouveaux pilotes étaient insuffisamment formés tandis que le noyau des anciens se réduisait de jour en jour, écrasé par la supériorité alliée. Et en ce jour, 20 commandants expérimentés disparurent et ne furent jamais remplacés. Les Alliés ne perdirent presque pas de pilotes.
Si les pertes alliées furent comblées en l’espace de deux semaines, celles des Allemands ne le furent jamais. Bodenplatte, dernier sursaut d’ampleur d’une Luftwaffe à l’agonie, fut à ce titre la pire des calamités connues par cette aviation, ayant vécu son heure de gloire.



Carte de l'opération



Sources
"Bataille aérienne" numéro 31, édition Lela Presse "Battle of the airfields, bodenplatte", édition Grub Street

"Le fana de l'aviation" hors série n° 28 "la dernière année de la luftwaffe", édition Larivière

"Bodenplatte, the luftwaffe's last hope", par R.Pütz


Il est très important de noter que les Alliés ne perdirent presque aucun pilote. Les aviateurs alliés restèrent peu de temps au "chômage technique" en attendant des avions de remplacement, mais les Allemands ont perdu avions ET pilotes. La Luftwaffe s'est en ce sens donné elle-mêm le coup de grâce.

De plus, du fait du manque de carburant, les pilotes allemands ne purent éviter les zones fortement défendues par la DCA alliée et durent les survoler, occasionnant d'importantes pertes. Beaucoup de pilotes tombèrent par ailleurs tout simplement en panne sèche.
avatar
Keffer
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 1089
Age : 37
Localisation : Oslo (Norvège)
Date d'inscription : 23/06/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Opération Bodenplatte

Message  Invité le Ven 11 Mai 2007, 11:38 am

Bonjour,
Le chant du cygne...
La bataille des Ardennes, et donc Bodenplatte qui va avec, m'a toujours rempli de perplexite.

Fin 44-debut 45, se lancer a l'offensive, y gacher un materiel difficilement remplacable et des hommes iremplacables alors que la superiorite des Allies a ete demontree tout au long de la campagne de France.

Ils esperaient quoi ? Les renvoyer en Normandie ?

L'attaque de la JG 53, interessant article en complement, avec des photos d'avions allemands abattus :
http://aerostories.free.fr/events/bodenplatte/
Voir la version .pdf telechargeable de l'article

Invité
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 7344
Date d'inscription : 16/07/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Opération Bodenplatte

Message  Keffer le Ven 11 Mai 2007, 11:49 am

Merci Daniel. J'adore ce passage:
Après le raid, l'Oberfeldwebel Stefan Kohl de la 13./JG 53, qui s'est parachuté, est amené à Frescaty. Il est interrogé par le Major George Brooking. Le sous-officier allemand se fait remarquer par son comportement arrogant et cabot. Quelqu'un voulant prendre une photo de la scène, Kohl exige qu'il puisse se recoiffer et polir ses bottes avant. Puis, avisant les carcasses tordues des P-47 au-dehors, il lâche à Brooking : « Qu'est-ce que vous dites de ça ? ». Le Major serre les dents et sort de la pièce sans un mot. Deux jours plus tard, Brooking rend une nouvelle visite à son prisonnier. Il le fait se lever et l'emmène devant la fenêtre où le jeune pilote allemand peut apercevoir un alignement de P-47D flambant neufs qui viennent d'arriver. « Qu'est-ce que vous dites de ça ? », lui dit simplement Brooking. Kohl regarde un instant le sol, puis fixe Brooking et dans un anglais impeccable lui répond : « Ça, c'est la seule raison pour laquelle vous gagnez ».

Je n'ai jamais compris l'utilité de cette opération non plus. Surtout pour une Luftwaffe déjà saignée à blanc, qui avait grand besoin de toutes ses ressources dans les opérations de défense du Reich et de soutien aux troupes terrestres.
avatar
Keffer
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 1089
Age : 37
Localisation : Oslo (Norvège)
Date d'inscription : 23/06/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Opération Bodenplatte

Message  Invité le Dim 07 Sep 2008, 11:32 pm

Il y a eut un documentaire sur le câble il y quelques mois sur cette opération, grâce à des images de synthèse,les producteurs ont put reconstituer les scènes, c'était vraiment bien et passionant. L'opération Bodenplatte à été la dernière grande mission de la Luftwaffe, mais elle n'a pas permis aux Allemands de reprendre le dessus, 64 ans après ont peut s'interroger sur son l'efficacité tactique. Les pertes subient ce jour là ont été vaines et inutiles. Salut

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Opération Bodenplatte

Message  marc_91 le Lun 08 Sep 2008, 5:43 am

avion Il s'agit de la série "Les Ailes de la Guerre", épisode "le dernier assaut de la Luftwaffe" ...

A noter également que, pour garder l'opération secrête, le commandement allemand n'avait pas averti sa propre DCA. Plusieurs dizaines d'avions allemands furent ainsi perdus par des tirs fratricides ...
avatar
marc_91
Général de Brigade
Général de Brigade

Nombre de messages : 809
Age : 55
Localisation : un village près d'Etrechy (91)
Date d'inscription : 08/05/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Opération Bodenplatte

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum