La guerre de sécession

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: La guerre de sécession

Message  tyrone le Jeu 31 Mai 2007, 12:58 pm

ah oui comme référence j'avais aussi le film gettysburg...Mais ça date... beret

tyrone
Adjudant
Adjudant

Nombre de messages : 98
Age : 30
Localisation : st etienne
Date d'inscription : 09/01/2007

http://captainamerica1.skyblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La guerre de sécession

Message  mcouioui le Jeu 31 Mai 2007, 11:07 pm

Savinien a écrit:Question qualités de soldats, le Sud a largement l'avantage ; une population à majorité rurale, sachant monter à cheval, tirer, vivre du terrain.

C’est un fait, c’est la force du rurale sur le citadin, ceci dit, prés de la moitié des morts de la guerre civile le sont de maladies ou suites de blessures et à ce compte là les citadins ont un net avantage sur les ruraux, plus accoutumé aux épidémies et maladies liées à la promiscuité…

A noter également que les Américains changeront radicalement la doctrine de la cavalerie. En effet, le sabre fut très peu utilisé, suplanté par l'arme à feu : c'est l'effet de feu qui primera sur l'effet de masse. Ce qu'hélas nos armées européennes refuseront de comprendre (sauf les Belges p24 à Haelen).

Il est évident et cela aussi pour l’infanterie, que l’arme rayée, voir à répétition manuelle, la modernité de l’armement en général à nettement changé la donne…
Mcouioui, je ne suis pas d'accord avec toi sur deux points :

D'abord la différence de sort entre l'ouvrier et l'esclave. Si dans la théorie, elle est effective, dans la réalité, il en va tout autrement. L'ouvrier est lui aussi considéré comme un meuble, pratiquement (du moins en Belgique et en France) attaché à son usine et à son coron. Tout un système de coercition et d'exploitation est mis en plaçe qui fait de l'ouvrier une personne sans aucuns droits.
C'est même bien pire car ce meuble n'appartient pas au patron et donc celui çi se moque de le conserver en état.
L'ouvrier, si théoriquement, il a des droits, dans la pratique, n'en a aucun ; un procès opposant un ouvrier et un bourgeois est couru d'avançe.
Pas de droit de grève en revanche un réel droit de cuissage des contremaîtres et patrons, un carnet d'ouvrier, sorte de casier judiciaire officieux dans lequel le patron note son ouvrier et que ce dernier doit présenter s'il change d'usine.
Etc.
Il est très facile de dire qu'il est libre de crever mais j'estime (je peux me tromper hein clin doeil gri ) que s'est se leurrer d'avançer cet arguement.
surtout que je peux rajouter : l'esclave peut fuir vers le Nord (fuite , enfin début de fuite -quitter la propriété de son maître, facile) et crever ensuite.

Je ne dis pas que c’est mieux, moins bien, pas pire, etc. C’est pour ça que je dis « libre de crever » c’est ironique, mais je dis attention à la comparaison, l’ouvrier, n’est pas esclave, même s’il est lui aussi bien souvent déraciné, on est pas venus l’arracher à sa terre natale de force, il n’a pas voyager à fond de calle, il n’est pas un animal et traité en tant que tel, l’ouvrier irlandais, même s’il est traité différemment par son catholicisme, il est blanc, "pas un négre, pas un animal, pas un être inférieur, etc." (dur volontairement) La comparaison, même si je comprends très bien ce que tu veux décrire, je le vis avec mes tripes, ne peut que souffrir de cet examen et est trop facilement et de manière récurrente la porte ouverte à la négation de la maltraitance de la négritude au travers de l’esclavage pour que je m’y risque, même si je te le redis, je comprends bien ce que tu veux dire…

La deuxième chose; Je vois un rapport clair entre la politique raciale nazie et la ségrégation. Ce rapport c'est justement la ségrégation et la discrimmination.
Bien entendu, c'est un rapport basé sur un prinçipe semblable qui se déclinera chez les nazis par l'extrêmisme sinistre que l'on connait et qui aux USA, dans le Sud, se limitera à la sépération et la discrimination.

Et nous Européens ne devons pas trop nous gausser non plus car avec notre colonisation et la civilisation du "bon sauvage", on relevait également de ce prinçipe.

Pour moi ce sont deux choses totalement différentes et bien distinctes en partie pour le début de réponse que tu fais dans la tienne, même si là aussi je vois où tu veux en venir, Big serait peut-être plus à même de nous tracer la ligne médiane de cette différence, il est emprunt des deux cultures… Et puis j’aime bien quand il en parle, c’est reposant… Pour moi


Dernière édition par le Ven 01 Juin 2007, 10:24 am, édité 1 fois
avatar
mcouioui
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 1381
Age : 49
Localisation : Nanterre
Date d'inscription : 08/01/2007

http://www.louisianarebels.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La guerre de sécession

Message  mcouioui le Jeu 31 Mai 2007, 11:08 pm

tyrone a écrit:ah oui comme référence j'avais aussi le film gettysburg...Mais ça date... beret

C'est une bonne référence, je te conseil aussi "Gods and Generals" clin doeil gri
avatar
mcouioui
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 1381
Age : 49
Localisation : Nanterre
Date d'inscription : 08/01/2007

http://www.louisianarebels.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La guerre de sécession

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum