Définitions et emplois des différentes catégories de navires

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Définitions et emplois des différentes catégories de navires

Message  Catalina le Jeu 26 Juil 2007, 12:54 pm

Keffer a écrit:
Mmmmouais. étoné gri Je suis plus que débutant dans le domaine et je dois dire que ça me laisse rêveur... Quelqun saurait-il où trouver un tableau avec la définition et l'emploi des différentes catégories de navires (torpilleur, CT, cuirassé "de poche" ou non, destroyer, etc...). Parce que là ce n'est pas clair! spamafote

Voici quelques éléments de réponse comandan

Cuirassé:
Depuis la frégate cuirassée La Gloire, lancée en 1859, le navire de ligne cuirassé est l'expression la plus flagrante de la puissance navale d'une nation.L'efficacité du blindage est démontrée lors de la Guerre de Sécession. Peu à peu le cuirassé prend sa forme classique, un navire à vapeur seule (à partir de 1871 avec les Devastations britanniques), portant quatre canons de gros calibres répartis en deux tourelles doubles, l'une à l'avant, l'autre à l'arriére (configuration variable selon les pays). L'apparition du Torpilleur obligea à doter les cuirassés de canons à tir rapide de plus faibles calibres. L'augmentation de la portée des piéces conduisit à mettre l'armement principal sous tourelle et non plus en barbette du fait que les tirs pouvaient être plongeants. Ces nouveaux bâtiments virent le combat lors de la guerre Russo-Japonaise en 1905. A cette occasion, l'on s'aperçut que la diversité des calibres sur un même navire était nuisible et qu'il était nécessaire de centraliser et mettre en hauteur les appareils de direction de tir pour maximiser l'efficacité des tirs à grande distance. Ainsi naquit le Dreadnought britannique, premier cuirassé moderne lancé en 1906 où les canons tiraient en salve sous une même direction de tir, placée dans les hunes, afin d'engager le combat à la plus grande distance possible. Outre les canons de l'artillerie principale, ce type de navire compte des canons légers à tir rapide pour s'opposer aux Torpilleurs. Toutes les principales marines emboitérent le pas des Britanniques, l'augmentation du calibre de l'artillerie prinipale à partir de 1910 donnant lieu à l'apparition des "superdreadnoughts". Le cuirassé était alors l'élément principal de la supériorité navale. Le Traité de Washington en 1922 limita le déplacement et l'armement de ces navires tout en instaurant un moratoire à leur construction (voir: http://deuxiemeguerremondia.forumactif.com/Le-materiel-c4/Les-navires-f40/LES-TRAITES-NAVALS-DE-L-ENTRE-DEUX-GUERRES-t3199.htm ).

Cuirassé de poche:
Les cuirassés de poche allemand sont une conséquence direct du Traité de Versailles qui limitait à 10.000 t le déplacement des cuirassés allemands. Cette limitation aurait du conduire l'Allemagne à remplacer ses vieux pré-dreadnoughts par des garde-côtes cuirassés limitant ainsi la marine allemande à des opérations côtiéres. L'Allemagne contourna cela en construisant des cuirassés de poche clairement destinés à une guerre de course en haute mer. Ces cuirassés de poche étaient disposaient d'un armement supérieur à celui des croiseurs et d'une vitesse leur permettant d'échapper aux cuirassés. Seuls les croiseurs de bataille avaient donc des chances raisonnables de s'opposer à leur action. Ceci conduisit à l'apparition des cuirassés rapides construits aprés le moratoire instauré par les traités.

Croiseur de bataille:
Alors que le cuirassé représentait l'évolution logique du navire de ligne, le croiseur de bataille était un concept novateur portant sur un navire destiné à s'opposer aux croiseurs et armé, pour cela, d'un armement de cuirassé. La vitesse d'un croiseur de bataille était supérieure à celle d'un cuirassé mais la protection inférieure. Pour faire face aux cuirassés de poche Dreadnoughts et Croiseurs de bataille furent fusionnés en cuirassés rapides.

Croiseur:
Le croiseur constituait un bâtiment intermédiaire entre le cuirassé et le torpilleur. Il assumait les fonctions dévolues du temps de la marine à voile aux frégates et corvettes:
- la guerre de course;
- l'éclairage et les liaisons de la flotte lorsqu'ils étaient engagés au sein d'une escadre;
- le maintien de la présence dans les colonies lointaines.
En 1875 apparurent les croiseurs-cuirassés qui combinaient un armement puissant avec une vitesse suffisante pour échapper aux cuirassés. C'est pour faire face à ces navires qu'apparurent les croiseurs de bataille. Les croiseurs protégés (apparut vers 1880) étaient plus destinés à la reconnaissance et à la guerre de course. Il était également habituel d'armer des navires marchands pour la guerre de course sous la forme de croiseurs auxiliaires.
L'apparition des turbines vers 1895 vit la disparition des croiseurs protégés au profit de croiseurs modernes dotés d'armes à tir rapide. L'augmentation des dimensions et de la puissance de l'armement vit apparaître, à côté de ces croiseurs légers, des croiseurs lourds dont les premiers furent les Hawkins britanniques.
Là encore, les traités de l'entre deux-guerres visérent à limiter le déplacement et l'armement des croiseurs. Le traité de Londres de 1930 définit le croiseur comme un navire de combat d'un déplacement supérieur à 1.850 tW (et inférieur à 10.000 tW du fait du traité de Washington), ou avec des canons d'un calibre supérieur à 130 mm. Les croiseurs étant divisés en deux catégories (lourds ou légers) suivant le calibre qu'ils portent (supérieur ou inférieur à 155 mm).

Torpilleur:
Les torpilleurs étaient des petits navires de combat rapide et maneuvrant destinés à combattre les cuirassés en utilisant des torpilles. Leur apparition conduisit à doter les cuirassés de canons de petit calibre à tir rapide pour s'y opposer et au développement des destroyers ou contre-torpilleurs. Les successeurs les plus proches du point de vue du concept d'emploi sont les vedettes lance-trpilles.

Contre-torpilleurs/Destroyers:
Ce type de navire a été conçu directement pour s'opposer aux torpilleurs, qui représentaient une menace pour les cuirassés. Ils furent d'abord désignés Torpedo boat destroyer, vite abrégé en destroyer, ou Contre-Torpilleurs dans la terminologie française. L'idée était de construire des navires aussi rapides que les Torpilleurs mais avec un armement à base de canons à tir rapide. Comme ces contre-torpilleurs risquaient également de rencontrer des cuirassés, le concept évolua et ils furent dotés de torpilles. Alors que les Torpilleurs opéraient à faible distance de leurs bases, les Destroyers devaient pouvoir accompagner une escadre de haute mer ce qui conduisit à des navires d'un déplacement plus important. Finalement, les destroyers finirent par reprendre le rôle des torpilleurs, ces derniers devenant des destroyers à court rayon d'action.
Pendant la Premiére Guerre mondiale, la généralisation du sous-marin vit le rôle des destroyers évoluer pour inclure cette nouvelle menace, leur donnant pour missions de protéger contre eux les grosses unités. L'on vit également apparaître des escorteurs spécialisés (avisos, corvettes, frégates) ainsi que les destroyers d'escorte.
Le traité de Londres de 1930 définissait le destroyer comme un navires de combat d'un déplacement maximal de 1.850 tw, ou avec des canons d'un calibre inférieur à 130 mm.
Du strict point de vue des définitions données par les traités, les gros Contre-Torpilleurs français étaient des croiseurs légers et non des destroyers tant du point de vue du déplacement que de celui de l'armement. Une division de Contre-Torpilleur française (trois navires) pouvait être considérée comme un croiseur en trois parties rassemblant quinze canons de 138 mm et 18 tubes lance-torpilles...
Ce sont les Torpilleurs d'escadre qui, dans la marine française, répondaient à la définition de destroyer. Les Torpilleurs légers étant de petits destroyers côtiers.
avatar
Catalina
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 1659
Age : 44
Localisation : Deux-Sèvres
Date d'inscription : 17/09/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Définitions et emplois des différentes catégories de navires

Message  Keffer le Jeu 26 Juil 2007, 4:31 pm

Merci beaucoup c'est passionnant!

Je ne savais pas que contre-torpilleur = cuirassé.
avatar
Keffer
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 1089
Age : 37
Localisation : Oslo (Norvège)
Date d'inscription : 23/06/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Définitions et emplois des différentes catégories de navires

Message  Catalina le Jeu 26 Juil 2007, 5:35 pm

Keffer a écrit:Merci beaucoup c'est passionnant!

Je ne savais pas que contre-torpilleur = cuirassé.

J'ai du louper un épisode... étoné gri , contre-torpilleur = destroyer!!
avatar
Catalina
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 1659
Age : 44
Localisation : Deux-Sèvres
Date d'inscription : 17/09/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Définitions et emplois des différentes catégories de navires

Message  Keffer le Jeu 26 Juil 2007, 6:34 pm

Catalina a écrit:
Keffer a écrit:Merci beaucoup c'est passionnant!

Je ne savais pas que contre-torpilleur = cuirassé.

J'ai du louper un épisode... étoné gri , contre-torpilleur = destroyer!!

Damned, mon doigt a ripé sur le clavier. Honte sur moi et ma famille pendant 10 générations (au moins). Boulet Boulet Boulet
avatar
Keffer
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 1089
Age : 37
Localisation : Oslo (Norvège)
Date d'inscription : 23/06/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Définitions et emplois des différentes catégories de navires

Message  fix le Jeu 26 Juil 2007, 10:34 pm

il faut noter que les imbroglios sont du à la nomenclature anglo saxonne qui est differente de la nomenclature française.
par exemple pour les français le croiseur de bataille n'existe pas. les cuirassés et les croiseurs de bataille font parties de la catégorie "navire de ligne" (CU)
les "panzershiffe" (cuirassés de poche) ne sont pas une catégorie en soit et correspondent uniquement à la classe deutchland allemande (graff spee, deutschland, sheer). elle n'a d'ailleurs pas d'acronymes je crois (connais pas la nommenclature allemande, peut etre qu'elle existe dedant) et est au final un croiseur lourd avec des canons de navire de ligne (tout ce qui est au dessus de 203mm est pour les navires de lignes pour le traité de washington).
je sais pas si on peut les trouver sur le nets mais je chercherais si ça vous interesse
avatar
fix
Colonel
Colonel

Nombre de messages : 571
Date d'inscription : 28/07/2006

http://la-guerre-au-jour-le-jour.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Définitions et emplois des différentes catégories de navires

Message  Catalina le Jeu 26 Juil 2007, 10:55 pm

fix a écrit:les "panzershiffe" (cuirassés de poche) ne sont pas une catégorie en soit et correspondent uniquement à la classe deutchland allemande (graff spee, deutschland, sheer). elle n'a d'ailleurs pas d'acronymes je crois (...) et est au final un croiseur lourd avec des canons de navire de ligne (tout ce qui est au dessus de 203mm est pour les navires de lignes pour le traité de washington).

Personnellement j'ai plutôt tendance à considérer les "Panzershiffe" comme des navires de ligne et non des croiseurs lourds. Leur déplacement (12.100 t) est à peine inférieur à celui des Espana (15.450 t) avec un armement à peu prés équivalent (6 x 283 mm portant à 36.475 m avec un obus de 300 kg contre 8 x 305 mm portant à 18.300 m avec un obus de 405 kg). Les obus de 203 mm d'un croiseur lourd Washington faisaient de 120 à 150 kg seulement pour une portée d'une trentaine de kilométres...

Les cuirassés de poche allemands s'apparentent plus à la catégorie des croiseurs-cuirassés dont ils seraient les derniers représentants.
avatar
Catalina
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 1659
Age : 44
Localisation : Deux-Sèvres
Date d'inscription : 17/09/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Définitions et emplois des différentes catégories de navires

Message  ghjattuvolpa* le Lun 18 Aoû 2008, 7:57 pm

Il faut y rajouter une floppée de petites unités dont la définition n'est pas toujours claires :
Les sous marins cotiers ou océaniques
Chasseurs de sous-marins
Vedettes rapides (dont lance torpilles) dites MTB
Vedettes chasseurs de sous-marins
Escorteurs
Frégates (UK)
Corvettes (UK)
Patrouilleurs
Mouilleurs de mine
Avisos
Dragueurs de mines
Chalutiers armés
Canonnières fluviales, coloniales
Hydrographes
Navires ateliers, de réparation
Ravitailleurs
Convoyeurs de sous-marin
Pétroliers
Transports d'aéronefs
Navires de barrage
Annexes
Mouilleurs de filets
Batiments écoles
Batiment but (target ship)
Péniche de débarquement
Transports
Remorqueurs
Croiseurs auxiliaires
Batiments d'expérience
Garde pêches
Garde Côtes
Yacht armé
Batiments de sauvetage
Brise glace
etc...

_________________
http://ghjattuvolpa.skyrock.com/35.html
avatar
ghjattuvolpa*
Police militaire (Modérateur)
Police militaire (Modérateur)

Nombre de messages : 1283
Date d'inscription : 18/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Définitions et emplois des différentes catégories de navires

Message  Invité le Lun 18 Aoû 2008, 8:35 pm

Ah voilà un sujet passionnant. MErci pour ces infos!!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Définitions et emplois des différentes catégories de navires

Message  ghjattuvolpa* le Mar 30 Juin 2009, 11:18 pm

Tiens je retombe dessus en cherchant les garde côtes cuirassés.... Concernant les dénominations dans les différentes marines et leurs correspondances je suis en train de préparer un tableau de conversion qui sera inséré sur le site Lemaire soft (normalement).

_________________
http://ghjattuvolpa.skyrock.com/35.html
avatar
ghjattuvolpa*
Police militaire (Modérateur)
Police militaire (Modérateur)

Nombre de messages : 1283
Date d'inscription : 18/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Définitions et emplois des différentes catégories de navires

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum