Histoire des blindés .

Aller en bas

Histoire des blindés . Empty Histoire des blindés .

Message  bigbasketeur le Ven 08 Juin 2007, 18:50

Première Guerre mondiale : la naissance des blindés


En 1912, un inventeur civil australien, L.E. de Mole, présenta au ministère de la Guerre britannique le projet d’un engin blindé à chenilles qui pouvait transporter des soldats à travers les tranchées et les barbelés sans craindre les tirs des mitrailleuses. Bien que le projet de cet ingénieur arrivât au bon moment, il fut bizarrement rejeté.

Des engins blindés avaient pourtant été utilisés pendant la guerre des Boers et des tracteurs à chenilles étaient à l’œuvre, rendant de précieux services dans des exploitations agricoles américaines. H. G. Wells, dans son ouvrage The Land Ironclads, avait eu l’idée de combiner ces deux concepts. Le véritable problème du projet de Mole était la mécanisation alors que les généraux ne juraient encore que par la cavalerie.

Quelques mois après le début de la Première Guerre mondiale, en octobre 1914, une solution équivalente avait été proposée par le colonel Swinton de la British Army, un tacticien militaire dont le nom de plume était Ole-Luke-Oie. Une visite au front l’avait convaincu que la combinaison de la guerre des tranchées et de la mitrailleuse exigeait un véhicule armé, blindé et à chenilles. Un des hauts fonctionnaires du ministère des Armées, le colonel Hankey, soutenait l’idée mais Lord Kitchener, Secrétaire d’état à la Guerre, était contre.

Ce projet atterrit cependant sur le bureau de Winston Churchill, alors Premier lord de l’Amirauté, qui en comprit l’intérêt et constitua un comité pour l’étude de ces prototypes de Lands Ships. Swinton les rebaptisa Tank (réservoir) pour faire croire que le Royaume-Uni produisait des réservoirs d’eau autotractés à destination de la France. De manière tout à fait indépendante, les Français, sous la conduite du général Jean-Baptiste Eugène Estienne, développaient leurs propres versions d’un engin blindé, le char Schneider CA1 testé en février 1916, puis le char Saint Chamond. En association avec les entreprises Renault, alors relativement modestes, le char équipé d'une tourelle pivotante sur 360° fut ensuite mit au point : le char léger FT-17, cette architecture fut depuis lors reprise par l'immense majorité des chars.

Quand l’engin idéal fut enfin mit au point, sa production démarra. L’idée était d’utiliser en masse ces blindés pour provoquer un coup de théâtre militaire. Du côté britannique, le général Haig était si impatient de gagner du terrain pendant la bataille de la Somme, qu’il voulut disposer des premiers 60 engins disponibles. Leur apparition provoqua bien évidemment la surprise générale.

Les chars Mark I étaient conçus pour franchir une tranchée de près de 4 m de largeur et un obstacle de plus de 1 m de haut, ils faisaient 8 m de long et 4 m de large. Pesant près de 30 tonnes, leur vitesse de pointe était à peine supérieure à celle d’un homme au pas. L’équipage comprenait 8 hommes, dont 2 en charge de manœuvrer chaque chenille. Leur autonomie ne dépassait pas 40 km et environ tous les 80 km, les chenilles devaient être remplacées.

Sur la Somme, ces blindés n’apportèrent rien de décisif à l’issue des combats. En outre leur performance décevante ne fit qu’accroître le mépris des officiers conservateurs.

« Mes pauvres Land Ships ont été lâchés prématurément et à une échelle trop médiocre, il y avait pourtant une vraie victoire derrière cette idée », se lamentait Churchill.

Swinton fut démis de ses fonctions de chef des unités de blindés britanniques. Après la Somme, le ministère de la Guerre essaya d’annuler une commande de 1 000 nouveaux blindés et quand certains d’entre eux s’envasèrent dans les marais de Passchendaele, il en profita pour baisser la production de 4 000 à 1 300 chars.

« Au lieu de mettre en doute son propre jugement, commenta l’historien militaire britannique sir Basil Liddell Hart, l’état-major perdit progressivement toute confiance dans les tanks. »

La bataille de Cambrai, en novembre 1917, révéla enfin la puissance des blindés à ceux qui avaient des yeux pour voir. Mais certains officiers préférèrent rester aveugles. Et il fallut encore une longue année aux généraux pour réaliser que les chars avaient définitivement supplanté les armes, les principes et les tactiques de naguère.

L’armée allemande fut très en retard en ce domaine et seulement 20 chars A7V, des boîtes blindées peu manœuvrables, furent construits en 1918. À noter que lors de sa première grande opération indépendante lors de la bataille de Saint-Mihiel en septembre 1918, l’US Army engagea 267 chars, tous de fabrication françaises dont des FT-17 qui fut le char le plus produit de cette époque, sous le commandement du lieutenant-colonel George Patton qui s’illustra pour son action durant la Seconde Guerre mondiale.
bigbasketeur
bigbasketeur
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 4667
Age : 38
Localisation : Toulouse .
Date d'inscription : 29/06/2006

http://www.histoquiz-contemporain.com/forum/index.php?sid=39a430

Revenir en haut Aller en bas

Histoire des blindés . Empty Histoire ....

Message  bigbasketeur le Ven 08 Juin 2007, 18:51

L'Entre-deux Guerres : des avances dans la conception et les stratégies


Le concept des chars étant maintenant banalisé, de nombreuses nations ont conçu et ont construit des nouveaux modèles entre les deux guerres. Pendant les années 1920, les chars britanniques étaient les plus avancés. La France et l'Allemagne se trouvaient encore dans un état économique précaire à la suite de la guerre et de l'application du traité de Versailles. Ces conditions ne permettaient pas à ces deux pays de se lancer dans le développement de chars efficaces entre les deux-guerres.

Les USA ont fait peu de développement pendant cette période : la traditionnelle cavalerie absorbait la majeure partie des fonds affectés au développement des unités de chars qui n’en étaient qu’une sous division. Même George S. Patton, personnage important pour son expérience des chars pendant la Première guerre, fut muté de la division blindée pour rejoindre la cavalerie. L'armée américaine avait en effet décidé de ne pas financer des unités de chars de combat.

Tout au long de cette période plusieurs classes de chars de combats étaient communes, la majeure partie des avances ayant lieu au Royaume-Uni. Des chars légers, pesant dix tonnes ou moins, furent employés principalement pour des tâches de surveillance. Ils possédaient généralement un canon léger et efficace contre d'autres engins du même type. Les chars moyens ou les chars rapides étaient légèrement plus lourds, privilégiant le déplacement à grande vitesse et sur de longues distances. Les chars lourds ou d'infanterie étaient fortement blindés et généralement très lents. L'idée globale était d'employer des chars d'infanterie dans les combats rapprochés avec l'infanterie pour effectuer une percée, leur armure lourde leur permettant d’encaisser les armes antichar ennemies. Une fois que cette force combinée cassait les lignes ennemies, des groupes de chars rapides étaient envoyés par la brèche. Ils agissaient ainsi loin derrière les lignes pour attaquer l'infrastructure d’approvisionnement et des unités de commandement. Ce schéma (one-two) était la philosophie de base des divisions blindées britanniques. Il fut adopté par les Allemands comme composant important du concept du Blitzkrieg.

La doctrine de J.F.C. Fuller (major-général britannique de la Première Guerre mondiale) servit de base au travail de tous les chefs de divisions blindées : Hobart en Grande-Bretagne, Guderian en Allemagne, Chaffee aux États-Unis, De Gaulle en France, et Toukhatchevski en URSS. Ironiquement, ce sont les Allemands qui suivirent le plus la théorie de Fuller en l'appliquant dans le cas de la Blitzkrieg. Fuller préconisait de contourner les zones de forte activité ennemie pour encercler l'adversaire et le détruire. L'armée rouge préféra quant à elle une approche avec des opérations en profondeur. Tukhachevsky développa ces tactiques durant les années 1920.

C'est à ce moment-là que fut investi de l'argent dans la mise au point de chars spécialisés dans les combats anti-chars. L'essentiel des moyens était concentré sur des armes puissantes pour lutter contre les chars et d'autres armes du même genre, incluant des engins ayant pour but de détruire les tanks. Aux États-Unis on concevait les chars pour qu’ils soient capables d’éviter les tirs ennemis. La Grande-Bretagne prit la même voie, et les deux pays produirent des chars légers dans l'optique qu'avec la vitesse, ils pourraient tirer plus vite et éviter d’être frappés, comparant leurs chars à des canards.

En pratique, ces concepts se sont avérés dangereux. L'augmentation du nombre de chars sur les champs de bataille impliquait d'avoir des engins polyvalents. Les chars devaient à la fois assurer leur défense, lutter contre les autres chars et pouvoir lancer des attaques. Les chars uniquement conçus pour faire face à leurs homologues étaient inutiles contre les autres menaces. Ils ne convenaient pas à des opérations de soutien de l'infanterie. Vulnérabilité du char et capacité de destruction anti-char ont été rapidement les leitmotivs des concepteurs de l’époque créant une véritable course au « blindage le plus épais » et au « plus gros canon ». La forme du char, auparavant purement guidée par des considérations de dégagement d'obstacles, a beaucoup changé avec un profil bas souhaitable pour la discrétion et la stabilité.
bigbasketeur
bigbasketeur
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 4667
Age : 38
Localisation : Toulouse .
Date d'inscription : 29/06/2006

http://www.histoquiz-contemporain.com/forum/index.php?sid=39a430

Revenir en haut Aller en bas

Histoire des blindés . Empty Histoire des blindés .

Message  bigbasketeur le Ven 08 Juin 2007, 18:53

La Seconde Guerre Mondiale : Blitzkrieg et armes combinées


La Seconde Guerre mondiale a vu une série d'avancées dans la conception des chars de combats. L'Allemagne, par exemple, était spécialisée au début dans les chars légèrement blindés et armés, tels que le Panzer I initialement prévu pour la formation des équipages, la reconnaissance et le soutien de l'infanterie. Ces chars rapides et d'autres véhicules blindés furent des éléments importants de la guerre éclair. Sur le terrain, ils étaient toutefois inférieurs, en particulier lors des combats directs avec les chars britanniques et soviétiques. Le char soviétique T-34 avait un blindage supérieur, un armement plus complet et offrait une maniabilité accrue pour la même vitesse sur tout type de terrain.

Vers la fin de la guerre toutes les nations avaient considérablement augmenté la puissance de feu et le blindage de leurs chars. Le Panzer I n'avait que deux mitrailleurs alors que Panzer IV avait un canon à vitesse réduite de 75mm et pesait un peu moins de vingt tonnes. Le char moyen allemand standard vers la fin du conflit, le Panther, possédait un puissant canon à haute vitesse d'un calibre de 75mm et pesait déjà 45 tonnes.

Pendant la guerre, les tanks reçurent des systèmes améliorés de suspension ce qui constitua un progrès significatif. La qualité de la suspension est le facteur déterminant de la qualité d'un char tout-terrain. De mauvaises suspensions soumettent les équipages à d'importantes secousses et limitent la vitesse maximale du char. De nouveaux systèmes comme la Christie ou la suspension à barre de torsion ont spectaculairement amélioré les performances, permettant par exemple aux dernières générations du Panther de se déplacer en tout terrain à des vitesses qui étaient encore inimaginables lors de sa conception.

À cette époque la plupart des chars furent équipés de radios (tous les chars américains et allemands, certains chars soviétiques). Les radios sur les chars britanniques étaient de qualité inégale mais améliorèrent tout de même énormément le commandement des unités. Les châssis des chars furent adaptés à un large éventail de tâches militaires, comme par exemple le déminage et le génie militaire à l'instar des chars de Percy Hobart, spécialement conçus pour le débarquement allié en Normandie. Ces véhicules spécialisés sont plus connus sous le nom de Hobart's Funnies.

Toutes les principales puissances combattantes ont également développé des armes spécialisés anti-chars : artillerie, chasseur de chars, et chars d'assaut (véhicules blindés portant des canons de gros calibres). Les canons d’assaut allemands et soviétiques, plus simples et meilleurs marché que des chars, ont eu les calibres les plus lourds de tous les véhicules de guerre, alors que les chasseurs de chars américains et britanniques ne différaient guère des chars classiques.

Les tourelles étaient désormais considérées comme l'emplacement le plus efficace pour le canon principal. Afin de détruire des objectifs blindés, le char avait besoin d'un canon unique et puissant à la différence de quelques modèles d'avant-guerre (comme le soviétique T-35). Ces vieux modèles répartissaient leur puissance de feu sur plusieurs tourelles, avec un armement de faible calibre ou dans d'autres cas avec un seul canon fixe. La plupart des chars gardèrent au moins une mitrailleuse.
bigbasketeur
bigbasketeur
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 4667
Age : 38
Localisation : Toulouse .
Date d'inscription : 29/06/2006

http://www.histoquiz-contemporain.com/forum/index.php?sid=39a430

Revenir en haut Aller en bas

Histoire des blindés . Empty Histoires des blindés .

Message  bigbasketeur le Ven 08 Juin 2007, 18:54

Première Guerre mondiale

Allemagne

* Sturmpanzerwagen Char A7V (20)

France

* Char Schneider CA1 (environ 400)
* Char Saint Chamond (environ 400)
* Char Renault FT-17 (plus de 3 800)

Royaume-Uni

* Char Mark I
* Char Mark II
* Char Mark III
* Char Mark IV
* Char Mark V
* Char Whippet
bigbasketeur
bigbasketeur
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 4667
Age : 38
Localisation : Toulouse .
Date d'inscription : 29/06/2006

http://www.histoquiz-contemporain.com/forum/index.php?sid=39a430

Revenir en haut Aller en bas

Histoire des blindés . Empty Histoire ...

Message  bigbasketeur le Ven 08 Juin 2007, 18:56

Seconde Guerre mondiale [modifier]

Allemagne

Chars

Durant la Seconde Guerre mondiale, l'Allemagne a produit 24 630 chars.

* Panzerkampfwagen I (3 970)
* Panzerkampfwagen II (3 996)
* Panzerkampfwagen III (5 728)
* Panzerkampfwagen IV (plus de 11 900)
* Panzerkampfwagen 35(t)
* Panzerkampfwagen 38(t)
* Panzerkampfwagen V Panther (environ 6 000)
* Panzerkampfwagen VI Tiger (1 355)
* Panzerkampfwagen VI Königstiger (485)


Véhicules blindés

* SdKfz 221
* SdKfz 222
* SdKfz 223
* SdKfz 231
* SdKfz 233
* SdKfz 232
* SdKfz 263
* SdKfz 234

Half Tracks

* SdKfz 2
* SdKfz 6
* SdKfz 7
* SdKfz 10
* Maultier
* SdKfz 250 (plus de 13 000)
* SdKfz 251 (Modèles A, B et C : 4 650. Modèle D : 10 602)

Artillerie auto-tractée

* Wespe
* Panzerfeldhaubitze 18M « Hummel »

Canons d'assaut

* Char StuG III
* Char siG33
* Char StuG IV
* Char StuH 42
* Sturmpanzer IV
* Sturmmörser Tiger
* Jagpanzer Hetzer 38t
* StuG M42(i

Chasseurs de chars

* Panzerjaeger I
* Marder I
* Marder II
* Marder III
* Nashorn
* Jagdpanzer 38(t)
* Jagdpanzer IV
* Jagdpanzer V « Jagdpanther »
* Jagdpanzer VI « Jagdtiger »
* Jagdpanzer Elefant

Autres véhicules

* leichte Flakpanzer 38(t)
* Möbelwagen
* Wirbelwind
* Ostwind
* Kugelblitz

Australie

* Char Sentinel (66)

Canada

Chars

* Char Ram (2 993)

Artillerie auto-tractée

* Sexton
bigbasketeur
bigbasketeur
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 4667
Age : 38
Localisation : Toulouse .
Date d'inscription : 29/06/2006

http://www.histoquiz-contemporain.com/forum/index.php?sid=39a430

Revenir en haut Aller en bas

Histoire des blindés . Empty fqesed

Message  bigbasketeur le Ven 08 Juin 2007, 18:58

États-Unis d'Amérique

Chars d'assaut

* Char M1
* Char M2 (365)
* Char M3/M5 Stuart (22 743)
* Char M22 Locust (830) (Jamais utilisé en combat)
* Char M24 Chaffee (4 371)
* Char M3 Grant (a/k/a Lee) (environ 7 200)
* Char M4 Sherman (plus de 58 000)
* Char M6 (Jamais utilisé en combat)
* Char M26 Pershing (plus de 1 400)

Chasseurs de chars

* M10 Wolverine
* M18 Hellcat
* M36 Jackson (M36 Slugger)

France

* Char AMR 33(123)
* Char AMR 35(200)
* Char Hotchkiss H 35 (1 091)
* Char Hotchkiss H 38 (dont environ 700)
* Char Hotchkiss H 39 (dont environ 400)
* Char FCM 36 (100)
* Char Renault FT-17 (1 580)
* Char B1 (405)
* Char Renault R 35 (plus de 1 601)
* Char Renault R 40
* Char Somua S-35 (environ 430)

Hongrie

* Char Toldi (202)
* Char Turan (424)
* Zrinyi

Iran

* Zulfiqar

Italie

* Char CV-33, Char CV-35 (chars légers)
* Char L5-21
* Char L5-30
* Char L6/40 (283)
* Char M11-39 (100)
* Char M-13/40 (779)
* Char M 14/41 (environ 1 100)
* Char M15/42 (82)

Japon

* Char Type 94 TK (843)
* Char Type 97 Te-Ke (593)
* Char Type 89
* Char Type 95 Ha-Go (2 375)
* Char Type 97 Chi-Ha (plus de 2 200)
* Char Type 1 Chi-He
* Char Type 3 Chi-Nu

Pologne

* Char TK-3, Char TKS (chars légers, environ 560)
* Char 7TP (132)
* Char 10TP

Royaume-Uni

Chars

* Carden-Loyd Mk VI Tankette
* Char léger Mk VI
* Char léger Mk VII Tetrarch (177)
* Cruiser Mk I (125)
* Cruiser Mk II (205)
* Cruiser Mk III (65)
* Cruiser Mk IV (655)
* Cruiser Mk V Covenanter (plus de 1700) (Jamais utilisé en combat)
* Cruiser Mk VI Crusader (5 300)
* Cruiser Mk VII Cavalier (500)
* Cruiser Mk VIII Centaur (950)
* Cruiser Mk VIII Cromwell
* Cruiser Challenger
* Cruiser Comet
* Sherman Firefly
* Matilda Mark I (140)
* Matilda Mark II (plus de 1 900)
* Char d'infanterie Mk III Valentine (plus de 8 200)
* Char d'infanterie Mk IV Churchill (plus de 5 700)
* Char Vickers 6-Ton (Vickers Mk. E) (environ 150, pour l'export uniquement)
* Char Vickers Medium char Mark II (160)
* Bren-Carrier

Artillerie auto-tractée

* char Bishop

Char Destroyers

* Char Archer
* Tank Destroyer M10 Achilles
bigbasketeur
bigbasketeur
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 4667
Age : 38
Localisation : Toulouse .
Date d'inscription : 29/06/2006

http://www.histoquiz-contemporain.com/forum/index.php?sid=39a430

Revenir en haut Aller en bas

Histoire des blindés . Empty Histoire ...

Message  bigbasketeur le Ven 08 Juin 2007, 19:00

Chars

* Stridsvagn m/21
* Stridsvagn m/31
* Stridsvagn m/35 (construction sous licence du LT-35)
* Stridsvagn m/39
* Stridsvagn m/40
* Stridsvagn m/41 (238)
* Stridsvagn m/42

Véhicules blindés

* Landsverk 180
* Landsverk 185

Union Soviétique

Chars

* Char T-12
* Char T-24
* Char T-26 (environ 12 000)
* Char T-50 (65)
* Char T-60 (12 584)
* Char T-70 (8 226)
* Char T-37 (1 200)
* Char T-38 (1 500)
* Char T-40 (230)
* Char BT
* Char T-28 (environ 500)
* Char T-34 (34 000 + 18 000)
* Char T-44 (200) (N'a peut-être jamais été engagé)
* Char T-35 (61)
* Char KV-1 (plus de 9 200)
* Char KV-2 (330)
* Char KV-85 (130)
* Char IS-1
* Char IS-2 (plus de 7 600)
* Char IS-3
* Char Josef Stalin

Véhicules blindés

* F.A.I.
* BA-10
* BA-20
* BA-64

Lance-roquettes multiples

* Katioucha

Tchécoslovaquie

* Char LT-35 (appelé Panzer 35(t) dans l'armée allemande)
* Char LT-38 (appelé Panzer 38(t) dans l'armée allemande)
bigbasketeur
bigbasketeur
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 4667
Age : 38
Localisation : Toulouse .
Date d'inscription : 29/06/2006

http://www.histoquiz-contemporain.com/forum/index.php?sid=39a430

Revenir en haut Aller en bas

Histoire des blindés . Empty Histoire des blindés .

Message  bigbasketeur le Ven 08 Juin 2007, 19:02

- J 'ai trouve ca sur Wikipédia , ca peut servir a des gens qui comme moi , ni connaisse rien aux chars . A+ . pouce


Dernière édition par le Sam 09 Juin 2007, 09:01, édité 1 fois
bigbasketeur
bigbasketeur
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 4667
Age : 38
Localisation : Toulouse .
Date d'inscription : 29/06/2006

http://www.histoquiz-contemporain.com/forum/index.php?sid=39a430

Revenir en haut Aller en bas

Histoire des blindés . Empty Re: Histoire des blindés .

Message  Charlemagne le Sam 09 Juin 2007, 07:46

pour la liste des chars allemands, allez voir par ici, c'est plus complet :
http://deuxiemeguerremondia.forumactif.com/Le-materiel-c4/Les-blindes-f37/Panzer-combien-t1965.htm
Charlemagne
Charlemagne
Police militaire (Modérateur)
Police militaire (Modérateur)

Nombre de messages : 4794
Age : 31
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 11/02/2006

Revenir en haut Aller en bas

Histoire des blindés . Empty histoire des blindés

Message  bigbasketeur le Sam 09 Juin 2007, 09:01

- Merci a toi Charlemagne47 d'avoir completer les posts que j'ai envoyer pouce gri . A+ . pouce
bigbasketeur
bigbasketeur
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 4667
Age : 38
Localisation : Toulouse .
Date d'inscription : 29/06/2006

http://www.histoquiz-contemporain.com/forum/index.php?sid=39a430

Revenir en haut Aller en bas

Histoire des blindés . Empty Re: Histoire des blindés .

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum