Mémoires de guerre - Général de Gaulle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Mémoires de guerre - Général de Gaulle

Message  jeepierrot le Mer 07 Nov 2007, 2:28 pm

Bonjour à tous,

Voici mon avis sur les livres que je suis en train de lire. J'ai fini la semaine dernière le tome 1 des Mémoires de Guerre, "L'appel", et suis maintenant en plein dans le tome 2, "L'unité".

J'avoue avoir été un peu déçu, car après ma lecture de la biographie du Général par Max Gallo, et ayant depuis développé une réelle passion pour cet homme, je m'attendais à découvrir un style épique, une réelle envolée littéraire, un ton surprenant etc... mais je découvre en fait un homme au style classique, plus que convenu et très...détaché.

Je suppose que cela correspondait à sa personnalité.

Néanmoins, ces bouquins me passionnent, parce qu'ils expliquent enfin!, dans le détail et par le menu, toutes les opérations militaires françaises depuis 1940 jusqu'à la fin de la guerre. Et on sort définitivement des cours d'histoire mielleux qui nous bourrent le mou depuis la 4ème, où on nous explique calmement et en y croyant presque que la guerre mondiale s'est limitée à la conquête et l'occupation de la France, que le Général de Gaulle, depuis Londres avait fédéré la Résistance et que les Alliés débarquent en Normandie sans problème politique, tout le monde étant alors guidé par ses seuls instincts humanistes de virer ce salaud d'Hitler, qui faisait rien que des bêtises à Paris!

Londres, puis Washington ont passé leur guerre à chier dans les bottes du Général, essayant sans cesse de reprendre la guerre et les territoires alors français à leur compte, courtisant sans vergogne les vichystes, les collaborateurs, les traîtres pour servir leur intérêt (ce qui n'est pas en soi détestable, ce sont les intérêts de son pays que l'on doit défendre, mais ce qui me révolte, c'est que personne ne le dise aux élèves...)
La France Libre, puis la France Combattante a livré des batailles sanglantes, contre les Italiens (on les oublie trop souvent aussi ceux-là...), les Allemands et tragiquement les Français. Personne ne m'a jamais rien dit en cours d'histoire sur les combats au Tchad, en Lybie, les questions syriennes et libanaises.
L'Afrique du Nord est juste citée en cours comme le point d'ancrage des Américains, une base US pour les débarquements en Sicile, personne ne nous parle des tractations pour y établir le gouvernement de la France, Leclerc est réduit dans les salles de classe au chef de la 2ème DB arrivant à Paris.
Je ne parle pas de nous faire apprendre par coeur des détails, des épisodes décrits dans le livre du Général comme les prises de St Pierre et Miquelon, de Djibouti (ils ont leur importance, mais on ne peut pas comprendre la guerre à partir de ces seuls éléments...), mais je souhaiterais vivement que les cours d'histoire ne soient pas si réducteurs.

Bref, je conseille 10 000 fois à tous les passionnés de la seconde guerre mondiale, et particulièrment aux plus jeunes d'entre nous, de ne pas se laisser abuser par leurs cours d'histoire, et de se documenter eux-mêmes, autant qu'ils le peuvent.
Dans ce but, les Mémoires de Guerre, du Général de Gaulle sont un excellent ouvrage, car ils comportent tous les détails, tous les noms, toutes les étapes de la guerre, depuis Londres jusqu'à la fin, en passant par l'Afrique, toute l'Afrique et le Moyen-Orient, vues depuis la France Combattante, dans un style TRES classique, certes, mais on ne peut plus clair et facile à lire.

Qui plus est, vous découvrirez quels étaient les réelles préoccupations d'un homme qui, lorsqu'il fut informé de la demande de Vichy pour qu'il revienne de Londres et qu'il se constitue prisonnier à Toulouse (où la condamnation à mort l'attendait), fit répondre que "cette communication ne présentait à ses yeux aucune espèce d'importance".

Par contre, il faut que je trouve un moyen de me documenter sur les Fronts Extreme-orientaux, car je ne les connais pas encore bien, et ils ne sont pas décrits dans ces livres.
avatar
jeepierrot
Major
Major

Nombre de messages : 125
Age : 33
Localisation : LYON
Date d'inscription : 08/08/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mémoires de guerre - Général de Gaulle

Message  Invité le Jeu 08 Nov 2007, 6:06 am

Bonjour,
Merci Jeepierrot, de nous parler du Connetable.
Et oui, il a passe autant (plus?) de temps de 1940 a 1945 a se battre contre ses "allies" que de se battre contre les Allemands et Vichy.

Et je peux meme te dire que ses Memoires de Guerre contiennent quelques petits mensonges, par exemple au sujet de l'Appel du 18 juin dont le texte le plus connu aujourd'hui date de la mi-Juillet 1940, les pacifistes anglais de la clique de Lord Halifax l'empechant de trop critiquer Petain !

Il estompe un peu egalement les difficultes qu'il a eue a la Liberation pour imposer l'autorite du GPRF, calmer l'epuration sauvage et desarmer les "Milices populaires" issues de maquis d'obedience communiste.

Bref, en lisant ses Memoires, on voit que ce fut tres dur de tous les cotes mais il faut savoir que ce fut encore plus dur qu'il ne le dit. Le reconnaitre aujourd'hui ne fait qu'ajouter du brillant a sa statue.

Quant au style d'ecriture, c'est de Gaulle ! Max Gallo explique tres bien dans son livre les raisons de ce "detachement" apparent.

Invité
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 7344
Date d'inscription : 16/07/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mémoires de guerre - Général de Gaulle

Message  jeepierrot le Jeu 08 Nov 2007, 12:45 pm

Le connétable, mort de rir gri mort de rir gri , il m'était sorti de l'esprit ce surnom...

Oui, les raisons de ce détachement sont expliquées, si je ne m'abuse, il s'agissait avant tout de ne pas trahir la vérité, de ne pas s'impliquer trop, histoire d'éviter de se faire charger de dictateur en puissance...

Mais je maintiens que son style était très classique, il est à mon avis meilleur écrivain de discours et d'exposés que de récits. Plus passionnant en tous cas.

J'en profite pour saluer et féliciter Max Gallo, qui m'a passionné durant la biographie de De Gaulle.

J'espère que la réplique à Boislambert, sortant en tenue d'été (short) à Alger en face du général, est vraie, elle est tellement belle.
"Alors Boislambert, on a oublié son cerceau?"

Enfin bon, il reste les légendes, qui humanisent un peu mon héros (De Gaulle), par exemple cette phrase qu'il aurait prononcé alors qu'il se trouvait aux toilettes avec Malraux à l'entracte d'une pièce de théatre. Malraux, enthousiaste, s'exclame : "Belle pièce, mon Général", et de Gaulle lui aurait répondu "Regardez devant vous Malraux..."

J'espère secrètement qu'elle est vraie aussi...
avatar
jeepierrot
Major
Major

Nombre de messages : 125
Age : 33
Localisation : LYON
Date d'inscription : 08/08/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mémoires de guerre - Général de Gaulle

Message  Invité le Jeu 08 Nov 2007, 2:30 pm

jeepierrot a écrit:Oui, les raisons de ce détachement sont expliquées, si je ne m'abuse, il s'agissait avant tout de ne pas trahir la vérité, de ne pas s'impliquer trop, histoire d'éviter de se faire charger de dictateur en puissance...
Je pense plutot qu'il s'agissait du besoin imperatif de representer, que dis-je, D'ETRE la France dont il portait la responsabilite. La solitude que cela lui a impose, la durete apparente que cela a exige de lui, l'intransigeance dont il a du faire preuve chemin faisant lui a pese et a genere des critiques. Mais il n'avait guere le choix et a eu la lumineuse clairvoyance de le comprendre tres vite et de s'y tenir.

Je suis persuade qu'il a souffert de l'apparente durete que cela l'a oblige d'avoir. Mais cette douloureuse intransigeance, cette penible durete a paye et nous connaissons le resultat.

Certains pretendaient avoir fait don de leur personne a la France et se sont vautres dans les compromissions et les abandons coupables. Le General Charles de Gaulle, lui, ne l'a jamais pretendu, mais il l'a fait, le don de sa personne a la France, tous les jours pendant 4 ans et il a mene la France a la Victoire et la restauration de son honneur et de son independance.

Enfin bon, il reste les légendes, qui humanisent un peu mon héros (De Gaulle)
Notre heros, Jeepierrot, notre heros, et nous ne sommes pas que deux...
par exemple cette phrase qu'il aurait prononcé alors qu'il se trouvait aux toilettes avec Malraux à l'entracte d'une pièce de théatre. Malraux, enthousiaste, s'exclame : "Belle pièce, mon Général", et de Gaulle lui aurait répondu "Regardez devant vous Malraux..."
J'espère secrètement qu'elle est vraie aussi...
mort de rir gri
Je ne sais pas si elle est vraie, mais elle est tout a fait Gaullienne.
mort de rir gri

Invité
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 7344
Date d'inscription : 16/07/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mémoires de guerre - Général de Gaulle

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum