Gainsbourg et le lieutnant SS Wehmeyer.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Gainsbourg et le lieutnant SS Wehmeyer.

Message  tietie007 le Jeu 17 Mai 2007, 10:08 am

Je viens de finir le livre de Yves Salgues, journaliste à Paris-Match et écrivain, confident de Serge Gainsbourg, "Gainsbourg ou la provocation permanente", Editions Jean-Claude Lattès 1989, qui est aussi édité dans Le livre de Poche.
Le journaliste évoque avec le célèbre artiste une amitié curieuse, durant la guerre (pages 107 à 115) :

En 1941, Joseph Gainsbourg, père de Lucien, inscrit son fils à l'Académie Montmartre, école des Beaux-Arts où il sera d'ailleurs le seul juif !
Yves Salgues questionne alors Gainsbourg sur un épisode curieux :

En arrivant, maigrichon, dans l'Académie, Le lieutenant SS Karl-Heinz Wehmeyer s'approche de Lucien et lui offre une boule de gruau.
YS: Es-tu certain d'avoir eu affaire à un SS ?
S.G: Parfaitement. Avec des bottes noires et un long manteau noir en cuir cintré à la taille.(...)Son attitude à mon endroit était est compréhensible et explicable. Comme je suis en sursis prolongé de casse-pipe, pourquoi ne pas être secourable, devait-il se dire, à ce gentil môme infortuné. Wehmeyer me paraissait intouchable . Intouchable comme un Eclair d'Acier. Le summum de la puissance émanait vraiment de lui.
YS: Un nazi te payait des brioches et les miliciens t'affamaient !

D'ailleurs le lieutnant SS Wehmeyer et le môme Gainsbourg travaillent côte à côte, frères de chevalet.

(Yves Salgues interrogent Gainsbourg sur le début de l'année 1943.)

Y.S: Stalingrad a eu lieu. La guerre, jusqu'ici romantique avec la révolution espagnole, est devenue d'un réalisme effrayant avec cette empoignade épique : Armée rouge contre Wehrmacht. Stalingrad abandonnée, la Wehrmacht vaincue, le Dr Goebbels, plus solennel que de coutume mais moins vociférant, ordonne une journée de deuil national. J'ai su, moi, dans le Lot, que Stalingrad était le tournant de l'Histoire. Comment as-tu reçu l'événement ?
S.G : Je l'ai reçu d'une manière sensorielle : comme on ressent les événements, les êtres et les choses à cet âge là. Que pouvait être Stalingrad pour moi sinon une abstraction lointaine. L'événement a pris à mes yeux sa grande forme concrète le jour où, me présentant comme à l'ordinaire à l'Académie Montmartre, j'ai vu la place au chevalait qu'occupait à ma droite le lieutnant Wehmeyer, j'ai vu cette place vide, ce néant, sur laquelle pendant trois semaines aucun élève n'a osé posé son cul.
Y.S: Karl-Heinz ne t'a pas dit au revoir ?
S.G: Et pourquoi l'aurait-il dit ? J'étais pour lui une quantité négligeable qu'il protégeait. J'étais sa B.A de scout nazi.
Y.S: (...) Il a fallu que Wehmeyer s'en allât pour que tu saches que la guerre était perdue pour l'Allemagne.
S.G: Oui, c'est à peu près cela. A travers son absence j'ai ressenti le vide de la mort.
Y.S: Ne me dis pas que tu as ressenti un sentiment d'un manque ni d'une frustration (...)
S.G: J'ai ressenti simplement le sentiment d'une tentation homosexuelle incertaine et fugace, d'un doute à explorer, d'un inconnu à connaître, sentiment qui s'étant enfui ne reviendra jamais plu.

Le protecteur ayant disparu, la situation de Gainsbourg, seul élève juif de l'Académie deviendra plus incertaine. Et au début 1944, la famille rejoindra le père Joseph dans le Limousin, où il cachera Serge dans le collège de Saint Léonard de Noblat (village que j'ai visité d'ailleurs, connu pour sa Collégiale, chef d'oeuvre de l'art roman.)

Curieuse coïncidence du destin, 42 ans plus tard, il aura un fils, Lucien, avec Bambou, petite-fille présumée du maréchal Von Paulus le grand vaincu de Stalingrad ...
La ville héroïque lui enlèvera son protecteur et lui donnera un fils ...

Evocation émouvante du musicien sur cette relation paradoxale entre un petit juif et un officier SS, comme quoi, l'art peut transcender les idéologies !

Un petit topo sur le génial ivrogne avec un QUIZZ sur la carrière du chanteur-acteur-compositeur :



http://tietie007.over-blog.com/article-10440658.html
avatar
tietie007
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 1884
Age : 51
Localisation : Aix en Provence
Date d'inscription : 26/02/2007

http://bachistoiregeo.blog4ever.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gainsbourg et le lieutnant SS Wehmeyer.

Message  mcouioui le Jeu 17 Mai 2007, 10:12 am

Comme dab' et puis parce qu'un petit smiley vaut parfois mieus qu'un long discours... pouce gri

Serviteur Monsieur
avatar
mcouioui
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 1381
Age : 49
Localisation : Nanterre
Date d'inscription : 08/01/2007

http://www.louisianarebels.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gainsbourg et le lieutnant SS Wehmeyer.

Message  Invité le Mar 11 Sep 2007, 4:32 pm

Grand fan de Lucien Ginsburg, je découvre ce post ajdh...
Alors:
1. Il me manque
2. Merci tietie
3. C'est peut-être à lui qu'il pensait en écrivant "Nazi rock"
4. Quoi? Bambou "petite-fille" de Paulus??!... On aura décidément tout entendu... maleureu gri pouce

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Gainsbourg et le lieutnant SS Wehmeyer.

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum