La campagne d'afrique orientale

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La campagne d'afrique orientale

Message  Catalina le Ven 14 Sep 2007, 3:03 pm

Aprés avoir bien regardé partout, je me suis aperçu que personne n'avait encore parlé de la campagne d'Afrique Orientale... ce que je vais tenter de rectifier beret

SITUATION GEOGRAPHIQUE ET POLITIQUE:

L'afrique orientale s'étend de l'Erytrée au Mozambique (le Soudan et l'Egypte y sont parfois inclus) et se trouve partagée, en 1940, entre les différentes puissances coloniales:
- Grande-Bretagne: Somaliland britannique, Kenya, Tanganyika, Ouganda, île Maurice, Seychelles;
- France: Somalie française, Madagascar, Comores, Réunion;
- Italie: Erytrée, Somalie italienne (Afrique Orientale Italienne) et Ethiopie depuis l'invasion de ce pays en 1936;
- Belgique: Burundi, Rwanda;
- Portugal: Mozambique.

La campagne d'afrique orientale se déroula pour l'essentiel dans la "corne de l'afrique" (les trois Somalies, l'Erytrée et l'Ethiopie).

SITUATION MILITAIRE EN JUIN 1940:

A l'entrée en guerre de l'Italie, le 10 juin 1940, les alliés franco-britanniques se trouvaient en situation d'infériorité numérique face à leur adversaire italien (10.000 français et 19.000 britanniques - en comptant les forces stationnées au Soudan et au Kenya- contre 113.000 italiens et 260.000 supplétifs autochtones, ces derniers de faible valeur militaire).

Une invasion italienne des somalies française et britannique permettait de couper la route maritime entre Suez et l'Inde. Plutôt que d'attaquer directement ces colonies, Mussolini préféra mener des actions de propagande vers le Soudan et l'Afrique Orientale britannique (Kenya, Tanganyika, Ouganda). Ne pouvant envoyer de renforts à court terme, les franco-britanniques adoptérent une stratégie indirecte en soutenant la résistance Ethiopienne à partir du 11 juin (par un cable de Mussolini à Graziani du 6 juin, le Duce avait donné comme instruction d'abattre tous les rebelles capturés, Graziani y gagnera le surnom de "boucher d'Ethiopie").

Initialement, les Italiens rassemblérent des forces pour prendre la Somalie française et le port stratégique de Djibouti. Suite à l'armistice du 25 juin, les italiens se tournérent vers le Somaliland britannique, trés faiblement défendu (la France étant responsable de la défense des deux colonies).

L'INVASION DU SOMALILAND BRITANNIQUE:

Le 4 juillet 1940, le général Guglielmo Nasi se lança à l'attaque du Soudan, capturant plusieurs villes frontaliéres et arrivant à 500 km de Khartoum. Au sud, les italiens s'enfonçérent de 100 km en territoire kenyan, début août ils lançaient un raid sur Port-Soudan.

Le 3 août, Le général Nasi attaqua le Somaliland avec prés de 25.000 hommes (5 brigades coloniales, trois bataillons de "chemises noires" et trois bataillons de supplétifs appuyés par quelques chars M11/39, L3/35 et un escadron d'automitrailleuses Fiat 611). Bien qu'ayant reçu des renforts à partir de juillet, les défenseurs britaniques ne disposaient que de 8.000 hommes, essentiellement le Somaliland Camel Corps, le 3rd Battalion 15th Punjab Regiment, le 2nd Battalion Black Watch, le 1st Battalion Northern Rhodesian Regiment, et le 2nd (Nyasaland) Battalion King's African Rifles.

Carte des opérations:



Aprés deux jours de combat, le 5 août, les italiens capturaient les villes de Zelea et Hergeisa, coupant la Somalie britannique de la Somalie française. Odweina tomba le lendemain et les forces italiennes se rassemblérent pour attaquer les positions britanniques à Tug Argen.

Le 7 août, les britanniques reçurent le renfort du 1st Battalion 2nd Punjab Regiment. Le 11, un nouveau commandant, le Major-General Alfred Godwin-Austen, rejoignait Tug Argen. Aprés avoir pris cnnaissance de la situation, Godwin-Austen conclut le 15 août que toute prolongation de la résistance à Tug Argen était illusoire. Aprés avoir contacté le QG du Middle East Command, au Caire, il reçut la permission de retirer ses forces de Somalie. La retraite vers Berbera, port d'embarquement vers Aden, se fit en bon ordre couvert par le battaillon des Black Watch, le Somaliland Camel Corps fut dissous sur place. Aprés la prise de Berbera par les italiens, le 19 août, le Somaliland britannique fut annexé à l'Afrique Orientale Italienne.

Cette courte campagne se solda par:
- 38 morts, 71 blessés et 49 disparus pour les britanniques;
- 465 morts, 1.530 blessés et 34 disparus pour les italiens (en majorité parmi les auxiliaires autochtones, les pertes purement italiennes s'établissant à 161).

Churchill critiqua le général Archibald Wavell pour la perte de cette colonie, arguant du fait que les faibles pertes indiquaient que la Somalie n'avait pas suffisamment été défendue. Ce à quoi Wavell répliqua "A bloody butcher’s bill is not the sign of a good tactician". Réponse qui mit en fureur Churchill!!

Aprés ces premiers mois de campagne, Mussolini se vanta d'avoir conquis un territoire vaste comme la Grande-Bretagne dans la corne de l'afrique, même s'il faut reconnaître qu'en dehors de la Somalie les forces italiennes n'eurent pas vraiment à combattre pour conquérir ce territoire...

La conquête de la Somalie britannique, et la neutralisation de la Somalie française, permettait aux italiens de couper la route maritime entre Suez et l'Inde; opportunité qu'ils ne saisirent pas.

LA CONTRE OFFENSIVE BRITANNIQUE

Les britanniques ne purent prendre l'offensive dans la région qu'à partir de novembre 1940, aprés l'arrivée de l'Indian 5th Infantry Division au Soudan (en septembre).

Cette attaque permit de prendre Gallabat, le 6 novembre, puis de monter un assaut contre Metemma. A cette occasion se déroulérent des combats entre chasseurs biplans, les CR.42 italiens abattant sept Gloster Gladiator pour la perte de cinq des leurs.

Aprés la conquête de la Somalie, les italiens adoptérent une posture plus défensive. C'est ainsi que le duc d'Aoste, vice-roi d'Ethiopie, et le général Cavallero, nouveau commandant des forces italiennes, obtinrent de se replier du Soudan vers de meilleures positions défensives.

Ces ordres étant décryptés par les britanniques, ceux-ci purent monter une offensive sur l'Erytrée le 18 janvier 1941. Le même jour, l'empereur Haile Selassie rejoignait les forces britanniques ayant pénétrées en Ethiopie ralliant de nombreux chefs de tribus occasionnant la désertion de nombreux supplétifs Askaris des rangs italiens.

Au nord, l'arrivée d'une division australienne permit aux britanniques de désengager l'Indian 4th Infantry Division de l'opération Compass (contre-offensive britannique en Cyrénaique) et de l'affecter à l'Erytrée avec la Brigade d'Orient des français libres.



LA BATAILLE DE KEREN

La principale bataille de la campagne d'Erytrée eut lieu du 5 février au 27 mars 1941. En face des 13.000 hommes alignés par les britanniques, les italiens opposérent 23.000 hommes (dont des Alpini, des Bersaglieri et le 11e régiment de grenadiers de Savoie).

Les italiens firent montre d'une résistance farouche, l'historien britannique écrivant qu'en dehors des parachutistes allemands en Italie et des japonais en Birmanie, aucun adversaire auquel furent confrontés les troupes britanniques ou indiennes ne fit preuve d'autant d'efficacité que les bataillons de Savoie à Keren (petite piqure de rappel pour ceux qui considérent les italiens comme de piétres combattants... clin doeil gri ).

Aprés de durs combats occasionnant 4.000 morts, blessés et disparus du côté britannique, 3.000 morts et plusieurs milliers de blessés du côté italien, Keren finit par tomber le 27 mars 1941, écartant toute menace sur le trafic maritime en Mer Rouge.

La suite des opérations vit la reprise de la Somalie britannique (le 20 mars 1941), la prise de Mogadiscio (somalie italienne - le 25 février 1941) et la libération d'Addis-Abbeiba (Ethiopie - le 6 avril 1941). Malgré cela, les combats se poursuivirent jusqu'au 27 novembre 1941, jour de la reddition du général Nasi à Gondar où il reçut les honneurs militaires de ses adversaires.



La reddition du général Nasi

Bien qu'officiellement terminée, la campagne d'afrique orientale se poursuivit par des opérations de guérilla menées par les troupes italiennes ayant pris le maquis (environ 7.000 hommes). Ce n'est qu'en octobre 1943, lorsque la nouvelle de la reddition italienne (9 septembre 1943) put parvenir dans les forêts et montagnes d'Ethiopie, que les combats cessérent définitivement.

Sources:
- http://en.wikipedia.org/wiki/East_African_Campaign_%28World_War_II%29
- http://www.comandosupremo.com/index.shtml
avatar
Catalina
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 1659
Age : 44
Localisation : Deux-Sèvres
Date d'inscription : 17/09/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: La campagne d'afrique orientale

Message  generalwolf le Sam 15 Sep 2007, 4:56 pm

interessant merci, c'est vrai que sur le front africain j'en ignore beaucoup
avatar
generalwolf
Général de Brigade
Général de Brigade

Nombre de messages : 712
Age : 39
Localisation : la ferté bernard (72) breton expatrié
Date d'inscription : 16/06/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: La campagne d'afrique orientale

Message  raca le Ven 30 Nov 2007, 4:14 pm

je vais quand meme rajouter , que déja là, il y avait des Français Libres :
Or, si les forces navales et aériennes sont chaque jour mêlées à des engagements plus ou moins importants, les Forces de Terre ne sont au combat que dans le désert de Libye où le 1e Bataillon d'Infanterie de Marine lutte contre les Italiens avec les troupes alliées et dans le sud Libyen or la Colonne Leclerc marche sur Koufra.

Il est donc décidé de créer, en puisant dans les régions présentes en AEF une Brigade Française d'Orient, qui se rassemblera au Soudan anglo-éqyptien et sera mise, pour opération, à la disposition du Général Wavell.

Le BM3 rallie le Soudan par voie terrestre, le reste de la Brigade par voie maritime, quelques renforts (3e Compagnie du B.l.M. et Spahis Marocains) venant d'Egypte rejoindront la Brigade, ou sont déjà sur place. Celle-ci participera à la conquête de l'Erythrée qui implique la prise des trois cités importantes de ce pays : la ville fortifiée de Keren dans la montagne, la capitale Asmara et le port de Massaoua sur la Mer Rouge.

Le BM3 entre en opération le 18 février 1941 et remporte, le 20, sa première victoire à Kub Kub. A partir du 23 toute la brigade est en ligne devant Keren qui tombe le 27 mars après de très violents combats. Asmara, capitule le 1er avril
http://www.francaislibres.net/pages/sujet.php?id=francelibre&su=95&np=280

raca
Major
Major

Nombre de messages : 137
Age : 75
Date d'inscription : 28/11/2007

Revenir en haut Aller en bas

Campagne d'Afrique de l'Est

Message  ghjattuvolpa* le Ven 22 Aoû 2008, 11:48 pm

Pour commencer à étudier les théatres d'opérations pau connus, je me propose de vous présenter la campagne d'Afrique Orientale.

D'abord le lien Wiki :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Campagne_d'Afrique_de_l'Est_(Seconde_Guerre_mondiale)


La situation est-africaine à la veille de la guerre: Avant 1936, l'Italie possède comme colonie l'Erythrée et la Somalie (partie sud). Le Royaume Uni quant à lui possède le Somaliland (nord de la Somalie actuelle pour protéger le golfe d'Aden sur le route des Indes) et l'Afrique Orientale Britannique (Kenya, Ouganda, Tanganyika). La France possède le territoire de Djibouti, débouché de la voie ferrée éthiopienne contruite par les Français. Enfin au milieu il y a l'Ethiopie, royaume indépendant.
En 1936 Mussolini attaque et conquière l'Ethiopie. Ce conflit aura une influence majeure : l'Italie est esclue de la SDN et se rapproche de l'Allemagne. Ce rapprochement est un feu vert à Hitler pour sa politique expansionniste.

Au début de la guerre, l'Italie reste non belligérante mais rentre dans le conflit en juin 1940. Rapidement elle conquière le Somaliland britannique (début le 03/08/40). Les forces britanniques doivent se replier sur Aden (19/08/40). La mer Rouge, voie de liaison entre Londres et le joyau de l'Empire, les Indes, est menacée. De nombreux accrochages ont lieu en mer Rouge.
Dès septembre, les Italiens débordent sur le Kenya.
En novembre les Britanniques organisent une armée irrégulière en Ethiopie commandée par le major Wingate.
Plus rien ne se passera avant 1941. Le10/01/41, les troupes britanniques pénètrent en Somalie Italienne.L'attaque se fait sur deux fronts : Kassala au Soudan au centre est réoccupé et en même temps les britanniques et les FFL attaquent l'ouest de l'Erythrée (Nord). Très rapidement (22/01/41) un mouvement de prise à revers à partir du Kenya (est) et remontent vers le nord, reconquérant la province Oltre Giuba (Juba) puis la Somalie Italienne. L'idée est d'encercler les Italiens pour anéantir leurs importantes forces. Des combats acharnés ont lieu notamment autour de Keren qui ne tombera que le 28 mars. Les Britanniques engagent la puissance de leur flotte avec le Porte avion Formidable qui bombarde Massawa en Erythrée le 13/02/41.
Début mars la Somalie italienne est conquise. Le 16 mars les britanniques débarquent au Somaliland depuis Aden. Le Somaliland tombe entièrement le 24 mars 1941. Asmara, capitale de l'Erythrée est prise le 1er avril 1941. Les Italiens perdent de nombreux bâtiments en mer Rouge à ce moment. Addis Abeba est pris le 6 avril. Massawa est pris le 8 avril.
Les derniers combats ont lieu entre Asmara et Addis Abeba. Le duc d'Aoste se rend le 19 mai 41. Les troupes alliées ont tué ou capturé environ 230.000 soldats de la force italienne d'Afrique de l'Est, 80.000 combattent encore. Le 10/06/41 les troupes indiennes prennent Assab isolant l'armée italienne qui n'a plus de porte de sortie sur la Mer Rouge et est entièrement encerclée. Les Italiens résistent encore dans l'est puis vers Gonder. Gonder ne sera prise que le 28 novembre 1941.
La campagne d'Erythrée a vu l'entrée en guerre des premiers FFL formés à Londres mais aussi rassemblé au Tchad (Oubangui Chari). Le corps expéditionnaire comprend une partie des unités de la 1ère BFL et en rassemblent d'autres pour former la Brigade Française d'Orient :
13ème demie brigade (=régiment) de la légion (Colonel Montclar)
1er bataillon de fusilliers marins (LV Détroyat)
1er bataillon d'infanterie de marine (24 ème RIMA) :(Cdt Folliot) http://www.france-libre.net/unites_combats/1_4_1_4_Bataillon_Infanterie_marine_Pacifique.htm
une section d'artillerie
Escadron de spahis marocains qui deviendra ensuite le 1er régiment de marche de spahis marocains


Le bataillon du Pacifique rejoindra aussi l'Erythrée.

_________________
http://ghjattuvolpa.skyrock.com/35.html
avatar
ghjattuvolpa*
Police militaire (Modérateur)
Police militaire (Modérateur)

Nombre de messages : 1283
Date d'inscription : 18/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: La campagne d'afrique orientale

Message  Catalina le Mar 02 Sep 2008, 12:47 am

avatar
Catalina
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 1659
Age : 44
Localisation : Deux-Sèvres
Date d'inscription : 17/09/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: La campagne d'afrique orientale

Message  ghjattuvolpa* le Mar 02 Sep 2008, 9:39 am

Je vais fusionner les deux sujets.

_________________
http://ghjattuvolpa.skyrock.com/35.html
avatar
ghjattuvolpa*
Police militaire (Modérateur)
Police militaire (Modérateur)

Nombre de messages : 1283
Date d'inscription : 18/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: La campagne d'afrique orientale

Message  Invité le Ven 05 Sep 2008, 1:21 am

tu m'en apprends cantalina je croyais que les seuls combats d'Afrique était en Afrique du nord

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La campagne d'afrique orientale

Message  Catalina le Ven 05 Sep 2008, 9:28 am

j-p a écrit:tu m'en apprends cantalina je croyais que les seuls combats d'Afrique était en Afrique du nord

Non, je n'ai pas encore émigré dans le Cantal!!
avatar
Catalina
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 1659
Age : 44
Localisation : Deux-Sèvres
Date d'inscription : 17/09/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: La campagne d'afrique orientale

Message  Invité le Sam 06 Sep 2008, 5:01 am

Catalina a écrit:
j-p a écrit:tu m'en apprends cantalina je croyais que les seuls combats d'Afrique était en Afrique du nord

Non, je n'ai pas encore émigré dans le Cantal!!

désoler mort de rir gri

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La campagne d'afrique orientale

Message  Yeoman 35 le Mer 11 Mar 2009, 8:40 pm

Je crois savoir que les FFL ont participé à la campagne d'Afrique de l'Est. Si mes souvenirs sont bons, la 13e DBLE a capturé des milliers de prisonniers italiens à Massaouah.

Sinon, les Britanniques ont engagé des keynans et des sud-africains dans cette campagne.

Cordialement.
avatar
Yeoman 35
Membre d'honneur
Membre d'honneur

Nombre de messages : 1222
Age : 30
Localisation : Haute-Minglouffie
Date d'inscription : 09/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La campagne d'afrique orientale

Message  Laurent "Pink panth le Mer 11 Mar 2009, 9:19 pm

http://worldwar2.free.fr/infanteriebel.html

Il y avait des Belges aussi (j'espere que ce n'est pas déjà ecrit sur ce fil.....) http://www.livresdeguerre.net/forum/contribution.php?index=14342
avatar
Laurent "Pink panth
Lieutenant-colonel
Lieutenant-colonel

Nombre de messages : 377
Date d'inscription : 12/07/2006

http://1dfl.francaislibres.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La campagne d'afrique orientale

Message  Invité le Ven 05 Juin 2009, 11:03 am

Yeoman 35 a écrit:Je crois savoir que les FFL ont participé à la campagne d'Afrique de l'Est. Si mes souvenirs sont bons, la 13e DBLE a capturé des milliers de prisonniers italiens à Massaouah.
Capturés? Un bien grand mot... En fait beaucoup d'italiens se rendirent l'exemple le plus connu est celui-ci:
Un bleheim (pardon pour l'orthographe) endommager se pose malencontreusement prés d'une colonne italienne... et les italiens dépose leurs armes devant les 3 pilotes alors qu'ils sont une centaine...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La campagne d'afrique orientale

Message  Yeoman 35 le Ven 05 Juin 2009, 7:09 pm

Tu as tout à fait raison Pasionaria, "capturer" Massaouah était en effet un bien grand mot. On aurait plutôt mieux fait de dire "entrer dans Massaouah et demander gentiment aux locataires de la place de leur rendre les clés de la ville"... mort de rir gri mort de rir gri mort de rir gri

Cordialement
avatar
Yeoman 35
Membre d'honneur
Membre d'honneur

Nombre de messages : 1222
Age : 30
Localisation : Haute-Minglouffie
Date d'inscription : 09/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

La campagne d'Afrique orientale

Message  breiz izel le Sam 29 Aoû 2009, 4:16 pm

C'est pour cela que deux chars de la 1° compagnie du 501° RCC étaient baptisés Keren et Massaoua. La 1° compagnie était issue de la 342°CACC et était en Norvège avec la 13° DBLE.
Lors des évènements d'Arfrique de l'Est la 342° qui est devenue La première compagnie de Chars du Général de Gaulle était à proximité, au cas où.
La suite logique est que la 1° Cie de Chars des FFL est devenue la 1° Cie du 501° RCC
Le Keren a été touché à Saint Christophe le Jajolet (Normandie) et y est resté en monument. Son chef de char y repose.
Le Massaoua a été également touché à l' entrée d' Ecouché (Normandie) et y est resté aussi en monument.
Dommage pour ceux qui ont écrit que le 501° ne s'est pas battu en Normandie.

breiz izel
Colonel
Colonel

Nombre de messages : 534
Age : 70
Localisation : France
Date d'inscription : 21/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La campagne d'afrique orientale

Message  Laurent "Pink panth le Sam 29 Aoû 2009, 4:37 pm

Pasionaria a écrit:
Yeoman 35 a écrit:Je crois savoir que les FFL ont participé à la campagne d'Afrique de l'Est. Si mes souvenirs sont bons, la 13e DBLE a capturé des milliers de prisonniers italiens à Massaouah.
Capturés? Un bien grand mot... En fait beaucoup d'italiens se rendirent l'exemple le plus connu est celui-ci:
Un bleheim (pardon pour l'orthographe) endommager se pose malencontreusement prés d'une colonne italienne... et les italiens dépose leurs armes devant les 3 pilotes alors qu'ils sont une centaine...




Cette campagne fut loin d'être une promenade de santé et tous les soldats italiens ne se rendirent pas si facilement.
Ce fut parfois une lutte appre dans un milieu hostile , montagneux et sans eau contre un adversaire courageux et determiné. Ainsi la conquete de Moncullo et de Zaga, places fortes devant Massaouah, prevue en 45 mn, demande 2 h de combats acharnés.

Quand à cette anecdote, elle ne se deroule pas plutot en Lybie et cette colonne n'etait-elle pas dejà en deroute ?
avatar
Laurent "Pink panth
Lieutenant-colonel
Lieutenant-colonel

Nombre de messages : 377
Date d'inscription : 12/07/2006

http://1dfl.francaislibres.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La campagne d'afrique orientale

Message  tietie007 le Ven 14 Jan 2011, 7:12 pm

Excellent article de David Zambon, dans le numéro 9, d'Histoire de la dernière guerre, janvier-février 2011, p.32-41, sur l'échec des "guerres parallèles" de Mussolini.
L'auteur, précise que devant l'isolement et le peu de perspectives des troupes commandés par le duc d'Aoste, un de ses adjoints, le général Pesenti, aurait même conseillé au duc de passer du côté anglais, pour sauver l'Empire éthiopien ...
L'attaque anglaise, déclenchée le 18 janvier, avec la Gazelle Force et les 4 et 5th Indian Infantry Division, ne sera pas une promenade de santé ...avec une charge de cavalerie du lieutenant Renato Togni, et l'activisme aérien du capitaine Mario Visentini, qui, avec 16 victoires en duel, établira le record pour ce front !
avatar
tietie007
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 1883
Age : 51
Localisation : Aix en Provence
Date d'inscription : 26/02/2007

http://bachistoiregeo.blog4ever.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La campagne d'afrique orientale

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum