153 e Régiment d'Infanterie de Forteresse

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: 153 e Régiment d'Infanterie de Forteresse

Message  cosmo le Mer 17 Sep 2008, 10:53 pm

pour info , en alsace nous avons les restes d un depot de muntions intituler
"153e regiment d infanterie" fermer il y a une 20e d annee ..

cosmo
Soldat 1ère classe
Soldat 1ère classe

Nombre de messages : 2
Age : 48
Localisation : vendenheim67
Date d'inscription : 17/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: 153 e Régiment d'Infanterie de Forteresse

Message  Somua le Jeu 18 Sep 2008, 7:05 pm

55e RIA ( type montagne ) :
Régiment de reserve A . Formé le 06/09/1939 . Cantonnement Marseille ( centre mobilisateur de l'infanterie numero 154 )
organisation : 3 bataillons et une 13e compagnie de pionniers
Affectation : 30e Division d'Infanterie ( type montagne )
commandant d'unité : Lieutenant Colonel Cotinaus
insigne valable pour 1940 :


Source ... Et bien mon site sur l'armée française de 1940 , ATF40 , http://www.atf40.fr
avatar
Somua
Lieutenant-colonel
Lieutenant-colonel

Nombre de messages : 445
Date d'inscription : 19/11/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: 153 e Régiment d'Infanterie de Forteresse

Message  Somua le Jeu 18 Sep 2008, 7:19 pm

Allez, un truc vraiment interdit sur le 153eRIF... Photos tirées de l'ouvrage H&C sur la ligne maginot , tome 1 :



avatar
Somua
Lieutenant-colonel
Lieutenant-colonel

Nombre de messages : 445
Date d'inscription : 19/11/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: 153 e Régiment d'Infanterie de Forteresse

Message  GRENADIER VOLTIGEUR le Ven 19 Sep 2008, 12:37 pm

SOMUA, je te remerci pour l'info. Je j'ai deja visiter ton cite et je crois que je vais m'inscrire.
avatar
GRENADIER VOLTIGEUR
Caporal-chef
Caporal-chef

Nombre de messages : 26
Age : 46
Localisation : MANOSQUE
Date d'inscription : 07/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: 153 e Régiment d'Infanterie de Forteresse

Message  le ronin le Ven 19 Sep 2008, 5:00 pm

Bonjour, très belle doc .L'ironie c'est la devise : on ne passe pas! Quand on voit la rapidité à laquelle la France fût envahie , mon beau père (paix à son âme ) avait été en infanterie de forteresse , ensuite il avait été muté toujours sur la " Maginot" en régiment de chasseurs à pieds.
Amicalement, le ronin.
avatar
le ronin
Police militaire (Modérateur)
Police militaire (Modérateur)

Nombre de messages : 3425
Age : 65
Localisation : Dans l'Hérault, cong!
Date d'inscription : 25/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: 153 e Régiment d'Infanterie de Forteresse

Message  Hellfire62 le Ven 19 Sep 2008, 5:23 pm

Bien vrai concernant les devises farouches des régiments français : on ne passe pas , on ne relève pas Picardie, Il en vaut plus d'un, purs et durs, toujours prêt... Tout çà faisait bien viril sur le papier. Cà me rappelle ce que me disait mon grand-père sur sa campagne de 40. Il me disait :" en France on chantait des chansons revanchardes, vous n'aurez pas l'Alsace et la Lorraine, le bataillon de Sambre et Meuse etc..." Les fritzs eux chantaient plus des chansons de scouts du genre "là haut sur la montagne , il y avait un edelweis" ou "marron brune est la petite noisette" ... si tu savais comment ils nous l'ont mis profond la petite noisette... clin doeil gri
avatar
Hellfire62
Général de Brigade
Général de Brigade

Nombre de messages : 890
Age : 49
Localisation : à Arras, avec l'ami Bidasse
Date d'inscription : 18/11/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: 153 e Régiment d'Infanterie de Forteresse

Message  ghjattuvolpa* le Ven 19 Sep 2008, 5:24 pm

Maginot et Alpes ont très bein résisté. Maginot a continué le combat après l'armistice.
avatar
ghjattuvolpa*
Police militaire (Modérateur)
Police militaire (Modérateur)

Nombre de messages : 1283
Date d'inscription : 18/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: 153 e Régiment d'Infanterie de Forteresse

Message  le ronin le Ven 19 Sep 2008, 8:00 pm

Hellfire62 a écrit:Bien vrai concernant les devises farouches des régiments français : on ne passe pas , on ne relève pas Picardie, Il en vaut plus d'un, purs et durs, toujours prêt... Tout çà faisait bien viril sur le papier. Cà me rappelle ce que me disait mon grand-père sur sa campagne de 40. Il me disait :" en France on chantait des chansons revanchardes, vous n'aurez pas l'Alsace et la Lorraine, le bataillon de Sambre et Meuse etc..." Les fritzs eux chantaient plus des chansons de scouts du genre "là haut sur la montagne , il y avait un edelweis" ou "marron brune est la petite noisette" ... si tu savais comment ils nous l'ont mis profond la petite noisette... clin doeil gri

Je le répète encore , ce ne sont pas deux armées qui se sont rencontrées , mais deux époques , deux conceptions complètement différentes , la guerre défensive , figée , le lebel , le pot de rouge , les bandes moletières ,des généraux sentant la naphtaline , les boutons bien astiqués , et en face des jeunes , dynamiques , disposant de blindés , et d'une aviation à l'avenant , des gars mobiles ,sportifs, j'ai connu un "ancien" qui avait croisé une colonne allemande , lui marchait au bord de la route ,avec son lebel "la canne à pêche" , il m'avait dit que les allemands n'avaient pas daigné le faire prisonnier , ils lui ont même proposé du chocolat ! et il avait eu honte. Non, les allemands avaient ce qui préfigurait l'armée moderne . Après , nos bidasses , eux obéissaient aux ordres , et ils n'étaient quand même pas très "guerriers" les plus grosses demandes au sortir des écoles militaires étaient pour l'intendance.... Par contre , il y a aussi eu heureusement , de bons régiments , qui se sont illustrés , a coté de chez moi, il y a un "Tata" Sénégalais , ils ont été massacrés , et pendus aux arbres du coin , avec interdiction de les enterrer ; ils n'étaient pas au courant de l'armistice , et avaient continués le combat . Bon, j'éspère que la leçon a été retenue , mais j'ai des craintes . Amicalement , le ronin.
avatar
le ronin
Police militaire (Modérateur)
Police militaire (Modérateur)

Nombre de messages : 3425
Age : 65
Localisation : Dans l'Hérault, cong!
Date d'inscription : 25/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Le 15 3

Message  kernew le Ven 10 Oct 2008, 2:03 am

Bonsoir et désolé d'arriver un peu tard sur le champ de bataille.

Pour ceux qui se passionnent pour le 15 3 voici les paroles du chant de ce régiment.

Le 15 3 vécut toujours dans la gloire,
Ses enfants lui ont donnés la victoire.
En avant les gars,
A nous cette fois.
De lever bien haut le drapeau.

Oui nous sommes les héritiers,
D'un passé qu'il nous faut supporter.
Notre chance les gars,
C'est que nous sommes là pour témoigner.

Ecoutez le son des fanfares,
L'appel de notre pays.
Pour la France,
Notre France.
Soyons prêt a donner nos vies.

Le 153 est tombé dans la merde

Je ne sais pas quel est l'auteur de ces paroles, mais je ne l'ai est jamais oublié après plus de 20 ans.
Je fût le dernier Maître De Chien du détachement de Romanswiller.

bonne soirée a tous

kernew
Soldat 1ère classe
Soldat 1ère classe

Nombre de messages : 1
Age : 51
Localisation : Val d'Oise
Date d'inscription : 10/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

as

Message  raoul01 le Jeu 03 Sep 2009, 1:51 am

bonjour je suis de la classe 80/81 je suis allé au 153 eme au mois de juin 1980 à mai 81, j'en est gardé un très bon souvenir, le manœuvre dans cette coline que l'on franchisser a pied, je faisait parti de la 4eme compagnie de commando a la section milan ou j'étais au poste de radio sous les ordres du lieutenant RIERA.

nous avions de très vieux véhicules, les berliers, les simca, les gmc, les jeeps willis, les vtt et les amx 13 constitué cette caserne a cette époque nous etions dans la caserne en sortie de mutzig le batiments qui ce trouve sur la droite de la place d'arme en entrant.

j'ai aussi chanté cette chansons en marchant au pas

nous avions fait un stage commando de chasseurs alpins dans les rousses si quelqu'un ces ou ce batiment ce trouve ?merci

raoul01
Soldat 1ère classe
Soldat 1ère classe

Nombre de messages : 2
Age : 55
Localisation : le creusot
Date d'inscription : 03/09/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: 153 e Régiment d'Infanterie de Forteresse

Message  rietzler philippe le Dim 09 Mai 2010, 11:53 pm

Quelques précisions pour ceux qui s'intéressent aux combats du 153e RIF en juin 1940.
Le régiment faisait partie de la division Chastanet (43e CA, général Lescanne)
qui s'est repliée en bon ordre le 18 juin derrière le canal de la Marne au Rhin.
Le II/153e RIF a laissé 40 morts dans de durs combats à Tanconville, près de Blâmont (54). Puis la division, très affaiblie, tenta de se maintenir sur une ligne Raon-l'Etape, Pierre- Percée, col de la Chapelotte, massif du Donon, le 153e tenant l'aile gauche du dispositif autour de Celles s/Plaine. La partie était trop inégale face à la 252e Infanterie-division attaquant par le Nord-Ouest et la 60e Infanterie-division progressant et débordant par le Sud-Ouest depuis Raon- l'Etape. Ces combats sans espoir des 21 et 22 juin, sévères au col de la Chapelotte, puis à Celles s/plaine et dans la forêt d'Abreschwiller, firent encore 50 tués parmi nos soldats, dont plusieurs officiers et sous-officiers, des hommes dont il convient de saluer le courage et l'esprit de sacrifice.
Ce sont des souvenirs vécus et restés très vifs dans ma mémoire d'enfant de 7 ans. Pendant tout l'été 40, nous allions avec d'autres écoliers fleurir les tombes de ceux qui avaient été enterrés là où ils étaient tombés. Les restes de la division se replièrent sur le Donon avant de déposer les armes les 23 et 24 juin.
Pour plus de détails, consulter les excellents ouvrages de Roger Bruge "Les combattants du 18 juin" chez Fayard.

rietzler philippe
Soldat 1ère classe
Soldat 1ère classe

Nombre de messages : 1
Age : 84
Localisation : 01710 Thoiry
Date d'inscription : 09/05/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: 153 e Régiment d'Infanterie de Forteresse

Message  raoul01 le Lun 10 Mai 2010, 3:03 pm

en juin 1980 je suis arrivé a mutzig au 153 e, très belle caserne coupé en deux par la gare, il y avais bien cette colline que nous montions par le petit chemin, la monter étais raide, pour allée faire les manœuvres, et passer les nuits dans les drôles de tentes qui nous prêté ou tu avais la tête et les pieds a l'extérieur.

nous montions des gardes, et la garde la plus a craindre c'etais a depos de munitions, quelque période le mur qui longe derrière les bâtiment des garages de la caserne moussi, souvent des romano venais si installer et c'étais fréquent qu'il passait le murs.

tout le monde voulez faire la gade a cette endroit ( depos de munition) car un car d'heure avant la relever de la patrouille le TER entré en gare ce qui nous permettais de nous assoupir un peut mais chutt.

je me souviens de cette pucelle que l'on agrafée sur la fourragère rouge légions d'honneur

[img][/img]


je suis sortie de mes classes deux mois après ma rentré, je suis allé en 3e compagnie ou je ne faisait partie d'aucune section, nous, moi et mon compagnon de voyage de l'époque,nous, nous baladions dans la caserne libre pendant que les autres faisaient des marche, et autre manœuvres, car nous étions affecter a une section qui n'existai pas encore, moi même et mon collègue sommes les deux premiers soldats de cette section appeler milan elle fut réellement créer fin de l'été 80, commandé par le lieutenant Riera, elle ce trouver dans la caserne clerc, le bâtiment a coté de la salle de muscu, lorsque l'on rentre le premier bâtiment après le garages sur la droite.
et en passant par la passerelle c'est sur la gauche.

raoul01
Soldat 1ère classe
Soldat 1ère classe

Nombre de messages : 2
Age : 55
Localisation : le creusot
Date d'inscription : 03/09/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: 153 e Régiment d'Infanterie de Forteresse

Message  cameleon83 le Ven 04 Mai 2012, 3:19 pm

panzer-model a écrit:

Compagnie ou section, je ne me souviens pas exactement, toujours est-il qu'il y à eu des soldats du 15.3 à Daguet.

Pour la journée portes ouvertes du 15.3 en juin ou juillet 1991, il y avatit du matériel Irakien de présenter au public, c'est de là que j'ai appris que le régiment a été à Daguet.


ily a eu deux soldat qui sont partis a daguet et pour la presentation au public s'etait mon idée car j'ai participer a daguet sous les couleur
de mon Regiment le 15.3RI

cameleon83
Soldat 1ère classe
Soldat 1ère classe

Nombre de messages : 4
Age : 50
Localisation : PACA
Date d'inscription : 04/05/2012

Revenir en haut Aller en bas

Les Alliés

Message  breiz izel le Ven 04 Mai 2012, 3:38 pm

153° Régiment d' Infanterie
Pendant quelques années j' ai connu un ancien du régiment De Lattre, époque 1936-1937.
Les gars disaient non pas le 151°, le 152°, mais le quinze un, le quinze deux.
Au début était le 15° Régiment d' Infanterie.
Ses bataillons portaient les noms de 15/1 , 15/2 , 15/3
En principe, avait en permanence deux bataillons, le 3° bataillon de chaque régiment, mis sur pied à chaque mobilisation, comprenait un noyau actif de professionnels pris sur les deux bataillons, et des réservistes. Les effectifs pris sur les 1er et 2ème étaient remplacés par des rappelés, anciens du régiment.
Les effectifs prirent une telle ampleurs qu' ils devinrent des régiments.
Cet exemple est valable pour presque tous les régiments.

breiz izel
Colonel
Colonel

Nombre de messages : 534
Age : 70
Localisation : France
Date d'inscription : 21/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: 153 e Régiment d'Infanterie de Forteresse

Message  Loïc le Mer 09 Mai 2012, 3:31 am

scratch scratch scratch Que nenni, il y'a méprise
le 15e RI d'Albi c'est une chose et les 151e 152e 153e autre chose, le 15e RI n'a jamais rien eu à voir avec ces régiments d'Alsace Lorraine

on a jamais désigné les bataillons sous cette forme de 15/1 15/2 15/3,
au pire : I/15e RI, II/15e et par conséquent I/151e II/151e III/151e etc...avec chiffres romains, ceux-ci pour le bataillon et toujours en précédant le régiment

je pense que la confusion vient qu'à un moment aprés la guerre, je n'ai pas la date en tête, le 152e a accouché du 153e ou quelque chose comme celà voilà tout, le 15e RI n'est pour rien dans cette numérotation

les centres mobilisateurs ou les 3e Bataillons des régiments d'infanterie actifs ne formaient pas du tout un régiment de réserve en fonction du numéro mais selon les traditions de l'implantation régionale, il en a été ainsi jusqu'à la disparition des régiments de réserve en 1999

avatar
Loïc
Sergent-chef
Sergent-chef

Nombre de messages : 67
Age : 40
Localisation : Auvergne & Bourbonnais
Date d'inscription : 25/11/2006

Revenir en haut Aller en bas

Mon père a servi, entre autres au 153 RIF

Message  genie34070 le Mar 15 Mai 2012, 3:52 am

Bonjour,
Je tombe par hasard sur ce forum.
Mon père, Saint Cyrien de la promotion "Soldat Inconnu", 1936-1938, une des dernières à avoir été formée à Saint Cyr l'Ecole avant-guerre a servi comme sous-lieutenant au 153 RIF, dans un ouvrage près du Simserhof (Bitche). Il y a été fait prisonnier, envoyé à l'OFLAG VI C à Hoogstede, près de Neuenhaus. Comme Alsacien il a été libéré sur parole, promettant de ne pas reprendre les armes contre le IIIème Reich. Ce furent paroles en l'ai puisque sous un nouveau patronyme il a rejoint l'Afrique du Nord, où il a suivi une formation d'observateur pilote. Il a repris la guerre dans les rangs de la 1ère Armée Française dans le R.A.C.L. (1er Régiment d'Artillerie Coloniale du Levant) à l'insigne du Croisé. La section de Piper CUB du régiment débarqua le 17 août à Cavalaire. Il fit toute la campagne de France avant de traverser le Rhin et rejoindre le Palatinat...
avatar
genie34070
Soldat 1ère classe
Soldat 1ère classe

Nombre de messages : 1
Age : 69
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 15/05/2012

Revenir en haut Aller en bas

Les Alliés

Message  breiz izel le Mar 15 Mai 2012, 4:48 pm

La filiation
151° RI - 152° RI - 153° RI - 253° RI - 353° RI
Le régiment père de toutes ces unités est bien le 15° RI créé en 1559
Ceci est valable pour beaucoup de régiments.
La filiation se faisait de deux manière.
1) Un groupe important, officiers, sous-officiers, gradés, très bien formée servaient de base pour la création d' une nouvelle unité et y restaient affectés.
2) Les effectifs de l' unité prenaient une telle ampleur que ces bataillons correspondaient à des régiments (surtout lors de la première G-M)
Avec la temps, les transferts de garnisons, et les spécialités, il faut suivre de très près pour comprendre :
Infanterie - de ligne - de forteresse - légère - portée - etc
- Pendant un an j' avais un cadre qui avait commancé au 151° de Metz, période De Lattre, il disait toujour le 15 1
- Mon père qui avait débuté à Montigny lès Metz au 507, disait également 15 1 quand il parlait du 151.
- en 1943, il y a eu une exception. Le 12° RCA disposait suffisamment de cadre pour créer un nouveau régiment. Il donna naissance (ou plutôt renaissance) au 12° régiment de Cuirassiers pour faire plaisir au général Leclerc


breiz izel
Colonel
Colonel

Nombre de messages : 534
Age : 70
Localisation : France
Date d'inscription : 21/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: 153 e Régiment d'Infanterie de Forteresse

Message  Loïc le Jeu 17 Mai 2012, 4:44 am

J'avoue que je ne saisis pas du tout, dans tous les cas vous ne semblez pas bien comprendre ce jeu des filiations,

je ne sais pas qui vous a expliqué la chose de la sorte mais il vous a largement induit en erreur et il ne dominait pas du tout son sujet en vous servant cette explication tout à fait abracadabrantesque:

il est parfaitement clair et certain que le 15e RI n'a jamais été en rien dans la filiation des régiments que vous citez,
de plus je ne vois pas davantage ce que le 253e fait ici, il est simplement le régiment de Réserve dérivé du 53e en 1914-1918, en plus vous ajoutez à la confusion le dedoublement de certains RCA en Régiments de Cuirassiers en AFN en 1943, halte au feu

essayons de reprendre

1°) les 151e et 152e sont des unités formées une première fois comme Demi-Brigades en 1793 à partir du 82e RI puis dissoutes
puis formés une seconde fois comme régiments à partir des cohortes de la Garde Nationale en 1813, à cette occasion apparait aussi le 153e formé par les 55e 56e 57e 58e cohorte de la Garde Nationale, dissous en 1814
2°) les 151e à 153e RI sont reformés aprés 1887 une troisième fois à partir des 4emes Bataillons de certains régiments d'infanterie

donc à chaque fois absolument et strictement rien à voir avec le 15e RI,

lors de la Grande Guerre le 15e RI (Albi) lui dérive le 215e RI de réserve (5e et 6e Bataillon) et un Régiment Territorial, un point c'est tout

les 151e 152e 153e RI qui sont des régiments du Nord-Est dérivent les 351e 352e 353e RI

les expressions du genre "Quinze un, Quinze Deux, Quinze Trois" ne sont en aucun cas des dénominations officielles ou réglementaires, ce ne sont que des surnoms et des vulgaires facilités de langage comme on parle de certains departements aujourd'hui (9-2, 9-3) et ne trahissent pas des filiations ou dedoublements de ces régiments et sont sans aucun rapport avec une logique de numérotation qui impliquerait une parenté avec le 15e RI

si on veut vraiment suivre la filiation du 15e RI il a éclaté en 29e et 30e Demi-Brigade en 1793, par la suite les corps sont dissous et reformés et reprennent les traditions, le patrimoine et le numéro 15, voilà tout


avatar
Loïc
Sergent-chef
Sergent-chef

Nombre de messages : 67
Age : 40
Localisation : Auvergne & Bourbonnais
Date d'inscription : 25/11/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: 153 e Régiment d'Infanterie de Forteresse

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum