Ci-gît «la Pich» et le souvenir du maquis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Ci-gît «la Pich» et le souvenir du maquis

Message  Narduccio le Lun 13 Aoû 2007, 12:59 pm

Voici un article de Libération : http://www.liberation.fr/actualite/societe/271975.FR.php?rss=true

La Picharleie, abri de résistants en 1943, était devenu un squat. Le préfet a tout fait raser.
Par Carole Rap
QUOTIDIEN : lundi 13 août 2007
Le squat de la Picharlerie, ancienne ferme perchée sur une crête cévenole, abri de résistants entre 1943 et 1944, n’est plus qu’un tas de pierres abandonnées sous les châtaigniers. Un mois après le passage de la pelle mécanique, il reste encore des livres coincés sous les murs de schiste abattus par l’engin. «Des images de guerre», soupire Jean-Claude Pigache, un élu local. Le préfet de Lozère Paul Mourier n’a pas lésiné sur les moyens. Le 11 juillet au petit matin, il fait venir une cinquantaine de gendarmes pour «exécuter la décision de justice de procéder à l’expulsion des squatteurs». Les gendarmes surveillent ensuite la destruction du bâtiment en présence du propriétaire Freddy Dhombres, pasteur retraité et de Jacky Plantier, le maire (de droite) de Moissac-Vallée-Française, village de 228 habitants dont dépend la Picharlerie.

...

Tout ça pour quatre squatteurs arrivés en 2002 dans des ruines inutilisées depuis soixante ans, et qu’ils avaient entrepris de retaper ? Indignées, plus de cinquante personnes se réunissent à Sainte-Croix-Vallée-Française, le 17 juillet. Jean Bonijol, 86 ans, président de l’Association départementale des anciens de la Résistance, raconte sa formation dans le «maquis école» de la Picharlerie, entre 1943 et 1944. Il évoque les combats du 12 avril 1944 dans la vallée, au cours desquels les maquisards furent obligés de fuir sous les tirs de mortier allemands.

...

A la préfecture, on tente de contrer cette mobilisation. Le 20 juillet, le préfet convoque les représentants des résistants et leur promet de faire installer un lieu de mémoire à la Picharlerie. Ne désirant pas comparer «l’illégalité du squat avec l’illégalité de ceux qui ont risqué leur vie en 39-45», l’association de résistants prend ses distances avec le collectif. Mais les questions demeurent. Pourquoi cinquante gendarmes ? Pourquoi raser les lieux ?

...

«Un monde glissant». La préfecture nous a demandé de ne pas parler de l’opération», dit le maire. «La conclusion des négociations, c’est de faire démolir. Le maire et le préfet étaient au courant», admet le pasteur Dhombres. Silence gêné du côté de l’entreprise gardoise Cabrit travaux publics, qui a mis à disposition la pelle mécanique. Pourquoi toutes ces cachotteries ? «Les RG pensaient trouver des gens de la mouvance [séparatiste basque] ETA», croit savoir le maire de Moissac. Ils sont donc repartis bredouilles. De quoi apporter de l’eau au moulin des ex-occupants de la Pich, qui dénoncent sur leur site «un monde glissant sûrement vers une société de contrôle total, où ceux qui ne rentrent pas dans le rang sont des terroristes potentiels».

Narduccio
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 4688
Age : 58
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 05/10/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ci-gît «la Pich» et le souvenir du maquis

Message  Phil642 le Lun 13 Aoû 2007, 1:34 pm

Il y a des paranos sur terre!!!! maleureu gri
avatar
Phil642
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 7674
Age : 51
Localisation : La vie est Belge
Date d'inscription : 09/05/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ci-gît «la Pich» et le souvenir du maquis

Message  B17 le Lun 13 Aoû 2007, 10:24 pm

enérvé rambo m-16 Râââââ!!! Je passe en Lozère pour Noël, va y avoir de la viande froide sur les murs!!!
Nan, sérieusement, c'est dégeulasse! maleureu gri
avatar
B17
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 1022
Age : 24
Localisation : Franche Comté
Date d'inscription : 18/06/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ci-gît «la Pich» et le souvenir du maquis

Message  Ivy mike le Lun 13 Aoû 2007, 10:38 pm

Bien triste affaire... à mettre dans le même panier que les decisions prises quant à la base sous-marine de St Nazaire...
Le patrimoine historique ne vit pas des jours heureux et est en train de dire ses derniers mots avant de laisser la place aux building et aux villes champignons...

Ou ? Ou va-t-on ??? maleureu gri

Ivy

_________________

___________________________________________

TOGETHER WE CAN ACTUALLY MAKE A DIFFERENCE
www.ifaw.org
International Fund for Animal Welfare
Le monde animal a besoin de nous !
avatar
Ivy mike
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 9350
Localisation : Frejus - 83
Date d'inscription : 16/06/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ci-gît «la Pich» et le souvenir du maquis

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum