Erich Hartmann, l'aigle aux 352 victoires.

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

Erich Hartmann, l'aigle aux 352 victoires. Empty Erich Hartmann, l'aigle aux 352 victoires.

Message  generalwolf le Lun 17 Déc 2007, 10:48


Erich Hartmann
(né le 19 avril 1922 à Weissach et décédé le 20 septembre 1993), pilote de chasse allemand,
l'
as allemand au palmarès le plus fourni.
Né dans une famille de passionnés d'
aviation (sa mère fonde en 1936 une école de vol à voile), Erich obtient à 14 ans deux brevets de pilote de planeur, puis devient à quinze ans instructeur dans un groupe de vol à voile des Jeunesses hitlériennes. Il s'engage dans la Luftwaffe en octobre 1940 et entre à l'école de pilote en mars 1941. Ses instructeurs remarquent son talent et l'envoient à l'école de chasse. Dès la fin de sa formation de pilote, il rejoint le Groupe 3 du Jagdgeschwader 52 (III/JG52) sur le front de Russie en mars 1942 où il pilote un Messerschmitt BF109, notamment la version Bf 109G.
Le
5 novembre 1942, il obtient sa première victoire, un mois après sa première sortie en mission de combat, contre un Sturmovik. Fin avril 1943, Erich a déjà effectué 110 missions en qualité d'ailier et avec huit victoires à son actif devient leader. Dès ce moment, il se fixe une règle qu'il respectera en toute circonstance : Ne jamais perdre son ailier.
Blessé et fait prisonnier en août 1943, il parvient astucieusement à s'évader et reprend aussitôt son service et est nommé chef d'escadrille. Deux mois plus tard son palmarès est de 150 appareils abattus ce qui lui vaut d'obtenir la
Croix de chevalier. En février 1944, il passe le cap des 200 victoires (et obtient les feuilles de chêne). En juillet 1944, poursuivant sur sa lancée, il compte 250 victoires et devient le second Lieutenant seulement à se voir remettre la croix de chevalier avec feuilles de chêne et épées. Lorsqu'il obtient sa 300e victoire en août 1944, il reçoit les diamants et, en septembre 44, le général Galland lui propose de rejoindre son escadrille d'as (la JV 44 dotée des redoutables Messerschmitt Me 262). Hartmann refuse la proposition et, promu Capitaine, reprend le commandement d'un groupe de chasse au sein de son escadrille.
Avec la fin de la guerre, les conditions de combat sont de plus en plus catastrophiques pour la Lufwaffe : fin 44, il est ainsi confronté seul à neuf
P51 Mustang et après en avoir abbattu un, ne doit qu'à son adresse d'échapper aux tirs des huit autres. Il abat son 352e avion, score le plus élevé de tous les temps obtenu par un pilote de chasse, sur la plus évoluée des versions du Messerschmitt, le Bf 109K-4, le 8 mai 1945, jour de la capitulation.
Livré aux
Soviétiques, il est condamné à dix ans de prison. Libéré en 1955, il contribue ensuite à la mise en place de la nouvelle armée de l'Air de la RFA puis est admis à la retraite en 1973 avec le grade de Colonel.

  • Son chef d'escadrille lui a enseigné sa tactique de prédilection qui explique en partie son immense palmarès : le tir à bout portant. Hartmann est le pilote qui avait le meilleur rendement munitions utilisées/avion abattu.
  • Sa première qualité était sa capacité à observer le ciel (il était toujours le premier à repérer les avions ennemis, parfois plusieurs minutes avant ses coéquipiers). Sa tactique de combat reposait sur 4 principes : observer - décider - attaquer ou attendre - partir. Il s'agissait de localiser l'ennemi, décider s'il est possible d'attaquer immédiatement par surprise ou d'attendre le moment opportun, puis rompre le contact immédiatement.
  • Contrairement à d'autres as, Hartmann prenait grand soin à ne jamais perdre un de ses ailiers. Il n'en perdit d'ailleurs aucun, fait assez remarquable, ce qui a fait pour sa renommée bien plus que ses victoires et ses décorations.
  • Sa devise était : "Le pilote qui a vu l'autre en premier détient la moitié de la victoire."
  • Les Soviétiques le surnommèrent le démon noir du sud. Il nommait toujours ses avions KARAYA et les ornait d'un cœur rouge percé d'une flèche.
  • Vers la fin de la guerre, après avoir abattu un bombardier russe, il fut témoin de combats aériens entre Américains et les Soviétiques, ces derniers croyant qu'ils avaient été attaqués par les Mustangs de l'USAAF.

Sources : Wikipédia.
generalwolf
generalwolf
Général de Brigade
Général de Brigade

Nombre de messages : 712
Age : 41
Localisation : la ferté bernard (72) breton expatrié
Date d'inscription : 16/06/2007

Revenir en haut Aller en bas

Erich Hartmann, l'aigle aux 352 victoires. Empty Re: Erich Hartmann, l'aigle aux 352 victoires.

Message  Charlemagne le Lun 17 Déc 2007, 20:20

j'ai jamais compris comment les as allemands avaient des palmarès aussi important alors que le plus grand as américain, Dick Bong ne totalise que 40 victoires ?
Charlemagne
Charlemagne
Police militaire (Modérateur)
Police militaire (Modérateur)

Nombre de messages : 4794
Age : 31
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 11/02/2006

Revenir en haut Aller en bas

Erich Hartmann, l'aigle aux 352 victoires. Empty Re: Erich Hartmann, l'aigle aux 352 victoires.

Message  Invité le Lun 17 Déc 2007, 20:27

Charlemagne a écrit:j'ai jamais compris comment les as allemands avaient des palmarès aussi important alors que le plus grand as américain, Dick Bong ne totalise que 40 victoires ?
Il suffit de s'attaquer aux plus mauvais chasseurs russes de conception 1918 ainsi qu'aux avions de transport lents et lourds...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Erich Hartmann, l'aigle aux 352 victoires. Empty Re: Erich Hartmann, l'aigle aux 352 victoires.

Message  generalwolf le Lun 17 Déc 2007, 20:28

je ne peut pas te répondre sur ce coup la ...

je ne cite que des chiffres confirmés par tous pour les 362 victoires d' Hartmann
generalwolf
generalwolf
Général de Brigade
Général de Brigade

Nombre de messages : 712
Age : 41
Localisation : la ferté bernard (72) breton expatrié
Date d'inscription : 16/06/2007

Revenir en haut Aller en bas

Erich Hartmann, l'aigle aux 352 victoires. Empty Re: Erich Hartmann, l'aigle aux 352 victoires.

Message  generalwolf le Lun 17 Déc 2007, 20:33

LSR a écrit:
Charlemagne a écrit:j'ai jamais compris comment les as allemands avaient des palmarès aussi important alors que le plus grand as américain, Dick Bong ne totalise que 40 victoires ?
Il suffit de s'attaquer aux plus mauvais chasseurs russes de conception 1918 ainsi qu'aux avions de transport lents et lourds...

bonsoir je ne suis pas d'accord avec toi car les YAK russes et les Sturmoviks étaient quand meme de bons appareils.

je pense juste que Hartmann avait un don pour la chasse . pouce
generalwolf
generalwolf
Général de Brigade
Général de Brigade

Nombre de messages : 712
Age : 41
Localisation : la ferté bernard (72) breton expatrié
Date d'inscription : 16/06/2007

Revenir en haut Aller en bas

Erich Hartmann, l'aigle aux 352 victoires. Empty Re: Erich Hartmann, l'aigle aux 352 victoires.

Message  Zek le Lun 17 Déc 2007, 21:31

Charlemagne a écrit:j'ai jamais compris comment les as allemands avaient des palmarès aussi important alors que le plus grand as américain, Dick Bong ne totalise que 40 victoires ?

Je ne sais pas pour ce qui est de la chasse mais pour les bombardiers lourds, les équipages ayant effectué 25 missions étaient rapatriés. Pour moi, c'est juste qu'ils n'avaient pas la même conception de la guerre.
Zek
Zek
Commandant
Commandant

Nombre de messages : 275
Age : 34
Localisation : Nomade
Date d'inscription : 12/09/2006

Revenir en haut Aller en bas

Erich Hartmann, l'aigle aux 352 victoires. Empty Re: Erich Hartmann, l'aigle aux 352 victoires.

Message  Invité le Lun 17 Déc 2007, 22:02

Ici le palmarès détaillé de Hartmann:

http://www.luftwaffe.cz/hartmann.html

Toutes ses victoires ont été homologuées sur le front de l'est, sauf 7...
Remarquez le nombre impressionnant de LaGG...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Erich Hartmann, l'aigle aux 352 victoires. Empty Re: Erich Hartmann, l'aigle aux 352 victoires.

Message  Tubs le Lun 17 Déc 2007, 23:08

Charlemagne a écrit:j'ai jamais compris comment les as allemands avaient des palmarès aussi important alors que le plus grand as américain, Dick Bong ne totalise que 40 victoires ?

- Pas ou peu de période de repos chez les allemands, alors que dès le début de la guerre les anglo-saxons ont adopté le tour d'opération. Beaucoup de pilotes allemands combattaient jusqu'à qu'ils soient tués ou sévèrement blessés, et en proportion rare étaient les vétérans affectés comme instructeurs. Cela a favorisé l'apparition de pilotes très expérimentés, mais a provoqué au fil du temps une baisse de qualité moyenne par absence de roulement.

- une supériorité tactique, technique, et une plus grande expérience opérationelle pour les premières années de la guerre, notamment en 1941 sur le front Est.

- A partir de la moitié de la guerre, un adversaire supérieur en nombre, ce qui augmentait le nombre de cibles pour la Luftwaffe, mais pour un nombre restreint de pilote. Alors que pour les alliés il y avait un nombre sensiblement identique de cible pour un nombre accru d'unités et de pilotes.

- une place privilégiée pour les fines gâchettes, dont le rôle fut de plus en plus important au fil de la guerre vu la baisse moyenne qualitative des pilotes allemands. Les meilleurs volaient plus, avaient donc plus de chances de remporter des victoires que leurs équipiers, et accroissaient encore et encore leur expérience, avec leur palmarès.

A partir de 1943, les experten furent un peu l'arbre qui cachèrent la forêt.

Tubs
Caporal-chef
Caporal-chef

Nombre de messages : 27
Date d'inscription : 30/08/2007

Revenir en haut Aller en bas

Erich Hartmann, l'aigle aux 352 victoires. Empty Re: Erich Hartmann, l'aigle aux 352 victoires.

Message  Ming le Lun 17 Déc 2007, 23:24

Il suffit de s'attaquer aux plus mauvais chasseurs russes de conception 1918 ainsi qu'aux avions de transport lents et lourds...

Argh ! Bolje Moi ! Les appareils russes, mais tu le sais, de cette époque ne sont pas de 1918. Disons que deux élements de taille viennent favoriser nos amis germains à cette époque.
D'abord le non-saut technologique des chasseurs Rata et Mosca, lesquels ont opéré en Espagne entre 1936 et 1939, mais sans réelle évolution à la différence des Bf-109, dont les enseignements recueillis lors du conflit espagnol ont permis d'optimiser la bestiole.
Ensuite, Polikarpov a été victime de la mainmise de Yakovlev sur les appareils de chasse. Staline a toujours joué le jeu des "amitiés politiques" avec les constructeurs aéronautiques et Yakovlev en a largement profité pour enfoncer Polikarpov... de même que Mig qui n'a émergé sur le plan de la scène aéronautique qu'après la 2GM, ce qui a également joué au détriment de Sukhoi qui est aujourd'hui l'un des rares réels survivants de l'époque, et qui, ironie de l'histoire, regroupe toutes les industries aéronautiques moribondes (Yak, Mig et j'en passe) sous son aile pour former un nouveau consortium aéronautique russe.
Pour en revenir à Yak, il a soigneusement attendu que Polikarpov et ses appareils se prennent une raclée après avoir effectué un magnifique travail de sape durant la période des purges. Et comme ça ne suffisait pas à Yak, il a récupéré également une bonne partie du bureau d'études de Polikarpov, à savoir ses ingénieurs.

_________________
Erich Hartmann, l'aigle aux 352 victoires. Crestnew

Patrie, Courage, Foi. Regarde Saint Michel et saute rassuré.

Wenn de net wellcht metkommen, los es stehn !

Membre du club des survivants du péril thaïlandais, du canon de 88 sulfateur de l'infâme colonel Olrik (rebus: oui russe, non russe, liquide, vomi)

Clairement, je suis ami avec les touffes

http://pbycatalina.wordpress.com

http://thehighflight.wordpress.com/
Ming
Ming
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 5777
Age : 47
Localisation : MingLouffie occidentale
Date d'inscription : 04/10/2007

Revenir en haut Aller en bas

Erich Hartmann, l'aigle aux 352 victoires. Empty Re: Erich Hartmann, l'aigle aux 352 victoires.

Message  Invité le Mar 18 Déc 2007, 00:03

En fait, en disant cela, j'avais en tête l'exemple d'un autre as allemand au palmarès impressionnant qui avait acquis la plupart de ses victoires au début de Barbarossa contre les avions en grande partie déclassés que les Russes alignèrent alors. Par contre, j'ai oublié son nom... Nowotny? Rall? Ce qui n'enlèvent rien à leur mérite. A noter aussi que les chasseurs allemands ont combattu durant toute la guerre ce qui augmentait forcément leur score.
P.S.: Je dis 1918, c'est une façon de parler hein m'pei.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Erich Hartmann, l'aigle aux 352 victoires. Empty Re: Erich Hartmann, l'aigle aux 352 victoires.

Message  Ming le Mar 18 Déc 2007, 00:15

Les deux mon capitaine, même s'il est vrai que Nowotny n'émerge en qualité d'as qu'en 1943, à la différence de Rall qui lui le devient beaucoup plus tôt. Gunther Rall est le 3eme as allemand, Nowotny le 5eme, tous les deux ont combattu sur le front est mais Nowotny a fini sur le front ouest sur Me-262. Clostermann en parle dans le Grand cirque comme dans les feux du ciel, on sent bien le respect qu'il lui témoigne...

_________________
Erich Hartmann, l'aigle aux 352 victoires. Crestnew

Patrie, Courage, Foi. Regarde Saint Michel et saute rassuré.

Wenn de net wellcht metkommen, los es stehn !

Membre du club des survivants du péril thaïlandais, du canon de 88 sulfateur de l'infâme colonel Olrik (rebus: oui russe, non russe, liquide, vomi)

Clairement, je suis ami avec les touffes

http://pbycatalina.wordpress.com

http://thehighflight.wordpress.com/
Ming
Ming
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 5777
Age : 47
Localisation : MingLouffie occidentale
Date d'inscription : 04/10/2007

Revenir en haut Aller en bas

Erich Hartmann, l'aigle aux 352 victoires. Empty Re: Erich Hartmann, l'aigle aux 352 victoires.

Message  Invité le Mar 18 Déc 2007, 00:20

Voici le palmarès de Nowotny:
http://www.luftwaffe.cz/nowotny.html
Impressionnant aussi, même s'il s'est fait la main avec des I-153 et des SB-2... On ne va tout de même lui en vouloir mort de rir gri

Clostermann en parle dans le Grand cirque comme dans les feux du ciel, on sent bien le respect qu'il lui témoigne...
Exact, ce qui ne l'a pas empêché d'être peut-être bien le type qui l'a abattu lâchement lors de son approche (je déconne).

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Erich Hartmann, l'aigle aux 352 victoires. Empty Re: Erich Hartmann, l'aigle aux 352 victoires.

Message  Tubs le Mar 18 Déc 2007, 00:24

LSR a écrit:En fait, en disant cela, j'avais en tête l'exemple d'un autre as allemand au palmarès impressionnant qui avait acquis la plupart de ses victoires au début de Barbarossa contre les avions en grande partie déclassés que les Russes alignèrent alors. Par contre, j'ai oublié son nom... Nowotny? Rall?

Ni l'un ni l'autre, qui ont vraiment commencé à avoir un solide palmarès à partir de la mi 1942. Peut être Gordon Gollob, qui est arrivé en URSS avec un palmarès relativement modeste. Il a revendiqué plus de la moitié de ses 150 victoires en 1941 et le reste jusqu'en aout 1942. Il fut d'ailleurs le premier à atteindre ce niveau.

Tubs
Caporal-chef
Caporal-chef

Nombre de messages : 27
Date d'inscription : 30/08/2007

Revenir en haut Aller en bas

Erich Hartmann, l'aigle aux 352 victoires. Empty Re: Erich Hartmann, l'aigle aux 352 victoires.

Message  Ming le Mar 18 Déc 2007, 00:34

Hummm pas tout-à-fait d'accord, Gollob arrivé en Russie -en Crimée je crois d'ailleurs- avait déjà une quarantaine de victoires à son actif, ce qui constitue grosso modo le 1/3 de la totalité. Aux environs des 80 victoires il a été momentannément mis en réserve pour le développement de la version suivante du Bf-109.

_________________
Erich Hartmann, l'aigle aux 352 victoires. Crestnew

Patrie, Courage, Foi. Regarde Saint Michel et saute rassuré.

Wenn de net wellcht metkommen, los es stehn !

Membre du club des survivants du péril thaïlandais, du canon de 88 sulfateur de l'infâme colonel Olrik (rebus: oui russe, non russe, liquide, vomi)

Clairement, je suis ami avec les touffes

http://pbycatalina.wordpress.com

http://thehighflight.wordpress.com/
Ming
Ming
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 5777
Age : 47
Localisation : MingLouffie occidentale
Date d'inscription : 04/10/2007

Revenir en haut Aller en bas

Erich Hartmann, l'aigle aux 352 victoires. Empty Re: Erich Hartmann, l'aigle aux 352 victoires.

Message  Invité le Mar 18 Déc 2007, 00:35

Oui c'est vrai Tubs, Gollob correspond mieux à ce profil, bien qu'il se soit bien rattrapé après:
http://www.luftwaffe.cz/gollob.html
Bon, maintenant j'arrête, je vais pas vous les faire tous non plus clin doeil gri
Mais vous serez tout de même d'accord avec moi pour dire qu'il était bien plus "facile" de se faire un beau palmarès sur le front de l'est que sur le front de l'ouest ou encore en combattant contre la Luftwaffe. Même si les Russes ont fini par rattraper leur retard.
Dites-moi que vous êtes d'accord svp mort de rir gri

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Erich Hartmann, l'aigle aux 352 victoires. Empty Re: Erich Hartmann, l'aigle aux 352 victoires.

Message  Invité le Mar 18 Déc 2007, 00:37

Ming a écrit:Hummm pas tout-à-fait d'accord, Gollob arrivé en Russie -en Crimée je crois d'ailleurs- avait déjà une quarantaine de victoires à son actif, ce qui constitue grosso modo le 1/3 de la totalité. Aux environs des 80 victoires il a été momentannément mis en réserve pour le développement de la version suivante du Bf-109.
Erreur mort de rir gri Tu sais que j'adore de prendre en flag de gourance hein, c'est tellement rare, surtout sur ce sujet. Je vais passer une bonne nuit moi mort de rir gri

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Erich Hartmann, l'aigle aux 352 victoires. Empty Re: Erich Hartmann, l'aigle aux 352 victoires.

Message  marc_91 le Mar 18 Déc 2007, 06:02

  • D'abord, au sujet des Experten allemands, je vous propose d'écouter l'As des As français de la Guerre, Monsieur Pierre H. Clostermann, interviewé par Daniel Costelle il y a presque une trentaine d'années :

    Erich Hartmann, l'aigle aux 352 victoires. Image110
    Source = Histoire de l'Aviation, de Daniel Costelle - Episode 6 : Le Ciel en Feu


  • Concernant les chasseurs russes, c'est plus complexe : il y a eu l'échec d'une série de prototypes, fin 1939 et début 1940, qui fait que la génération d'avions qui devait relever les I-153 et I-16 en unités de première ligne en 1941 ne fut pas lancée en production à temps (voir par exemple la fiche que j'avais faite sur I-28 dans la rubrique http://deuxiemeguerremondia.forumactif.com/camp-d-entrainement-f11/un-petit-t3752-100.htm ) ...

    Il y eut aussi le manque de moteurs puissants et légers : le M-90 en double étoile de 1.500 CV ne fut jamais au point, le V-12 Mikouline AM-35 puis -38 était lourd et avait une grande surface frontale, les V-12 Klimov M-103 puis les premiers M-105 étaient connus pour leurs fuites d'huile ...

    Outre les Polikarpov I-152, I-153 et I-16, effectivements dépassés sauf en combat tournoyant, les soviétiques avaient :
    - Les MiG-1 et -3 conçus pour l'interception à haute altitude, et dont l'armement valait les premières versions de 109F,
    - Les premiers Yak-1, qui venaient tout juste d'entrer en production,
    - Les LaGG-1 et -3*, dont les premières séries étaient basées sur un matériau unique à l'URSS : le Delta-D ( bois de bouleau imprégné à la résine formaldéhyde dans un caisson hyperbare, et qui était encore classé secret il y a une douzaine d'année car il était utilisé pour la fabrication des rotors anti-couples de certains Mil ... ).
    Les premières versions étaient armées d'un canon de 20, de 2 mitrailleuses de 12,7mm et de 2 de 7,62, atteignaient 575 km/h à altitude moyenne, ce qui début 41 était plus que compétitif.
    Les versions suivantes durent, en raison de difficulés de production et de rupure de stock de résine, être réalisées en bois "normal" et furent plus lourdes de 10-12%, ce que les soviétique tentèrent de corriger en diminuant l'armement (juste 1 canon de 20 et une seule 12,7mm) et la taille du réservoir, mais sans jamais ré-atteindre les performances des premières versions ...
* Sources (même sans parler la langue) : les fiches des LaGG (ЛаГГ-3) du site http://www.airwar.ru/fighterww2.html .
marc_91
marc_91
Général de Brigade
Général de Brigade

Nombre de messages : 809
Age : 58
Localisation : un village près d'Etrechy (91)
Date d'inscription : 08/05/2007

Revenir en haut Aller en bas

Erich Hartmann, l'aigle aux 352 victoires. Empty Re: Erich Hartmann, l'aigle aux 352 victoires.

Message  Ming le Mar 18 Déc 2007, 09:59

Le maître ès aviation russe a parlé...

J'ajouterai juste que Miloyan et Gourevitch (MiG) se sont fait redresser les oreilles par Staline en personne, il y a d'ailleurs une plaque très explicite qui est montrée à tout européen qui vient visiter l'usine. Je ne me rappelle plus des propos exacts mais c'est quelque chose du genre "en continuant à produire vos appareils (il faisait référence aux tous premiers MiG) vous jouez un bien sale tour à notre mère patrie", etc. M'est avis que les deux personnages ont du pousser un énorme soupir de soulagement quand ils ont su qu'il s'agissait d'un unique avertissement.

_________________
Erich Hartmann, l'aigle aux 352 victoires. Crestnew

Patrie, Courage, Foi. Regarde Saint Michel et saute rassuré.

Wenn de net wellcht metkommen, los es stehn !

Membre du club des survivants du péril thaïlandais, du canon de 88 sulfateur de l'infâme colonel Olrik (rebus: oui russe, non russe, liquide, vomi)

Clairement, je suis ami avec les touffes

http://pbycatalina.wordpress.com

http://thehighflight.wordpress.com/
Ming
Ming
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 5777
Age : 47
Localisation : MingLouffie occidentale
Date d'inscription : 04/10/2007

Revenir en haut Aller en bas

Erich Hartmann, l'aigle aux 352 victoires. Empty Re: Erich Hartmann, l'aigle aux 352 victoires.

Message  Keffer le Mer 19 Déc 2007, 05:55

Ming a écrit:Les deux mon capitaine, même s'il est vrai que Nowotny n'émerge en qualité d'as qu'en 1943, à la différence de Rall qui lui le devient beaucoup plus tôt. Gunther Rall est le 3eme as allemand, Nowotny le 5eme, tous les deux ont combattu sur le front est mais Nowotny a fini sur le front ouest sur Me-262. Clostermann en parle dans le Grand cirque comme dans les feux du ciel, on sent bien le respect qu'il lui témoigne...
En parlant de Rall et du fait que les pilotes allemands restaient au front jusqu'à ce qu'il leur arrive des bricoles, Rall m'a dit que ce qui lui a, pour lui, sauvé la vie, c'est d'avoir perdu un pouce lors d'un combat avec un P-47. L'hospitalisation qui a suivi l'a obligé à rester loin du front de nombreux mois (jusqu'en février 1945). Pour lui, s'il était resté au front, il aurait été abattu. (Soit dit en passant, son hospitalisation lui a aussi permis de rencontrer sa future femme qui était infirmière : c'est l'art de joindre l'utile à l'agréable!)
Keffer
Keffer
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 1089
Age : 39
Localisation : Oslo (Norvège)
Date d'inscription : 23/06/2006

Revenir en haut Aller en bas

Erich Hartmann, l'aigle aux 352 victoires. Empty Re: Erich Hartmann, l'aigle aux 352 victoires.

Message  Baugnez44 le Lun 15 Déc 2008, 14:36

Pour ceux qui s'intéressent à la carrière de ce pilote exceptionnel, l'article de Wikipedia (en) plutôt bien fait.

Il a terminé sa carrière dans la Wehrmacht au grade de Major et finira sa carrière dans la Bundeswehr au rang d'Oberst. Il quittera du reste cette dernière en 1970 pour une retraite anticipé (à l'âge de 48 ans) essentiellement en raison de son opposition à l'adoption par la Luftwaffe du F - 104 Starfighter (le faiseur de veuves), qu'il considérait comme un avion fondamentalement mal conçu et manquant de sécurité.

Il semble que sur ce dernier point il n'ait pas eu entièrement tort puisque la Bundeswehr allait perdre 292 appareils (soit 30% du stock) et 116 pilotes.

Ce qui est remarquable dans la carrière de Hartmann, c'est qu'il ne rejoint une unité de conbat qu'en octobre 1942 (après deux ans d'écolage et d'instruction!) et qu'il lui faudra donc moins de trois ans pour se constituer son remarquable palmarès, alors que fin 1942, il ne compte que deux victoires homologuées.

_________________
Toutes les vertus secondaires comme le courage, la discipline, la fidélité, l'endurance n'ont un effet positif qu'aussi longtemps qu'elles servent une cause positive. Si une cause positive devient négative, les vertus secondaires deviennent problématiques
Baugnez44
Baugnez44
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 2673
Age : 63
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 04/01/2007

Revenir en haut Aller en bas

Erich Hartmann, l'aigle aux 352 victoires. Empty Re: Erich Hartmann, l'aigle aux 352 victoires.

Message  Invité le Lun 15 Déc 2008, 15:41

Monsieur Pierre H. Clostermann


Un grand monsieur dont personne n'oserais s'opposer a son avis sur la question des experts allemands. pouce

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Erich Hartmann, l'aigle aux 352 victoires. Empty Re: Erich Hartmann, l'aigle aux 352 victoires.

Message  Ming le Lun 15 Déc 2008, 16:25

Baugnez44 a écrit:
Baugnez44 a écrit:Pour ceux qui s'intéressent à la carrière de ce pilote exceptionnel, l'article de Wikipedia (en) plutôt bien fait.

Il a terminé sa carrière dans la Wehrmacht au grade de Major et finira sa carrière dans la Bundeswehr au rang d'Oberst. Il quittera du reste cette dernière en 1970 pour une retraite anticipée (à l'âge de 48 ans) essentiellement en raison de son opposition à l'adoption par la Luftwaffe du F - 104 Starfighter (le faiseur de veuves), qu'il considérait comme un avion fondamentalement mal conçu et manquant de sécurité.

Il semble que sur ce dernier point il n'ait pas eu entièrement tort puisque la Bundeswehr allait perdre 292 appareils (soit 30% du stock) et 116 pilotes.

Ce qui est remarquable dans la carrière de Hartmann, c'est qu'il ne rejoint une unité de combat qu'en octobre 1942 (après deux ans d'écolage et d'instruction!) et qu'il lui faudra donc moins de trois ans pour se constituer son remarquable palmarès, alors que fin 1942, il ne compte que deux victoires homologuées.

Eh oui, il ne fallait pas choisir le '104 au détriment du Mirage III ... Ceci dit mal conçu le 104, il y a lourde erreur, puisque comment expliquer alors que les italiens ne se sont séparés des leurs qu'en 1990 et quelque si ma mémoire est bonne... /mode HS OFF

_________________
Erich Hartmann, l'aigle aux 352 victoires. Crestnew

Patrie, Courage, Foi. Regarde Saint Michel et saute rassuré.

Wenn de net wellcht metkommen, los es stehn !

Membre du club des survivants du péril thaïlandais, du canon de 88 sulfateur de l'infâme colonel Olrik (rebus: oui russe, non russe, liquide, vomi)

Clairement, je suis ami avec les touffes

http://pbycatalina.wordpress.com

http://thehighflight.wordpress.com/
Ming
Ming
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 5777
Age : 47
Localisation : MingLouffie occidentale
Date d'inscription : 04/10/2007

Revenir en haut Aller en bas

Erich Hartmann, l'aigle aux 352 victoires. Empty Re: Erich Hartmann, l'aigle aux 352 victoires.

Message  Invité le Lun 15 Déc 2008, 16:31

Prendre les italiens comme exemple n'est peut être pas une bonne idée...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Erich Hartmann, l'aigle aux 352 victoires. Empty Re: Erich Hartmann, l'aigle aux 352 victoires.

Message  Baugnez44 le Lun 15 Déc 2008, 16:39

Ming a écrit:

Eh oui, il ne fallait pas choisir le '104 au détriment du Mirage III ... Ceci dit mal conçu le 104, il y a lourde erreur, puisque comment expliquer alors que les italiens ne se sont séparés des leurs qu'en 1990 et quelque si ma mémoire est bonne... /mode HS OFF

Il faut aussi dire que les Espagnols n'en perdirent pas un seul exemplaire (sur seulement 21 il est vrai). Mais en Espagne, contrairement à ce qui se passa dans d'autres pays, l'appareil ne fut utilisé que dans celui pour lequel il avait été conçu, à savoir celui de pour intercepteur.

Les Allemands, comme d'autres, en firent également un bombardier au sol, rôle pour lequel il n'était pas conçu. En le surchargeant de bombes, ils rendirent cet avions, déjà délicat à piloter dans certaines circonstances, encore plus difficile à contrôler.

_________________
Toutes les vertus secondaires comme le courage, la discipline, la fidélité, l'endurance n'ont un effet positif qu'aussi longtemps qu'elles servent une cause positive. Si une cause positive devient négative, les vertus secondaires deviennent problématiques
Baugnez44
Baugnez44
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 2673
Age : 63
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 04/01/2007

Revenir en haut Aller en bas

Erich Hartmann, l'aigle aux 352 victoires. Empty Re: Erich Hartmann, l'aigle aux 352 victoires.

Message  sukhoi le Lun 15 Déc 2008, 22:43

Je crois que l'instabilité des f-104 Allemands etaient surtout du a l'installation d'instruments de mesure et de calculateurs qui auraient totalement déséquilibrés l'avion.

sukhoi
Général de Brigade
Général de Brigade

Nombre de messages : 671
Age : 28
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 18/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Erich Hartmann, l'aigle aux 352 victoires. Empty Re: Erich Hartmann, l'aigle aux 352 victoires.

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum