"Le chant des partisans"

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

ffi

Message  Dick Winters le Sam 12 Aoû 2006, 9:49 am

Et dire que mon arriere grand pere la chanter pendant l'occupation !
Il s'est fair arrétér mais s'est echapper et est devenu maquisard dans l'aube!
Si vous voulez que je vous raconte l'histoire ...

Cdlt Dick Winters
avatar
Dick Winters
Major
Major

Nombre de messages : 134
Age : 23
Localisation : Troyes
Date d'inscription : 09/08/2006

http://www.overlord.skyblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Le chant des partisans"

Message  Logico le Lun 14 Aoû 2006, 9:54 am

Les Résistants d'Ille et Vilaine :
Au début ce sont pour l'essentiel, des actes "réflexes" d'hostilité : Arrachage et lacération des affiches allemandes, cris et sifflements aux actualités cinématographiques, ce qui entraîne la fermeture des cinémas à Rennes du 8 au 11 juillet 1940. Ce sont des injures envers les allemands, ce qui vaut à leurs auteurs d'être internés pour un, deux, trois mois.
Moins spectaculaire mais révélatrice d'un certain état d'esprit, l'écoute de la BBC qui directement ou indirectement permet la mise en place d'une résistance organisée. Ainsi apparaissent des manifestations collectives à Rennes, Saint-Malo, Dinard… à l'appel de la BBC pour des commémorations spécifiques.
Ainsi les Rennais entendent célébrer le 17 juin 1941, premier anniversaire du bombardement allemand. Le préfet fait protéger le cimetière de l'Est par un cordon de police. Les manifestants déposent les gerbes de fleurs aux pieds des policiers et entonnent
la Marseillaise.
Une première manifestation avait déjà eu lieu Rue Bastard le 11 mai 1941 à l'occasion de la fête de la Jeanne d'Arc

Logico
Major
Major

Nombre de messages : 113
Age : 92
Date d'inscription : 31/07/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Le chant des partisans"

Message  Invité le Lun 14 Aoû 2006, 12:16 pm

Bonjour Dick,
Evidemment qu'on veut l'histoire...

Et si tu as un peu de documents, une photo peut etre, etc, je suis volontaire pour la mettre en forme et la publier sur le Site Histoquiz si tes parents sont d'accords.

Invité
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 7344
Date d'inscription : 16/07/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Le chant des partisans"

Message  Invité le Lun 14 Aoû 2006, 12:21 pm

Logico a écrit:Les Résistants d'Ille et Vilaine
Bonjour Roger,
Il y a eu aussi, mais beaucoup plus clandestinement, la lente mise en place de reseaux d'espionnage dont le seul but etait de faire du renseignement pour les Allies (Enfin, Londres et les Francais Libres au debut).
Position des unites allemandes, forces, mouvements, etc...
Cela s'est mis en place un peu partout, il devait bien y en avoir en Ille et Villaine mais, vus les hyper-cloisonnements que la securite imposait, tu n'a probablement jamais ete en contact avec eux.

Invité
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 7344
Date d'inscription : 16/07/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Le chant des partisans"

Message  Logico le Lun 14 Aoû 2006, 1:43 pm

Mais Oui Daniel, tu le sais bien qu'il y en a eu. Amicalement et bonjour.

La Résistance en Bretagne de 1940 à 1944 :
Des départs vers l'Angleterre en juin 1940 aux maquis de 1944, la résistance Bretonne a tour à tour pris de multiples visage. Réseaux d'évasion, cellules d'espionnage, manifestations silencieuses, opérations de sabotage…
La Bretagne est l'une des régions de France où la résistance à l'occupant a été la plus active. Christian Bougeard, un universitaire Rennais spécialiste de la Résistance Bretonne nous propose de mieux comprendre les faits et gestes et l'organisation des combattants de l'ombre.
Parallèlement des partis collaborationnistes sont devenus très actifs dont les partis de droite et d'extrême droite : le Parti populaire Français (PPF, le plus ancien), le Parti Franciste (PF pour la clientèle bourgeoise) et le Parti National Breton (PNB).
Des liens se sont noués entre leurs militants parmi lesquels seront recrutés un grand nombre de miliciens. D'autres fondent la Ligue des Volontaire Français (LVF) pour se battre
Aux côtés des Allemands

Les Réseaux de Renseignements :
En 1940, des filières d'évasion de prisonniers se sont ébauchées (à Nantes, à Rennes, à Dinan). Jusqu'à sa destruction le groupe Nantais de Marcel Hévin qui a une antenne dans les Côtes du Nord prend en charge des aviateurs Anglais (ceux tombés à Lanvollon et à St Michel-en-Grève).
S.R. Gaulliste, I.S. et S.O.E. britanniques recrutent leurs premiers agents dans les ports militaires. Plusieurs missions Londoniennes parcourent la Bretagne en 1941-1942 (Savannah, Overcloud). Le Vannetais Gilbert Renault-Rémy trouve des correspondants très efficaces : l'officier de marine Philippon à Brest, l'ingénieur E. Tanguy à Lorient qui lui remet les plans de toutes les bases sous-marines à la fin 1941. De 1940 à 1944, l'ingénieur alsacien Stosskopf surveille les sous-marins de Lorient pour le SR Marine de Vichy qui informe les Anglais par l'ambassade Américaines puis pour le réseau "Alliance". Des évadés de 1940 reviennent monter le réseau "Johnny" qui surveillent pour les Anglais les croiseurs allemands à Brest. Des petits groupes locaux cherchent le contact (le groupe "Elie" à Brest, la "Bande à Sidonie" de Suzanne Wilbortz à Bréhat). Du fait des infiltrations policières, la durée de vie de ces réseaux ne dépasse guère quelques mois. Au bout, il y a souvent la torture, l'exécution ou la déportation.

La Résistance Communiste :
Frappé par la répression en 1939-1940 à cause de son approbation du pacte Germano-Soviétique, le P.C.F. est désorganisé. Marcel Paul arrive en Bretagne en juillet 1940 pour renouer des contacts à Rennes, à Brest (où une structure clandestine s'est maintenue) et dans la région Nantaise. Des militants ont caché quelques armes. A Nantes Auguste Havez aurait lancé un appel à "la Lutte de Libération Nationale", non conservé, alors que la direction centrale du parti (Jacques Duclos) dénonce la guerre inter impérialiste, critique De Gaulle et les Anglais et tente d'obtenir la parution de " l'Humanité ".
Fin 1940-début 1941, Alain Le Lay dans le Finistère et le Morbihan, Pierre Le Quéinec dans les Côtes du Nord réorganisent le parti. Des groupes se forment à Rennes, à St Malo et à Fougères. La propagande communiste est signalée dans plusieurs villes de Bretagne à l'automne 1940 notamment dans les arsenaux : Des journaux sont diffusés "La voix de l'Arsenal" à Rennes, "La Bretagne Ouvrière, Paysanne et Maritime" de Brest à Nantes à partir de mars-avril 1941.
La répression suit. 11 jeunes de Lorient sont condamnés à plusieurs jours de prison pour avoir chanté "l'Internationale" dans un café le 1er janvier 1941. La montée en puissance de cette propagande en avril-mai 1941, c'est à dire deux mois avant l'attaque de l'U.R.S.S., inquiète les Allemands. A leur demande 16 suspects de Callac, de Guingamp et du Trégor sont arrêtés en août 1941. Plusieurs résistants des trois départements les plus à l'ouest sont internés à ChâteaubrianT. Peu après 27 otages communistes désignés par Vichy dont Paul Guéguin, l'ancien maire de Concarneau, et 22 autres Nantais sont fusillés en représaille contre la mort du commandant Hotz. Le 21 octobre 1941, il a été abattu à Nantes par Gilbert Brustlein, envoyé par le P.C. spécialement de Paris. Cette affaire a un profond retentissement sur l'opinion et sur l'essor de la Résistance Communiste.
Les quelques groupes de l'Organisation Spéciale pratiquaient déjà des sabotages (chemins de fer, arsenaux, chantiers allemands). Celui du port de Brest tue trois allemands en mars 1941 et immerge les corps. Un officier allemand est abattu en novembre pendant un bombardement. Avec la création des "Francs tireurs et Partisans" (FTP) en avril 1942, commandés par le Breton Charles Tillon , les sabotages augmentent. Des attentats à la bombe visent des locaux fréquentés par les Allemands dans toutes les grandes villes. Mais la répression se durcit. La plupart des pionniers tombent et sont fusillés (25 à Rennes le 30 décembre 1942, 19 Brestois au Mont Valérien le 17 septembre 1943.


1943 : L'essor des mouvements :
Alors que les privations s'aggravent, la Relève fin 1942, l'envoi d'ouvriers requis en Allemagne est difficile. En 1943, le "Service du Travail Obligatoire" (STO) jette des milliers de jeunes dans la dissidence. Plus de 4 500 réfractaires sont cachés dans les fermes du Morbihan et autant dans celles des Côtes du Nord en août 1943. Il en est environ de même pour les autres départements bretons.
En 1942, et surtout en 1943, les grands mouvements de zone occupée se développe en Bretagne. Il s'agit de "Libération Nord" (proche de la SFIO et de la CGT), du "Front National" (lancé par le PCF) et de "Défense de la France" (dans les milieux modérés). S'y ajoutent des groupes de l'OCM, de l'ORA, de Vengeance. Grâce à leurs journaux clandestins, ils touchent de plus en plus de monde, revendiquant plusieurs milliers d'adhérents en 1944. Avec des responsables comme Tanguy-Prigent, Libé-Nord qui a une audience importante est chargé d'organiser l'Armée Secrète (AS). Dans le Morbihan le commandant Guillaudot-Yodi, chef du réseau "Action" de la France combattante avec ses gendarmes prend les choses en mains. Les généraux Audibert et Allard commandent l'AS des régions M2 et M3. (Bretagne).

Dans le Centre Bretagne, des groupes FTP très mobiles plus quelques "Corps Francs" des autres mouvements (24 dans le Morbihan en décembre 1943) pratiquent la guérilla (sabotages, attaques de mairies et de fermes de collabo, premières exécutions sommaires). Avant le débarquement, il y a très peu de maquis en Bretagne. On est pourtant passé de 23 attentats en juillet 1943 à 348 en mars 1944; de 29 à 104 dans les Côtes du Nord du 1er au 2ème semestre 1943. Mais les armes font défaut et il faut se débrouiller (rails déboulonnés) en attendant quelques parachutages d'armes et de munitions au printemps, mais surtout en juillet 1944. La Compagnie de Plouaret réalise 24 sabotages sur la ligne Paris-Brest de janvier au 9 mai 1944.
Un climat quasi-insurrectionnel règne dans plusieurs zones de l'intérieur en avril-mai, provoquant des rafles allemandes. En outre, la plupart des chefs départementaux civils et militaires de la Résistance ont été arrêtés, empêchant la fusion en cours des Forces Françaises de l'Intérieur (FFI) et des FTP. Face à quelques milliers de résistants sans armes ou presque, les Allemands concentrent 150 000 hommes dans la péninsule.

La Participation de la Résistance Bretonne à la Libération :
Les Alliés ne font guère confiance aux Résistants de l'Intérieur pour appliquer les divers plans de sabotages prévus pour retarder l'envoi de renforts allemands en Normandie. A partir du 6 juin, ils comptent sur les 500 parachutistes SAS du Commandant Bourgoin largués sur les deux bases "Samwest" et "Dingson", à Duault (Côtes du Nord) et à Saint Marcel (Morbihan) ainsi que sur 18 "Coney Parties"
Surpris, les SAS se rendent vite compte de l'importance et de la combativité des FFI et des FTP. Après la dislocation suite aux combats des bases de Duault (12 juin) et de Sr Marcel (18 juin), plusieurs parachutistes prendront la tête de maquis important comme celui de Plésidy au sud de Guingamp. Dans une ambiance de levée en masse, des milliers de FFI des bataillons en formation dans le Morbihan passent au camp de St Marcel pour s'y armer. Ils sont 2 400 au matin du 18 juin quand les allemands attaquent. Une telle concentration était dangereuse et ne pouvait inaperçue. La bataille rangée fait rage toute la journée. Après trois attaques des allemands, de plus en plus nombreux à chaque fois ( l'aviation alliée partie de Normandie intervient au cours de la 3ème), une contre attaque est déclenchée en soirée, puis dans la nuit, FFI et SAS décrochent laissant 30 tués pour 300 à 600 allemands ? La stratégie alliée des maquis mobilisateurs est un échec.
Mais grâce à une dizaine d'équipes "Jedburgh" (3 hommes), les armes vont bien tôt tomber du ciel (64 parachutages dans les Côtes du Nord dont 54 en juillet). Dans ce département, les plans de sabotages ont bien été mis en œuvre par FFI-FTP : 143 voies ferrées, 102 lignes téléphoniques et 23 lignes électriques coupées selon Roger Huguen. Il y a eu 116 embuscades et accrochages du 6 juin au 31 juillet. Partout les maquis attaqués doivent décrocher avec des pertes. Certains sont détruits (Saffré dans la Loire Inférieure). Les représailles allemandes sont de plus en plus sanglantes. Heureusement, la Percée d'Avranches permet aux armées Américaines de foncer vers Brest dans les premiers jours d'août, soulageant une pression de plus en plus insupportable. Quelques 35 000 FFI-FTP participent à la Libération de leur région, servant d'infanterie aux Américains en nettoyant les campagnes. Ils libèrent des villes évacuées par le gros des forces allemandes qui se replient sur Brest et Lorient. Il faut l'intervention américaine pour réduire de la mi-août à la mi-septembre 1944 les mini-poches côtières (St Malo, Le Cap Fréhel, Lézardrieux, Paimpol, Concarneau, Brest, Crozon) mais celle de Lorient et de Saint-Nazaire vont tenir jusqu'en mai 1945 encerclées par les résistants bretons aidés de quelques unités américaines. Les Bretons qui n'ont pas démérité peuvent fêter la liberté reconquise.

Les Filières d'Evasion vers l'Angleterre :
Les filières et réseaux d'évasion constituent avec ceux du "Renseignement", une forme spontanée de Résistance, de même que l'un des aspects les plus anciens du combat clandestin.
Durant toute la guerre, la Bretagne joua un rôle unique dans l'évasion vers l'Angleterre de militaires, d'aviateurs, de volontaires désirant poursuivre le combat Outre-Manche…
Ces traversées clandestines de la Manche sur des "coques de noix", à la barbe des Allemands, au péril de leur vie, sont autant d'aventures extraordinaires qu'on ne peut oublier.

Logico
Major
Major

Nombre de messages : 113
Age : 92
Date d'inscription : 31/07/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Le chant des partisans"

Message  Invité le Lun 14 Aoû 2006, 2:19 pm

Bonsoir Roger,

Je suis tres content de t'avoir accroche sur ce forum de jeunes.
A priori, tu ne devrais pas rencontrer ici les meme genre d'a priori que nous avons pu voir sur "un autre" forum.

Pour eviter les Hors-Sujets, je vais de ce pas vaillant ouvrir un nouveau fil au sujet de la Resistance en Bretagne qui est un sujet sur lequel, entre toi qui l'a vecu et moi qui ai lu tout ce que tu m'a suggere de lire, devrais etre assez riche.

Au passage, j'ai ete 4 jours hors Internet et essaye ce soir de boucher les trous... mais pas tous.

Amicalement.
Daniel

Invité
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 7344
Date d'inscription : 16/07/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Le chant des partisans"

Message  Logico le Lun 14 Aoû 2006, 2:41 pm

OK daniel
Les problèmes que j'ai ici, c'est plutôt pour faire passer des photos qui devraient accompagner certains textes, mais je sais que cela pèse beaucoup plus lourd et qu'en plus je m'y prends sans doute comme un pied.
Je suis plus à l'aise sur mon disque dur qui n'est d'ailleurs pas toujours content de mes services. Je suis hors sujet, mais trop vieux pour changer.
Content toutefois de te savoir revenu parmi nous. Mes amitiés à Bô.
Et quand et où tu voudras dans la mesure de mes moyens.
Amicalement
Roger

Logico
Major
Major

Nombre de messages : 113
Age : 92
Date d'inscription : 31/07/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Le chant des partisans"

Message  Invité le Lun 14 Aoû 2006, 3:13 pm

Bonsoir Roger,
Voir email.
Pour les photos, me dire lesquelles.
Je t'en mets 1 ou 2 en ligne avec le mode d'emploi, tu vas vite comprendre. Comme d'habitude....
Logico a écrit:Mes amitiés à Bô.
Bon, pour les non-inities, Bô, c'est mon epouse.
Mes amities a ton epouse, Roger.
Dont j'eviterais de donner le nom et publier la photo sur le Net car, vu qu'elle est telllllllllllement plus belle que toi (Et que moi), certains predateurs pourraient tenter de basses manoeuvres pour te la piquer.
Je sais qu'a ton age, et au mien, on se sent a l'abri de ce genre de piratage, mais les heureux elus qui, comme toi et comme moi, ont eu l'indicible chance de tomber sur des femmes de cette envergure se doivent de rester prudents jusqu'au bout.
A tout hasard.
Au cas ou.
mort de rir gri

Invité
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 7344
Date d'inscription : 16/07/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Le chant des partisans"

Message  skynen le Lun 14 Aoû 2006, 9:03 pm

( vous allez surement etre pas content caskete ) je comprend la réaction du vilain qui est parti , car personellement jesaye de participer partout ou je le peut et quand je dit des choses c'est vrai que l'on peut etre vite contredit ( exemple mon post sur les stuka ^^ ) avion
il y la difference entre ceux qui en parlent en utilisent des sources et ceux qui en parlent en l'ayant vécu beret
et je trouveve que , pluto que d'esayer de réfuter la thése d'une persone , le mieu et d'esayer de chercher a la comprendre et dans ce cas exposer chaqun ses argument tout en restant calme , sereint et tout sa dans le respect de l'un et de l'autre p24
personellement je m'y conai trés peu voire pas du tout sur beaucoup de chose de la SGM et pour moi , le but d'un forum est de diffuser aux autre son savoir personel pour le bien commun et pour bien se rapeler ce que nos ancien on vécu beret . voila aprés si y'en on qui ne sont pas d'accord et ba ^^ chaqun a le droit de s'exprimé et d'etre entendu , donc allez y ! pouce
avatar
skynen
Caporal-chef
Caporal-chef

Nombre de messages : 30
Age : 27
Localisation : devant mon pc
Date d'inscription : 17/01/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Le chant des partisans"

Message  Logico le Lun 14 Aoû 2006, 11:02 pm

Compte tenu de ce à quoi on assiste sur cette Terre, il serait préfétable que personne n'aie à se battre ou mourir pour son pays. Il appartient aux jeunes générations de se battre dans ce sens

Logico
Major
Major

Nombre de messages : 113
Age : 92
Date d'inscription : 31/07/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Le chant des partisans"

Message  Somua le Lun 14 Aoû 2006, 11:42 pm

Logico a écrit:Compte tenu de ce à quoi on assiste sur cette Terre, il serait préfétable que personne n'aie à se battre ou mourir pour son pays. Il appartient aux jeunes générations de se battre dans ce sens

voila des paroles QUE J'AIME ;

Somua
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Le chant des partisans"

Message  Invité le Mar 15 Aoû 2006, 8:10 am

Bonjour,
Moi aussi, j'aime...
D'apres ce que je vois sur les forums d'histoire, la quasi totalite de ceux qui ont eu la chance de ne pas vivre la guerre mais seulement de la lire et l'etudier sont egalement de cet avis.

Mais sommes nous assez nombreux ?
En Europe, cela a l'air d'en prendre le chemin.
Mais, helas, pas ailleurs.

Invité
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 7344
Date d'inscription : 16/07/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Le chant des partisans"

Message  Dick Winters le Mar 15 Aoû 2006, 10:40 pm

Alors Daniel Laurent, je ne peut pas vous fournir de photos du maquis de mon arrière grand pere ni des photos de mon arriere grand père mais je peut vous raconter son histoire(enfin ce que je sait) il n'est plus de se monde(décéder alors qu'il avait tout juste 40 ans) maleureu gri
Je ne l'ai héla pas connus et a emporter son secret avec lui.
La guerre le fascinait et était reserviste dans l'armée francaise un beau jour, il s'engageat dans les F.F.I.
Un colaborateur a "balancer" mon A.G père et avait pour ordre de se faire arréter, lors du coup de sonette il se cachat sous le lit; ils n'ont rien vu ... .
Il se promenat 3 j apres et une voiture de colabo le poursuivit et l'attrapa, il leur dit : " je peut refaire mon lacet" il pris ses jambes a son cou et courut tres vite asser pour les semer.
Je ne me rapèle plus de la suite ...
Des que j'en sait plus j'écrit la suite.


Dernière édition par le Mar 15 Aoû 2006, 11:41 pm, édité 2 fois
avatar
Dick Winters
Major
Major

Nombre de messages : 134
Age : 23
Localisation : Troyes
Date d'inscription : 09/08/2006

http://www.overlord.skyblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Le chant des partisans"

Message  Ivy mike le Mar 15 Aoû 2006, 10:56 pm

Merci pour ce debut d'anecdote, c'est très enrichissant
Mais est tu sur que "adorer" est le bon terme ? Il est possible que ce soit le cas, mais dans le doute je ne voudrais pas que la memoire de ton ancetre soit salie injustement ;)

_________________

___________________________________________

TOGETHER WE CAN ACTUALLY MAKE A DIFFERENCE
www.ifaw.org
International Fund for Animal Welfare
Le monde animal a besoin de nous !
avatar
Ivy mike
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 9350
Localisation : Frejus - 83
Date d'inscription : 16/06/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Le chant des partisans"

Message  Invité le Mer 16 Aoû 2006, 5:51 am

Bonjour Dick,
Dick Winters a écrit:Alors Daniel Laurent, je ne peut pas vous fournir.
Ce forum est destine a parler de la DGM entre amis.
Donc tu m'appelles Daniel et tu oublie les "vous".

Au sujet de ton arriere grand-pere, fouille, fouine, enquiquine la famille. Il doit bien exister, quelque part dans une vieille boite a chaussure, quelques papiers, quelques objets.

Il a ete militaire, donc il existe un dossier dans les archives de l'Armee. En tant que membre de la famille, tu as le droit d'en obtenir copie (Avec l'aide de tes parents, il faut etre majeur pour cela). Son engagement FFI figure probablement dans ce dossier.

Et, de la ou il est, il sera ravi de savoir qu'un petit gamin ne l'oublie pas et se renseigne.

Invité
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 7344
Date d'inscription : 16/07/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Le chant des partisans"

Message  Narduccio le Mar 14 Avr 2009, 11:11 pm

L'académicien Maurice Druon est mort


Né le 23 avril 1918 à Paris, d'un père russe originaire d'Orenbourg
dans l'Oural, le co-auteur du "chant des partisans" avait été élu à
l'Académie française en 1966 à 48 ans.



L'académicien français Maurice Druon est décédé, mardi 14 avril, à l'âge de 91 ans, a annoncé à l'AFP Hélène Carrère d'Encausse, secrétaire perpétuelle de l'Académie française.
Maurice Druon, écrivain particulièrement fécond est mort à son domicile à 18h00, a précisé Hélène Carrère d'Encausse.
Né le 23 avril 1918 à Paris, d'un père russe originaire d'Orenbourg dans l'Oural, il avait été élu à l'Académie française en 1966 à 48 ans.
Il avait reçu le Prix Goncourt en 1948 pour son ouvrage "Les Grandes Familles". Il était le co-auteur avec Joseph Kessel du "chant des partisans".
"C'était un ami très proche, c'est une perte immense pour l'Académie", a dit Hélène Carrère d'Encausse à l'AFP." Il était la mémoire de l'Académie, il en connaissait les usages et les habitudes", a-t-elle ajouté.
Maurice Druon avait été ministre de la Culture au début des années 70 et également secrétaire perpétuel de l'Académie française. (avec AFP).
L'académicien Maurice Druon est mort

Narduccio
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 4663
Age : 58
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 05/10/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Le chant des partisans"

Message  Colleville le Ven 29 Mai 2009, 4:57 pm

Sélection d'interprétations du Chant Des Partisans proposée sur le site du Nouvel Observateur : Quelques versions

C'est sûr, il y en a pour tous les goûts... (Anna Marly, Yves Montand, Zebda, Johnny Hallyday, Jean Ferra)
avatar
Colleville
Major
Major

Nombre de messages : 129
Age : 43
Localisation : Caen-Bayeux (Normandie)
Date d'inscription : 25/03/2009

http://simonelahbib.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Le chant des partisans"

Message  titi3 le Mer 03 Juin 2009, 2:11 pm

Ce chant est vraiment imprésionnant à entendre : non pas du fait des chanteurs mais aussi du message qu'il délivre ! a chaque fois que je l'entend, il me donne des frissons !

titi3
Caporal
Caporal

Nombre de messages : 10
Age : 25
Localisation : Moselle
Date d'inscription : 14/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

"Le Chant des partisans", l'hymne des Résistants !!!

Message  STIVOUSS le Ven 15 Oct 2010, 4:30 pm

Quelle leçon de vie ce chant, un texte pur qui prend aux tripes.
L'émotion vient naturellement surtout quand on connait l'histoire de la Résistance et comment celle-ci était réprimé par l'occupant et Vichy. Mais une chose est sûr, c'est que les Résistants ont plus que contribué à la Libération du Territoire.

STIVOUSS
Soldat 1ère classe
Soldat 1ère classe

Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 04/09/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Le chant des partisans"

Message  sitting bull le Jeu 20 Jan 2011, 5:55 pm

Ivy mike a écrit:
beret

"Ami entends-tu
Le vol noir des corbeaux
Sur nos plaines
Ami entends-tu
Ces cris sourds du pays
Qu'on enchaîne
Ohé partisan
Ouvrier et paysan
C'est l'alarme
Ce soir l'ennemi
Connaîtra le prix du sang
Et les larmes
C'est nous qui brisons
Les barreaux des prisons
Pour nos frères
La mer à nos trousses
Et la faim qui nous pousse
La misère
Il n'y a pas de pays
Où les gens entre les nuits
Font des rêves
Ici nous, vois-tu
Nous on marche, nous on tue
Nous on crève
Ami si tu tombes
Un ami sort de l'ombre
A ta place
Chantez compagnons
Dans la nuit, la liberté
Nous écoute
Ami entends-tu
Ces cris sourds du pays
Qu'on enchaîne
Ami entends-tu
Le vol noir des corbeaux
Sur nos plaines"


sources: -http://revoltes.free.fr/
-http://www.memoire-net.org/article.php3?id_article=240
-http://partisans.ifrance.com

il y a donc plusieurs versions car celle que j'ai entendu moi c'était ça:

Ami entend tu le vol noir des corbeaux
sur nos plaines
ami entend tu les cris sourds du pays
qu'on enchaîne
ohé partisans ouvriers et paysans
c'est l'alarme
ce soir l'ennemi connaîtra le prix du sang
et des larmes
montez de la mine descendez des collines
camarades
sortez de la paille les fusils la mitraille
les grenades
ohé les tueurs la ba balle ou au couteau
tuez vite
ohé sabot-in attention a ton fardeau
dynamite
C'est nous qui brisons
Les barreaux des prisons
Pour nos frères
La haine à nos trousses
Et la faim qui nous pousse
La misère
Il n'y a pas de pays
Où les gens entre les nuits
Font des rêves
Ici nous, vois-tu
Nous on marche, nous on tue
Nous on crève
Ami si tu tombes
Un ami sort de l'ombre
A ta place
Chantez compagnons
Dans la nuit, la liberté
Nous écoute
Ami entends-tu
Ces cris sourds du pays
Qu'on enchaîne
Ami entends-tu
Le vol noir des corbeaux
Sur nos plaines"

avatar
sitting bull
Sergent-chef
Sergent-chef

Nombre de messages : 59
Age : 25
Localisation : little big horn
Date d'inscription : 12/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Le chant des partisans"

Message  Max Caedes le Jeu 28 Juil 2011, 11:49 am

apparement on peut le chanter a peu pres dans l'ordre qu'on veut. Pour l'air de la chanson, c'est sur youtube
"vous n'etes pas autorise a poster des liens externes ou des emails"
ah, zut!
bref, suffit de taper ca sur youtube, et on a l'air!
avatar
Max Caedes
Sergent
Sergent

Nombre de messages : 44
Age : 22
Localisation : Sur la Côte d'Azur le veinard!!!
Date d'inscription : 26/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Le chant des partisans"

Message  Max Caedes le Jeu 04 Aoû 2011, 1:40 pm

On a tous des versions différentes parce que c'est un chant "populaire", qui a ete repris un peu partout par les résistants, puis par d'autres, donc c'est certain qu'il y a eu des modifications.
Personnellement les opinions politiques des résistants, on s'en fout un peu: ils se sont battus vaillamment, pour la France, ce sont tous des héros et pour moi y'a que ça qui compte.
http://www.youtube.com/watch?v=sUZWlf_vuKg
avatar
Max Caedes
Sergent
Sergent

Nombre de messages : 44
Age : 22
Localisation : Sur la Côte d'Azur le veinard!!!
Date d'inscription : 26/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Le chant des partisans"

Message  SALIOU Pierre le Dim 14 Aoû 2011, 8:22 am

Max Caedes a écrit:On a tous des versions différentes parce que c'est un chant "populaire", qui a ete repris un peu partout par les résistants, puis par d'autres, donc c'est certain qu'il y a eu des modifications.
Personnellement les opinions politiques des résistants, on s'en fout un peu: ils se sont battus vaillamment, pour la France, ce sont tous des héros et pour moi y'a que ça qui compte.
http://www.youtube.com/watch?v=sUZWlf_vuKg

Bonjour,

Comment " s'en foutre" des opinions politiques des résistants alors même que c'est l'un des principaux moteurs de leur action???
L'Histoire de la Résistance et des Résistants est complexe et ne peut se satisfaire d'une telle simplification.

A+,

Pierre

SALIOU Pierre
Capitaine
Capitaine

Nombre de messages : 240
Age : 63
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 21/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Le chant des partisans"

Message  elgor le Dim 14 Aoû 2011, 10:12 am

SALIOU Pierre a écrit:
Comment " s'en foutre" des opinions politiques des résistants alors même que c'est l'un des principaux moteurs de leur action???
L'Histoire de la Résistance et des Résistants est complexe et ne peut se satisfaire d'une telle simplification.

Hmmm ! ça se discute ! S'il y en a qui ont certes été aidés dans leur choix par leurs opinions politiques, d'autres ont fait leur choix par pur patriotisme. Je donne pour exemple Hélie de Saint Marc qui n"a jamais été "De Gauche", mais été résistant et déporté. Par la suite il est devenu officier de Légion en Indochine et Algérie et a même participé au Putsch des Généraux en 1961.

http://fr.wikipedia.org/wiki/H%C3%A9lie_Denoix_de_Saint_Marc

Dire que seules les opinions politiques ont déterminé le choix entre collaboration et résistance est une ineptie. Il y eu des gens de Gauche chez les collabos et des gens de droite chez les résistants. C'est bien pour ça que les opinions politiques des résistants, on s'en fout
avatar
elgor
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 1108
Age : 68
Localisation : Myrelingues la brumeuse
Date d'inscription : 10/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Le chant des partisans"

Message  SALIOU Pierre le Dim 14 Aoû 2011, 11:22 am

elgor a écrit:
SALIOU Pierre a écrit:
Comment " s'en foutre" des opinions politiques des résistants alors même que c'est l'un des principaux moteurs de leur action???
L'Histoire de la Résistance et des Résistants est complexe et ne peut se satisfaire d'une telle simplification.

Hmmm ! ça se discute ! S'il y en a qui ont certes été aidés dans leur choix par leurs opinions politiques, d'autres ont fait leur choix par pur patriotisme. Je donne pour exemple Hélie de Saint Marc qui n"a jamais été "De Gauche", mais été résistant et déporté. Par la suite il est devenu officier de Légion en Indochine et Algérie et a même participé au Putsch des Généraux en 1961.

http://fr.wikipedia.org/wiki/H%C3%A9lie_Denoix_de_Saint_Marc

Dire que seules les opinions politiques ont déterminé le choix entre collaboration et résistance est une ineptie. Il y eu des gens de Gauche chez les collabos et des gens de droite chez les résistants. C'est bien pour ça que les opinions politiques des résistants, on s'en fout

Avant de parler d'ineptie il serai juduicieux de lire ce qui est ecrit.

SALIOU Pierre
Capitaine
Capitaine

Nombre de messages : 240
Age : 63
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 21/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Le chant des partisans"

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum