Libération et retour des déportés

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Libération et retour des déportés

Message  Invité le Sam 22 Déc 2007, 10:30 am

Libération et retour des déportés

par Christine LEVISSE-TOUZÉ,
directrice du Mémorial du Maréchal Leclerc de Hauteclocque et de la Libération de Paris et du Musée Jean Moulin de la Ville de Paris, directeur de recherche associé à Montpellier III

Introduction
« La déportation, ce fut la voie la plus douloureuse de la Libération. » C’est en ces termes rapportés par Pierre Sudreau (déporté à Buchenwald) que le général de Gaulle, président de la République se rendant au Struthof eut cette parole synthétisant bien tout le drame et l’horreur de la déportation.

Il est difficile d’évoquer l’horreur quand on ne l’a pas vécue et c’est là un domaine de l’histoire très particulier : chaque déporté a son histoire, a son expérience, a son drame. Il n’est pas dans mon propos de donner une synthèse de ces expériences-là mais d’évoquer la libération des camps, la façon dont ont été organisés et dont se sont déroulés les retours.

Mon travail de directrice du Mémorial du Maréchal Leclerc de Hauteclocque et de la Libération de Paris et du Musée Jean Moulin et d’historienne dans la réalisation d’expositions sur la Déportation m’a fait approcher la douleur des expériences des déportés. On comprend mieux comment, devant l’incompréhension voire l’incrédulité à leur retour en France - l’horreur est toujours inimaginable -, ils se sont regroupés en amicales, associations et fédérations pour s’entraider et se comprendre.

À ce stade, il est judicieux de rappeler qui sont les déportés. Sont considérés comme « déportés » les personnes déplacées contre leur volonté hors des frontières nationales par l’occupant et ses alliés, puis dirigées vers le système concentrationnaire ou les prisons du Reich et de ses alliés. Prenant en compte la diversité des motifs d’arrestation et des logiques ayant conduit les nazis à utiliser la déportation en France, la Fondation pour la Mémoire de la Déportation distingue deux types de déportation :

• La déportation « par mesure de persécution » comprend les hommes, les femmes et les enfants persécutés par les autorités françaises et allemandes pour leur appartenance à une « race » juive ou tsigane (qui selon les nazis devaient être éradiquées car nuisibles à la « race aryenne ») et déportés dans des camps d’extermination nazis ; s’y ajoutent les quelques homosexuels masculins des départements annexés d’Alsace et de Moselle (où s’applique la législation allemande) internés en camp de concentration au nom de la «protection de la race » germanique. Au total, 75 721 personnes ont été déportées en tant que juifs dont moins de 2 500 sont revenues.

La suite, dans le No. 31 des CAHIERS DU CENTRE D’ÉTUDES D’HISTOIRE DE LA DÉFENSE recemment paru et qui, chose rare et remarquable, est diffuse gratuitement :
http://www.cehd.sga.defense.gouv.fr/IMG/pdf/cahier31.pdf

Invité
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 7344
Date d'inscription : 16/07/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Libération et retour des déportés

Message  ROCO le Sam 29 Déc 2007, 1:30 pm

Je retrouve ici exactement ce que mon Beau frère me dit concernant leur retour de déportation (Dachau) et la relation avec les "pauvres Français" qui disaient avoir eux aussi beaucoup souffert en France.....presqu'autant que les déportés!!!
C'est pour cela que les déportés se sont tus pendant si longtemps...

ROCO
Lieutenant-colonel
Lieutenant-colonel

Nombre de messages : 386
Age : 77
Localisation : Loire(42)
Date d'inscription : 02/11/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Libération et retour des déportés

Message  Invité le Sam 29 Déc 2007, 1:55 pm

ROCO a écrit:C'est pour cela que les déportés se sont tus pendant si longtemps...
En plein dans le mille, Roco !
Il en a fallu des annees, et du travail d'historien, pour que certaines evidences soient enfin reconnues.

Invité
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 7344
Date d'inscription : 16/07/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Libération et retour des déportés

Message  Invité le Sam 29 Déc 2007, 3:16 pm

Daniel Laurent a écrit:
Il en a fallu des annees, et du travail d'historien, pour que certaines evidences soient enfin reconnues.

Et il reste encore bien du boulot à faire, quand on voit que certains honteux mensonges des néo-nazes ont prise sur les gens...
Il n'est pas seulement question d'anti-sémitisme mais également d'un refoulement général de la population française de l'époque (qui avait souffert bien sûr, mais rien de comparable) et malheureusement, ça a conduit à un grand silence, silence qui n'est rompu que depuis une toute petite vingtaine d'années (et encore, au compte-goutte).
Depuis ces dernières années, les derniers survivants sentent la fin proche, aussi ils éprouvent le besoin de parler. (Sans compter qu'avec les négationnistes, ça devient un devoir). Du coup, notre mauvaise conscience nationale refait surface, les media mettent le paquet (il était temps !) et on a souvent l'impression qu'il ne se passe pas un jour sans qu'on parle de la déportation (ce qui est faux hélas, on parle plus souvent de la Star Ac' que de la Shoah).
Le corollaire, c'est que plein de "bons Français" d'aujourd'hui se lâssent (ils n'ont pas connu cette époque) et ont l'impression de crouler sous une avalanche de témoignages. Et l'homme de la rue se retrouve à dire une énorme c... du style "oui, bon, la déportation c'est un détail de la guerre". Il existe maintenant des lois qui interdisent de nier ou minimiser l'holocauste, mais il restera toujours un fond d'arrière-pensée tant que toute la vérité n'aura pas été exposée au grand jour. Et même ensuite, il y aura toujours des s... pour tenter de réécrire l'histoire.
Heureusement, il y a aujourd'hui des jeunes, comme les membres de ce forum, qui ont envie de savoir.
Donc, ROCO, ton beau-frère accepterait-il de témoigner ?
La peste brune est toujours là, à nous de rester vigilants et de tout faire pour qu'aucune des innocentes victimes des nazis ne soit oubliée et n'aie péri en vain.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Libération et retour des déportés

Message  Invité le Ven 11 Jan 2008, 8:28 am

salut à tous,

Je suis entièrement d'accord avec ce qui a été dit. J'ai lu très récemment dans Une Vie de Simone Veil (à lire absolument), que la présence des déportés génaient à la Libération. Elle explique de que les autorités ne savaient pas comment gérer leur retour, notamment pour ce qui est de reprendre une vie "normale", ou tout simplement de revivre. Elle raconte que les réactions de la population française à son retour était quelque peu choquante, on lui a même les propos suivant : ".... Ils sont revenus, cela prouve bien que cela n'était pas aussi horrible que ce qu'ils prétendent" (op cit. Une Vie de Simone Veil, chap. "un enfer"

Elle raconte aussi que les gens ne veulaient pas savoir ce qu'ils ont vécu, alors que la volonté des déportés est de dire, de témoingner ce que qu'ils ont vécu.

Cordialement

Mara


Dernière édition par Mara Jade le Mer 02 Avr 2008, 11:23 am, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Libération et retour des déportés

Message  generalwolf le Ven 11 Jan 2008, 10:35 am

dans le livre de Pierre Sergent : les voix de l'honneur (tome 2 la revanche)
une résistante évadée d'un camp de la mort est receuillie par des prisonniers de guerre français qui la soignent.
Lorsqu'elle leur décris ce qu'elle a vécue, ils ne la croient pas.

ce n'est qu'un roman bien sur ! mais je pense que cela a dût arriver dans la réalité.
avatar
generalwolf
Général de Brigade
Général de Brigade

Nombre de messages : 712
Age : 39
Localisation : la ferté bernard (72) breton expatrié
Date d'inscription : 16/06/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Libération et retour des déportés

Message  Invité le Ven 11 Jan 2008, 12:25 pm

bonjour à tous,

Oui, c'est un cas de figure assez répendu. Les déportés ne furent pas crus immédiatement après le retour au pays, il faut attendre le procès de Nüremberg ou le film Nuit et Brouillard ou encore les livres témoingnages comme celui de Primo Lévi Si c'est un homme en 1947 ou celui de Germaine Tillon dans Ravensbrück, que les gens réalisent l'ampleur de la déportation. Les soldats eux-mêmes, lors de la libération des camps, avaient du mal à croire ce qu'ils voyaient. Ils étaient très souvent démoralisés, et impuissants face aux déportés. Certains soldats préféraient même retourner au front.

Le retour des déportés vers leur contrées s'est faite très lentement, parce qu'il fallait enreiller les diverses épidémies, et beaucoup de déportés ne pouvaient pas se déplacer. Il fallait aussi essayer mettre un semblant d'ordre pour organiser les départs, notamment en ce qui concerne les structures d'accueil dans les différents pays. La grande question qui s'est posée c'est "où va-t-on les faire vivre ?".

Cordialement

Mara


Dernière édition par Mara Jade le Mer 02 Avr 2008, 11:23 am, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Libération et retour des déportés

Message  Invité le Ven 11 Jan 2008, 2:02 pm

sekhmet a écrit:bonjour à tous,

Oui, c'est un cas de figure assez répendu. Les déportés ne furent pas crus immédiatement après le retour au pays, il faut attendre le procès de Nüremberg ou le film Nuit et Brouillard ou encore les livres témoingnages comme celui de Primo Lévi Si c'est un homme en 1947 ou celui de Germaine Tillon dans Ravensbrück, que les gens réalisent l'ampleur de la déportation. Les soldats eux-mêmes, lors de la libération des camps, avaient du mal à croire ce qu'ils voyaient. Ils étaient très souvent démoralisés, et impuissants face aux déportés. Certains soldats préféraient même retourner au front.

Le retour des déportés vers leur contrées s'est faite très lentement, parce qu'il fallait enreiller les diverses épidémies, et beaucoup de déportés ne pouvaient pas se déplacer. Il fallait aussi essayer mettre un semblant d'ordre pour organiser les départs, notamment en ce qui concerne les structures d'accueil dans les différents pays. La grande question qui s'est posée c'est "où va-t-on les faire vivre ?".

Cordialement

Sekhmet

Attention : NUIT ET BROUILLARD NE FUT REALISE QU'EN 1955 !
a lire sur le sujet un article du CNDP :
http://www.cndp.fr/Tice/Teledoc/dossiers/dossier_brouillard.htm :

"À l’annonce du choix de Nuit et Brouillard pour représenter la France au festival de Cannes, l’ambassade d’Allemagne de l’Ouest fit une démarche, couronnée de succès, auprès du gouvernement de Guy Mollet pour faire retirer le film de la sélection officielle."

ainsi que les polémiques sur le plan retouché (qui subsiste encore dans la version diffusée régulièrement aujourd'hui)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Libération et retour des déportés

Message  Goliath le Ven 11 Jan 2008, 3:48 pm

bonjour Laverdure,

j'ai lu dans le fil "camps de concentrations aux USA" que Auschwitz-Birkenau ou Auschwitz II était un camp d'extermination. Pour ne pas "polluer" le fil avec des questions qui n'ont rien à voir, je te demande ici, vu que le thème est plus proche : dans certains livres, dont "Maus" (excellent livre pouce ), on parle de prisonniers dans auschwitz II, qu'ils sont très nombreux, et qu'il y a bien sur des cheminées, ces horribles machines à brûler les corps. Mais certains prisonniers semblent être là depuis longtemps, comme si on les faisaient attendre leur tour, alors qu'à Treblinka par exemple, on les enfermaient même pas, on les envoyaient tout de suite aux chambres, ou sinon très temporairement. Les prisonniers d'auschwitz II semblent aussi travailler, comme aux I et III. Ils sont très niombreux à mourir malheureusement,
mais on l'air d'être traité comme dans des camps de concentration, non d'extermination, bien qu'ils aient des conditions encore pires je crois.
Donc Auschwitz-Birkenau doit-il être classé comme camp d'extermination seulement, ou camp d'extermination-concentration ?
J'espère que je t'ennuis pas trop avec cette histoire, mais ca m'intriguais.
Ah oui j'oubliais ! il faut quand même dire que Birkenau était très grand, bien plus que les 2 autres.


goliath
avatar
Goliath
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 2830
Age : 24
Localisation : Autriche-France (95)
Date d'inscription : 20/10/2007

http://sturmovik.histoquiz-contemporain.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Libération et retour des déportés

Message  Goliath le Ven 11 Jan 2008, 8:14 pm

Apparement, d'après le site des camps, Auschwitz III portait aussi le nom de "Monowitz".
Une nouvelle info toute fraiche que je viens de découvrir ! pouce
avatar
Goliath
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 2830
Age : 24
Localisation : Autriche-France (95)
Date d'inscription : 20/10/2007

http://sturmovik.histoquiz-contemporain.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Libération et retour des déportés

Message  Invité le Ven 11 Jan 2008, 8:20 pm

Salut Goliath,
bon alors précisons un peu, Auschwitz I est un camp de concentration au départ, Auschwitz II-Birkenau est un camp d'extermination, c'est-à-dire qu'il est conçu pour ça. Si nombre de prisonniers sont restés plus longtemps en vie que les autres, c'est parce qu'il fallait construire Auschwitz III à partir de 43. D'autre part, exterminer des centaines de milliers de personnes demande du personnel. (beurk, je suis désolée de le décrire comme ça mais c'est dans cette logique que les nazis procédaient).
Il ne faut pas oublier que dans la logique nazie, il faut être "rentable" mais qu'on ne peut pas utiliser du personnel de l'armée régulière pour faire fonctionner les camps et dépeupler les fronts.
Donc on fait appel aux "locaux" et aux détenus eux-mêmes. Oui, je sais, c'est écoeurant et cynique.

Si tu veux tout savoir (ou presque) sur Auschwitz, qui est emblématique puisque l'un des camps où il y eut le plus de victimes, tu devrais lire "Auschwitz" d'Annette Wieviorka (ça existe en poche). Les arcanes de la construction des différentes extensions d'Oswiecim te seront révélées dans toute leur horreur, mais aussi dans leur réalité.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Libération et retour des déportés

Message  bigbasketeur le Ven 11 Jan 2008, 8:42 pm

http://www.lemonde.fr/web/articleinteractif/0,41-0@2-641295,49-672971@51-681088,0.html
http://programmes.france3.fr/evenements/1945_2005/9755469-fr.php
avatar
bigbasketeur
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 4579
Age : 36
Localisation : Toulouse .
Date d'inscription : 29/06/2006

http://www.histoquiz-contemporain.com/forum/index.php?sid=39a430

Revenir en haut Aller en bas

Re: Libération et retour des déportés

Message  Goliath le Ven 11 Jan 2008, 9:00 pm

Merci beaucoup laverdure pour les informations. C'est horrible.
Mais il me semble bien qu'à Treblinka, camp de "transit" pour les juifs de Varsovie, les malheureux étaient
gazés tout de suite, sans qu'on les "laissent mourir lentement au travail et dans le camp".
Et merci Big pour les liens.



Goliath
avatar
Goliath
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 2830
Age : 24
Localisation : Autriche-France (95)
Date d'inscription : 20/10/2007

http://sturmovik.histoquiz-contemporain.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Libération et retour des déportés

Message  Invité le Ven 11 Jan 2008, 10:27 pm

Tu sais Goliath, l'extension Auschwitz III - Monowitz était censée être une zone de transit pour "répartir" les déportés vers les autres camps.
En effet, Treblinka étant un camp d'extermination, les déportés étaient gazés dès leur arrivée. D'ailleurs, rien n'était prévu pour les loger... Plus exactement, il y a eu 2 Treblinka : le I était un camp de travail et le II (construit en 42 je crois) ne s'occupait que d'extermination.
Suite à une révolte des déportés, le camp fut entièrement détruit et une ferme est installée à l'emplacement du camp.
Il reste un mémorial et des témoignages, dont celui de Vassili Grossman que tu peux lire dans son intégralité ici :
http://pagesperso-orange.fr/d-d.natanson/treblinka.htm

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Libération et retour des déportés

Message  Narduccio le Sam 12 Jan 2008, 12:50 am

Même dans les camps d'extermination, il y avait des déportés qui étaient gardés pour faire le sale boulot. Ces hommes faisaient partis des "sonder-kommando", nous ont dirait "équipe spéciale". Ils vidaient les chambres à gaz et s'occupaient de brûler les corps et de tout nettoyer. La plupart mirent une sacrée énergie à survivre pour pouvoir témoigner ensuite.
Les nazis, lorsqu'ils considéraient que les membres de ces sonder-kommandos étaient présent depuis trop longtemps diminuaient les fourniture de nourriture. Ainsi, les plus faibles mourraient de faim et d'épuisement. Mais, ils avaient aussi besoin d'eux, puisque sans eux, le camp ne fonctionnait plus. Ceux d'Auschwitz se rebellèrent lorsqu'ils sentirent que bientôt se serait leur tour (sauf erreur de ma part). Plusieurs avaient enterrés des boites dans lesquelles ils avaient mis des récits ou des photos pour témoigner sur ce que les nazis avaient fait.
De nombreux survivants firent partis de ces sonder-kommandos.

Narduccio
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 4663
Age : 58
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 05/10/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Libération et retour des déportés

Message  lio le Sam 12 Jan 2008, 10:04 am

Mais en parlant de certains prisionniers qui faisait parti du "personnel",il faut se dire aussi que c'est surement arriver que certains eurent a envoier au four crématoire :leur femmes,leurs mères,leurs amis............
avatar
lio
Général de Brigade
Général de Brigade

Nombre de messages : 724
Age : 24
Date d'inscription : 02/01/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Libération et retour des déportés

Message  Invité le Mar 15 Jan 2008, 8:49 am

salut à tous,

Laverdure, je sais que Nuit et Brouillard date de 1955. Mais ce que je cherche à expliquer, c'est qu'il a fallu très longtemps, voir 10 ans après la fin de guerre pour que l'on se rende compte vraiment de l'ampleur de la Déportation. Le témoingnage des déportés à leur retour dérangeait la société, c'était un sujet taboo, et personne ne voulait entendre parler des camps, de ce qu'ils avaient vécu. On pensait qu'ils exagéraient, beaucoup n'ont pas été crus. Ce fut le cas de Primo Lévi, il a eu beaucoup de mal à se faire éditer, aucun des éditeurs ne voulaient de Si C'est un Homme, juste un petit éditeur italien a bien voulu l'éditer. Les déportés parlaient de leur expérience entre eux. Ils étaient même considérés comme des coupables "Les gens pensaient que si l'on avait été déporté, c'est que l'on avait causé bien des turpitudes" dit Simone Veil dans son livre Une Vie.


En mai 1945, on était dans une logique de reconstruction totale : routes, bâtiments, gouvernement ; pas dans une logique de compation.

Pour ce qui concerne les camps d'extermination, c'est à partir de la Conférence de Wansee su 22 janvier 1942, que certain camp de concentration sont devenus aussi des camps d'extermination, ce fut le cas de Mauthausen. Je me pose une question, je sais que les chambres à gaz n'étaient pas présentes partout dans les KL, mais pour les fours crématoires, étaient-ils présents dans tous les KL ? A mon sens oui, parce qu'il fallait que les SS se débarassent des cadavres, les fosses communes ne suffisant plus.

Cordialement

Mara


Dernière édition par Mara Jade le Mer 02 Avr 2008, 11:23 am, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Libération et retour des déportés

Message  Invité le Mar 15 Jan 2008, 2:28 pm

Oui oui Sekhmet, j'ai bien compris tes intentions, je précisais juste pour nos plus jeunes amis, que le film n'est pas immédiatement postérieur à la libération des camps. (Ce qui d'ailleurs, comme tu le soulignes, illustre ton propos.)
Car quand on le voit, on a cette pesante impression que de ces baraquements vont sortir des détenus. C'est d'ailleurs en cela que ce film est admirable : on n'y voit que très peu l'horreur, mais ce que l'on devine, ce qui nous est suggéré crée un sentiment étouffant. Il faudrait créer un autre débat sur un autre fil pour parler de cela d'ailleurs, car personnellement, à la 25° vision (au moins), j'ai toujours un peu les mêmes émotions et les mêmes réflexions. Mais je serai curieuse d'avoir d'autres avis.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Libération et retour des déportés

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum