Le Grand capital américain responsable de la guerre ?

Page 5 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Eddy

Message  piot1968 le Ven 14 Mai 2010, 6:57 pm

Je rejoins votre analyse Eddy. mais qu'en est-il de ce mouvement aujourd'hui? Je sais qu'il y eut il y a deux ou trois la conférence de téhéran. Sont-ils toujours actifs?
avatar
piot1968
Sous-lieutenant
Sous-lieutenant

Nombre de messages : 190
Age : 48
Localisation : Bully Les Mines
Date d'inscription : 19/12/2009

http://www.aikidolievin.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Grand capital américain responsable de la guerre ?

Message  eddy marz le Ven 14 Mai 2010, 7:16 pm

piot1968 a écrit: Je sais qu'il y eut il y a deux ou trois la conférence de téhéran. Sont-ils toujours actifs?

Bonsoir Piot;

Actifs, oui je le pense. Maintenant, s'ils réussissent à sortir du ghetto des groupuscules ou s'ils ont une véritable influence sur quelques milieux politiques ou universitaires, je n'en suis plus certain. Il devient de plus en plus difficile d'afficher ce genre d'attitude, au risque de se faire éreinter financièrement à coup d'amandes salées et de procédures longues et coûteuses.
avatar
eddy marz
Membre légendaire
Membre légendaire

Nombre de messages : 3953
Age : 61
Localisation : England/France/Italia
Date d'inscription : 24/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Grand capital américain responsable de la guerre ?

Message  tietie007 le Sam 15 Mai 2010, 9:14 am

eddy marz a écrit:
Psychopompos a écrit:Existe-t-il des négationnistes d'extrême-gauche ?

L'Ultra-Gauche est en grande partie responsable et propagatrice de théories négationniste... Aux environs des années 1970

À la fin des années 1970, des anciens militants de l'Ultragauche, pour qui l'antifascisme était une idéologie bourgeoise visant à mêler les intérêts du prolétariat à ceux de la bourgeoisie pour sauvegarder le capitalisme en crise, rejoignent Robert Faurisson. Cette réunion fut "officialisée" par la rencontre de Faurisson avec Pierre Guillaume, co-fondateur de l'ancienne librairie La Vieille Taupe (fermée en 1972), suivie d'une collaboration pendant toute la décennie 80 pour défendre et propager des thèses négationnistes. Ils estimaient, entre autre, que toute "l'arnaque" de l'Holocauste créait une situation privilégiée pour les Juifs dans le cadre du conflit Israël-Palestine.

Sur l'évolution de la Vieille Taupe :

http://fr.wikipedia.org/wiki/La_Vieille_Taupe
Il y a évidemment des intérêts communs entre les extrêmes, de gauche ou de droite, dans leur obsession anti-système. Il ne faut pas oublier que Mussolini venait du socialisme, et que le Duce était un grand admirateur de Lénine, et je pourrais faire une liste longue comme un jour sans pain, de militants qui sont passés de l'extrême-gauche à l'extrême-droite, le plus célèbre étant Doriot, qui passa du communisme au fascisme, et qui fut d'ailleurs rejoint par un ancien secrétaire du PCF, Henri Barbé, en passant par Simon Sabiani, bolchevique marseillais qui vira en Mussolini aux petits pieds, pour finir, il y a peu, à Alain Soral, compagnon de route du PCF qui s'était rallié à Le Pen !
avatar
tietie007
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 1883
Age : 51
Localisation : Aix en Provence
Date d'inscription : 26/02/2007

http://bachistoiregeo.blog4ever.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Grand capital américain responsable de la guerre ?

Message  HURudel le Sam 15 Mai 2010, 1:37 pm

En octobre 1945, le général Patton assuma le contrôle de la 15e Armée, une armée de papier, en Allemagne occupée. Ce nouveau commandement est en réalité une sanction suite à ses critiques vis-à-vis de la dénazification et sa volonté de déclarer la guerre à l'Union soviétique qu'il présenta comme le futur adversaire des Etats-Unis.
Eisenhower, qui couvre plus ou moins régulièrement ses déclarations, lui retire le commandement de la 3e Armée et son poste de gouverneur militaire de Bavière. (source WIKI)

La fin de la 2eme GM à été le début de la guerre froide, les américains continueront d'ailleurs de produire des avions et des chars pour....les envoyer à la casse, de manière à garder leurs outils de production en état dans l'option d'une attaque de l'URSS.

On ne peut pas nier le soutien américain dans des régimes dictatoriaux d'Amérique du sud.

Le Pacte "Molotov-Ribbentrop" a été un évènement très important (Qualifié par Heury Kissinger de "plus grand coup diplomatique de génie du XXe siècle"), certains y voyaient la fin du monde, plus sérieusement, cela permis à Staline de gagner du temps en envoyant l'Allemagne nazi vers l'Ouest, et si Hitler avait voulu envahir l'Angleterre, il l'aurait fait, mais ce n'était pas son but. En fin de compte c'est l'Amérique qui renvoyait la "balle" à Staline. Politiquement, on peut dire que les nazi se sont fait manipuler par les deux grandes puissances. L'après guerre va montrer la continuité du conflit "Est-Ouest" dans la manipulation de pays beaucoup moins dangereux.
avatar
HURudel
Aspirant
Aspirant

Nombre de messages : 155
Age : 55
Localisation : Ste Hélène
Date d'inscription : 04/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Grand capital américain responsable de la guerre ?

Message  tietie007 le Sam 15 Mai 2010, 1:54 pm

HURudel a écrit:
En octobre 1945, le général Patton assuma le contrôle de la 15e Armée, une armée de papier, en Allemagne occupée. Ce nouveau commandement est en réalité une sanction suite à ses critiques vis-à-vis de la dénazification et sa volonté de déclarer la guerre à l'Union soviétique qu'il présenta comme le futur adversaire des Etats-Unis.
Eisenhower, qui couvre plus ou moins régulièrement ses déclarations, lui retire le commandement de la 3e Armée et son poste de gouverneur militaire de Bavière. (source WIKI)


La fin de la 2eme GM à été le début de la guerre froide, les américains continueront d'ailleurs de produire des avions et des chars pour....les envoyer à la casse, de manière à garder leurs outils de production en état dans l'option d'une attaque de l'URSS.

On ne peut pas nier le soutien américain dans des régimes dictatoriaux d'Amérique du sud.

Le Pacte "Molotov-Ribbentrop" a été un évènement très important (Qualifié par Heury Kissinger de "plus grand coup diplomatique de génie du XXe siècle"), certains y voyaient la fin du monde, plus sérieusement, cela permis à Staline de gagner du temps en envoyant l'Allemagne nazi vers l'Ouest, et si Hitler avait voulu envahir l'Angleterre, il l'aurait fait, mais ce n'était pas son but. En fin de compte c'est l'Amérique qui renvoyait la "balle" à Staline. Politiquement, on peut dire que les nazi se sont fait manipuler par les deux grandes puissances. L'après guerre va montrer la continuité du conflit "Est-Ouest" dans la manipulation de pays beaucoup moins dangereux.
Nous sommes sur un forum sur la seconde guerre mondiale, pas sur un forum d'actualités censé parler de la politique étrangère des uns et des autres durant la guerre froide ...
Non, en 1945 la guerre froide n'est pas totalement commencée, autrement, Eisenhower n'aurait pas laissé Berlin aux russes, alors que les soldats allemands se rendaient en masse aux forces américaines ...et d'ailleurs, si Patton a été limogé, c'est bien que cette guerre froide n'avait pas totalement commencé, en tout cas pour Einsenhower. N'oublions pas que Staline avait été élu homme de l'année par le magazine Life, en 1939 et en1942, et que Roosevelt était très soviétophile, c'est d'ailleurs sous sa présidence que l'URSS fut reconnue officiellement par les USA.
Quant à l'invasion de l'Angleterre par Hitler, si le dictateur teuton ne l'a pas fait, c'est qu'il n'en n'avait tout simplement pas les moyens, autrement, il ne s'en serait pas privé !
De plus, je ne comprends pas en quoi les USA auraient manipulé Hitler, vous avez des faits pour étayer cette assertion ?
avatar
tietie007
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 1883
Age : 51
Localisation : Aix en Provence
Date d'inscription : 26/02/2007

http://bachistoiregeo.blog4ever.com/

Revenir en haut Aller en bas

Guerre froide

Message  piot1968 le Sam 15 Mai 2010, 1:56 pm

J'aurais pensé que le début de la guerre froide commença avant 40
avatar
piot1968
Sous-lieutenant
Sous-lieutenant

Nombre de messages : 190
Age : 48
Localisation : Bully Les Mines
Date d'inscription : 19/12/2009

http://www.aikidolievin.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Grand capital américain responsable de la guerre ?

Message  tietie007 le Sam 15 Mai 2010, 2:21 pm

piot1968 a écrit:J'aurais pensé que le début de la guerre froide commença avant 40
Si on entend par "guerre froide", l'affrontement entre USA et URSS, cela n'a pas commencé avant 1940, puisque Staline est plutôt bien vu, dans les années 30, par l'administration américaine. En me fiant aux souvenir d'Howard Fast, dans Mémoire d'un rouge, on pouvait même être communiste et travailler pour l'Office War Information, en 1942. Ce n'est qu'à partir de 1944, que le FBI commence à écarter les communistes, certainement car Hoover avait pressenti que le prochain adversaire des américains serait l'URSS.
http://www.humanite.fr/2003-03-17_Cultures_-Deces-L-ecrivain-americain-Howard-Fast-est-mort-a-l-age-de
avatar
tietie007
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 1883
Age : 51
Localisation : Aix en Provence
Date d'inscription : 26/02/2007

http://bachistoiregeo.blog4ever.com/

Revenir en haut Aller en bas

Guerre froide

Message  piot1968 le Sam 15 Mai 2010, 3:12 pm

De ce point de vue je suis en accord avec vous cependant, je ne sais ou je l'ai lu (manque de mémoire, 41 ans oblige), "jamais telle dictature ne fut tant sollicité". En cela je veux dire qu'i n'y eut nul embargo a ma connaissance de profane, nul boycote de ce régime et comme je pus le lire ce forum, le front de l'ouest intéressé plus les américains!
avatar
piot1968
Sous-lieutenant
Sous-lieutenant

Nombre de messages : 190
Age : 48
Localisation : Bully Les Mines
Date d'inscription : 19/12/2009

http://www.aikidolievin.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Grand capital américain responsable de la guerre ?

Message  Goliath le Sam 15 Mai 2010, 5:19 pm

Il faut faire quand même attention pour ce qui est de la "dénazification" mentionnée ... en effet, Patton avait dans l'idée de "recycler", commes les autres puissances l'ont fait après la guerre, les bons officiers teutons, ainsi qu'une partie de leur matériel ... disons donc, leur "tête militaire", mais par contre, il ne s'opposa pas au jugement des criminels nazis et de la tête du régime nazi ... ce n'est pas la même chose, mais si l'armée allemande était largement nazifiée !

D'ailleurs, dans un sens, Patton était perspicace, car il était clair que la prochaine menace, une fois le Reich nazi détruit, en Europe, serait l'URSS ... d'ailleurs, il n'a pas fallut attendre longtemps avant que les états "libérés" par l'armée rouge deviennent des républoques socialistes, et que le ménage soit fait par Staline notamment dans les pays conquis et dans des régions-ciblées !
Patton s'inscrivait surement, en effet, dans le bon gros yankee stéréotypé de la guerre, et était en effet un anti-communiste virulent, mais on ne peut pas critiquer son point de vu sur la prochaine menace européenne ... l'histoire lui donnera raison !

On ne peut pas nier le soutien américain dans des régimes dictatoriaux d'Amérique du sud.
Le même argument est retorquable au bloc communiste, on ne peut pas dire que les guerillas sud-américaines, en asie ou en Afrique soutenues par l'URSS aient été particulièrement sympathiques !
avatar
Goliath
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 2830
Age : 24
Localisation : Autriche-France (95)
Date d'inscription : 20/10/2007

http://sturmovik.histoquiz-contemporain.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Grand capital américain responsable de la guerre ?

Message  Narduccio le Sam 15 Mai 2010, 5:28 pm

HURudel a écrit:On ne peut pas nier le soutien américain dans des régimes dictatoriaux d'Amérique du sud.

Là, ça devient de plus en plus HS. Si on pouvait limiter de trop sortir du sujet.

Narduccio
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 4665
Age : 58
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 05/10/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Grand capital américain responsable de la guerre ?

Message  Goliath le Sam 15 Mai 2010, 6:39 pm

arf, ben je pose mes excuses également, puisque je suis dans le début de la guerre froide alors que nous parlons des "causes" du conflit ... mes excuses donc, je me suis égaré !
avatar
Goliath
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 2830
Age : 24
Localisation : Autriche-France (95)
Date d'inscription : 20/10/2007

http://sturmovik.histoquiz-contemporain.com/

Revenir en haut Aller en bas

Goliath

Message  piot1968 le Sam 15 Mai 2010, 6:57 pm

Point d'excuses à faire. Il est clair que nous devons rester dans le sujet quand bien même je pense personnellement que la guerre froide a ses origines avant la 2°GM.

Mais pour suivre Narduccio, restons dans le vif du sujet

Très amicalement Pierre
avatar
piot1968
Sous-lieutenant
Sous-lieutenant

Nombre de messages : 190
Age : 48
Localisation : Bully Les Mines
Date d'inscription : 19/12/2009

http://www.aikidolievin.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Grand capital américain responsable de la guerre ?

Message  HURudel le Sam 15 Mai 2010, 11:41 pm

Difficile de rester dans le sujet stricte cadre 1939-45, difficile de comprendre la 2eme GM sans connaitre la 1ere (beaucoup de chef nazi ayant connus les tranchées de 14-18),
La guerre froide, hors sujet ?, alors que les dirigeant nazi ont vainement cherchés un accord avec les américains contre les russes, le bilan ne s'arrête pas en 45 par le calcul des pertes respectives, il se diffuse bien des années après.
avatar
HURudel
Aspirant
Aspirant

Nombre de messages : 155
Age : 55
Localisation : Ste Hélène
Date d'inscription : 04/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Grand capital américain responsable de la guerre ?

Message  Ming le Sam 15 Mai 2010, 11:57 pm

HURudel a écrit:Difficile de rester dans le sujet stricte cadre 1939-45, difficile de comprendre la 2eme GM sans connaitre la 1ere (beaucoup de chef nazi ayant connus les tranchées de 14-18),
La guerre froide, hors sujet ?, alors que les dirigeant nazi ont vainement cherchés un accord avec les américains contre les russes, le bilan ne s'arrête pas en 45 par le calcul des pertes respectives, il se diffuse bien des années après.

Eh oui mais non, non parce que la guerre froide est arrivée pour commencer avec le rideau de fer (mars 1946, discours de Churchill à Fulton dans le Missouri et c'est à cette date que tous les historiens situent le démarrage de la guerre froide) et ensuite avec le blocus de Berlin et le pont aérien qui s'en est suivi. Donc après guerre et en tous cas après le 8 mai 1945. Ensuite, les allemands ont eu beau chercher un compromis avec les américains, c'est ignorer les décisions de la conférence de Casablanca qui, en dépit de l'absence de Staline alors préoccupé par Stalingrad, stipulent que la capitualtion est sans conditions. Autrement dit sans négociations ni arrangements possibles.

_________________


Patrie, Courage, Foi. Regarde Saint Michel et saute rassuré.

Wenn de net wellcht metkommen, los es stehn !

Membre du club des survivants du péril thaïlandais, du canon de 88 sulfateur de l'infâme colonel Olrik (rebus: oui russe, non russe, liquide, vomi)

Clairement, je suis ami avec les touffes

http://pbycatalina.wordpress.com

http://thehighflight.wordpress.com/
avatar
Ming
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 5777
Age : 45
Localisation : MingLouffie occidentale
Date d'inscription : 04/10/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Grand capital américain responsable de la guerre ?

Message  tietie007 le Dim 16 Mai 2010, 6:07 am

HURudel a écrit:Difficile de rester dans le sujet stricte cadre 1939-45, difficile de comprendre la 2eme GM sans connaitre la 1ere (beaucoup de chef nazi ayant connus les tranchées de 14-18),
La guerre froide, hors sujet ?, alors que les dirigeant nazi ont vainement cherchés un accord avec les américains contre les russes, le bilan ne s'arrête pas en 45 par le calcul des pertes respectives, il se diffuse bien des années après.

A quoi faites-vous allusion ? Quelles négociations ?
avatar
tietie007
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 1883
Age : 51
Localisation : Aix en Provence
Date d'inscription : 26/02/2007

http://bachistoiregeo.blog4ever.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Grand capital américain responsable de la guerre ?

Message  HURudel le Dim 16 Mai 2010, 11:13 am

Les conseillers de Himmler, par exemple Walter Schellengerg (le chef de contre-espionnage) et Felix Kersten (son médecin), lui proposent de destituer Hitler, ce qu'il refuse de faire. En revanche, afin de donner une seconde chance au parti nazi durant la phase d'après-guerre, il décide de contacter les Anglais et les Américains par le biais du comte Folke Bernadotte . Ce dernier est le vice-président de la Croix-rouge suédoise et les deux hommes se rencontrent pour la première fois au sanatorium de Hohenlychen près de Berlin le 14 février. Bernadotte prend en note le projet de pacification prévu entre le Reich et les Alliés et proposé par Himmler. Le Reichsführer-SS y stipule que l'Allemagne se soumettrait à la Grande-Bretagne et aux États-Unis à condition qu'elle pût poursuivre la résistance contre le «bolchévisme». (source Wiki)

Sur la fin du conflit, Hermann Göring a été condamné à mort par Hitler après avoir tenté de prendre le pouvoir pour conclure un armistice avec les alliés.

(Désolé, je ne retrouve pas les sources) Des hauts responsables ont donnés des gages de bonne volonté au américain (comme par exemple les positions défensives en Italie du nord)

Comme dans toute bataille, un moment donné, on a perdu. L'Allemagne n'a pas perdu la guerre le 8 Mai 1945 mais bien plus tôt, c'est à ce moment là que la politique reprend le dessus, dans la même situation, les dirigeants japonais n'avaient qu'une obsession, que le peuple tienne, leurs "codes" leurs imposant une paix "honorable", le sort est joué mais reste les conditions, on connait la suite.
avatar
HURudel
Aspirant
Aspirant

Nombre de messages : 155
Age : 55
Localisation : Ste Hélène
Date d'inscription : 04/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Grand capital américain responsable de la guerre ?

Message  HURudel le Dim 16 Mai 2010, 11:25 am

Goliath a écrit:
On ne peut pas nier le soutien américain dans des régimes dictatoriaux d'Amérique du sud.
Le même argument est retorquable au bloc communiste, on ne peut pas dire que les guerillas sud-américaines, en asie ou en Afrique soutenues par l'URSS aient été particulièrement sympathiques !

Entièrement d'accord, c'était pour rester dans le sujet "américain", sinon, du coté de l'URSS, c'est pareil ou pire.
avatar
HURudel
Aspirant
Aspirant

Nombre de messages : 155
Age : 55
Localisation : Ste Hélène
Date d'inscription : 04/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Grand capital américain responsable de la guerre ?

Message  tietie007 le Lun 17 Mai 2010, 5:06 pm

HURudel a écrit:Les conseillers de Himmler, par exemple Walter Schellengerg (le chef de contre-espionnage) et Felix Kersten (son médecin), lui proposent de destituer Hitler, ce qu'il refuse de faire. En revanche, afin de donner une seconde chance au parti nazi durant la phase d'après-guerre, il décide de contacter les Anglais et les Américains par le biais du comte Folke Bernadotte . Ce dernier est le vice-président de la Croix-rouge suédoise et les deux hommes se rencontrent pour la première fois au sanatorium de Hohenlychen près de Berlin le 14 février. Bernadotte prend en note le projet de pacification prévu entre le Reich et les Alliés et proposé par Himmler. Le Reichsführer-SS y stipule que l'Allemagne se soumettrait à la Grande-Bretagne et aux États-Unis à condition qu'elle pût poursuivre la résistance contre le «bolchévisme». (source Wiki)

Sur la fin du conflit, Hermann Göring a été condamné à mort par Hitler après avoir tenté de prendre le pouvoir pour conclure un armistice avec les alliés.

(Désolé, je ne retrouve pas les sources) Des hauts responsables ont donnés des gages de bonne volonté au américain (comme par exemple les positions défensives en Italie du nord)

Comme dans toute bataille, un moment donné, on a perdu. L'Allemagne n'a pas perdu la guerre le 8 Mai 1945 mais bien plus tôt, c'est à ce moment là que la politique reprend le dessus, dans la même situation, les dirigeants japonais n'avaient qu'une obsession, que le peuple tienne, leurs "codes" leurs imposant une paix "honorable", le sort est joué mais reste les conditions, on connait la suite.
Non mais c'est Himmler qui a essayé de contacter les anglo-américains, par le biais de Bernadotte, pas les alliés qui voulaient négocier avec Himmler, puisque depuis Casablanca, Roosevelt avait bien parlé de "capitulation sans condition" ! Donc il n'y a jamais eu le moindre début de volonté de négociation chez les alliés ... par contre, évidemment, Himmler voulant sauver sa peau, a cherché à trouver un modus vivendi avec les anglo-américains ... On ne peut empêcher un des acteurs du régime nazi à vouloir vous contacter ...et le fait qu'Himmler ait voulu négocier avec les américains ne signifie pas que ceux-ci, voulaient négocier avec le régime nazi !
avatar
tietie007
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 1883
Age : 51
Localisation : Aix en Provence
Date d'inscription : 26/02/2007

http://bachistoiregeo.blog4ever.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Grand capital américain responsable de la guerre ?

Message  HURudel le Mar 18 Mai 2010, 12:48 pm

Parfaitement d'accord, par contre les américains, comme les russes, ont toujours gardés le contact, c'est le jeu diplomatique. Aujourd'hui, les américains ont des contacts quotidien avec la Corée du Nord et l'Iran.
avatar
HURudel
Aspirant
Aspirant

Nombre de messages : 155
Age : 55
Localisation : Ste Hélène
Date d'inscription : 04/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Grand capital américain responsable de la guerre ?

Message  tietie007 le Mar 18 Mai 2010, 3:43 pm

HURudel a écrit:Parfaitement d'accord, par contre les américains, comme les russes, ont toujours gardés le contact, c'est le jeu diplomatique. Aujourd'hui, les américains ont des contacts quotidien avec la Corée du Nord et l'Iran.

Contact de qui avec qui ? Avez-vous des sources précises ?
avatar
tietie007
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 1883
Age : 51
Localisation : Aix en Provence
Date d'inscription : 26/02/2007

http://bachistoiregeo.blog4ever.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Grand capital américain responsable de la guerre ?

Message  tietie007 le Lun 28 Juin 2010, 8:05 pm

Avec l'attaque du 11 septembre 2001, qui a frappé le territoire américain, certaines personnalités impliqués dans le mouvements "conspirationnistes" ont fait une comparaison avec l'attaque nippone sur Pearl Harbor, arguant, signifiant que le président Roosevelt avait poussé les japonais à faire la guerre.
En fait, la thèse de l'implication de Roosevelt dans l'ouverture des hostilités dans le Pacifique, avait été évoqué par l'amiral Kimmel, commandant de la flotte de Pearl, le jour de l'attaque, qui fut sanctionné en étant rétrogradé au rang de contre-amiral, quitta l'armée en 1942, et stigmatisa le gouvernement de l'époque dans ses Mémoires, en 1955.
D'après Wikipedia, le contre-amiral Robert Theobald, proche de Kimmel, écrivit dans un ouvrage traduit en français :

<BLOCKQUOTE>
« Notre conclusion principale est que le président Roosevelt contraignit le Japon à faire la guerre en exerçant en permanence sur lui une pression diplomatique et économique, et l'incita à ouvrir les hostilités par une attaque surprise en maintenant la flotte du Pacifique dans les eaux hawaïennes comme appât. »
</BLOCKQUOTE>
Cette thèse fut ensuite reprise par les adversaires de Roosevelt et de sa politique extérieure. Les négligences furent utilisées par les républicains pour discréditer le camp démocrate après 1945. Plus tard, plusieurs historiens américains, tels que Charles Beard et Charles Tansill ont essayé de prouver l'implication du président.
Or, si on étudie la chronologie des faits depuis 1931, on est plutôt frappé par la discrétion des sanctions américaines contre l'impérialisme japonais en Asie :
- Roosevelt, ne reconnut jamais le Mandchoukouo et les bonds en avant des forces nippones, en 1935, dans les provinces du nord de la Chine, notamment à Tchahan et Hopei, n'entraînèrent aucune sanctions américaines.
- En juillet 1937, lorsque le Japon déclara la guerre à la Chine, malgré l'émotion dans l'opinion publique américaine, les USA se contentent d'une protestation de principe. Joseph Grew, l'ambassadeur américain à Tokyo déconseille des sanctions au Président de peur d'exacerber le nationalisme japonais. D'ailleurs, le 16 août, Roosevelt considéra qu'il n'y avait pas vraiment de guerre entre les deux pays et ne fit pas jouer la clause de l'embargo sur les armes pour les pays belligérants.
- Le 5 octobre 1937, c'est le fameux discours de la Quarantaine, à Chicago, où Roosevelt met en cause les puissances fauteuses de guerre, visant les signataires du pacte anti-Komintern, faisant dire à l'isolationniste Charles Beard, que le Président avait rompu sa politique neutraliste. Mais cette déclaration de principe ne s'accompagne de mesures particulières pour sanctionner les pays concernés.
D'ailleurs, lors de la Conférence de Bruxelles, un mois après, réunissant les signataires du Traité des 9 puissances, sauf le Japon, le président américaine ne demande aucune sanction contre le Japon.
- Le 12 novembre 1937, une semaine après la conférence belge, des avions nippons bombardent et coulent une canonnière et trois pétroliers américains, sur le Yang Tsé, et après des excuses officielles des japonais, l'affaire en reste là, preuve de la volonté d'apaisement des américains.
- En 1938, l'attitude américaine change, puisque dès janvier, Cordel Hull proclame un embargo moral sur la vente d'avions au Japon.
- le 26 juillet 1939, les américains annoncent la fin du traité commercial américano-japonais, ce qui n'empêche pas les deux pays de commercer, puisque 44 % des importations nippones viennent des USA. En 1940, les américains vendent encore pour 227 millions de $ de marchandises au Japon contre 78 millions à la Chine.
- En septembre 1940, la signature du pacte Tripartite et l'occupation du Tonkin provoqueront un embargo américain sur le fer et les ferrailles. Et l'ultimatum lancé, le même mois, au régime de Vichy, pour investir l'Indochine du Sud, se traduira par le gel des fonds japonais aux USA et la réduction des exportations d'essence à haut niveau d'octane.
En résumé, on peut constater que l'attitude américaine par rapport au coup de force japonais en Asie du sud-est, fut assez réservée et il fallut attendre janvier 1938 pour que Hull évoque un embargo moral ! La défaite de la France en juin 1940 et la reprise de l'offensive nippone vers l'Indochine exacerbèrent les répondes américaines, qui restèrent malgré tout assez mesurées. On peut s'apercevoir que les sanctions américaines ont toujours été prises après des actions belliqueuses japonaises, et pas le contraire, ce qui tend à prouver que le gouvernement américain était plus dans la réaction que dans la provocation.
avatar
tietie007
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 1883
Age : 51
Localisation : Aix en Provence
Date d'inscription : 26/02/2007

http://bachistoiregeo.blog4ever.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Grand capital américain responsable de la guerre ?

Message  tietie007 le Mar 29 Juin 2010, 8:36 am

On peut expliquer cette timidité, dans les sanctions envers le Japon, par le volume du commerce americano-japonais, en 1940, qui n'est pas négligeable, puisque le Japon importe 44 % de ses marchandises des USA, en 1940, ce qui a du certainement faire réflechir Roosevelt dans son appréciation de la situation, surtout qu'un Joseph Grew, ambassadeur américain à Tokyo, prônait la mesure. Il ne faut pas oublier, non plus, l'isolationnisme du Congrès, qui reste assez fort, même après la réélection de Roosevelt, en 1940, puisqu'en août 1941, le Draft Extension Act qui passa la durée du service militaire, de 12 à 18 mois, ne fut adopté qu'à une voix de majorité lors de son vote au Congrès !!
Voté sur le score de 203-202, with 50 Democrats and 21 Republicans in favor, 65 Democrats, 133 Republicans, and 4 others against. "House Vote on Draft Bill", The New York Times, August 13, 1941
avatar
tietie007
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 1883
Age : 51
Localisation : Aix en Provence
Date d'inscription : 26/02/2007

http://bachistoiregeo.blog4ever.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Grand capital américain responsable de la guerre ?

Message  tietie007 le Ven 09 Juil 2010, 9:34 am

La vision des américains dans la seconde guerre mondiale par Lutte Ouvrière, ou comment instrumentaliser l'histoire à des fins idéologiques. Ca me rappelle Jacques Pauwels ...pas vraiment de déformations des faits ou des mensonges, mais un paquet d'omissions pour diaboliser les américains !

http://www.lutte-ouvriere.org/documents/archives/cercle-leon-trotsky-62/article/l-imperialisme-americain-des
avatar
tietie007
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 1883
Age : 51
Localisation : Aix en Provence
Date d'inscription : 26/02/2007

http://bachistoiregeo.blog4ever.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Grand capital américain responsable de la guerre ?

Message  tietie007 le Jeu 23 Sep 2010, 8:44 am

Un passage du docu "Apocalypse" sur l'AFC de Lindbergh !

http://www.tv5.org/apocalypse/Les-Etats-Unis-entre-Roosevelt-et
avatar
tietie007
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 1883
Age : 51
Localisation : Aix en Provence
Date d'inscription : 26/02/2007

http://bachistoiregeo.blog4ever.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Grand capital américain responsable de la guerre ?

Message  tietie007 le Sam 27 Nov 2010, 6:46 am

Jean Monnet fut un des acteurs agissant dans l'ombre, lors du second conflit mondial. Ce cognaçais qui travailla dans l'entreprise familiale, grand voyageur et polyglotte, avait un réseau de connaissances assez impressionnant. Dans ses Mémoires (Fayard, 1976), Monnet raconte l'inquiétude des américains, après les accords de Munich, en septembre 1938. La veille de la Conférence, il mangea avec Daladier et son ministre de l'Air, Guy La Chambre, apprenant de leur bouche que l'aviation française était nettement inférieure à l'aviation allemande. Apparement, Daladier était très préoccupé par cette infériorité aérienne, et après avoir cédé devant Hitler à Munich, il rétorquera :
"Si j'avais eu trois ou quatre mille avions, il n'y aurait pas eu de Munich" !
Après Munich, Daladier décida d'envoyer Monnet aux USA, pour sensibiliser le président américain au danger de l'impérialisme hitlérien, et de convaincre Roosevelt de vendre des avions à la France. L'introduction auprès du président se fit par l'intermédiaire de William Bullitt, alors ambassadeur américain en France, grand ami de Monnet.

Le 19 octobre 1938, Monnet rencontrait Roosevelt et Morgenthau, son secrétaire au Trésor, à Hyde Park, cité proche de New-York où le Président passait ses vacances. Le Président voyait Hitler comme l'ennemi numéro un des régimes démocratiques et pensait que Munich était un prélude à une future guerre. Pour aider les européens et contourner le Neutrality Act, Roosevelt pensait faire construire des usines d'assemblage d'avions destinés à l'Europe au Canada, près de Montréal !

Monnet exposa la raison de sa venue, qui était de commander 1 700 avions aux USA et les américains furent d'accord pour cette commande.
Retour en France, le 4 novembre, pour annoncer les bonnes nouvelles à Daladier, qui après quelques tensions avec Paul Reynaud, qui s'occupait depuis peu des finances, renvoya Monnet aux USA avec le colonel Jacquin, pour commander 1 000 avions à livrer avant juillet 1939. Après quelques frictions avec le chef d'état-major, le général Arnold, le 16 janvier 1939, Monnet peut admirer les prototypes, secrets, dévolus à la France.
Mais le 22 janvier, au cours d'un essai avec le DB.7, un accident survient, et le capitaine Chemidlin, un français venu avec Jacquin, qui co-pilotait l'avion, est repéré par la presse, entraînant un gros scandale des isolationnistes au Sénat et obligeant le président Roosevelt à s'expliquer devant le Sénat et la presse :

"Oui, nous vendons des avions aux français. C'est une excellente affaire pour notre industrie aéronautique qui est en sommeil et qui sera stimulée par ces commandes."

Les commandes que Monnet put conclure, portaient sur 600 appareils, en 1939, avec une option ferme sur 1 500 autres, pour 1940.
Les USA commençaient à devenir "l'arsenal des démocraties", mais Roosevelt avait quelques obstacles à se livrer complètement, puisque le 31 janvier 1939, il dut s'expliquer avec une Commission de la Défense du Sénat, sur cette affaire d'avions vendus à la France, et où il prononça sa fameuse phrase :
"Les frontières des USA sont sur le Rhin !"

avatar
tietie007
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 1883
Age : 51
Localisation : Aix en Provence
Date d'inscription : 26/02/2007

http://bachistoiregeo.blog4ever.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Grand capital américain responsable de la guerre ?

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum