L'Artillerie Lourde sur Voie Ferrée

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'Artillerie Lourde sur Voie Ferrée

Message  Catalina le Mer 11 Juil 2007, 1:22 pm

Comme annoncé dans le Quiz "Artillerie", je vais vous parler de l'Artillerie Lourde sur Voie Ferrée (ALVF) et, plus particuliérement de l'ALVF française (j'aborderai celle des autres nations ultérieurement).

L'artillerie lourde sur voie ferrée a été intensivement employée au cours de la Premiére Guerre mondiale, qui marque son apogée. L'histoire de l'ALVF est cependant plus ancienne puisque l'idée remonte à la guerre de sécession et que les britanniques furent les premiers à l'essayer en 1825. Pendant le siége de Paris en 1870, les marins utilisérent un train blindé armé de deux piéces de 240 mm. Suite à cette premiére expérimentation "grandeur nature" le Lt Colonel PEIGNE va proposer un matériel sur rails en 1888 sans parvenir à convaincre l'état-major. Cela n'empéche pas l'idée de poursuivre son chemin puisqu'à l'exposition universelle de 1900 Schneider présente des canons sur voie ferrée...

Il faut cependant attendre la Premiére Guerre pour ces projets sortent des cartons devant la necessité de disposer d'une artillerie puissante, tant en portée qu'en calibre. Partie de néant, l'ALVF française compte en 1918 pas moins de 548 piéces de divers calibres, en partie constituée de piéces de marine montée sur affûts-trucks. Dés l'armistice, un grand nombre de piéces seront réformés et, en 1940, 106 piéces seulement sont mobilisées et incluses dans les plans de feux de l'artillerie des régions fortifiées avec emplacements préparés à l'avance.

Toutes les piéces d'ALVF utilisées par la France en 1940 datent de la Premiére Guerre. Les premiers affûts "de circonstance" ont disparus et l'on peut distnguer trois types de piéces:
- celles placées sur affûts "tous azimuts" (TAZ). Les matériels tous azimuts, se mettant en batterie en un point quelconque de la voie ferrée, disposant d'un système d'ancrage au sol par vérins;
- celles placées sur affûts "à glissement". Les canons à glissement, avec ou sans lien élastique, montés sur une poutrelle métallique dont les extrémités reposent sur deux boggies multiessieux. Le pointage s'effectue sur un épi courbe de voie ferrée, spécialement construit, la direction de tir étant tangente à la courbe. Au départ du coup l'ensemble recule en roulant sur la voie, mais est freiné par un système de poutrelles agissant par frottement sur les rails. La pièce doit être ramenée en position après chaque tir;
- celles placées sur affuts "à berceau". Les matériels "à berceau", car munis d'un lien élastique pour le recul, contenu dans un berceau sur lequel glisse la bouche à feu après le départ du coup pour revenir ensuite à sa position initiale. Contrairement aux matériels précédents, ils sont amenés à leur position de tir sur un épi droit construit à partir de la voie normale et amarrés sur plate-forme. Inconvénient : mise en batterie longue, faible champ de tir en direction.

Source: http://perso.orange.fr/champagne1418/recit/recit4.htm

LES PIECES SUR AFFÛTS TOUS AZIMUTS:

Cette catégorie regroupe toutes les piéces de "petit" calibre jusqu'au 240 mm. Comme leur dénomination l'indique, elles peuvent tirer sur 360°.

- Matériel de 164,7 mm TAZ Modéle 1893/96



Il s'agit à l'origine d'une piéce de marine de 45 calibres qui constituait l'armement secondaire des cuirassés pré-dreadnoughts des classes République, Suffren et Iéna.

Masse du matériel complet: 57.000 kg
Pointage en site: +10 à +36°
Portée maximale: 19.000 m
Cadence de tir: 3 coups/mn
Masse du projectile: 52 kg (perforant tiré à 770 m/s), 50,5 kg (explosif tiré à 830 m/s)
Temps de mise en batterie: 10 mn

Sur les huit piéces existantes en 1940, quatre seront mobilisées.

- Matériel de 194 mm TAZ Modèle 1870/1893:



Ce canon est le plus courant de l'ALVF française en 1940. L'origine "marine" de ce canon de 30 calibres se devine sans mal puisqu'il s'agit simplement d'une tourelle posée sur affût ferroviaire.

Masse du matériel complet: 65.000 kg
Pointage en site: +10 à +40°
Portée maximale: 18.300 m
Cadence de tir: 1 coups/2 mn (4 coups/mn selon d'autres sources)
Masse du projectile: 89,5 kg (perforant), 91,8 kg (explosif tiré à 640 m/s)
Temps de mise en batterie: 15 à 30 mn

Pas moins de 24 canons de ce modéle seront mobilisés en 1940, huit autres restant en parcs.

- Matériel de 240 mm TAZ Modèle 1884/1917 Batignolles:

Ce canon est issu du 240 mm Long tracté, qui provient lui même d'une piéce destinée à l'origine à l'artillerie côtiére. Il existe en fait plusieurs modéles de ce canon: le 240 mm TAZ Modèle 1884, le Modéle 1884/1917 (avec chambre aggrandie et une bouche à feu légérement plus longue) tous deux sur affût Batignolles et un Matériel de 240 mm Modèle 1884 sur affût-truck Schneider.

Masse du matériel complet: 90.000 kg
Pointage en site: +38°
Portée maximale: 19.000 m
Cadence de tir: 1 coups/2 mn
Masse du projectile: 162 kg (explosif à 640 m/s)
Temps de mise en batterie: 15 à 35 mn

Huit piéces de ce modéle seront mobilisées en 1940, dix autres étant déployées en Afrique du Nord.

- Matériel de 240 mm TAZ Modèle 1893/96 Colonies:



Ce matériel trouve également ses origines dans l'artillerie côtiére.

Masse du matériel complet: 141.000 kg
Pointage en site: +1 à +29° dans l'axe, +1 à +35° par le travers
Portée maximale: 22.700 m
Cadence de tir: 2 coups/3 mn
Masse du projectile: 162 kg (explosif à 840 m/s)
Temps de mise en batterie: 1 heure

Huit piéces de ce modèle seront mobilisées en 1940.

Source: France 1940 - L'armement Terrestre - Stéphane FERRARD - Ed. ETAI - 1998.

Une petite pause et je reviens pour les autres matériels.
avatar
Catalina
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 1659
Age : 44
Localisation : Deux-Sèvres
Date d'inscription : 17/09/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Artillerie Lourde sur Voie Ferrée

Message  le serpent mexicain le Mer 11 Juil 2007, 1:49 pm

Un question, est-que ces canon on été réutilisé par les allemands, par exemples pour des blockhaus ?
avatar
le serpent mexicain
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 1823
Age : 27
Localisation : ds le maquis du gers
Date d'inscription : 27/08/2006

http://www.maquisard32.skyblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Artillerie Lourde sur Voie Ferrée

Message  marc_91 le Mer 11 Juil 2007, 2:08 pm

avion Bonjour et Bravo pour ton post !!!

Un petit lien où, si tu ne le connais pas encore, tu trouveras de nombreuses photos et des articles bien documentés sur les chars et l'artillerie ... de la 1ère guerre :
http://www.landships.freeservers.com/new_pages/artillery.htm

pouce Bonne journée ... Marc
avatar
marc_91
Général de Brigade
Général de Brigade

Nombre de messages : 809
Age : 55
Localisation : un village près d'Etrechy (91)
Date d'inscription : 08/05/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Artillerie Lourde sur Voie Ferrée

Message  Catalina le Mer 11 Juil 2007, 2:15 pm

L'ALVF (suite):

LES PIECES SUR AFFÛTS A GLISSEMENT:

- Matériel de 274 mm et de 274/285 mm à glissement Modèle 1917:



Ces deux matériels ont une origine commune puisqu'il s'agit à la base du canon de 274 mm/45 calibres Modèle 1887/1893 de la Marine. Des canons de 40 calibres Modèle 1893/1896 ont également été montés sur affûts ferroviaires mais je n'ai que peu d'infos sur eux... spamafote Aprés usure, certains tubes seront réalésés au calibre de 285 mm.

Masse du matériel complet: 152.000 kg (274), 155.000 kg (274/285)
Pointage en site: 0 à +40°
Portée maximale: 29.000 m
Cadence de tir: 1 coup/4 mn
Masse du projectile: 237,5 kg (842 m/s)
Temps de mise en batterie: 20 mn

Pas moins de 16 piéces de ce modèle seront mobilisées par la France en 1940.

- Matériel de 293 mm Modèle 1914 Schneider sur affût-truck à glissement:

Ce matériel est, cntrairement aux précédents, un obusier.

Masse du matériel complet: 50.000 kg
Pointage en site: +20 à +65°
Portée maximale: 12.500 m
Cadence de tir: 1 coup/2 mn
Masse du projectile: inconnue, probablement autour de 250 kg (Vo: 466 m/s)
Temps de mise en batterie: 45 mn

Les cinq matériels de ce modèle existants en 1940 vont rester dans les parcs. Ils devaient en ressortir en 1941 pour l'attaque de la ligne Siegfried...

- Matériel de 305 mm à glissement Modèle 1906 et 1906/10:


(la photo est celle d'un Matériel de 305 mm à glissement Modèle 1893/96)

Tous les matériels de 305 mm proviennent de l'artillerie navale. Ils sont à 40 calibres pour le Mle 1893/96, à 45 calibres pour les Mle 1906 et 1906/10.

Masse du matériel complet: 208.000 kg (183.000 kg pour le Mle 1893/96)
Pointage en site: 0 à +38°
Portée maximale: 34.000 m (27.500 m pour le Mle 1893/96)
Cadence de tir: 1 coup/mn
Masse du projectile: 308 kg (Vo: 900 m/s)
Temps de mise en batterie: 20 mn

Trois Mle 1906 et trois Mle 1906/10 ont été mobilisés en 1940. J'ignore si des Mle 1893/96 ont été mobilisés par la France, mais un exemplaire de ce dernier sera capturé par les américains en 1944.

- Matériel de 320 mm à glissement Modéle 1870/80, 1870/84 et 1870/93:



Masse du matériel complet: 162.000 kg
Pointage en site: +40°
Portée maximale: 20.500 m
Cadence de tir: 1 coup/5 mn
Masse du projectile: 387 kg

Ces matériels de 30 calibres, au nombre de huit, vont rester en parcs en 1940.

- Matériel de 340 mm à glissement Modèle 1893:

Deux piéces qui vont rester en parcs en 1940.

- Matériel de 340 mm à glissement Modèle 1912 et Modèle 1918:

Une piéce de chaque modèle qui vont rester en parcs.

- Matériel de 370 mm modèle 1875/1879 sur affût-truck à glissement:

Six piéces en 1940 qui ne seront pas mobilisées.

Bon... nouvelle pause et j'attaque les matériels sur affûts "à berceau" clin doeil gri
avatar
Catalina
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 1659
Age : 44
Localisation : Deux-Sèvres
Date d'inscription : 17/09/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Artillerie Lourde sur Voie Ferrée

Message  Catalina le Mer 11 Juil 2007, 2:17 pm

le serpent mexicain a écrit:Un question, est-que ces canon on été réutilisé par les allemands, par exemples pour des blockhaus ?

J'ai prévu d'y répondre aprés avoir listé tous les matériels d'ALVF français en donnant la dénomination allemande de chaque matériels et l'utilisation qui en a été faite. Un peu de patience... beret
avatar
Catalina
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 1659
Age : 44
Localisation : Deux-Sèvres
Date d'inscription : 17/09/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Artillerie Lourde sur Voie Ferrée

Message  Catalina le Mer 11 Juil 2007, 3:00 pm

LES PIECES SUR AFFÛTS A BERCEAU:

L'inconvénient des piéces montées sur "affûts à glissement" est qu'elles ne peuvent tirer que dans l'axe de la voie. Pour remédier à cela apparurent les affûts "à berceaux" qui donnent un pointage en azimuts aux piéces ferroviaires.

- Matériel de 320 mm Modèle 1917 sur affût-truck à berceau:



J'ai oublié de le noter dans l'article précédent, mais les canons de 320 mm sont également d'origine navale. Il s'agit de tubes de 305 mm réalésés.

Masse du matériel complet: 140.000 kg (178.000 kg selon d'autres sources, 140.000 kg me semblant plus correspondre aux matériels à glissement de même calibre)
Pointage en azimuts: 10°
Pointage en site: 0 à +38°
Portée maximale: 27.000 m
Cadence de tir: 1 coup/4 mn
Masse du projectile: 392 kg (Vo: 690 m/s)
Temps de mise en batterie: 45 mn

Huit piéces de ce modèle ont été mobilisées par la France en 1940.

- Matériel de 340 mm Modèle 1912 à berceau dit "plate-forme":



Masse du matériel complet: 166.000 kg
Pointage en azimuts: 10°
Pointage en site: 0 à +42°
Portée maximale: 38.000 m
Cadence de tir: 1 coup/6 mn
Masse du projectile: 432 kg (Vo: 867 m/s)
Temps de mise en batterie: 1 heure

Six piéces de ce modèle furent mobilisées en 1940. Il s'agit de piéces d'origines navales qui devaient équiper les cuirassés alors en construction de la classe Normandie (qui ne seront jamais achevés). Ce canon a également été utilisé dans l'entre deux guerres pour l'artillerie côtiére à Saint-Mandrier et Bizerte.

- Matériel de 370 mm Modèle 1915 sur affût-truck à Berceau:



Il s'agit là encore d'un obusier existant en plusieurs variantes (origine Batignolles ou Creusot).

Masse du matériel complet: 127.500 kg (Batignolles), 134.000 (Creusot)
Pointage en azimuts: 0°
Pointage en site: +45 à +65°
Portée maximale: 16.000 m
Cadence de tir: 1 coup/3 mn
Masse du projectile: 516 kg (Vo: 535 m/s), 710 kg (Vo: 475 m/s)
Temps de mise en batterie: 20 mn

Les sept matériels de ce modèle disponibles en 1940 ne seront pas mobilisés.

- Matériel de 400 mm Modèle 1915 et 1916 à berceau:



Il s'agit de l'obusier le plus puissant déployé par l'armée française en 1940.

Masse du matériel complet: 140.000 kg
Pointage en azimuts: 12°
Pointage en site: 0 à +65°
Portée maximale: 16.000 m
Cadence de tir: 1 coup/3 mn
Masse du projectile: 641 kg (Vo: 530 m/s), 900 kg (Vo: 465 m/s, portée 15.000 m)
Temps de mise en batterie: 1 heure

Ce matériel provient d'une bouche à feu de 340 mm Modèle 1887 de la Marine, raccourcie et réalésée. Dix matériels de ce modèle seront mobilisés en 1940.

Nouvelle pause, puis les prototypes et les désignations allemandes avec l'utilisation que ces derniers en ont fait... ;)
avatar
Catalina
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 1659
Age : 44
Localisation : Deux-Sèvres
Date d'inscription : 17/09/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Artillerie Lourde sur Voie Ferrée

Message  Ivy mike le Mer 11 Juil 2007, 3:06 pm

Bonjour Catalina,

Merci pour ces posts, c'est très interessant !
Vivement la suite

EDIT: Ah, la suite est arrivée pendant la redaction de mon message

Ivy

_________________

___________________________________________

TOGETHER WE CAN ACTUALLY MAKE A DIFFERENCE
www.ifaw.org
International Fund for Animal Welfare
Le monde animal a besoin de nous !
avatar
Ivy mike
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 9350
Localisation : Frejus - 83
Date d'inscription : 16/06/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Artillerie Lourde sur Voie Ferrée

Message  Catalina le Mer 11 Juil 2007, 4:24 pm

Bon... une petite biére et c'est reparti lol!

J'aborde maintenant les prototypes de l'entre-deux guerres et le monstrueux 520 sur rails!! A tout seigneur, tout honneur, je commence par ce dernier:

- Matériel de 520 mm sur affût à glissement Modèle 1916:

Il s'agit de la plus grosse pièce d'artillerie construite durant la première guerre mondiale, et du plus gros calibre monté sur rails en dehors du 80 cm Kanone (E) allemand.



Masse du matériel complet: 290.000 kg
Pointage en site: +10 à +60°
Portée maximale: 17.000 m (obus de 1.370 kg)
Cadence de tir: 1 coup/5 mn
Masse du projectile: 1.370 kg, 1.654 kg (Vo: 450 m/s, portée: 14.600 m)
Temps de mise en batterie: 1 heure

Sur les deux piéces construites, une seule existait encore en 1940 qui fut mobilisée mais ne reçut pas d'affectation avant l'attaque allemande.

Plus d'infos là: http://html2.free.fr/canons/can520.htm

LES PROTOTYPES:

- Matériel de 240 mm TAZ Schneider:

En 1928, Schneider réalisa un nouveau matériel de 240 mm TAZ qui ne fut pas retenu par l'armée française. Cette pièce de 51 calibres tirait un projectile de 160 kg à Vo 1.100 m/s d'une portée de 80 km (mieux que le 28-cm K-5 (E) allemand!!)

Ce canon fut vendu au Japon, en 1930, qui le désigna Type 90. Le Japon le déploya en Mandchourie en 1941.

Masse du matériel complet: 136.000 kg
Pointage en site: 0 à +50°
Portée maximale: 80.000 m (Ferrard), 50.120 m (autre source)
Cadence de tir: inconnu
Masse du projectile: 160 kg (Vo: 1.100 m/s, Ferrard), 164,95 kg (Vo: 1.050 m/s, autre source)
Temps de mise en batterie: inconnu

http://www3.plala.or.jp/takihome/90-24.html

- Matériel de 340/224 mm de 150 calibres:



Il s'agit d'un canon à trés longue portée commandé en 1924 et faisant suite à plusieurs programes de piéces d'ALVF, à longue et trés longue portée, lancés en 1918.

Masse du matériel complet: 142.000 kg (?)
Pointage en site: +50°
Portée maximale: 127.800 m (record enregistré en 1929)
Cadence de tir: 1 coup/5 mn
Masse du projectile: 150 kg (Vo: 1.520 m/s, Ferrard)
Temps de mise en batterie: inconnu

Ce canon existait toujours en 1939 et devait être destocké pour être muni d'un nouveau tube de 220 mm. Il sera saboté en juin 1940 pour ne pas tomber entre les mains des allemands.

http://html2.free.fr/canons/cantlp.htm

Les dénominations et utilisation allemande maintenant... beret
avatar
Catalina
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 1659
Age : 44
Localisation : Deux-Sèvres
Date d'inscription : 17/09/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Artillerie Lourde sur Voie Ferrée

Message  Keffer le Mer 11 Juil 2007, 5:05 pm

Merci!!

le serpent mexicain a écrit:Un question, est-que ces canon on été réutilisé par les allemands, par exemples pour des blockhaus ?

Au moins le "Colonies" (dernier modèle du 1er post), dont 4 exemplaires ont été utilisés autour de Saint Nazaire. Voir le site du Grand Blockhaus dans ma signature, on en parle.
avatar
Keffer
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 1089
Age : 37
Localisation : Oslo (Norvège)
Date d'inscription : 23/06/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Artillerie Lourde sur Voie Ferrée

Message  Catalina le Mer 11 Juil 2007, 5:15 pm

LES DENOMINATIONS ALLEMANDES:

Avec l'armistice, de grandes quantités de matériels tombérent entre les mains de l'Allemagne dont de nombreuses piéces d'ALVF françaises. Ces matériels capturés poursuivirent leur carriére sous un autre drapeau.

- Matériel de 520 mm sur affût à glissement Modèle 1916 = 52 cm H (E) 871 (f), la piéce fut utilisée lors du siège de Léningrad mais fut détruite le 5 janvier 1942 par l'explosion prématurée d'un obus;

- Matériel de 400 mm à berceau Modèle 1915 et 1916 = 40.0 cm Haubitze (E) 752 (f);

- Matériel de 370 mm à berceau Modèle 1915 = 37.0 cm Haubitze (E) 711 (f);

- Matériel de 370 mm à glissement Modèle 1915 Filloux = 37.0 cm Haubitze (E) 710 (f);

- Matériel de 370 mm à glissement Modèle 1875/1879 = 37.0 cm Kanone (E) 714 (f);

- Matériel de 340 mm Modèle 1912 rayé à 4° = 34.0 cm Kanone (E) 675 (f);

- Matériel de 340 mm Modèle 1912 rayé à 6° = 34.0 cm Kanone (E) 674 (f);

- Matériel de 340 mm Modèle 1912 à glissement = 34.0 cm Kanone (E) 673 (f);

- Matériel de 320 mm Modèle 1917 = 32.0 cm Kanone (E) 652 (f);

- Matériel de 320 mm Modèle 1870/1884 = 32.0 cm Kanone (E) 651 (f) et 651/1 (f) (chambre allongée);

- Matériel de 305 mm Modèle 1906/10 = 30.5 cm Kanone (E) 637 (f);

- Matériel de 305 mm Modèle 1893/96 = 30.5 cm Kanone (E) 636 (f);

- Matériel de 274/285 mm Modèle 1917 = 28.5 cm Kanone (E) 605 (f);

- Matériel de 274 mm Modéle 1917 à glissement = 27.4 cm Kanone (E) 592 (f);

- Matériel de 274 mm Modèle 1887/1893 = 27.4 cm Kanone (E) 594 (f);

- Matériel de 240 mm TAZ Modèle 1893/1896 = 24.0 cm Kanone (E) 558 (f);

- Matériel de 240 mm TAZ Modèle 1884/1917 = 24.0 cm Kanone (E) 557/1 (f), le 557 (f) étant le Modèle 1884;

- Matériel de 240 mm Modèle 1884/1917 St-Chamond = 24.0 cm Kanone (E) 556 (f);

- Matériel de 194 mm TAZ Modèle 1870/93 = 19.4 cm Kanone (E) 486 (f);

- Matériel de 164,7 mm TAZ Modèle 1893/1896 = 16.4 cm Kanone (E) 453 et 454 (f).

Source: http://www.axishistory.com/index.php?id=1270

Les piéces les plus anciennes ne connurent pas d'utilisation. Plusieurs furent utilisées sur le "Mur de l'Atlantique" tant sur voies ferrées (164, 194, 240 Mle 93/96, 340 Mle 1912) que démontées de leur affût roulant et installées sur des emplacements fixes.
avatar
Catalina
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 1659
Age : 44
Localisation : Deux-Sèvres
Date d'inscription : 17/09/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Artillerie Lourde sur Voie Ferrée

Message  le serpent mexicain le Mer 11 Juil 2007, 6:30 pm

Ok merci des rep, j'attends avec impatience la suite ! clin doeil gri
avatar
le serpent mexicain
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 1823
Age : 27
Localisation : ds le maquis du gers
Date d'inscription : 27/08/2006

http://www.maquisard32.skyblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Artillerie Lourde sur Voie Ferrée

Message  Catalina le Mer 11 Juil 2007, 10:24 pm

Pour la suite il va falloir attendre demain, j'hésite entre l'ALVF de nos alliés ou celle de l'Axe.... beret
avatar
Catalina
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 1659
Age : 44
Localisation : Deux-Sèvres
Date d'inscription : 17/09/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Artillerie Lourde sur Voie Ferrée

Message  Charlemagne le Mer 11 Juil 2007, 10:31 pm

avatar
Charlemagne
Police militaire (Modérateur)
Police militaire (Modérateur)

Nombre de messages : 4794
Age : 29
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 11/02/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Artillerie Lourde sur Voie Ferrée

Message  Catalina le Jeu 12 Juil 2007, 4:06 pm

Finalement, je vais poursuivre avec l'ALVF anglo-saxonne pouce

LES ETATS-UNIS:

Bien que les premiers projets d'artillerie sur rails remontent à la guerre de Sécession, il faut attendre l'entrée en guerre des Etats-Unis, en 1917, pour que soit commandées des piéces de ce type. La solution adoptée fut d'utiliser des tubes de défense côtiére, rétirés de leurs emplacements fixes, et de les installer sur des wagons. Trés peu étaient achevés à la fin de la Premiére Guerre mondiale. Dans l'entre-deux guerres, ils retournérent à la défense côtiére, parcourant les côtes des Etats-Unis.
Au cours du second conflit mondial, l'ALVF américaine continua à être utilisée dans ce rôle et ne vit pas le combat.

- Canon de 203 mm M1888:

Masse du matériel complet: 71.533 kg
Portée maximale: 21.845 m
Cadence de tir: 80 coups/heure (?)
Masse du projectile: 117,94 kg (Vo: 792 m/s)

Juste avant la guerre, un exemplaire de ce canon fut envoyé aux Philippines, mais était incomplet lors de l'invasion japonaise. 37 exemplaires produits.

- Canon de 305 mm M1890:

Masse du matériel complet: 80.196 kg
Portée maximale: 13.975 m
Masse du projectile: 317,52 kg (Vo: 457 m/s)

Il s'agit de la version sur rails des mortiers de 305 mm utilisés à Corregidor. Aprés avoir repris du service en 1941, ils sont de nouveau retirés en 1942 et envoyés à la ferraille en 1944. 91 exemplaires produits.

- Canon de 305 mm M1895:

Masse du matériel complet: 146.079 kg
Portée maximale: 27.420 m
Cadence de tir: 2 coups/mn
Masse du projectile: 322,96 kg (Vo: 792 m/s)

Ce canon, construit en un seul exemplaire, est monté sur un affût "Batignolles" français. Il sera declassé en 1945.

- Canon de 356 mm M1920:



Masse du matériel complet: 286.584 kg
Pointage en azimut: 7°
Portée maximale: 44.073 m
Masse du projectile: 547,95 kg (Vo: 914 m/s)

Il s'agit de la plus grosse piéce d'artillerie sur voie ferrée conçue par les Etats-Unis (pas le plus gros calibre utilisé puisque les américains reçurent des 400 mm Mle 1916 français au cours de la Première Guerre), la seule également qui n'ait pas son origine dans l'artillerie côtiére. Quatre exemplaires de ce matériel seront achevés déployés pour moitié à Panama et en Californie. Il fut un moment envisagé de les déployer en Europe, mais, finalement, ces piéces furent ferraillées sur place.

- Canon de 203 mm Mk VI M3A2:

Masse du matériel complet: 104.328 kg
Cadence de tir: 2 coups/mn
Portée maximale: 32.264 m
Masse du projectile: 108,86 kg (Vo: 840 m/s)

Ces canons devaient équiper des navires abandonnés suite à la signature du Traité de Washington en 1922. Les tubes furent repris par l'US Army qui les installa sur wagons pour les utiliser comme piéces de défense côtiére mobiles, ce matériel étant standardisé en juin 1941. Une trentaine d'exemplaires de ce modéle furent produits jusqu'en 1942.


Sources:
- http://freepages.military.rootsweb.com/~cacunithistories/Railway%20Artillery.html
- http://www.lemairesoft.happyhost.org/armes/artillerie/5468.html#116911

Bon.... les britanniques maintenant beret
avatar
Catalina
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 1659
Age : 44
Localisation : Deux-Sèvres
Date d'inscription : 17/09/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Artillerie Lourde sur Voie Ferrée

Message  le serpent mexicain le Jeu 12 Juil 2007, 7:33 pm

Un petite bière p24
avatar
le serpent mexicain
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 1823
Age : 27
Localisation : ds le maquis du gers
Date d'inscription : 27/08/2006

http://www.maquisard32.skyblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Artillerie Lourde sur Voie Ferrée

Message  Charlemagne le Jeu 12 Juil 2007, 10:14 pm

finalement, on peut se demander si ce systême d'arme a vraiment était nécessaire? En effet si on oublie les quelques utilisations de ALVF par les allemands à Sébastopole ou en Italie (et Varsovie en 44???), je ne vois pas quand ces armes ont été utilisés...
avatar
Charlemagne
Police militaire (Modérateur)
Police militaire (Modérateur)

Nombre de messages : 4794
Age : 29
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 11/02/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Artillerie Lourde sur Voie Ferrée

Message  Catalina le Jeu 12 Juil 2007, 10:17 pm

Charlemagne a écrit:finalement, on peut se demander si ce systême d'arme a vraiment était nécessaire? En effet si on oublie les quelques utilisations de ALVF par les allemands à Sébastopole ou en Italie (et Varsovie en 44???), je ne vois pas quand ces armes ont été utilisés...

L'ALVF a été utilisée durant tout le conflit et par tous les bélligérants en disposant pour la défense côtiére principalement, et plus ponctuellement, pour réduire des places-fortes.

Bon je m'attaque aux britanniques pouce
avatar
Catalina
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 1659
Age : 44
Localisation : Deux-Sèvres
Date d'inscription : 17/09/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Artillerie Lourde sur Voie Ferrée

Message  Charlemagne le Jeu 12 Juil 2007, 10:21 pm

L'ALVF a été utilisée durant tout le conflit et par tous les bélligérants en disposant pour la défense côtiére principalement

ouais...en claire ils ont pas beaucoup servis durant la guerre...
avatar
Charlemagne
Police militaire (Modérateur)
Police militaire (Modérateur)

Nombre de messages : 4794
Age : 29
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 11/02/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Artillerie Lourde sur Voie Ferrée

Message  Catalina le Jeu 12 Juil 2007, 11:53 pm

LA GRANDE-BRETAGNE

Au cours de la Premiére Guerre mondiale, la Grande-Bretagne a utilisé un grand nombre de canons sur rails de divers calibres (9,2" à 18"). Une partie de ces matériels va ressortir des arsenaux à l'occasion du Second Conflit, mais tout le matériel envoyé en France va tomber entre les mains des Allemands. Devant les menaces d'invasion, les britanniques eurent recours à toutes les vieilleries disponibles et concentra son artillerie ferroviaire dans la région de Douvres. A titre anecdotique, même le petit train touristique de Romney, Hythe et Dymchurch devint un mini-train blindé armé de fusils antichars Boys et de mitrailleuses Lewis!!

- Canon de 234 mm Mk 10:

Masse du matériel complet: 95.230 kg
Portée maximale: 19.194 m
Masse du projectile: 172,37 kg (Vo: 823 m/s)

Ces canons servaient à l'origine à défense côtiére et furent montés sur wagons durant la Premiére Guerre mondiale. Aprés avoir été remis en état en 1940, ces canons furent utilisés comme réserve mobile de défense côtiére.

- Canon de 234 mm Mk XIII:

Masse du matériel complet: 88.372 kg
Portée maximale: 20.656 m
Masse du projectile: 172,37 kg (Vo: 640 m/s)

Contrairement au Mark 10, le Mark XIII fut conçu dés l'origine comme piéce d'artillerie sur voie ferrée. La piéce était plus légère avec un tube plus court mais portait plus loin que le Mark 10. Il connut la même utilisation que le Mark 10.

- Canon de 305 mm Mk III et Mk V:

Masse du matériel complet: 61.726 kg (Mk III), 77.177 kg (Mk V)
Portée maximale: 13.116 m
Masse du projectile: 340,2 kg (Vo: 447 m/s)

Ces canons furent également conçus dés l'origine pour une utilisation sur rails. Ces piéces sont remises en service en 1939 et une partie est envoyée en France (et capturée par les Allemands...). Les survivants seront utilisés pour la défense côtiére et déclassés en août 1945. Un nouvel obusier de 305 mm Mk VI devait remplacer les Mk III et Mk V. Approuvé en 1940, il ne semble pas avoir été construit.

- Canon de 343 mm Mk V:

Masse du matériel complet: 244.592 kg
Portée maximale: 36.560 m
Masse du projectile: 567 kg (Vo: 777 m/s)

Ces matériels ont une histoire un peu particuliére puisqu'il s'agit du montage de tubes ayant équipés les cuirassés de la classe Iron Duke sur des affûts et wagons destinés aux 356 mm sur rails de la Premiére Guerre mondiale. Les britanniques eurent recours à ce montage de fortune à l'été 1940 pour faire face à une éventuelle invasion. Les trois piéces furent achevées entre septembre 1940 et mai 1941.
Jusqu'en novembre 1943, ils sont déployés dans la région de Douvres et servi par les Royal Marines (fautes d'artilleurs qualifiés dans l'armée de terre). C'était l'une des rares pièces capables de riposter aux canons allemands par dessus le Pas-de-Calais. Un des canons anglais fut d'ailleurs endommagé par un obus de 280mm tiré par un adversaire allemand. Ces matériels seront versés en novembre 1943 au "Super Heavy Railway Artillery Regiment". Ils seront finalement déclassés en 1945 et envoyés à la ferraille.

- 457 mm (18 in) BL Railway Howitzer Mk.I on Mounting Railway Truck 457 mm (18 in) Mk.I:



Masse du matériel complet: 254.440 kg
Portée maximale: 20.382 m
Masse du projectile: 1.134 kg (Vo: 573 m/s)

Ce matériel fut conçu au cours de la Premiére Guerre mondiale, mais ne put entrer en service avant la fin du conflit. Il s'agit de la plus grosse piéce d'artillerie sur voie ferrée britannique.
Dans l'urgence de l'été 1940, les deux exemplaires construits furent déployés près de Douvres. Leur portée limitée ne leurs permettaient pas d'atteindre les côtes françaises et ils ne tirèrent que peu d'obus contre l'ennemi. Leur rôle de propagande fut finalement plus grande que leur utilité opérationnelle. En novembre 1943, ils rejoignent le "Super Heavy Railways Artillery Regiment", jusqu'à sa dissolution en 1944 après la disparition de la présence allemande dans le Pas-de-Calais. On envisagea un moment de les utiliser comme armes anti-bunker lors du débarquement, mais l'idée se révéla impraticable. Ils ne seront déclassés qu'en avril 1947. Pour la petite anecdote, à chaque fois que ces canons devaient tirer, l'ensemble des habitants de la région où ils se trouvaient était invité à laisser ses fenêtres ouvertes pour que les vitres n'explosent pas sous l'onde de choc.

- Canon de 343/203 mm Hypervelocity:

Masse du matériel complet: 203.200 kg
Portée maximale: 101.454 m
Masse du projectile: 116,12 kg (Vo: 1.402 m/s)

Ce projet expérimental lancé en 1942 concernait un canon à trés haute vitesse initiale et à longue portée. Pour le réaliser l'on emboita un tube de 203 mm dans un autre de 343 mm. Les deux exemplaires construits furent testés en 1943-44. Si le premier tube fut ferraillé dés 1943, le second attendit 1956 pour cela.

Au tour de l'ALVF soviétique maintenant clin doeil gri
avatar
Catalina
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 1659
Age : 44
Localisation : Deux-Sèvres
Date d'inscription : 17/09/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Artillerie Lourde sur Voie Ferrée

Message  Catalina le Ven 13 Juil 2007, 12:01 am

Charlemagne a écrit:
L'ALVF a été utilisée durant tout le conflit et par tous les bélligérants en disposant pour la défense côtiére principalement

ouais...en claire ils ont pas beaucoup servis durant la guerre...

Si l'on considére qu'une arme sert lorsqu'elle tire sur un objectif, effectivement ils ont relativement peu servis. Mais une arme peut servir tout autrement, ne fut-ce que par son effet dissuasif. Penons pour exemple les canons de 340 mm de l'artillerie côtiére déployés à Saint-Mandrier. Ils n'ont jamais servis que ce soit entre les mains des français ou entre celles des Allemands, pourtant leur présence joua un rôle capital pour déterminer les plages du débarquement en Provence, ces derniéres devant se situer hors de portée de ces piéces. clin doeil gri (Aprés l'ALVF, j'attaque l'artillerie côtiére...)
avatar
Catalina
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 1659
Age : 44
Localisation : Deux-Sèvres
Date d'inscription : 17/09/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Artillerie Lourde sur Voie Ferrée

Message  Catalina le Ven 13 Juil 2007, 4:27 pm

L'UNION SOVIETIQUE

Le probléme avec les Soviétiques, c'est qu'ils en font trop!! Si pour les pays précédents je ne pense pas avoir commis trop d'oublis, je ne suis pas du tout certain que ce soit le cas pour les Soviétiques. J'ai volontairement limité l'inventaire aux matériels d'un calibre minimal de 130 mm, ce dernier se situant à la limite entre artillerie sur voie ferrée et train blindé (je reviendrai sur ces derniers ultérieurement).

Les plus gros des canons suivants ont un champ de tir tout azimuts car ils sont mis en batterie sur des emplacements de tir bétonnés spécialement dédiés. Les portées indiquées avec obus allégés datent de l'aprés-guerre.

- 130 mm M1913:

- 130 mm B-13-2:



- 152 mm M1892:



- 152 mm B-38:



- 152 mm M1937:

Il s'agit du canon-obusier de 152 mm M1937 de l'armée rouge monté sur un affût sur rail et utilisé par les Allemands sous la désignation: 15.2-cm Haubitze (E) 455 (r), mais j'ignore si le montage sur rails a été effectué par les Allemands ou par les Soviétiques.

- 180 mm TM-1-180:



Les tubes, du modéle B-1-P M1932, sont identiques à ceux utilisés sur les croiseurs lourds de la classe Kirov. Ils furent principalement utilisés pour la défense côtiére.

Pointage en azimut: 200°
Pointage en site: 0 à +50°
Portée maximale: 38.600 m
Masse du projectile: 97,5 kg (Vo: 920 m/s)
Cadence de tir: 2-5 coups/mn

- 203 mm M1905:

Seuls deux exemplaires de ce canon sur rails existaient encore en 1941.

Portée maximale: 17.920 m
Masse du projectile: 112,2 kg (Vo: 807 m/s)
Cadence de tir: 4 coups/mn

- 203 mm TM-8:



Pointage en azimut: 120°
Pointage en site: 0 à +35°
Portée maximale: 23.000 m
Masse du projectile: 139 kg (Vo: 792 m/s)
Cadence de tir: 2-4 coups/mn

- 254 mm M1917:

Il s'agit probablement (???) de canons navals de 254 mm M1891...

Pointage en azimut: 20°
Pointage en site: 0 à +35°
Portée maximale: 20.000 m
Masse du projectile: 225,2 kg (Vo: 693 m/s)
Cadence de tir:

- 305 mm SM-41:

J'ai un doute sur le fait que ce canon ait été produit au cours de la Seconde Guerre mondiale, car ses caractéristiques (longueur du tube nottamment) sont celles du canon de 305 mm SM-33 M1948 destiné au croiseurs de bataille d'aprés-huerre de la classe Stalingrad.

Pointage en azimut: -
Pointage en site: 0 à +50°
Portée maximale: 127.300 m (obus allégé)
Masse du projectile: 230,5 kg (Vo: 1.300 m/s), 467 kg (Vo: 650 m/s, portée: 53.000 m)
Cadence de tir: 4 coups/mn

- 305 mm TM-2-12:



Les six canons sur rails de ce modéle étaient déployés en extrême-orient. Ils utilisaient des tubes M1895 de 40 calibres retirés de vieux cuirassés russes déclassés.

Pointage en azimut: 360°
Pointage en site: 0 à +50°
Portée maximale: 30.300 m (obus allégé)
Masse du projectile: 314 kg (Vo: 813 m/s), 470,9 kg (Vo: 700 m/s, portée: 25.900 m)
Cadence de tir: 3 coups/2 mn

- 305 mm TM-3-12:



Ces canons de 52 calibres étaient ceux déployés sur les cuirassés russes des classes Gangut, Imp. Maria et Imp. Nikolai I. Le même canon était utilisé pour le matériel d'ALVF TM-1-12. Huit des douze canons du cuirassé General Alekseyev, interné à Bizerte aprés la victoire des "rouges" furent transférés à la Finlande aprés l'attaque Soviétique en Carélie. Les Finlandais montérent une partie de ces canons sur affût ferroviaire et les employérent contre l'Union Soviétique.

Pointage en azimut: 360°
Pointage en site: -2 à +50°
Portée maximale: 46.000 m (obus de 314 kg)
Masse du projectile: 314 kg (Vo: 950 m/s), 470,9 kg (Vo: 762 m/s, portée: 29.300 m)
Cadence de tir: 3-4 coups/2 mn

- 356 mm TM-1-14:



Les tubes de ce modèle étaient à l'origine destinés aux cuirassés de la classe Izmail inachevés lors de la révolution de 1917. Les six exemplaires construits entrérent en service en 1931 et furent déployés au sein de deux batteries, l'une en Estonie pour la défense de Leningrad, l'autre en extrême-orient. Un septiéme exemplaire fut testé avec une élévation maximale de 60° et également utilisé à Leningrad.

Pointage en azimut: 360°
Pointage en site: -7 à +50°
Portée maximale: 53.000 m (obus de 512,5 kg)
Masse du projectile: 512,5 kg (Vo: 950 m/s), 747,8 kg (Vo: 731 m/s, portée: 31.300 m)
Cadence de tir: 3 coups/2 mn

- 356 mm ТП-1:

Là encore, il s'agit probablement d'un canon datant de l'aprés-guerre, pas d'autres infos sur lui que ceci:

Pointage en azimut: 360°
Pointage en site: -5 à +50°
Portée maximale: 120.000 m (obus allégé)
Masse du projectile: 234 kg (1.412 m/s), 750 kg (Vo: 870 m/s, portée: 47.500 m)
Cadence de tir: 2 coups/3 mn

- 406 mm SM-36:

Ce canon devait équiper les cuirassés de la classe Sovietskyy Soyuz en construction lors de l'invasion allemande. Bien que douze tubes étaient achevés ou proche de l'être en 1941, un seul sera utilisé pour la défense de Leningrad.

Pointage en azimut: -
Pointage en site: 0 à +45°
Portée maximale: 100.600 m (obus allégé)
Masse du projectile: inconnue (1.300 m/s), 1.180 kg (Vo: 830 m/s, portée: 47.500 m)
Cadence de tir: 5 coups/2 mn

- 500 mm ТГ-1:

Bonne question.... merci de l'avoir posé... je ne sais absolument rien de ce canon hormis les caractéristiques ci-dessous... spamafote

Pointage en azimut: 30°
Pointage en site: +15 à +47°
Portée maximale: 23.500 m (obus de 1.450 kg)
Masse du projectile: 1.450 kg (580 m/s), 2.050 kg (Vo: 490 m/s, portée: 19.600 m)
Cadence de tir: 1 coup/2 mn


Sources:
- http://www.battlefield.ru/index.php?option=com_content&task=view&id=153&Itemid=74
- http://www.navweaps.com/Weapons/WNRussian_Main.htm
- http://fortress.wl.dvgu.ru/eng/railgun_en.htm


Dernière édition par le Lun 16 Juil 2007, 2:47 pm, édité 2 fois
avatar
Catalina
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 1659
Age : 44
Localisation : Deux-Sèvres
Date d'inscription : 17/09/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Artillerie Lourde sur Voie Ferrée

Message  Invité le Ven 13 Juil 2007, 7:05 pm

Bonjour,

Très bons posts!; je profite de ma question pour le dire: Cette artillerie sur rails a-t-elle été d'une quelconque efficacité, à part peut-être le bombardement des villes à l'aveuglette? Ce genre d'artillerie devait être assez vulnérable, surtout par la voie des airs.

Cordialement.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Artillerie Lourde sur Voie Ferrée

Message  Catalina le Ven 13 Juil 2007, 7:21 pm

motpulk a écrit:Bonjour,

Très bons posts!; je profite de ma question pour le dire: Cette artillerie sur rails a-t-elle été d'une quelconque efficacité, à part peut-être le bombardement des villes à l'aveuglette? Ce genre d'artillerie devait être assez vulnérable, surtout par la voie des airs.

Cordialement.

L'artillerie sur rails n'était pas destinées à bombarder à l'aveuglette et jouissait d'une bonne précision (dépendant des observateurs avancés et de l'aviation d'observation comme toute autre pièce d'artillerie). Cette précision lui permettait d'être utilisée dans le cadre de la défense côtiére, bien sur, mais aussi dans les tirs de contre-batterie ou l'attaque de points fortifiés. Bien évidemment, ce genre d'artillerie était vulnérable aux attaques aériennes d'où la nécessité d'un bon camouflage et d'une bonne DCA. L'ALVF jouissait d'un grand avantage sur l'aviation de bombardement puisqu'elle pouvait être utilisée par tous les temps (contrairement à cette derniére). Les délais de mise en batterie étaient, somme toutes, réduits par rapports à des piéces de même calibre tractées et ces piéces sur rails pouvaient être déplacées rapidement d'un point du front à un autre (pour peu que le réseau ferré ait été épargné par l'aviation de bombardement).

Dans le prochain message, je vais aborder l'ALVF des pays de l'Axe (Allemagne en tête bien évidemment clin doeil gri )
avatar
Catalina
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 1659
Age : 44
Localisation : Deux-Sèvres
Date d'inscription : 17/09/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Artillerie Lourde sur Voie Ferrée

Message  Catalina le Lun 16 Juil 2007, 12:00 pm

L'ALLEMAGNE

Interdite par le Traité de Versailles, la reconstitution d'une artillerie lourde sur voie ferrée va constituer l'une des priorités de l'Allemagne nazi dans ses programmes de réarmement de l'entre deux-guerre. Cette option paraît logique dés lors que l'on considére que tous les adversaires potentiels de l'Allemagne disposaient à leurs frontiéres d'importants systémes fortifiés (ligne Maginot Française, ligne Staline soviétique,...) et que la doctrine du Blitzkrieg était encore dans les limbes. Au cours du conflit, l'Allemagne sera le plus gros utilisateur de l'ALVF.

- 15-cm K (E):



Masse du matériel complet: 74.000 kg
Portée maximale: 22.500 m
Masse du projectile: 43,09 kg (Vo: 805 m/s)
Cadence de tir: 80 coups/heure

Ce matériel construit à dix exemplaires consistait dans le montage du tube de marine 15-cm SK L/40 sur un affût ferroviaire pouvant pointer sur 360°

- 17-cm K (E):

Masse du matériel complet: 78.400 kg
Portée maximale: 26.800 m
Masse du projectile: 61,69 kg (Vo: 875 m/s)
Cadence de tir: 1 coup/3mn

Devant les insuffisances du 15-cm K (E), les Allemands montérent le canon de marine 17-cm SK L/40 sur un affût du même type.

- 20-cm K (E):

Masse du matériel complet: 78.400 kg
Portée maximale: 36.400 m
Masse du projectile: 122 kg (Vo: 925 m/s)
Cadence de tir: 1 coup/2 mn

Ce matériel, construit à huit exemplaires, résulte de l'adaptation du canon de marine 20,3-cm SK C/34 sur affût ferroviaire. Six exemplaires de ce canon seront capturés par les Alliés en Normandie.

- 21-cm K 12 (E):



Masse du matériel complet: 308.000 kg
Portée maximale: 115.000 m
Masse du projectile: 107,5 kg (Vo: 1.625 m/s)
Cadence de tir: 6 coup/heure

Ce canon est un développement du "Lange Max", le "canon de Paris" utilisé par les Allemands au cours de la Premiére Guerre mondiale. Les deux exemplaires construits furent utilisés contre l'Angleterre par l'Eisenbahn-Artillerie-Batterie 701 à partir du Cap Gris-Nez, en France, d'où 83 obus furent tirés au cours du conflit... Le tube était un canon de 380 mm allongé et au calibre réduit par frettage.

- 24-cm Theodor-Kanone (E):

Masse du matériel complet: 94.000 kg
Portée maximale: 26.750 m
Masse du projectile: 148,5 kg (Vo: 810 m/s)
Cadence de tir: 15 coup/heure

Construit à trois exemplaires, ce matériel utilisait des tubes de marine de 240 mm initialement prévus pour les cuirassés Deutshland de 1904.

- 24-cm Theodor-Bruno-Kanone (E):

Masse du matériel complet: 95.000 kg
Portée maximale: 22.100 m
Masse du projectile: 151 kg

Ce matériel construit à six exemplaires utilisait des tubes recupérés sur les cuirassés de la classe Wittelsbach.

- 28-cm kurze Bruno-Kanone (E):



Masse du matériel complet: 129.000 kg
Portée maximale: 29.500 m
Masse du projectile: 240 kg (Vo: 820 m/s)
Cadence de tir: 10 coup/heure

Ce matériel utilisait le tube 28-cm SK L/40 du début du siécle. Construit à huit exemplaires, il fut utilisé à partir du Cap Gris-Nez et à Leningrad.

- 28-cm lange Bruno-Kanone (E):

Masse du matériel complet: 123.000 kg
Portée maximale: 28.500 m
Masse du projectile: 302 kg (Vo: 856 m/s), (284 kg, Vo: 875 m/s, portée: 36.100 m d'aprés Lemaire)
Cadence de tir: 10 coup/heure

Trois exemplaires produits de ce matériel qui utilisait un tube L/45.

- 28-cm schweren Bruno-Kanone (E):

Masse du matériel complet: 118.000 kg
Portée maximale: 29.400 m
Masse du projectile: 302 kg (Vo: 845 m/s)
Cadence de tir: 10 coup/heure

Les deux matériels construits utilisaient le tube de défense côtiére 28-cm-Küstenkanonen L/42.

- 28-cm Neue Bruno-Kanone (E):



Masse du matériel complet: 150.000 kg
Portée maximale: 46.600 m
Masse du projectile: 255 kg (Vo: 985 m/s)
Cadence de tir: 1 coup/3 mn

Les trois exemplaires construits représentaient une nette amélioration sur les "Bruno" antérieurs mais étaient inférieurs au K 5.

- 28-cm K 5 (E):



Masse du matériel complet: 218.000 kg
Portée maximale: 62.400 m
Masse du projectile: 255 kg (Vo: 1.130 m/s)
Cadence de tir: 1 coup/4 mn

Ce canon est l'un des meilleurs matériels d'ALVF jamais conçus. Huit exemplaires seulement étaient disponibles en 1940, mais il en sera construit 25 au total. Un obus à propulsion additionnelle de 248 kg sera conçu portant à 87.000 m. Ce type de matériel est surtout connu pour son utilisation à Anzo, où deux exemplaires initialement destinés à être utilisés en Afrique du Nord, vont harceler la tête de pont alliée. Aprés-guerre, les Etats-Unis vont se servir de ce matériel pour développer leur canon atomique M68 de 280 mm.

- 28-cm K 5 Glatt (E):

Il s'agit d'un développement du K 5 construit à deux exemplaires et destinés à mettre en oeuvre le projectile 31-cm-PPG (Peenemünder Pfeilgeschoß, obus-fléche de Peenmunde) de 136 kg (Vo: 1.420 m/s) portant à 153.000 m.

- 38-cm Kanone Siegfried (E):



Masse du matériel complet: 294.000 kg
Portée maximale: 55.000 m
Masse du projectile: 495 kg (Vo: 1.050 m/s), 800 kg (Vo: 820 m/s, portée 42.000 m)
Cadence de tir: 3 coup/mn (?)

Construit à trois exemplaires, ce matériel utilisait le canon 38-cm SK C/34 que l'on retrouve sur les cuirassés Bismarck et Tirpitz.

- 40-cm Adolf-Kanone (E):

Masse du matériel complet: 369.000 kg
Portée maximale: 44.000 m
Masse du projectile: 1.020 kg (Vo: 810 m/s)

Ce matériel ne dépassera pas le stade de projet. Il s'agissait de monter un tube de 406 mm du même type que celui prévu pour les cuirassés H sur un affût ferroviaire.

- 80-cm Kanone (E):



Inutile de présenter ce monstre d'un calibre de 800 mm qui a déjà été étudié dans un autre post.


Sources:
- http://www.lemairesoft.happyhost.org/armes/edito/11089.html
- http://www.lexikon-der-wehrmacht.de/Waffen/eisenbahngeschutze.htm
- http://www.e94114.de/Eisenbahngeschuetze/Eisenbahngeschuetze02.htm
- http://html2.free.fr/canons/index.htm
avatar
Catalina
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 1659
Age : 44
Localisation : Deux-Sèvres
Date d'inscription : 17/09/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Artillerie Lourde sur Voie Ferrée

Message  Charlemagne le Lun 16 Juil 2007, 2:22 pm

j'aimerais savoir ce que signifie la lettre E entre parenthèses? Pour les chars et les canons allemands, cette lettre désigne la nationalité de l'engin, ainsi Panzer 38 (t) = Tchécoslovaquie... Or je n'ai pas l'impression que cela signifie la même chose pour l'ALVF
avatar
Charlemagne
Police militaire (Modérateur)
Police militaire (Modérateur)

Nombre de messages : 4794
Age : 29
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 11/02/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Artillerie Lourde sur Voie Ferrée

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum