L'ILE DE MALTE

Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: L'ILE DE MALTE

Message  Invité le Lun 07 Mar 2011, 5:09 pm

Je vois mal à quoi cela répond mais je veux bien répondre.

Tout en polissant un plan d'attaque contre la Grèce, Hitler propose son pacte tripartite aux autres pays balkaniques, pour sécuriser les arrières de Barbarossa. La Yougoslavie dit oui, pas de raison de l'agresser. Elle se dédit, il faut l'ajouter au menu grec.

Dans les deux cas, cela fait une progression des forces allemandes qui fragilise les positions anglaises en Méditerranée orientale et donne des coups de boutoir dans le fauteuil de Churchill, sans pour autant créer l'irréparable avec l'establishment britannique. On peut donc continuer d'espérer la paix sur le front ouest avant Barbarossa et même si cela échoue, c'est bien tenté. Si bien même que l'on ne voit guère ce qu'il y avait à tenter de plus intelligent, sauf à renoncer à Barbarossa pour vider un bon coup la querelle avec Londres, mais les chiens ne font pas des chats et les nazis sont, ou se veulent, des Aryens antislaves.

Ici le délire mystique bat en brèche l'intelligence manoeuvrière.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ILE DE MALTE

Message  tietie007 le Mer 30 Mar 2011, 10:26 am

Francois Delpla a écrit:
tietie007 a écrit:
Je ne vois pas pourquoi Hitler penserait que Churchill pourrait encore sauter !

eh bien renseignez-vous !

il est précisément, début mai 41, l'objet d'un débat de censure aux Communes.

Alors vous allez sans doute dire suivant votre habitude : il n'est pas renversé, il n'y a même que trois voix contre le gouvernement, donc Hitler est un idiot etc.

Oui mais... vous vous êtes piégé vous-même : il ne s'agit pas d'une menace objective contre le siège du premier ministre, mais de ce qui se passe à cet égard dans la tête de Hitler. Vous ne voyez pas, etc. ? Mais des députés anglais, eux, voient ! et passent à l'acte; et Winston retourne pour la nième fois une Chambre frondeuse.

Ce n'est pas assez pour que vous voyiez pourquoi Hitler penserait que Churchill pourrait encore sauter ?!!

Mais que faudrait-il alors pour vous le faire voir ?

Ben oui, il n'est pas renversé ... Il s'avère que dans un régime de type parlementaire, la discussion est toujours ouverte et les oppositions permises ...et c'est mal connaître l'esprit anglais que de croire que ceux-ci allaient se déchirer, en pleine guerre, jusqu'à faire sauter un Premier Ministre ! D'ailleurs, dans sa biographie de Ribbentrop, Michael Bloch insiste bien sur les illusions des nazis à propos des anglais et sur leur méconnaissance totale de leur "mode de fonctionnement", ce qui a amené Ribbentrop à faire "boulettes sur boulettes", lorsqu'il était ambassadeur à Londres et ce qui a trompé Hitler quant à l'hypothèse que les anglais allaient négocier, après Munich, ce qu'ils ne feront plus jamais !

Par contre, Ribbentrop, anglophile à ses débuts, deviendra furieusement anglophobe, après son passage à Londres, les désirs d'alliance du Führer ne s'étant pas concrétisés ...Paradoxalement, cet homme que tout le monde considérait comme inculte, entêté, servile, vaniteux et fat, avait compris, après 1938, que les anglais ne négocieraient jamais une alliance avec l'Allemagne nazie ...et oeuvra tout au long de la guerre pour une politique anti-anglaise ...Mais difficile de savoir si c'est par une analyse raisonnable ou par pure rancune d'avoir échoué à sa mission de traiter avec les anglais, lors de son intermède londonien !
avatar
tietie007
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 1875
Age : 51
Localisation : Aix en Provence
Date d'inscription : 26/02/2007

http://bachistoiregeo.blog4ever.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ILE DE MALTE

Message  Invité le Jeu 31 Mar 2011, 6:23 am

Quel festival de généralités pour ne pas avancer dans la discussion !

Vous contestiez que Hitler ait l'espoir de faire tomber Churchill, vous ne le faites plus, c'est un argument qui tombe.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ILE DE MALTE

Message  tietie007 le Jeu 31 Mar 2011, 9:10 am

Francois Delpla a écrit:Quel festival de généralités pour ne pas avancer dans la discussion !

Vous contestiez que Hitler ait l'espoir de faire tomber Churchill, vous ne le faites plus, c'est un argument qui tombe.

Pour les généralités, c'est un peu l'hôpital qui se fout de la charité puisque je suis un des rares à sourcer tous mes propos, jusqu'à la page ... ce qui est loin d'être votre cas ! Vous voulez que je vous sorte les références exactes du livre de Bloch ?
En 1941 ? Non, Hitler ne veut plus faire tomber Churchill, c'est une évidence, il ne pense qu'à l'Est ! Et le vol de Hess n'est qu'une entreprise solitaire et vouée à l'échec !
avatar
tietie007
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 1875
Age : 51
Localisation : Aix en Provence
Date d'inscription : 26/02/2007

http://bachistoiregeo.blog4ever.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ILE DE MALTE

Message  tietie007 le Dim 03 Juil 2011, 6:55 pm

Source : La bataille de Malte, 1940-1943, article de Jérôme Mignotte, Magazine « Champs de Bataille », Seconde guerre mondiale, n°8, août 2010, pages 26 à 47.

Bel article de Jérôme Mignotte qui met en lumière quelques faits intéressants :

1°) Une île laissée quasi à elle-même, jusqu'en novembre 1940, avec même l'idée de l'abandonner, lors d'une réunion au War Cabinet, le 1er juillet 40. C'est Churchill qui décida de défendre l'île, car il pressentait qu'abandonner Malte, c'était abandonner l'Egypte.
Mais l'Angleterre, en cet été 40, n'a pas vraiment les moyens de renforcer les défenses de l'île, à cause de la menace qui pèse sur la Grande-Bretagne.
Après un mois de raid incessant, entre le 27 juin et le 23 juillet 1940, avec notamment des Savoia-Marchetti SM.79,ne laisseront sur l'île que deux avions anglais en état de voler !!
Pendant cette période, une opération aéro-navale contre Malte, aurait eu raison de ses défenses.

2°) Pour renforcer, au compte-goutte, l'île maltaise, les anglais chargeaient des avions à Gibraltar sur un porte-avions, notamment le HMS Argus, dédié exclusivement à cette fonction, et les faisaient décoller en mer, à 600 km de l'île.
Il fallut attendre la mi-novembre pour que les ports soient protégés par des canons anti-aériens Bofors 40 mm et des Oerlikon 20 mm.

3°) L'action du 10.Flieger.Korps de Giessler, arrivé début janvier 41, avec ses 350 avions, va faire des ravages dans la flotte anglaise, avec l'Illustrous, porte-avions obligé de fuir à Alexandrie. Il ne sera remplacé qu'en avril 41, par le Formidable. Pendant ce laps de temps, l'île était encore offerte aux appétits de l'Axe, quasi sans défense. Mais voilà, Hitler, au lieu d'investir l'île maltaise, choisit de frapper en Crète, contre toute attente, en mai 41.

4°) Malte ponctionnait un énorme tribut sur les convois de l'Axe vers la Libye. Lors de la présence du corps aérien allemand, 78 convois ravitaillèrent Rommel, en mars 41. Mais avec le départ des avions allemands vers l'Est, il n'y aura plus que 23 convois qui arrivèrent à bon port en avril, et uniquement 2 en mai !!!
Le 15 avril, la 14th Flotilla Destroyers, transférée de la Mer Egée à Malte, coula un convoi de 5 vapeurs allemands et italiens, envoyant par le fond 14 400 tonnes de ravitaillement destinées à Rommel.
Le 25 mai, le sous-marin Upholder envoya par le fond le paquebot Comte Rosso qui transportait 2 700 soldats italiens. 1 300 d'entre eux périrent.

En conclusion, Malte dut sa survie à une incroyable passivité des forces de l'Axe, qui aurait pu, en 1940 et au début 1941, investir l'île sans trop de problèmes.
avatar
tietie007
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 1875
Age : 51
Localisation : Aix en Provence
Date d'inscription : 26/02/2007

http://bachistoiregeo.blog4ever.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ILE DE MALTE

Message  tietie007 le Jeu 01 Sep 2011, 6:58 pm

Débat plus apaisé sur l'option Malte, en 40/41, avec Cédric Mas, sur un autre forum, et rien n'est tranché quant à la meilleure date pour envahir l'île. En juin 40, l'Italie n'a pas les moyens d'investir l'île, manquant d'unité parachutiste, dissoute après la mort d'Italo Balbo (encore une "couille" de l'état-major italien), et envoyé se battre en Libye à contre-emploi. Les cadres des deux premiers bataillons paras serviront pour encadrer la future division para Folgore, constitué en septembre 41.
La condition "sine qua non" pour envahir l'île reste donc l'aide allemande, avec un corps aérien (le 10eme fut envoyé en décembre 40) et une unité para, la 7eme Flieger et/ou la 22eme division d'infanterie aérotransportée. Certes, les deux dernières divisions ont subi des pertes pendant la campagne de France, mais en 6 mois, elles ont pu se reconstituer.
En avril 41, il est clair qu'Hitler aurait pu choisir Malte comme objectif, comme lui conseillaient les dignitaires de l'OKW, notamment, d'après Warlimont, mais l'île s'était renforcée ce mois-ci, recevant 35 Hurricane et de la DCA. Alors qu'avant avril 41, l'île maltaise est quasi "à poil" !


avatar
tietie007
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 1875
Age : 51
Localisation : Aix en Provence
Date d'inscription : 26/02/2007

http://bachistoiregeo.blog4ever.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ILE DE MALTE

Message  le ronin le Jeu 01 Sep 2011, 8:56 pm

Bonsoir .Nous avisons que si ce "topic" prend la même tournure que celui "des occasions manquées " ce qui au vue des intervenants lui ressemble , des sanctions seront prises , les opinions des uns et des autres sont toutes légitimes, il faut les accepter sans se "balancer" sans cesse des amabilités , restons courtois , nous vous en remercions .


Le ronin.

_________________
....La véritable personnalité d'un homme ne se dévoile qu'au feu, tout le reste n'est que littérature.....


Semper fidelis .
avatar
le ronin
Police militaire (Modérateur)
Police militaire (Modérateur)

Nombre de messages : 3419
Age : 64
Localisation : Dans l'Hérault, cong!
Date d'inscription : 25/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ILE DE MALTE

Message  Goliath le Ven 02 Sep 2011, 12:05 am

Oh mais il y a aucun risque !
D'ailleurs je remarque avec plaisir que Tietie007 parle d'un débarquement sur Malte en 1941 et non 1940 !

Et laissez-moi donc reprendre l'histoire, mais on-ne-peut-plus calme :

tout opération aéroportée nécessite hommes et matériels ; les unités parachutistes allemandes citées, les 22. (LL.) Infanterie-Division et 7. Flieger Division, sont en pleine réorganisation, notamment au niveau des effectifs, durant l'automne 1940, comme signalé ici : (http://en.wikipedia.org/wiki/7th_Air_Division_%28Germany%29 - http://www.lexikon-der-wehrmacht.de/Gliederungen/Infanteriedivisionen/22ID-R.htm - http://www.feldgrau.net/forum/viewtopic.php?f=24&t=1816 )
(avant qu'on me reproche l'absence de "livres", je tiens à signaler que ces sites, notamment le "Lexikon" , sont des références en la matière).
(le 10eme fut envoyé en décembre 40) et une unité para, la 7eme Flieger et/ou la 22eme division d'infanterie aérotransportée. Certes, les deux dernières divisions ont subi des pertes pendant la campagne de France, mais en 6 mois, elles ont pu se reconstituer.
Pour affirmer cela, il faudrait des sources !

Difficile donc d'envisager une opération massive avec des unités en sous-effectif et en pleine réorganisation !
Deuxièmement, la question des appareils de transport ; pour rappel :
Concernant les pertes j'ai 150 appareils perdus durant les opérations en Norvège, 160 durant la campagne hollandaise, et entre 170 et 200 pour la campagne de Crète. Cela fait déjà un total d'environ 500 appareils détruits, auxquels il faut rajouter un nombre probablement égal d'appareils endommagés et accidentés (110 rien qu'aux Pays-Bas), et perdus dans diverses opérations mineures durant cette période. Vous constatez alors le carnage parmi les rangs des Ju-52, qui perd toute une année "de production", puisque celle de 1939 s'élève à 578 ! Celle de 1940 chute à 423, et celle de 1941 s'élève péniblement à 502 exemplaires ( http://www.ww2f.com/weapons-technology-wwii/12326-junkers-52-production-levels.html )
En "enlevant" les pertes de Crète, on arrive à un total de pertes de 300 appareils détruits environ, et autant accidentés et endommagés (cf lien), à l'été 1940. Sachant que la production de Ju-52 en 1939 s'élève à à peine 578 exemplaires, comme cité, on constate l'ampleur des pertes ! Il faudrait trouver des chiffres de production concernant les planeurs, qui auraient également, je suppose, participé à l'invasion de Malte !

Je parle, bien sur, "pour" l'hiver 1940 - d'ailleurs à ce propos, je ne suis pas météorologue, mais pour avoir vu les quelques "folies" de la Méditerranée en plein hiver, je ne sais pas si une opération aéroportée est envisageable !

Enfin, comme l'expérience crétoise l'a prouvé, il faut un soutien naval, notamment via des débarquements amphibies. Ceux de Crète, sans couverture et constitué de petits rafiots de tous genres, s'est fait démonter en bonne et due forme par la Royal Navy, pourtant elle-même mis à mal par la Luftwaffe. Malte est en pleine Méditerranée, et point de vue navires, la marine italienne ne croule pas sous les navires de commerce, comme en témoigne les difficultés d'approvisionnement de la 10ème et 15ème Armées (à l'époque !) italiennes en Libye ; pour rappel :

http://www.german-navy.de/kriegsmarine/ships/landingcrafts/mfp/index.html
Il est bien mentionné que les premières unités ne sont livrées qu'en 1941
http://www.german-navy.de/kriegsmarine/ships/landingcrafts/siebel/index.html
Pas de dates de production, mais étant donné que le projet fut lancé en prévision de Seelöwe, donc à l'automne 1940, je doute que quelques semaines plus tard, les premiers exemplaires soient prêts !

Ainsi, si une opération amphibie doit avoir lieue, elle se fera à la "crétoise", c'est à dire avec un rassemblement de petits bateaux divers, non-armés, nécessitant un fort soutien naval et aérien. Ce soutien naval, seule la Regia Marina peut le réaliser, et après Tarente, il faudra être persuasif ! Côté soutien aérien, comme dit sur l'autre fil, le X.Fligerkorps, qui ne représente que 200 appareils environ, a mis 3 mois pour opérer son transfert (il me semble que l'envoi fut décidé en octobre ... les premiers appareils n'arrivant qu'à la mi-décembre 1940, pour des premières attaques les 6-7 janvier 1941 contre des convois britanniques).
Ce soutient aurait-il été suffisant face à une contre-attaque navale et aéronavale britannique ? C'est une question ouverte, mais primordiale !
Concernant les dates, étant donné que le gros des forces aériennes du X.Fliegerkorps quittent la Sicile en avril 1941 (lorsque Hitler réoriente ses ambitions vers les Balkans), elle ne peut que se situer à cette période, puisque quelques mois plus tard, la Wehrmacht concentre ses efforts contre l'URSS. Jusqu'en décembre 1941, il n'y a plus d'avions allemands en Méditerranée centrale, mis à part (à vérifier) la I./JG-27 (l'unité de Hans-Joachim Marseille), en Libye. La situation critique de Malte n'est donc pas mise à profit ... et étant donné qu'à partir de l'été 1941, les convois britanniques parviennent à La Valette (à l'inverse des convois de l'Axe en direction de Tripoli ..), il va falloir attendre la prochaine campagne aérienne allemande !

PS : heureusement que le sujet des "occasions manquées de 1940" fut verrouillé ... le sujet lui-même n'était qu'une vaste plaisanterie qui ne pouvait mener qu'à des dérives !


Dernière édition par Goliath le Lun 05 Sep 2011, 7:38 am, édité 1 fois
avatar
Goliath
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 2830
Age : 23
Localisation : Autriche-France (95)
Date d'inscription : 20/10/2007

http://sturmovik.histoquiz-contemporain.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ILE DE MALTE

Message  marc_91 le Ven 02 Sep 2011, 8:01 am

tietie007 a écrit:Débat plus apaisé sur l'option Malte, en 40/41, avec Cédric Mas, sur un autre forum,
avion Bonjour Thierry,

Sur quel forum, cette discussion, STP ???
avatar
marc_91
Général de Brigade
Général de Brigade

Nombre de messages : 809
Age : 55
Localisation : un village près d'Etrechy (91)
Date d'inscription : 08/05/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ILE DE MALTE

Message  lebel le Dim 02 Oct 2011, 10:06 pm

Bonsoir
Sur un forum ami , je m'interrogeais sur le manque d'audace et de prevision des Alliés , lors de l'operation Torch , qui leur fait negliger l'importance d'une action rapide sur Tunis, pour prendre de vitesse l'immanquable riposte de l' Axe .......atermoiements et delais qui leur occasionneront , malgré leur victoire finale , six mois d'une campagne couteuse en hommes et en materiel
http://www.39-45.org/viewtopic.php?f=23&t=25994&start=60
Et puisque sur votre fil , il est question de l'importance de Malte :
Pourquoi les Alliés , lors de l'elaboration de Torch , ont ils negligé Malte support statégique ideal , à moins de 250kms des cotes tunisiennes , qui aurait pu fournir une aide appreciable aerienne et navale ?
Merci pour vos réponses





lebel
Adjudant
Adjudant

Nombre de messages : 96
Date d'inscription : 07/09/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ILE DE MALTE

Message  Narduccio le Lun 03 Oct 2011, 3:50 pm

lebel a écrit: Pourquoi les Alliés , lors de élaboration de Torch , ont ils négligé Malte support stratégique idéal , à moins de 250kms des cotes tunisiennes , qui aurait pu fournir une aide appréciable aérienne et navale ?
Merci pour vos réponses

Renforcer Malte, c'était signaler aux Allemands qu'il allait y avoir quelque chose dans le coin. D'où un risque de renforcement de leur présence en Méditerranée.

Il valait mieux débarquer face à la seule armée française que risquer de se retrouver face à quelques unités allemandes venues faire un peu d'entrainement ...

Narduccio
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 4642
Age : 58
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 05/10/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ILE DE MALTE

Message  Invité le Lun 03 Oct 2011, 5:14 pm

Le raisonnement de Narduccio ne pourrait-il être étendu à la Tunisie ?

Je veux dire que les Anglo-Saxons, préparant un débarquement en Algérie et au Maroc avec un minimum de complicités locales, comptaient avec le risque que les Allemands aient vent de quelque chose, sans connaître l'échéance, qui demeurait secrète. S'ils avaient appris que la Tunisie était tout autant visée, ils auraient certainement pris des dispositions permettant de rendre le débarquement plus difficile, également, en Algérie et au Maroc.

Certes, rétrospectivement, il est rageant de ne pas avoir étendu le bras jusqu'à un Bizerte peu défendu, mais prospectivement qui n'aurait pas signé pour une prise de l'Algérie et du Maroc avec si peu de pertes, à l'occasion des grands débuts de l'armée américaine ?

Churchill avait déjà eu un certain mal à décider Roosevelt, qui ne voulait surtout pas échouer.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Les bévues de Torch

Message  lebel le Mer 14 Déc 2011, 8:59 pm

SUR TORCH
Pour en revenir sur une grossière bévue alliée qui entrainera 6 mois d’une campagne couteuse en hommes et en materiel !

Dés le 8 novembre , une operation de commandos , facilement concevable , à partir de Malte , discrète , , sans l'importance et les moyens de Torch , couplée avec un appui anglo americaine d'appoint ,de bases algeriennes aurait suffi à creer un effet de surprise pour prendre pied en Tunisie
Etant favorisés car les premiers sur le terrain , ils auraient pu s'opposer aux premiers debarquements ou atterrissages des forces de l'axe à Tunis
Il fallait prévoir d’agir vite

Cela laissait supposer une connivence ou une neutralité des forces françaises fidèles à Vichy:
Le général Barré , CIC des forces terrestres , prouvera des le depart son opposition à l' Axe et aux directives de Vichy ..........
Le Resident Esteva et l' Amiral Derrien , fidèles à Vichy , auraient pu être mis devant le fait accompli , comme ce fut le cas à Alger ou Juin et Darlan cédèrent à l' ultimatum de Clark et Murphy , et sinon se rallier au moins ne pas resister

Apparemment rien ne fut conçu dans cette optique :
-Ni dans les milieux resistants d' Algerie et du Maroc il n'est fait etat de contacts exploratoires ou « d’intelligences « avec les responsables civils ou militaires de Tunisie .....et surtout
Rien n'etait prévu dans les plans Alliés preparatoires à Torch ( qui doivent être accessibles , aujourd'hui ) sinon une problèmatique poussée à partir de l' Algerie vers Tunis ........c'etait compter sans l'efficace et rapide riposte de l' Axe dés le 9 novembre , dont pouvaient se douter les experts alliés !
De plus , une manmise rapide des Alliés en Tunisie aurait permis une prise en etau de l’ AK qui retraitait de Libye poursuivie par la 8è de Montgomey
, au lieu de cela , ils ne feront mouvement que le 16 à partir de Bône , mais les germano italiens , qui avaient pris pied dés le 9 novembre et se renforçant jour après jour , les contiendront efficacement pendant 4 mois , et ne seront finalement defaits qu’ après la perçée de la Ligne Mareth




lebel
Adjudant
Adjudant

Nombre de messages : 96
Date d'inscription : 07/09/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ILE DE MALTE

Message  abatjour le Ven 22 Juin 2012, 9:54 am

je ne crois pas qu'il est fait mention dans ce fil de l'opération Merkur en mai 1941 qui a décimé les troupes aéroportés allemandes suite a quoi hitler a interdit leur utilisation en aéroporté.

abatjour
Major
Major

Nombre de messages : 122
Age : 65
Localisation : france
Date d'inscription : 04/08/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ILE DE MALTE

Message  tietie007 le Mar 03 Jan 2017, 12:02 pm

Le 10 juin 1940, lorsque Mussolini déclarait la guerre aux alliés, il n'y avait pas de plans pour envahir l'île de Malte. Le 16 juin 1940, une commission inter-armes italienne se réunit pour planifier l'invasion de l'île, mais elle va vite conclure que Malte est un objectif secondaire, qui ne mérite pas une opération d'invasion. Il faut dire qu'à l'époque et jusqu'à septembre 1941, l'influence de Malte sur les convois italiens en direction de la Libye est quasiment nulle et qu'il y a très peu de ponction sur les convois de l'Axe de la part de l'aviation et des sous-marins anglais basés à Malte.
De plus, l'Italie, en juin 40, ne dispose pas d'une grande unité parachutiste (la Folgore sera opérationnelle qu'en 1942), sauf 2 bataillons de paras crées par Italo Balbo, qui sont en Libye.
Enfin, la Royal Navy, lors de la Bataille de Calabre (juillet 40) va dominer la flotte italienne et le raid sur Tarente, en novembre 40, va mettre hors d'état 3 cuirassés italiens, ce qui poussait désormais les marins italiens à la prudence.
Malte était avant tout une affaire italienne et pas allemande, et il faut avouer que les chefs de l'armée italienne se sont révélés très légers en ne préparant pas une invasion de l'île avant l'entrée en guerre. Je crois que seule  la Marine italienne avait élaboré un plan, mais peu réaliste.
avatar
tietie007
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 1875
Age : 51
Localisation : Aix en Provence
Date d'inscription : 26/02/2007

http://bachistoiregeo.blog4ever.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ILE DE MALTE

Message  SALIOU Pierre le Dim 19 Mar 2017, 4:59 pm

Bonjour,

J'ai une interrogation au sujet de Malte: que le caillou ait été défendu bec et ongles ne fait aucun doute et des moyens de défenses aériens et terrestres furent mis en oeuvre dans ce but.

Mais que défendaient-ils exactement??

J'entends que Malte est un point stratégique propre à semer le désordre dans les approvisionnements des forces de l'Axe en Afrique. J'ai pu voir quelques photos où les bombardiers sont plutôt rares et où le port de la Valette semble bien vide, autant de navires en état que d'épaves

Il y a des docs qui permettent de faire le point sur les forces tant aériennes que navales affectées à Malte, et il y en a pas mal, or il semble que toutes ces unités soient, en fait, plus souvent ailleurs que sur ou à proximité de l'ile.

Peut-il s'agir d'une intoxication pour capter l'attention de l'Axe sur ce bout de terre et ainsi soulager les autres secteurs??

Avez-vous quelques éléments pour confirmer ou infirmer cette impression?

Un des éléments qui me donne cette impression est qu'il est contre toute logique de prendre le risque de perdre des matériels indispensables sous les bombardements incessants de l'Axe.

Je n'ai pas trouvé de détail sur les moyens de protection des avions (souterrains...) ou des bateaux (alvéoles dans les falaises...).

SALIOU Pierre
Lieutenant
Lieutenant

Nombre de messages : 219
Age : 63
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 21/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ILE DE MALTE

Message  tietie007 le Dim 19 Mar 2017, 5:16 pm

L'impact de l'île de Malte sur les convois de l'Axe fut très faible au début, mais commença à être un peu gênante à partir de fin 1941 et fut décisive lors de l'opération Torch, où les avions et navires basés à Malte firent beaucoup de dégâts sur les convois de l'Axe. Mais en 1940-1941, ce n'était pas le cas, et Malte avait été considérée comme un objectif secondaire en 1940, par l'armée italienne et pas spécialement un objectif décisif, en 1941, puisqu'Hitler choisit la Crète, en fonction de l'objectif Barbarossa. Le désintérêt pour l'île méditerranéenne reflétait en fait le peu d'intérêt du Führer pour le front africain. Mais pour les italiens, il me semble que Malte aurait du être un objectif important, dès leur entrée en guerre, surtout que l'île était quasi sans défense jusqu'au début de 1941.
avatar
tietie007
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 1875
Age : 51
Localisation : Aix en Provence
Date d'inscription : 26/02/2007

http://bachistoiregeo.blog4ever.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ILE DE MALTE

Message  SALIOU Pierre le Lun 20 Mar 2017, 8:39 am

tietie007 a écrit:L'impact de l'île de Malte sur les convois de l'Axe fut très faible au début, mais commença à être un peu gênante à partir de fin 1941 et fut décisive lors de l'opération Torch, où les avions et navires basés à Malte firent beaucoup de dégâts sur les convois de l'Axe. Mais en 1940-1941, ce n'était pas le cas, et Malte avait été considérée comme un objectif secondaire en 1940, par l'armée italienne et pas spécialement un objectif décisif, en 1941, puisqu'Hitler choisit la Crète, en fonction de l'objectif Barbarossa. Le désintérêt pour l'île méditerranéenne reflétait en fait le peu d'intérêt du Führer pour le front africain. Mais pour les italiens, il me semble que Malte aurait du être un objectif important, dès leur entrée en guerre, surtout que l'île était quasi sans défense jusqu'au début de 1941.
Bonjour,

Je trouve bien des effectifs attribués à Malte. C'est assez clair pour ce qui concerne la défense de Malte (artillerie, chasse )

C'est moins clair pour les unités navales ou aériennes opérant contre diverses cibles et basées à Malte: c'est le "basées" qui me pose question. Est-ce administratif ou réel? Ce n'est qu'une impression avec quelques sondages dans les docs dispos sur la toile,  mais compte-tenu des bombardements à outrance qu'a subi Malte, je ne vois pas la pertinence d'y avoir autant d'unités sans installations particulières de protection contre les  bombardements.

Il y a bien quelques photos mais tout au plus y voit-on 2 ou 3 bombardiers et, dans le port, quelques unités secondaires sauf une ou 2 situations exceptionnelles telle que l'arrivée des rescapés d'un convoi d'approvisionnement.

Il y a, bien sûr, la possibilité que ces unités, averties des opérations de l'axe, s'échappaient avant chaque attaque.

Je pense à lhypothèse, par exemple pour les bombardiers, que Malte ne soit qu'une sorte de base de ravitaillement pour des unités en opération qui, basées réellement sur d'autres sites, auraient une affectation théorique à Malte pour créer une sorte de leurre suffisant pour capter l'attention de l'axe.

SALIOU Pierre
Lieutenant
Lieutenant

Nombre de messages : 219
Age : 63
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 21/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ILE DE MALTE

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum